Mon AlloCiné
Crazy Heart
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Crazy Heart" et de son tournage !

La country au cinéma

Le cinéma a souvent mis en valeur la musique country, dans des films comme Walk the Line, O'Brother ou encore En route pour la gloire, biopic consacré au chanteur Hal Ashby. Il est intéressant de noter que dans bien des cas, les acteurs interprétant un chanteur de country chantent réellement, comme c'est le cas dans Crazy Heart, O'Brother ou Walk the Line.

Prise de poids

Dans le but de rendre son personnage alcoolique le plus crédible possible, Jeff Bridges a pris du poids. Pour ce, l'acteur raconte avoir mangé beaucoup de glaces entre les repas.

Deux Oscars

Pour son interprétation de Bad Blake, Jeff Bridges a obtenu l'Oscar du meilleur acteur en 2010. C'est la première fois que l'acteur remporte un Oscar, alors que c'est la cinquième fois qu'il a été nominé (pour ses rôles dans La Dernière séance, Le Canardeur, Starman et Manipulations). Le film a également reçu l'Oscar de la Meilleur Chanson avec "The Weary Kind" composée par Ryan Bingham et T Bone Burnett.

1ère réalisation

Le scénario, adapté du roman de Thomas Cobb, a été écrit par Scott Cooper. Sur ce film, il est scénariste, réalisateur et producteur. C'est sa première réalisation (avant, il avait l'habitude de jouer des seconds rôles dans des films et des séries) : "J'ai grandi avec cette musique, j'ai vécu dans le même monde que Bad Blake. Je sentais que si je n'étais pas capable de faire ça, ayant grandi dans le Sud et baigné dans le Country Rock, c'est qu'il y avait un problème. Je voulais vraiment saisir le mélange d'humour et de pathos qui constitue la vie de Bad, et lui ajouter de la légèreté. Bad est un vieux singe qui ne sait plus s'il peut faire la grimace, un homme qui passe perpétuellement de l'obscurité à la lumière, même si, quoi qu'il arrive, il se dirige toujours vers la rédemption."

Stephen Burton par T-Bone Burnett

Les musiciens T-Bone Burnett, Stephen Bruton et Ryan Bingham ont créé la bande originale de Crazy Heart. Ils ont obtenu plusieurs prix, notamment celui du Golden Globe de la meilleure chanson originale pour "The Weary Kind ". En mai 2009, Stephen Bruton décède d'un cancer de la gorge, dans la demeure de son ami de longue date T-Bone Burnett. Davantage connu pour son travail de producteur (bien qu'étant un musicien confirmé), T-Bone Burnett a déjà produit les musiques des films O'Brother et Retour à Cold Mountain. Il revient sur la personne de Stephen Bruton : "Je reste impressionné par la force artistique et la force d'esprit dont Stephen a fait preuve tout au long du processus créatif alors même qu'il menait une rude bataille contre la maladie. Il a coécrit la plupart des chansons, a joué une grande partie de la partition du film, a coaché les acteurs, et a été sur le plateau tout au long du tournage, pour s'assurer que ce que l'on filmait était réaliste. Je crois qu'il y a beaucoup de Stephen dans Bad Blake. Stephen a vécu la même vie – à l'extrême."

Scott Cooper par T-Bone Burnett

Au moment où Scott Cooper a rencontré T-Bone Burnett, l'entente fut immédiate. Le compositeur s'est alors engagé sur le film, pas seulement pour l'écriture des chansons, mais aussi par rapport à la production. Il nous parle de son engouement pour le film : "Sachant que Scott Cooper avait été musicien, et connaissait donc les réalités de la vie sur la route, il y avait là le formidable potentiel de faire un film qui retranscrirait l'expérience d'être musicien de manière totalement authentique. Il m'a fait réaliser qu'il pourrait faire un film qui résisterait au passage du temps. Il s'y connaît beaucoup en Country, connaît très bien le Sud et le monde où tous ces personnages vivent."

La BO par Stephen Bruton

" Nous avons enregistré une musique en analogique pour rester en rapport avec l'époque à laquelle se passe le film. Nous nous sommes même référés aux enregistrements analogiques des sources qui nous ont inspirées. En effet, ces sources provenaient de CD gravés dans les années 80 avec les équipements de mauvaise qualité de l'époque. Lorsque nous avons récupéré les versions repiquées des masters originaux, la différence de réalité que cela a donné au monde que nous étions en train de créer était profonde. Scott a insisté sur le fait que chaque aspect de ce film se devait d'être authentique, et c'était sûrement le domaine où l'authenticité était la plus cruciale."

Jean par Maggie Gyllenhaal

"C'est une vraie personne pour moi. Quelqu'un de fort par certains aspects, mais qui sait aussi qu'elle peut être faible, et c'est ce que je recherche chez les personnages que je joue : qu'ils sentent le vécu. (...) Ce film ne peut fonctionner que si on croit que Blake et Jean sont fou amoureux l'un de l'autre, malgré le fait qu'il est beaucoup plus âgé, et qu'ils semblent former un couple improbable, ils sont attirés l'un par l'autre comme des aimants."

De nombreuses récompenses

Hormis les (nombreuses) récompenses concernant l'aspect musical du film, c'est l'interprétation de Jeff Bridges qui a attiré l'attention. Le comédien a notamment remporté le Golden Globe du meilleur acteur dramatique.

Acteurs et chanteurs

Les comédiens Jeff Bridges et Colin Farrell n'ont pas été doublés lors des scènes musicales. Les deux acteurs ont été supervisés par Roger Love, qui les a aidés à travailler leur voix. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que Jeff Bridges dévoile ses talents de chanteur, puisqu'en 2000, il avait sorti un album intitulé Be Here Soon.

Bad look good...

Doug Hall, le chef costumier du film, nous parle de l'apparence du personnage de Jeff Bridges : "Pour Bad Blake, nous ne souhaitions pas seulement évoquer un style mais un mode de vie. Jeff a accordé beaucoup d'attention aux détails, comme ce qu'il garde dans ses poches tous les jours : des médiators, un briquet, quelques cigarettes écrasées. Tout cela était basé sur la réalité de la vie de cet homme. Bad, tel que Jeff l'a incarné, est un personnage à l'apparence frappante, mais pas nécessairement un homme de spectacle. Il est un peu plus brut de décoffrage et cabossé."

Le film vu par Robert Duvall

"Ce film rend honneur à une grande tradition américaine, la "country music", un monde que je connais très bien et que je suis très heureux de retrouver après tant d'années. L'histoire m'a rappelé Tendre bonheur, même si Horton Foote a pris une approche beaucoup plus douce. Crazy Heart est empreint de brutalité et s'attache à raconter la dure vie d'un homme qui se bat contre ses démons. C'est une histoire éternelle, mais Scott Cooper l'a abordée de manière assez novatrice, avec une sincérité et un point de vue que les gens n'avaient pas eu l'occasion de voir avant."

Ça donne envie...

Un critique de cinéma a qualifié Crazy Heart de mélange entre The Big Lebowski, Urban Cowboy et The Wrestler. Même si beaucoup ont tendance à comparer Crazy Heart au film de Darren Aronofsky, Scott Cooper insiste sur les différences qu'il y a entre ces deux films. Pour lui, Crazy Heart est beaucoup plus sombre que The Wrestler.

Changement de cap

Colin Farrell, qui interprète ici un jeune chanteur de country, confirme ainsi sa volonté de cibler sa carrière sur des films s'éloignant des grosses productions. Dans une interview parue au moment de la sortie d'Alexandre, l'acteur avait déclaré vouloir se centrer sur des projets moins spectaculaires... Après Le Rêve de Cassandre, Bons Baisers de Bruges, Le Prix de la loyauté ou L'Imaginarium du Docteur Parnassus, Crazy Heart confirme cette tendance.

A l'origine...

Scott Cooper voulait d'abord faire un film retraçant la vie du célèbre chanteur de country Merle Haggard (un ancien taulard qui, après avoir assisté au concert de Johnny Cash dans la prison de San Quentin, a fait carrière dans la musique), mais les droits d'auteur étaient trop chers.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Mortal Engines (2018)
  • Spider-Man : New Generation (2018)
  • L'Empereur de Paris (2018)
  • Rémi sans famille (2018)
  • Une Affaire de famille (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
  • Pupille (2018)
  • Hunter Killer (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Le Grinch (2018)
  • Aquaman (2018)
  • Pachamama (2018)
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Casse-noisette et les quatre royaumes (2018)
  • Les Veuves (2018)
  • Oscar et le monde des chats (2018)
  • Edmond (2018)
  • Leto (2018)
  • Galveston (2018)
Back to Top