Mon AlloCiné
L'empreinte de l'ange
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "L'empreinte de l'ange" et de son tournage !

Après-cou

L'Empreinte de l'ange est le deuxième long métrage de Safy Nebbou après Le Cou de la girafe, sorti en 2004. Sandrine Bonnaire jouait déjà le rôle principal de ce film, dans lequel il était également question des rapports parents-enfants.

L'empreinte Frot

Safy Nebbou parle de son travail avec Catherine Frot : "La dimension tragique des grands acteurs comiques me touche. Il y a derrière le masque comique des personnages de Catherine toujours une dimension fragile. L'idée de l'emmener sur un terrain moins balisé me plaisait énormément, elle aussi d'ailleurs (...) Catherine a besoin de se préparer pour mieux s'abandonner. Nous avons travaillé ensemble pendant deux mois sur le personnage en soulevant toutes les questions imaginables, mais en gardant toujours comme appui le scénario et le parcours psychologique et animal d'Elsa dans l'histoire. Ce qui nous rapproche avec Catherine, c'est que nous n'avons pas de certitudes, mais des intuitions et nous ne cessons jamais de chercher."

Instinct maternel, instinct animal

Elsa, l'héroïne du film est persuadée que Lola est sa fille. Safy Nebbou compare son comprotement à celui d'un animal : "Il y a dès le départ un véritable conflit intérieur entre son instinct et sa raison. Mais ce qui la pousse à récupérer ce qu'elle pense être sa progéniture, c'est son intime conviction, sa part animale. 80% du film est mené du point de vue d'Elsa qui, dans son isolement, est à la fois voyeuse et manipulatrice, inlassablement à l'affût, comme une bête. Nous en avons beaucoup parlé avec Catherine Frot, et ça a été la ligne directrice du personnage. Sa manière d'observer, de bouger, de tourner la tête, de respirer, de sentir et d'agir. Dès l'écriture du scénario, le parallèle s'est imposé : deux femmes, deux mères, deux lionnes et donc fatalement une confrontation, une notion de duel. Pendant la préparation, j'ai visionné des documentaires animaliers pour observer les rapports physiques, la manière dont une lionne regarde ses petits pour les protéger, la façon dont deux lionnes peuvent s'affronter..."

Incroyable mais...

L'Empreinte de l'ange (à ne pas confondre avec le livre homonyme de Nancy Huston) est inspiré d'un fait divers réel, survenu aux Etats-Unis.

"Seule contre tous"

Safy Nebbou justifie ses choix de mise en scène, et notamment l'usage du Cinémascope : "(...) le choix du Scope est un véritable parti pris de mise en scène parce qu'il installe une sensation très particulière : le peu de profondeur de champs isole le personnage dans le monde peuplé qui l'entoure et installe une dimension dramatique chez cette femme. Dès le premier plan, Elsa est une silhouette noire, posée sur un escalator, déjà seule contre tous, qui entre sur scène et marche vers son destin. L'arythmie du montage est aussi une proposition de mise en scène. Il y a quelque chose de schizophrénique chez Elsa et la traduction de ses troubles d'un point de vue de cinéma passe par la fébrilité du montage. Alternance de découpage réaliste rythmé avec de longs plans-séquences, mais aussi caméra à l'épaule, pour contredire le côté carte postale et posé du Scope (...) Il s'agissait de donner le sentiment que la caméra était guidée par l'intériorité d'Elsa, donc pas de préméditation réfléchie, pas d'anticipation, mais l'impression que l'histoire se construit en direct."

Famille recomposée

Catherine Frot et Wladimir Yordanoff avaient déjà eu l'occasion de se donner la réplique en 1996 dans Un air de famille de Cédric Klapisch, une comédie à succès dans lequel Antoine Chappey (mari de Frot dans L’Empreinte de l'ange) faisait une apparition.

Histoire d'eau

Le cinéaste revient sur un motif récurent dans son film : l'eau. "L'idée de transparence, le rapport à la maternité, au liquide amniotique, au trouble, au danger, mais aussi à la dimension bienfaisante. C'est ainsi que l'image de la piscine des Vigneaux revient plusieurs fois : lors de la première visite d'Elsa, lors de la scène de la noyade, puis à l'approche du dénouement, avec la conversation entre Claire et son mari (justement la piscine est vidée de son eau). L'eau est aussi présente, avec des enjeux divers, quand Elsa se trouve dans sa salle de bain, dans la scène de la patinoire, lorsque Claire a son accident de voiture -avec le parallèle entre la douche et la pluie- et enfin, au tout dernier plan du film. Le point d'orgue est la séquence où Elsa et Lola nagent toutes les deux sous l'eau (...) J'ai décidé de les filmer toutes les deux à l'identique dans leurs mouvements, avec l'idée d'un rapprochement, tout ça en apnée, ce qui n'est pas du tout réaliste de tenir si longtemps sous l'eau (...) C'est excitant de s'autoriser à sortir des sentiers du réalisme pour aller tutoyer l'onirisme, même si on reste complètement en phase avec le propos, sans surligner mais en jouant sur l'impact ensoriel."

Mon petit doigt m'a dit...

"L'empreinte de l'ange" est une expression qui désigne la partie creuse située au-dessus de la lèvre supérieure. Selon une légende, juste avant la naissance d'un bébé, un ange vient y poser son doigt, le nouveau-né oublierait alors tous le savoir qu'il détenait jusqu'alors pour venir au monde en toute innocence...

Son frère

Frère du réalisateur, le comédien Mehdi Nebbou (vu entre autres dans Les Liens du sang et Truands), fait une apparition dans L'Empreinte de l'ange, dans le rôle d'un policier.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Overlord (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Amanda (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Mauvaises herbes (2017)
  • Un homme pressé (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • La Chance de ma vie (2011)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • Suspiria (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
  • Les Filles du soleil (2018)
Back to Top