Mon AlloCiné
Max Payne
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Max Payne" et de son tournage !

Transition jeu vidéo/film

Max Payne est l'adaptation du jeu vidéo éponyme sorti en 2001. Ce jeu, permettant au joueur d'incarner un flic violent en quête de vengeance, innovait grâce à l'introduction du "bullet-time" dans le gameplay et de séquences oniriques. Fort de transitions déclinées sous forme de superbes bandes dessinées et d'un univers à part, le jeu à été gratifié d'une suite, The Fall of Max Payne en 2003. Vendus à près de 7 millions d'exemplaires à travers le monde, les jeux connaissent un succès planétaire. D'où l'adaptation cinématographique. Le film s'inspire donc des deux jeux, dont il reprend les personnages (Bravura, Mona Sax, Jack Lupino, etc.) et reproduit l'atmosphère mi-rêve mi-réalité très sombre des opus vidéo-ludiques.

Sur les rails depuis 2001

L'adaptation des aventures du flic taciturne étaient déjà d'actualité...en 2001, au moment de la sortie du premier volet ! Les plus attentifs avaient sans doute repéré au début du manuel du jeu, dans les notes d'intentions, que Remedy était à cette époque en pourparlers avec Dimension Film. Mais c'est finalement la Twentieth Century Fox qui récupéra le projet.

Premier scénario

Max Payne est le premier scénario de Beau Thorne. "Je me suis appuyé sur l'histoire et les cinématiques du jeu vidéo pour définir la base du film" explique-t-il. Et il ajoute : "le jeu est très cinématographique sur le plan visuel, son action ressemble beaucoup à celles d'un film, mais il faut entre huit et douze heures pour le terminer; il fallait donc condenser et supprimer certains éléments pour l'adapter au cinéma. J'ai fait le tour de tout ce qu'il y avait à découvrir dans le jeu et j'ai ensuite essayé de simplifier et d'alléger l'intrigue. Le défi était de rester fidèle au jeu tout en lui donnant une nouvelle dimension pour en faire un thriller bien ficelé".

John Moore met son grain de sel

Afin de convaincre les aficionados du jeu de "lâcher leurs manettes de jeu" selon les propres termes de John Moore, le réalisateur s'est décidé à tourner le film le plus souvent en caméra subjective, un peu à la manière de la vue à la première personne dans un FPS (First Person Shooter). "Cela donne le sentiment d'être dans la peau de Max Payne" poursuit-il le cinéaste, "et de cogner soi-même les méchants !".

Les lieux de tournage

Le tournage de Max Payne a commencé le 3 mars 2008. Il a duré 50 jours et s'est déroulé dans de nombreux quartiers des affaires en passant par les quais. Plusieurs décors naturels ont été utilisés deux fois par les cinéastes : un entrepôt de denrées alimentaires a par exemple servi de décor pour le repaire de Mona, une arrière salle de la boutique d'un tatoueur, et la fête durant laquelle Max rencontre Mona pour la première fois. Une verrerie abandonnée à Hamilton a quant à elle servi de décor pour les intérieurs de le Ragna Rok.

Déluges de balles

L'un des plus gros défis pour le chef décorateur Daniel T. Dorrance a été la construction du décor des bureaux du QG de la société Aesir Corp., où se déroule une des scènes d'action clés du film, dans laquelle s'abat un véritable déluge de balles. Huit semaines de travail ont été nécessaires pour construire et habiller ce décor gigantesque sur un plateau des Cinespace Studios, au Canada. L'équipe des effets spéciaux a ensuite passé une semaine entière à truffer le décor de petites charges explosives pour simuler les impacts de balles. Le tournage de cette scène de fusillade a duré une semaine. Une longueur s'expliquant par la nécessité de remplacer entre chaque prise de vue majeure quelques 1280 micro charges censées simuler les impacts de balles ! Une équipe de 15 pyrotechniciens faisait alors apparition sur le plateau à la fin de chaque journée de tournage, pour refaire intégralement le câblage électrique des micro-charges pour la journée suivante. Au total, ce ne sont pas moins de 5000 micro-charges qui furent utilisées, ainsi que 1000 capsules de sang explosives et cartouches pré-impactées pour simuler les impacts de balles.

Une machine à tuer

C'est Amaury Nolasco qui prête ses traits au terrifiant et psychopathe Jack Lupino, un ancien soldat reconverti dans le trafic de drogue depuis sa base, le Ragna Rok. Si l'acteur a souvent fait de petits rôles au cinéma avec sa stature impressionnante (notamment dans 2 Fast 2 Furious, Au bout de la nuit ou encore Transformers), il reste encore peu connu sur grand écran. Très loin en tout cas du rôle de Fernando Sucre, le sympathique évadé de prison dans la série culte Prison Break.

Flic (dépressif) et voyou

Une coïncidence assez amusante : c'est Marco Beltrami (cité à l'Oscar de la Meilleure musique pour 3h10 pour Yuma) qui compose la musique de Max Payne. Mais le compositeur a également signé la bande originale d'un certain...Mesrine : L'Ennemi public n°1, le diptyque de Jean-Francois Richet avec Vincent Cassel.

Bullet-Time

Pour donner plus d'intensité et de style à l'action, John Moore a reproduit dans certaines scènes les ralentis et l'effet bullett-time que les joueurs peuvent activer pendant les fusillades dans le jeu vidéo. John Moore raconte : "comme je ne voulais pas imiter les superbes ralentis et les bullett-time de John Woo ou des frères Wachowski dans la trilogie Matrix, nous avons mis au point une nouvelle technique avec la caméra numérique Phantom qui permet de filmer 1000 images/sec. Le résultat est très impressionnant !"

Une préparation intensive

Afin d'être la plus crédible possible dans son rôle de Mona Sax, Mila Kunis a dû suivre un entraînement très intensif au combat à mains nues, aux arts martiaux et au maniement des armes. C'est la première fois que l'actrice manipule des armes à feu. L'intéressée confie d'ailleurs être devenue une excellente tireuse !

Un rapport houleux avec la censure

Le réalisateur, John Moore, a eu des démélés assez violents avec le MPAA (comité de censure américain) qui a classifié le film "Rated R" (interdit au moins de 17 ans non accompagnés), alors que le souhait initial du metteur en scène était d'obtenir un PG13 (Interdit aux moins de 13 ans). L'affaire s'est terminée en joute orale plutôt violente, mais John Moore a finalement obtenu gain de cause.

Une approche originale

Mark Wahlberg qui incarne Max payne à l'écran, a avoué n'avoir jamais joué au jeu vidéo. L'acteur a donc eu une approche différente de son personnage, principalement à travers le script. Et il ajoute : "en dehors de la dimension purement physique, Max Payne est un des rôles les plus complexes que j'ai joués. C'est un personnage très adulte, subtil et complexe, guidé par ses émotions. C'est un homme brisé, une coquille vide, qui a eu autrefois une vie qui le comblait. [...] Max est un personnage sombre, impassible et obsédé par la vengeance, mais il y a en lui une profondeur surprenante. Il est envahi par la tristesse et la rage, et je pense que les spectateurs comprendront pourquoi il va si loin dans sa quête".

Un film référencé

Le jeu vidéo duquel est tiré le film étant finlandais, l'univers de Max Payne regorge de références faisant appel à la mythologie nordique: le Ragnarok café (la boite de nuit d'un des malfrats), est un clin d'oeil à la légende viking selon laquelle Ragnarok serait la bataille de la fin du monde. De même, les sortes de créatures ailées que l'on peut voir dans le film sont appelés les Valkyries (Ce sont des divinités mineures représentées sous formes de vierges guerrières. Selon la légende, elles accompagnent les âmes des héros vers le Valhalla où elles attendent le Ragnarök pour combattre au côté de Odin).
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Un homme pressé (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • A Star Is Born (2018)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Kursk (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Red (2010)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • Capharnaüm (2018)
  • Chacun pour tous (2017)
  • Au Poste! (2018)
  • Christ(off) (2017)
  • Crazy Rich Asians (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
Back to Top