Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Les derniers jours du monde
note moyenne
2,3
1081 notes dont 303 critiques
13% (38 critiques)
15% (45 critiques)
5% (16 critiques)
14% (43 critiques)
22% (67 critiques)
31% (94 critiques)
Votre avis sur Les derniers jours du monde ?

303 critiques spectateurs

benoitG80
benoitG80

Suivre son activité 914 abonnés Lire ses 1 365 critiques

0,5
Film consternant par trop d'incohérence,de bêtise, de longueurs et surtout par cette obstination à déshabiller les acteurs à tout bout de champ sans raison aucune... à la veille de la fin du monde. Ou serait-ce cette pulsion de vie qui expliquerait ces scènes de sexe à répétition? Ce manque de lisibilité et le côté outrancier du film nuisent au final à l'ensemble et on passe à côté d'un sujet qui aurait pu être vraiment intéressant. De gros regrets également au niveau du jeu des acteurs qui jouent leur rôle à l'excès en particulier Catherine Frot qui déçoit énormément!
feyd
feyd

Suivre son activité Lire sa critique

0,5
Une belle brochette d'acteur, un scénario de fin du monde, Toulouse transformée en camp de réfugiés... Avec de tels éléments c'est une vraie gageure, voire un exploit que d'en arriver à un film aussi chiant. A quand un Children Of Men made in France ? Vu les tentatives catastrophiques du cinéma français, sans doute pas pour tout de suite. Pour la défense du film, si le but était d'exprimer l'apocalypse et la désolation, le résultat est plutôt réussi.
rayonvert
rayonvert

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 253 critiques

1,0
Déception à la vision de ce film dont j'attendais beaucoup. Les frères Larrieu nous ont habitué à un cinéma libre et joyeux dont la plus belle réussite est "Peindre ou faire l'amour" (superbe titre au passage). Là, aucun des éléments qui font la qualité des oeuvres des deux frères ne sont présents. Longueurs, absence d'émotion (à une ou deux scènes près), pas de mise en perspective... Vivement le prochain.
Akamaru
Akamaru

Suivre son activité 528 abonnés Lire ses 4 333 critiques

0,5
Le dernier-né des frères Larrieu est un film absolument consternant.Quand on a pas les moyens de filmer correctement une fin du monde,une apocalypse,on s'abstient.Quand on ne sait pas raconter une histoire qui tienne debout,ou du moins qui ait un quelconque sens,on passe son tour.Quand on est incapable de suivre un thème en fil rouge pour accrocher un tant soi peu le public,on arrête les dégats."Les derniers jours du monde" est un exemple représentatif d'un certain cinéma français,vaniteux au possible,qui se croit irrésistible en mélangeant psychologie de comptoir et métaphysique creuse.Les premières minutes sont pourtant intriguantes,avec le personnage de Mathieu Amalric(l'acteur est irréprochable comme toujours)qui erre dans les rues de Biarritz à la recherche de son amour idéal,constatant la déliquescence en marche du monde qui l'entoure.On oscille entre burlesque,drame existentiel,SF de proximité.Rien ne ressort.Tout est long,prétentieux,sans fondements,et ne menant nulle part.Karin Viard,Sergi Lopez et Catherine Frot sont étonnants dans des contres-emplois radicaux.Quand même,à la fin,on se demande pourquoi il a tant fallu d'érotisme,d'hédonisme,de corps nus pour expliquer l'inexplicable...
Friedrich M.
Friedrich M.

Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

0,5
Un spectacle bourgeois pseudo-intellectuel terriblement ennuyeux. Long, chiant, ce film n'a pas de sens. Il ne donne aucune piste de réflexion. On regarde les scènes s'enchainer, un nichon par-ci, une bite par là, des gens s'affolent dans la rue, un personnage se défenestre, ah, ça y est, le film est finit. ET ALORS ? Et alors une grosse daube insipide sans queue ni tête. Le cinéma à son apogée de prétention et de connerie.
Guillaume836076
Guillaume836076

Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 125 critiques

4,0
Des frères Larrieu, j'avais beaucoup aimé "Peindre où faire l'amour", film très réussi, à mon avis incompris comme celui-ci. On retrouve leur façon bien particulière d'inscrire la vie quotidienne de monsieur ou madame tout le monde,soumis à leur propre motifs existentialo-affectifs et à leurs propres peurs, qui se retrouvent face à une situation non appréhendée, surgissant de l'extérieur, qui balaye tout sur son passage et qui finit par donner de nouvelles perspectives et aussi de revenir à un essentiel. Dans "Peindre...", il s'agissait de bousculer les lignes conventionnelles du couple pour faire ressortir un amour puissant et profond. Ici, les frères Larrieu parle de nous tous, en tant qu'individu, face à nos choix, face à ce qui, pour nous, est vraiment essentiel: l'amour, le sexe, les plaisirs de la vie en général... Ils parlent également de nos angoisses les plus profondes face à l'impensable qu'est l'apocalypse, où de comment nous nous libérons de nos peurs pour mieux tromper notre angoisse de la mort, d'où cette obsession de la chair, de la sensualité et des corps... Évidemment, les frères Larrieu exposent leur point de vue personnel qui est hédoniste. Il est à parié que tout ne se passe pas exclusivement de la sorte avec tout le monde. Mais le tour de force c'est leur vision de la fin du monde. Pourtant j'ai vu de nombreux films et téléfilms qui a grands renforts d'effets spéciaux et d'effets pyrotechniques parlaient d'apocalypse. Sauf l'excellent "Soleil Vert", également très angoissant, mais aussi film d'anticipation. Ici pas d'anticipation, on est plongé dans un début d'été qui pourrait être le début de cet été. Ca vous tombe dessus d'un seul coup! En fait tout le monde continuerai a essayer de vivre normalement pour nier ce qui se passe puis après de penser à survivre ou à se résigner s'il n'y a pas d'issue possible... Dans le film, il y a une sensation de résignation, d'à quoi bon face à ce qui se passe, on est dépassé... Finalement, heureusement qu'on ne sait pas vraiment ce qui se passe, il est plus intéressant de poser la question que de donner la réponse, ça renforce l'angoisse voulue, et le chaos d'ensemble qui se dégage... La seule vision de ces hommes en combinaison anti-bactériologique ou nucléaire avec armes au poing vous saisie d'effroi, les annonces de la radio, peu claire (évacuation générale, conflit armé de dimension mondiale...) n'arrange rien, la mort brutale de certain(e)s et l'eau fluorescente laisse penser à des attaques bactériologiques ou chimiques, les gares et aéroports pris d'assauts sautent tour à tour, civils tués par une armée dépassée face à leur volonté de fuir, tremblements de terre dont on ne comprend pas l'origine, files de voiture interminables... La liste est longue. Tout est suggéré. Dans le réel, tout se passerait de cette façon là. On ne verrait rien, on aurait que des bribes d'informations, trop occupés à fuir et à survivre ... Alors, oui des moments on s'emmerde ferme (jamais longtemps), on a envie de foutre une paire de claque aux réalisateurs et à Mathieu Amalric, Robinson, (excellent) et on a envie de leur dire: "c'est du foutage de gueule, on en a rien a battre des questionnements existentiels de ce mec!"... Puis peu à peu les souvenirs relatés prennent tout leur sens, au fur et à mesure de l'aggravation des événements. Puisque nous n'avons plus rien à perdre puisque nous allons tous perdre, pourquoi ne pas retrouver l'essentiel, l'amour. Les dernières séquences, a partir de la scène d'hôtel avec Sergi Lopez, sont profondément saisissantes, intelligemment pensées, hantées par la l'angoisse de la mort définitive... Rien d'hédoniste là-dedans. Beaucoup de pessimisme au contraire. L'aveu d'amour de Sergi Lopez (très émouvant) à Amalric, une rencontre des corps amorcées mais impossible, son suicide, nu, par la fenêtre... Sa fille, dans le lit de l'autre chambre... Ils ont fait l'amour... Toutes les tabous tombent. La scène du restaurant: le visage fantomatique de Clotilde Hesme transpirant de peur. La mort est de tout les plans. Clients abattus ou raides morts de façon subite en train de manger ou en train de faire l'amour. Peu importe. C'est l'impression d'instantanéité qui s'en dégage qui résonne. Mais ce qui surprend, ce n'est pas les corps nus, superbements filmés, mais c'est cette femme, morte seule dans son lit, livre à la main. Puis la séquence du château, ça fait penser à du Bunuel. Surprenante et baroque apparition de Sabine Azéma. Le côté orgiaque et glauque de ce petit monde de privilégié est un peu caricatural, mais humoristique dans la chute... Cependant, la mort rode. Le sexe tente de tromper la mort. Robinson, lui, respire la vie, et ne veut pas de cette ambiance mortifère. Il voudrait retrouver celle(s) qu'il aime ou qu'il a aimé. Au moins, essayer. Paris. Superbe scène filmée dans le noir total, éclairé à la lampe électrique. Sidérant. Puis la scène finale, réalité, souvenir ou fantasme ? On ose imaginer que c'est la réalité puisque l'essentiel n'est-il pas l'amour?
islander29
islander29

Suivre son activité 274 abonnés Lire ses 1 775 critiques

4,0
Plusieurs remarques s'imposent...D'abord avant de lire mon avis il faut savoir que j'avais aimé "Voyage dans les pyrénées" j'avais mis 4 étoiles....Les frère Larrieu savent filmer et en cela j'apprécie leur travail....Maintenant je ne sais pas s'ils savent ce qu'est un spectateur.Ils filment et se font plaisir mais pour le spectateur c'est un peu sauve qui peut....La chanson magnifique de léo Ferré qu'ils ont brillamment incluse dit :"ton style c'est ton cul, ton style c'est ton coeur" C'est une peu l'histoire de ce film et ne cherchez pas dans le scénario hautement fantaisiste un quelconque réconfort....Le titre du film est un prétexte maladroit à une mise en scène balbutiante...Mon titre serait plutot "fanfaronnades basques" si vous l'entendez ainsi vous serez beaucoup moins déçus par le propos du film... A noter quelque confusions dans le scénario quand, pour sacaraliser la fin du monde, le metteur en scène nous place au coeur de Pampelune dans l'ambiance festive des corridas...Drôle de chaos, d'hésitations entre la fête et le néant...Beaucoup de décalages aussi dans les aventures amoureuses de Matthieu Amalric qui sont en fait la fibre même du film....En résumé si vous êtes peu regardant sur certaines incohérences de situations et parfois de dialogues, ce film reste un tourbillon de beauté, parfois de fantasmes teint légèrement d'érotisme...Il s'agit d'échapper à la réalité, et ça les frères Larrieu savent le faire....A vous de voir.
shmifmuf
shmifmuf

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 1 760 critiques

2,5
Du Larrieu pur jus, avec quelques longueurs, malgré une direction d'acteurs toujours impeccable. Ce cinéma épicurien souvent à la limite du rêve ou du fantasme peut enivré ou agacé. Personnellement, j'aime cet alcool bizarre que distille les frères Larrieu, même si certains crus sont meilleurs que d'autres.
ygor parizel
ygor parizel

Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 2 500 critiques

4,0
Le style de film et d'histoire que j'aime, un univers étrange et effrayant je trouve. D'habitude, les films d'anticipation montre un monde post-apocalyptique et bien ici non c'est entrain de se passé et je trouve le tout assez juste (pas de grande scène spectaculaire). La réalisation manque par moments de panache, un film très particulier et avec des critiques sévère pour ce bon long-métrage
tortillons
tortillons

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

4,0
Film relatant la fuite en avant d'un homme perdus dans ses frasque amoureuse ,sur fond de fin du monde...un film rare ,mettant en avant la quete de cette homme et s'attardant asser peu sur le monde en voie d'extinction autour de lui ,l'ambiance de fin du monde est assez bien rendu. assurement a voir!
MrBougalou
MrBougalou

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 571 critiques

3,5
Voila un film qui détonne, qui sort complètement des sentiers battus. Son point fort? Son originalité, son inventivité. Son point faible? Son caractère par trop décousu et ses longueurs. J'applaudis toute fois le courage des frères Larrieu qui osent là où beaucoup auraient très vite détourné le regard. Un scénario qui n'est certainement pas des plus évident tant les écarts de trajectoire peuvent être prompt à survenir. Pour tous ces éléments (et pour la prestation de Mathieu Amalric) je dis que le film mérite d'être vu. Ce n'est pas le film de l'année, mais soyez curieux, lancez vous!
Uncertainregard
Uncertainregard

Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 1 215 critiques

1,0
Un drôle de film proposé par les frères Larrieu au récit pleins de bonnes intentions mais au scénario trop décousu et qui manque considérablement d'effets de style et de jolis plans pour régaler mes mirettes...
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1036 abonnés Lire ses 10 088 critiques

2,5
A Biarritz, il se passe toujours quelque chose! Comme chez Jean-Marie et Arnaud Larrieu! il n'est pas question ici de peindre ou de faire l'amour (quoi que...) mais d'odyssèe amoureuse sur fond de fin du monde! Le pacte qu'avait les frères Larrieu, c'est à la fois qu'il y ait dans le film du spectaculaire et en même temps garder l'indèpendance du film d'auteur! Autant le scènario est très ècrit, autant tout ce qui relève de la mise en scène, de la place de la camèra ou du dècoupage, ça se fait le jour le jour! Ancien combattant de l'amour, du dèsir, du romanesque qui fait qu'au fond Robinson a dèjà vècu la guerre intèrieure...et que du coup la guerre extèrieure le laisse ici indiffèrent, le mettant plus ou moins à distance! Excellente interprètation du couple Mathieu Amalric-Omahyra Mota et de l'ensemble des seconds rôles qui se sont totalement investis dans la conception de cette oeuvre ètrange! Contrairement à la fin du monde filmèe, disons par un film catastrophe amèricain, le cinèma est toujours là au moment où les gros èvènements se produisent! On peut aussi ne pas adhèrer à la chose et rester perplexe devant les scènes de nuditè ou de partouze...
Julien D
Julien D

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 694 critiques

3,0
Un film atypique, on avait jamais vu la fin du monde de cette manière... L'ambiance est étrange et étonnante, ce qui rend ce film plaisant. Peut-être est-il un peu trop long pour satisfaire pleinement. Mention spéciale à l'ensemble des acteurs.
caroline-camille
caroline-camille

Suivre son activité Lire ses 20 critiques

1,0
si vous avez 126 minutes à perdre, ce film remplira parfaitement cet office: vous faire perdre 126 minutes. plus subtilement qu'une chanson de pascal obispo, ce film vous révèle ce que le réalisateur aimerait si il devait mourir demain....en gros, boire et baiser. ( les plus chanceux auront de jeunes corps à disposition, les moins heureux auront des cadavres frais; mais, attention, une expèrience homosexuelle de dernière minute, non sollicitée n'est pas à exclure...)les idiotes iront piquer des fringues dans les magasins, les plus résistants rouleront en porsche....on pourra tuer, ou choisir le suicide, prier.....et toi, "qu'est ce que tu ferais?" "qu'est-ce que tu ferais?" si l'on devait mourir demaiinnnnnnnnnnn
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top