Notez des films
Mon AlloCiné
    From Paris With Love
    note moyenne
    2,5
    4103 notes dont 699 critiques
    répartition des 699 critiques par note
    70 critiques
    130 critiques
    124 critiques
    174 critiques
    93 critiques
    108 critiques
    Votre avis sur From Paris With Love ?

    699 critiques spectateurs

    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 751 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    3,5
    Publiée le 25 juin 2013
    Un bon film d'action porté par un tandem correct. Pierre Morel, c'est toujours maîtrisé les scènes d'action dans Paris avec finesse. Moins jouissif comparé à Taken.
    ChroniqueMécanique
    ChroniqueMécanique

    Suivre son activité 266 abonnés Lire ses 214 critiques

    0,5
    Publiée le 2 mars 2011
    Et le Navet d'Or du plus mauvais film de l'année (et peut-être même de la décennie) est attribué à... "From Paris with love" de Pierre Morel !!! Sérieusement, il faut que quelqu'un fasse quelque chose là, c'est plus possible ! On doit absolument enlever le droit d'écrire des scénarios à Luc Besson, c'est homme est un terroriste artistique !! Je sais pas, on devrait donner un pouvoir au Ministère de la Culture, ou au CNC j'en sais rien, mais faut qu'ils aient le droit d'empêcher la production de ce genre d'ignoble bouse... C'est pas très nickel de ma part d'être aussi insultant et agressif, je sais, je m'en excuse, mais après avoir subit ça (car oui ce film ne se regarde pas, il se subit), un rendez-vous chez le dentiste, même sans anesthésie, a un petit goût de paradis... Pierre Morel, auteur de l'assez bon "Taken", n'a repris ici que les ingrédients les plus indigestes de sa recette. Les dialogues sont d'une nullité rare, totalement vides et sans le moindre intérêt, du même niveau que celui du plus mauvais épisode du "Miel et les abeilles", et même les tentatives désespérées d'humour décalé et de blagues franco-américaines, dignes d'un Carambar, ne marche pas, même en essayant de les prendre au 100ème degré. Côté histoire, ça n'a pas la moindre petite once de sens. Aucune structure narrative, aucune originalité, aucune surprise, rien, le néant de la première à la dernière image. Tout n'est que prétexte à un enchainement effréné de scènes d'actions explosives et sanglantes sans queue ni tête, conduisant à un happy-end moralisateur. Les banalités succèdent à une montagne de clichés gerbants, dépeignant un Monde dans lequel tous les barbus sont des terroristes-kamikazes, et où les cités sont contrôlés par des gamins armés jusqu'aux dents de lait. Sans oublier que même à Paris, le but des américains est de sauver la planète des griffes des méchants. Comme d'hab quoi. Et même si pour cela, ils doivent faire tout péter sur leur passage, sans jamais avoir peur et en sortant des plaisanteries graveleuses. On a même la vague impression que c'est Chuck Norris et Steven Seagal qui se sont chargés du scénar' et des répliques, et que notre gros barbu national s'est lui contenté de refourguer ici des courses-poursuites aussi minables qu'iinterminables qu'il n'avait pu caser dans sa tétralogie "Taxi". Quand à Travolta, l'acteur le plus surcoté de toute sa génération, il est cabotin, lourd, sans subtilité, surjoue sans cesse... Bref, une véritable catastrophe ! La psychologie générale n'est elle pas plus élevée que le QI de Loana. Enfin, je pourrais encore m'étaler des heures et des heures tant ce film est un zéro pointé sur toute la ligne, et ej vous assure que ma méchanceté n'est pas gratuite. En ce sens, cette véritable torture cinématographique, et je pèse mes mots, a bien une utilité. Oui, elle est un efficace laxatif...
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 157 abonnés Lire ses 1 924 critiques

    3,5
    Publiée le 27 juillet 2016
    Un bon film d'action comme sait les faire Pierre Morel (qui a réalisé "Gunman" 3.5*). Produit et scénarisé par Luc Besson, on retrouve tous les ingrédients du genre : bonne BO, cascades spectaculaires, rebondissements ; l'action est continue sur un rythme très soutenu. Les deux héros sont superbement interprétés par un John Travolta, comme toujours excellent, et un Jonathan Rhys-Meyers également bien inspiré. Le pitch : James Reese et son amie Caroline vivent à Paris. Il travaille à l'ambassade américaine et rend quelques services aux services secrets US. Pour une mission plus "musclée" on lui envoie Charlie Wax : un pro.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 562 abonnés Lire ses 2 233 critiques

    3,5
    Publiée le 24 mars 2013
    From Paris With Love : Un film d’action sympathique et divertissant mais ça va pas plus loin car il y a rien d’exceptionnelle. Mais malgré tout, on passe un bon petit moment car il y a tout d’un bon divertissement plaisant à voir. C'est-à-dire de l’action et de l’humour mais ce n’est pas un grand film pour autant et ce n’est pas le meilleur film du genre, loin la. Car pour commence, le film est un peu long a débuté. C’est qu’a l’apparition du personnage de John Travolta que le film commence a prend son bon rythme (action et humour). Et d’ailleurs, le personnage de John Travolta est l’un des intérêts de ce film, qu’il « relève » le niveau du film. Car j’ai trouvé vraiment ce personnage vraiment sympa et délirant à suivre. Avec ces manières de faire et son humour, c’est un personnage amusant à suivre et c’est un des points forts du film. Car vu le scénario qui est pas franchement folichon car il est qu’un prétexte pour les scènes d’actions. Même moins que ça car l’histoire est vraiment bateau et n’a aucune profondeur. Ils doivent juste empêché une attaque sur une personne important qui arrive en France. Car oui, le film se passe dans notre belle capitale, c’est sympa ça même si Paris est pas forcement bien utilisé. Donc voila, scénario pas franchement éblouissant, il y a juste un bon petit rebondissement vers la fin qui est franchement sympa mais rien de plus. Sinon, le duo que on nous présente est pas mal : surtout comme je disais le personnage de Travolta. D’ailleurs, John Travolta est vraiment sympa dans son rôle qui interprète à merveille et qui donne une bonne petite touche d’humour. Et son coéquipier Jonathan Rhys Meyers joue bine aussi son rôle même si le duo est pas forcement exceptionnelle. Tout comme les scènes d’action qui sont sert nerveux et efficace, on a le droit a de super fusiades mais elles ont rien d’exceptionnelle et de spectaculaire : elles sont juste bonne et servent a dynamisé le film. Appuyer par une bonne réalisation pour ce genre de film. Voila, un bon petit divertissement ou on passe un bon moment de détente mais c’est vite vu, vite oublier mais on ne boude pas son plaisir quand c'est un bon petit divertissement.
    dehaas84
    dehaas84

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 163 critiques

    1,0
    Publiée le 21 novembre 2011
    Le dernier né des productions de Luc Besson a pour clair objectif de faire passer son entreprise Europacorp du statut de petit distributeur de séries B européennes à un acteur incontournable du cinéma populaire des deux côtés de l’Atlantique. Fort du l’énorme succès du fun mais néanmoins nauséabond) Taken, en particulier aux Etats-Unis, Besson délaisse donc la série B violente et simpliste, sorte de 24 heures du pauvre, pour un genre plus consensuel : le « buddy movie », film d’action sensé être inoffensif et plein d’humour. Malheureusement, le genre est aussi plus exigeant : il ne suffit plus de torturer quelques terroristes pour être crédible, il faut aussi être drôle, rythmé, équilibré et original. Pas gagné pour les équipes Europacorp, plus douées en matière de bourinage qu’en terme d’esprit. James Reese trvaille pour l’ambassadeur américain à Paris. Il profite de sa position pour faire quelques petits jobs pour la CIA. Le jour où on le met sur une vraie mission, c’est en lui adjoignant un partenaire aussi dingue qu’imprévisible. C'est avec un petit plaisir vicieux qu'on attend que Luc Besson gare son 33 tonnes rempli de clichés devant nos salles pour un déchargement imminent. Et comme prévu, on s’accroche aux branches devant la profondeur d'un script, qui déploie ses thèmes avec la légèreté d’un régiment de Panzer. Dans l’ordre d’apparition : les français sont des obsédés du sexe, les femmes font mieux à manger que les hommes, les américains sont cools et sexy, les chinois membres de triades qui utilisent les restaurants comme couverture et les banlieues françaises sont des repères de dealers aussi bien armés qu’un escadron de FARC en ballade. Pour finir, on se demande quelques minutes pourquoi les pakistanais ont été choisis pour illustrer l’inévitable passage proxénète de l’histoire, là où des albanais ou des ukrainiens auraient fait merveille. Soucis de décalage ? Pas de risque, on se rassure quelques minutes après quand on se rend compte que les proxénètes sont aussi des terroristes qui en veulent à mort aux Etats-Unis. Terroriste = pakistanais, CQFD. Ouf, on respire. Pour le reste, on a le droit au menu réglementaire d’une série B : boum-boum, pan-pan, crac-crac, mené par l’inévitable couple mal assorti : le jeune ambitieux et le vieux routard qui va lui apprendre la vie. S’il n’est évidemment pas réaliste, le scénario ne fait même pas l’effort d’être un tant soit peu rationnel. Le ponpon : Jonathan Rhys-Meyer qui place un micro dans le bureau du ministre français des affaires étrangères aavec autant de facilité que votre vieux pote Dédé qui cache des cacahuètes dans votre salle de bain le jour de votre crémaillère. Et pour couronner le tout, le réalisateur Pierre Morel ne brille pas spécialement dans les premières scènes d’action, qui voient John Travolta dessouder en toute impunité les deux tiers de la population parisienne, en commençant par celle d’origine étrangère. On n’est pas pour autant en présence d’un nanard mémorable et culte (comme Armaggeddon) , ni d’un immense foutage de gueule public (comme Lucky Luke ou Cinéman).Deux ou trois choses émergent de cette médiocrité générale pour rendre l’ensemble presque regardable en particulier les cabotinages énaurmes mais divertissants d’un Travolta visiblement enchanté de faire du tourisme, un mauvais goût permanent et une poursuite en bagnole sur l’autoroute plutôt bien foutue, même si les scénaristes ne se sont évidemment pas inquiétées que la Volkswagen pourrie du terroriste trace sans le moindre effort les Audi flambant neuves de la CIA…mais faut quand même pas trop en demander. NB : le film s’est pris une veste XXL au box office américain. Les yankees préfèrent les originaux aux copies en provenance d’outre Atlantique. Tant mieux.
    sword-man
    sword-man

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 1 017 critiques

    1,0
    Publiée le 4 octobre 2010
    from paris with love est un nanar, un vrai, avec un scénario signé luc besson. je comprends pas comment le type qui a réalisé le cinquième élément peut écrire des scénarios aussi pourri. tous les clichés sont dedans: en banlieue il n'y a que des arabes trafiquants de drogue et accesoirement terroriste, pareil pour les chinois, et john travolta en rajoute une couche avec des vannes racistes, et encore c'est lui le meilleur acteur de ce film, tous les autres étant aussi expressif qu'une huitre de bretagne.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 708 abonnés Lire ses 4 025 critiques

    3,5
    Publiée le 21 mai 2016
    Bon, quand on regarde une production Besson, un film de Pierre Morel, on sait qu’on ne doit surtout pas espérer du très finaud, et on ne peut quand même pas venir pleurer ensuite que c’est très différent d’un Rohmer ! Franchement je craignais le pire avec From Paris with Love, le film d’action qui cherche à en faire toujours trop, avec un Travolta en roue libre, un Rhys-Meyer bellâtre, et des scènes d’action au montage épileptique. Et bien non ! Les acteurs sont solides, avec un Rhys-Meyer qui a un peu de mal à trouver sa place au début mais qui finalement s’en tire très bien avec sobriété et simplicité, face à un Travolta qui en fait un peu trop au début, mais qui par la suite se rassérène et nous offre finalement un espion badass et assez rigolard, qui ne cède pas à l’excès comique et cabotin. Autour de ces acteurs des seconds rôles clairement pas très recherchés, essentiellement des méchants et des politiques idiots, autant dire que c’est du Besson tout craché ! Scénaristiquement parlant, que dire… l’histoire on s’en moque ! C’est vraiment vain. Mais au moins le film assure là où on attend qu’il remplisse le cahier des charges : de l’action, du rythme, un peu d’humour, des répliques fumeuses, bref, on attend un truc qui permette de passer 1 heure 30 sans réfléchir fondamentalement, et qui soit généreux. Alors certes c’est quand même très décousu, c’est parfois idiot, mais c’est divertissant, et au bout du compte on voit assez peu ce genre de films sur nos écrans. De la pure action rigolarde, un peu rétro finalement, parce qu’on retrouve l’âme des années 90 dans ce produit. Pas fameux, mais généreux. Visuellement j’ai apprécié que Pierre Morel offre des scènes d’action lisibles, claires, avec quelques effets de style bien placés et sans abus. Des scènes d’action de qualité bien que pas tonitruantes non plus. C’est propre, sans trop d’excès, avec aussi des décors évidemment très agréables aux Français, mais surtout une photographie pas trop tapageuse et clinquante, problème assez récurrent des productions Besson. La musique non plus d’ailleurs n’est pas clichée, et c’est plaisant pour un film de ce genre. Pour moi From Paris with love est un film alerte, souvent bête, mais aussi généreux et qui ne se moque pas du spectateur. Celui qui achète un film de Pierre Morel sait qu’il va se retrouver face à du bourrin, et Morel le sait, et il n’est pas avare. J’aime bien, même si une histoire mieux construite (à la Taken ne serait-ce que), plus de cohérence, et des seconds rôles plus solides n’auraient pas été de refus. 3.5
    Florent Stepien
    Florent Stepien

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 236 critiques

    3,0
    Publiée le 12 décembre 2013
    un bon petit film d'action avec john travolta completement dejanté pas mal du tout 3/5
    MC4815162342
    MC4815162342

    Suivre son activité 273 abonnés Lire ses 1 489 critiques

    3,0
    Publiée le 12 décembre 2013
    From Paris With Love fait parti comme beaucoup si ce n'est toute les productions Besson des films anti-scénario mais 100% divertissement, ça canarde dans tout les coins, ça pète de partout, avec une petite touche d'humour et un duo bien sympathique ce film laissera une sensation de plaisir coupable mais bon voilà c'est fun.
    Mimit_le_vrai
    Mimit_le_vrai

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 504 critiques

    3,0
    Publiée le 12 décembre 2013
    Ce qui m'a plu dans ce film, les scènes d'actions et le personnage joué par John Travolta. Suffisant pour moi, pour passer un bon moment. 13/20
    JoKeR_9514
    JoKeR_9514

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 55 critiques

    4,0
    Publiée le 28 décembre 2019
    Très bon film avec John Travolta alias le Double Cheese très bon duo à l'américaine le rôle de Travolta m'a plus impressionné que celui de l'autre acteur. Film bien puissant et Gun Fight au rendez-vous ! Bon film !
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 25 mai 2011
    Une grosse déception. Ce film ressemble beaucoup aux buddy movie des années 80 sans grande nouveauté. J'ai juste aimé les scènes de combat et la performance de John Travolta. Le reste est mitigé mais le pire dans tout ça, ce sont les clichés.
    malioth
    malioth

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 241 critiques

    3,0
    Publiée le 16 mai 2010
    trés agréablement surpris! je m'attendais a une tuerie sans saveurs... Et si c'est effectivement une tuerie, on a au bout du compte un bon divertissement... Action, humour, suspense... ça ne restera evidemment pas dans les annales mais c'est bien meilleur que ce quon peut imaginer de prime abord
    sly-stallone88
    sly-stallone88

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 2 218 critiques

    3,5
    Publiée le 2 février 2012
    un grand show, un grand boum, Travolta déjanté dans un film qui vas à 2OO km/h !!!
    Mathieu Dumont-Roty
    Mathieu Dumont-Roty

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 988 critiques

    3,0
    Publiée le 30 novembre 2012
    Le rythme d'un film est important, mais ici il est en balance. Les scenes d'action s'enchaîne sans répis et le scenario est un peu négligé par cette vélocité. Reste qu'on a pas le temps de s'ennuyer et que le tout a un côté fun. 12/20
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top