Mon AlloCiné
    Drive
    note moyenne
    4,0
    37176 notes dont 4542 critiques
    31% (1405 critiques)
    29% (1319 critiques)
    11% (518 critiques)
    9% (426 critiques)
    7% (325 critiques)
    12% (549 critiques)
    Votre avis sur Drive ?

    4542 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2435 abonnés Lire ses 645 critiques

    5,0
    Publiée le 21 octobre 2011
    "Drive" est tout simplement une très grande réussite à tous niveaux !!! Tout y est ! De très bons acteurs et surtout Ryan Gosling extraordinaire d'efficacité, de puissance ! Des images et des lumières époustouflantes ! Un scénario qui monte en tension imperceptiblement ! Des dialogues peu nombreux mais choisis sur le fil ! Des scènes incroyables dotées d'un impact redoutable ! Un très grand film à voir et à revoir...
    Simon1310
    Simon1310

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 122 critiques

    4,0
    Publiée le 6 octobre 2011
    Drive est un film qui se vit, se ressent à chaque moment comme un retour au ans 80, tout est minimaliste mais tellement fort qu'on en revient pas après l'avoir vu. c'est un de ces rares moment qui vous fait aimer le cinéma. C'est la parfaite symbiose du son et de l'image, du film d'auteur et de la série B.
    Liladelili
    Liladelili

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 291 critiques

    5,0
    Publiée le 22 mars 2013
    Les 5 premières minute du film sont magiques, j'ai rarement était aussi happé par un début de film. Les acteurs sont excellents, Ryan Gosling en tête. La BO est superbe notamment le titre Nightcall de Kavinsky pour lequel j'ai eu un coup de cœur avant même de voir le film. Et l'image... juste magnifique, splendide. Je rêve de ce genre de film et j'apprécie réellement le choix du réalisateur de donner une parole à ces plans. Les personnages ne sont pas bavards et alors tout est dit par l'image. Tout en esthétisme et en poésie, peu de dialogues, un rythme lent et intense en même temps, Drive est voué à devenir culte. Du grand, du très grand cinéma.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1156 abonnés Lire ses 2 466 critiques

    5,0
    Publiée le 6 octobre 2011
    Un seul mot à dire : « WA-OUH ! » Un film comme ça, moi, je peux en parler des heures tant il y a de choses à dire dessus. Et pourtant, quand il s'agit de résumer comme c'est le cas en ce moment même pour rédiger cette critique, je n'ai presque plus grand-chose à dire tant ce genre de chef d'œuvre formaliste ne tient sur presque rien. L'histoire est classique, le genre plus que codifié, mais "Drive" m’a malgré tout emporté, et cela c'est grâce à la maestria de sa mise en scène (enfin un prix cannois dans lequel je me retrouve : il y avait longtemps !). J'y suis allé sans rien en savoir si ce n'est que le film était de ce cher Nicolas Winding Refn. Or, pour moi ce mec, c'était celui qui m'avait enivré avec son "Pusher" et embourbé avec son "Valhalla Rising". C'était pile ou face. Tout ou rien. Or, pour ce "Drive", il ne m'a fallu que cinq minutes pour comprendre que j’allais avoir droit au côté clair de la force. Et quel clarté justement ! L'introduction est un symbole de maîtrise, de construction d'univers, d'élaboration d'ambiance. Pas de caméras qui ont la bougeotte, pas de vacarme assourdissant, ni même de bla-bla. Tout est dans la pureté, dans l'esthétisme. Tout est tellement équilibré, cadencé, millimétré, que j'ai succombé au charme. Voilà une perle sans défaut, un bijou dont la beauté tient à la pureté de son éclat et non au caractère tape-à-l'œil qui est à la norme aujourd'hui. Il n'y a pas à dire, avec "Drive" j'ai pris une leçon... J'ai pris une claque... Bref, j'ai pris mon pied, tout simplement...
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1561 abonnés Lire ses 8 723 critiques

    5,0
    Publiée le 12 novembre 2012
    Une claque! Valeur sûre du cinèma danois, Nicolas Winding Refn s'impose ici comme un des grands d'aujourd'hui! Plastiquement superbe et d'une efficacitè redoutable (la scène d'ouverture est d'anthologie), "Drive" est un vèritable chef d'oeuvre, un bijou noir presque sous hypnose où l'on en ressort la tête pleine d'images et de sons! Techniquement c'est du très grand cinèma avec un montage vif et prècis qui distille de grandes plages de violence auxquelles on ne s'attend pas! Prix de la mise en scène complètement justifiè au festival de Cannes, "Drive" fait sensation sur la Croisette où beaucoup le voyaient remporter la Palme d'Or! Refn dut laisser malheureusement la Palme suprême au pètard mouillè "The Tree of Life" de Malick! Qu'importe! Le film doit aussi beaucoup à l'incroyable charisme de Ryan Gosling (complexe et fascinant) dont le baiser qu'il inflige à Carey Mulligan dans un ascenseur est d'une beautè sidèrante! Dotè d'une bande son mèmorable et immersive (le superbe "Nightcall" de Kavinsky), il existe mille façons d'aborder et d'analyser "Drive". C'est tout aussi bien une magnifique histoire d'amour qu'un film noir profondèment pessimiste! Devant une telle richesse une telle maîtrise dans la mise en scène, une telle ambiance sensorielle et jouissive à la puissance esthètique , on ne peut que voir et revoir le film de Refn, sans se lasser pour y dècouvrir à chaque fois quelque chose de nouveau! Un must...
    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 231 abonnés Lire ses 395 critiques

    5,0
    Publiée le 21 juillet 2013
    Contrairement à ce que suggère la bande annonce, "Drive" n'est ni un film de bagnoles, ni un film de gangster. Il s'agit plutôt d'une sorte de rêve contemplatif au rythme lent, parsemé d'excès de violence brefs, mais d'une brutalité extrême. Dans "Drive", le scénario est secondaire. Un cascadeur, un braquage qui tourne mal, une histoire d'amour à l'eau de rose... Ça aurait très bien pu être le scénario d'un nanar quelconque avec Jason Statham. L'important se situe plus au niveau de l'atmosphère qui se dégage de ce film. Une ambiance calme, zen, poétique. Un peu comme le "Gosth Dog" de Jim Jarmush. Chaque plan est un artwork d'une beauté époustouflante, éclairé qui plus est par des lumières crépusculaires magnifiques et épaulé par une bande-son enivrante. Bref, avec "Drive", on peu désormais affirmer ce que l'on avait soupçonné avec la trilogie "Pusher" : Nicholas Winfing Refn est le réalisateur le plus talentueux de sa génération.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 11 août 2014
    La peinture de l'intérieur d'un slip est un art qui se perd. Bien que Drive fasse des efforts dans la flatulence de type maçon, en laissant de belles grosses traces de mortier au niveau des encolures, il réussi encore plus sa finition. Les sorties de route sont ainsi parfaitement maîtrisées, sans en répandre partout, comme aiment à le faire les pets coliques, tristement célèbres chez les femmes de ménage. On se retrouve ainsi devant une oeuvre abstraite qui va jusqu'au bout de ses intentions et qui soulagera la mère de famille, lors du tri du linge sale.
    conrad7893
    conrad7893

    Suivre son activité 135 abonnés Lire ses 830 critiques

    4,0
    Publiée le 13 juillet 2019
    un ovni ce film !!! Le réalisateur a su créé une ambiance dés les premières minutes, le spectateur est sans cesse emmené soit dans la romance ou dans l'action ultra violente. Tout est contrasté même le jeux de l'acteur (rôle pas très bavard aux regards profonds et montée dans la violence) en passant un petit air de James Dean La musique omniprésente vous plonge dans un univers lourd pesant par moment même vous endort et paf de l'action. J'ai apprécié ce flm et cette réalisation très originale Ryan Gosling parfait
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 697 abonnés Lire ses 611 critiques

    4,0
    Publiée le 24 mai 2014
    Drive possède cet aspect rafraîchissant qui excitent les critiques. Son extrême violence, habilement dosée, la qualité de ses interprètes, la finesse de son scénario ainsi que l'efficacité déroutante de son ambiance sonore pourraient bien lui valoir une place parmi les dix meilleurs films de l'année aux Oscars. Ryan Gosling, qui nous a récemment prouvé grâce à Crazy, Stupid, Love qu'il pouvait être autre chose qu'un homme profond et tourmenté, revient à ses premières amours en interprétant un cascadeur torturé, rongé par la vie de protéger ceux qu'il affectionne. Carey Mulligan réussit elle aussi à charmer le public dès les premières scènes. C'est sa sensibilité, sa douceur, qui nous bouleverse et nous transporte. Albert Brooks et Ron Perlman sont également très efficaces dans les rôles de deux malfaiteurs sans pitié qui règnent sur Los Angeles. L'habileté de la réalisation en est également pour beaucoup dans la compétence générale de l'oeuvre. Nicolas Winding Refn est parvenu, par des images expressives, à imputer à son film une atmosphère psychotique, une ambiance certes déconcertante pour un public non-averti. Le film bombarde le spectateur de sons, de mélodies de toutes sortes jusqu'à ce qu'il éprouve un malaise saisissant. Certains ralentis comme spoiler: la séquence dans l'ascenseur qui est magnifique et quelques prises de vue hallucinantes donnent une personnalité distincte à la production américaine. Les diverses séquences de courses automobiles sont si habiles qu'on en aurait voulu davantage. Le long métrage témoigne d'une violence extrême. Cette brutalité donne le ton à l'oeuvre. Le scénario est construit que cette démesure devient inévitable. Parfois à l'image d'un film sombre de David Cronenberg, parfois marqué par l'exubérance d'un Tarantino, Drive s'inspire de différents styles cinématographiques. Le plus récent long métrage de Nicolas Winding Refn, qui a fait parler de lui à Cannes en mai dernier, n'a pas fini de faire couler de l'encre. Lorsqu'on prend le temps de l'étudier en détail, cette oeuvre est une véritable leçon de cinéma, tant dans sa forme que dans son contenu intelligent.
    Lara Cridlig
    Lara Cridlig

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 76 critiques

    4,5
    Publiée le 23 avril 2014
    La mise en scène parvient à ce paradoxe cinématographique où le spectateur peut supporter une violence extrême. On se trouve, grâce à la magie de la réalisation , en mode apesanteur. Et rien ne peut nous atteindre tant nous sommes portés par la musique et invités jusqu'au bout de ce voyage sacrificiel.
    ChroniqueMécanique
    ChroniqueMécanique

    Suivre son activité 257 abonnés Lire ses 211 critiques

    4,0
    Publiée le 28 novembre 2012
    Avec son scénario on ne peut plus classique, dans lequel un ténébreux gangster/cascadeur voit sa soudaine rencontre avec une jolie blonde innocente et le gentil fiston de celle-ci se retrouver prise dans un tourbillon de violence, Drive aurait pu n'être qu'une énième production hollywoodienne sans grand intérêt, un film d'action bas-du-front de plus. Au lieu de ça, le danois Nicolas Winding Refn prend tout le monde de vitesse pour signer un polar dramatique et contemplatif à l'efficacité taillée dans une carcasse d'acier, et à l'esthétique bien carrossé, sorte de Fast and Furious version film d'auteur indépendant. Dans ce thriller urbain aux teintes 80's et aux accents tragico-poétiques, Refn alterne avec une maestria jouissive les silences et les bruits de moteurs, les instants bucoliques et les scènes de fureur, et utilise à fond la musique comme cri du coeur. Sans pour autant jamais tomber dans une mise en scène outrancière, il soigne le moindre plan, stylise la plus petite goutte de sang, chorégraphiant courses-poursuites et gunfights comme d'autres chorégraphie des ballets. Au volant de ce film de genre crépusculaire et hypnotique, Ryan Gosling conduit pied au plancher son personnage de taiseux en apparence hermétique à tout ce qui l'entoure, tout aussi bien capable de la douceur la plus bienveillante comme de la violence la plus inouïe. Un des films évènements de l'année 2011, et on comprend pourquoi : Drive est un véritable petit bolide racé et raffiné, qui vous collera au fond de votre siège par sa beauté et son intensité. Vous pouvez faire tourner le moteur et y foncer les yeux fermés ! Retrouvez ma critique complète de "Drive", ainsi que beaucoup d'autres, sur CINE IS A BLOG, ma page dédiée au cinéma : http://soldatguignol.blogs.allocine.fr/ Merci !
    Vutib
    Vutib

    Suivre son activité 96 abonnés Lire ses 701 critiques

    4,5
    Publiée le 31 octobre 2011
    Parmi les rares films que je vais voir en salle cinéma chaque année, "Drive"en fait partie. Je ne regrette pas un instant le fait de m'être laisser tenter face à ce film aux critiques élogieuses... et justifiées! Peut être pas le thriller de la décennie mais suffisamment couillu et esthétique pour nous scotcher à notre fauteuil. Ne vous laissez pas avoir par ses faux airs de "Fast & Furious" car "Drive" écrase littéralement ce genre de petits films d'action et de courses de bolides. Loin de la série B et du film pop corn, "Drive" impose son rythme suffocant à un spectateur investit et tout le temps sollicité face aux comportement du héros ténébreux et énigmatique, campé par Ryan Gosling. Il convient donc de voir ce film comme très personnel, novateur et sombre. Sans réels temps mort, Nicolas Winding Refn réalise une œuvre mature dont l'ambiance fait notamment penser à "Sin City" pour son côté ténébreux et violent. Lorgnant méchamment du côté du film d'action dopé aux stéroïdes, "Drive" reste pour autant très fin et même son scénario, sans grande complexité, tient parfaitement la route. Outre sa dimension relativement sibylline, ce pétage de plomb progressif et nerfs rudement sollicités fait preuve d'un maître scrupuleuse et parfaite des codes des films "action-thriller". Frénétique et bordée de sentiments glacés, l'histoire salvatrice de "Drive" structure une enveloppe artistique maitrisée et bluffante. Les caméras virevoltent lors des passages nerveux, les éclairages tamisés exhibent d'étonnants jeux de lumières. Rythme et montages sont habillement incorporées à cette détonante recette. Mais c'est surtout ce cachet si personnel, décalé et presque flippant qui propulse "Drive" au titre de chef d’œuvre du cinéma contemporain. Une claque inattendue que Nicolas Winding Refn nous adresse là, après le cabalistique et décevant "Valhalla Rising". Un réalisateur doué à suivre de très près, s'imposant comme une des nouvelles icônes du cinéma d'aujourd'hui. Cette combinaison d'action brutale et sanglante et de passages à 4 roues grisants, le tout combiné à une vision aussi intime et esthétique, propulsent "Drive" vers l'excellence. Ajoutons à cela un casting des plus concluants, froidement mené par un Ryan Gosling étonnant d’efficacité et très attachant à la fois. Son personnage, silencieux et indécis, est parfaitement exploité par un acteur qui monte comme un flèche dans le monde d'Hollywood... un futur Brad Pitt qui sait? On retrouve aussi le délicieux Ron Perlman et sa gueule néandertalienne absolument géniale ainsi Bryan Cranston de "Breaking Bad". Côté jupon, Carey Mulligan, touchante bien qu'un peu trop superficielle par moments. A noter que "Drive" délivre aussi une belle histoire d'amour ,tout en crescendo et en effluves de sentiments nuancés. Après avoir lu cette critique, vous serrez je l'espère tenter de voir ce magnifique film, original et perturbant, efficace et violent ... Un très grand moment de cinéma, à ne pas louper ! 18/20
    Cyril  V.
    Cyril V.

    Suivre son activité 8 abonnés

    4,5
    Publiée le 1 juin 2017
    Nicolas Winding Refn (réalisateur du très bon biopic qui est "Bronson" avec Tom Hardy) réalise ce film juste excellent qui sera sélectionné au festival de Cannes et récompensé pour le prix de la mise en scène en 2011. Ce prix est largement mérité puisqu'elle est vraiment très bonne. En plus de cette excellente mise en scène, le héros (joué par un très bon Ryan Gosling) présente une grande mystériosité (son passé et sa situation ne sont pas clairement explicité) et également un jeu de regard de sa part qui est excellent, tout cela va renforcer son personnage. Pour ce qui est des autres acteurs (Carey Mulligan, Albert Brooks, Ron Perlman), ils jouent pas mal du tout contrairement à Oscar Issac autour duquel se joue l'intrigue mais qui joue un peu moins bien que les acteurs cités précédemment et qui ne parvient pas toujours à convaincre sur le peu de fois que l'on l'aperçoit. En voyant ce film, on est dans l'obligation de le comparer à la saga Fast And Furious puisqu'ils sont très proches. En effet, si l'on prend le meilleur Fast And Furious et que l'on va le comparer avec "Drive", ce dernier est au-dessus à tous les points de vue au niveau : du scénario, de la mise en scène, des courses de voitures, du suspens, du peu de scènes d'actions, de l'histoire d'amour et de la photographie.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 562 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    5,0
    Publiée le 6 octobre 2011
    La claque reçue est à la hauteur de l'attente interminable de ce film de genre hyper-stylisé."Drive"est une gourmandise de cinéphile.Un objet hype,aux atours travaillés à l'extrême,qui se présente comme un action-pulp movie,mais qui est plutôt un thriller new age.Entre poursuites immersives,éclairs de violence fulgurante,ralentis icôniques et vision d'une mélancolie prégnante,le film de Nicolas Winding Refn est scotchant,tant il est envoûtant,saisissant,électrique et crépusculaire.Ryan Gosling,dans la peau de ce cascadeur,conducteur pour braqueurs la nuit,est la réincarnation moderne de l'homme sans nom.Sans passé,mystérieux,quasi-mutique,il sillonne pied au plancher les larges avenues d'un Los Angeles extraordinairement photographié.Un solitaire à la morale tatillonne,qui évoluera au-delà de ses limites quand il s'impliquera émotionnellement pour une jeune mère fragile(Carey Mulligan,à fleur de peau).Le casting des seconds rôles est dément(Albert Brooks,Ron Perlman,Bryan Cranston,Christina Hendricks,Oscar Isaac).Winding Refn connaît ses classiques,notamment ceux de Michael Mann.Le mixage sonore et la captivante musique électro-pop de Cliff Martinez participent énormément à cette plongée fantasmée et électrisante dans la psyché de ce pilote.Amoureux du cinéma et amoureux tout court,fonçez,c'est la bombe du moment!
    Marc T.
    Marc T.

    Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 134 critiques

    5,0
    Publiée le 31 juillet 2015
    A mon humble avis, on peut parler ici de chef d’œuvre, tous les ingrédients sont réunis : musique, atmosphère, photo, histoire, et bien entendu, acteurs. Les regards remplacent les mots car il faut l'avouer, Drive est peu bavard, mais à la finale c'est très bien comme ça, Golsing fait passer une intensité incroyable dans ses yeux, notamment dans la scène mémorable du café où un ex-client vient lui parler de ses mésaventures. A voir et à revoir, sans modération...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top