Mon AlloCiné
Pédale douce
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
2,0
3006 notes dont 131 critiques
15% (19 critiques)
24% (31 critiques)
11% (15 critiques)
21% (28 critiques)
19% (25 critiques)
10% (13 critiques)
Votre avis sur Pédale douce ?

131 critiques spectateurs

Chris46

Suivre son activité 149 abonnés Lire ses 779 critiques

4,0Très bien
Publiée le 17/10/2013

Comédie culte des années 90 . C'est l'histoire de Adrien aymar ( Patrick timsit ) qui est un respectable homme d'affaire la journée . Mais Adrien mène une double vie . C'est également un homosexuel qui n' hésite pas a se travestir en drag- queen le soir . et il le cache a son patron Alexandre Agut ( richard Berry ) . Un jour Adrien est inviter par son patron Alexandre a un repas d'affaire . Adrien demande alors a eva ( Fanny hardant ) une amie qui est patronne d'une boîte de nuit gay de se faire passer pour sa femme . Son patron Alexandre tombe sous le charme d'eva qu'il n'hésite pas a draguer . Alexandre décide alors de suivre eva discrètement jusqu'à sa boîte de nuit . La bas il découvre bien malgré lui que Adrien est homosexuel . Il va alors être embarquer bien malgré lui dans l'univers des homos ou il va lui arriver une suite de quiproquos et de mésaventures hilarante ... Une comédie hilarante servit par un excellent casting . Tout d'abord Patrick timsit qui est excellent dans le rôle de Adrien un homo extravertie . Tout comme jaques Gamblin très bon également dans le rôle d'un homosexuel . Ensuite Fanny Ardant qui est tout bonnement excellente dans le rôle de eva cette patronne de boîte de nuit mal dans sa peau qui trouve du réconfort auprès de ses amies homos . Son personnage est très touchant et apporte un peu d'émotion au film . Sans oublier richard Berry génial dans le rôle de Alexandre Agut un patron limite homophobe qui va être entraîner bien malgré lui dans l'univers des homos . Et michelle laroque génial aussi dans le rôle de marie Agut la femme bourgeoise et coincer de Alexandre qui va être entraîner tout comme son mari et bien malgré elle dans l'univers des homos. Une comédie qui mêle rire et émotion . Un film remplit de scènes cocasse a mourir de rire ( richard Berry qui se fait taper bien malgré lui par un homo sadomasochiste , le quiproquo avec michelle laroque qui croit que son mari richard Berry est devenu homo ... ) et de répliques hilarantes . La b.o du film est également génial avec des musiques connus qui mettent bien la pêche dont l'énorme tube de mylene farmer " sans contrefaçon " qui colle a merveille a l'ambiance du film et qui nous met la patate . Une comédie très sympathique a ne pas loupez .

Anthony C.

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

0,5Nul
Publiée le 12/12/2012

Le cinéma britannique a donné "My beautiful laundrette", "Beautiful Thing", "Maurice", ou encore plus récemment "Week-end". Le cinéma italien, "Une journée particulière". Le cinéma nord-américain, "Harvey Milk". Des oeuvres qui informent et donnent à réfléchir tout en évitant l'élitisme des films intellectuels. Quant au cinéma français, il a donné... "La cage aux folles", "Gazon maudit" et "Pédale douce". C'est effrayant de penser que dans une société largement imprégnée de préjugés réactionnaires, le grand public n'ait d'autre aperçu de la population homosexuelle que ces films qui, derrière des bons sentiments faciles et l'alibi du divertissement, recyclent une foule de clichés racistes concernant les homosexuels. A la sortie de "Pédale douce", je n'aurais pas aimé assister à une projection et entendre s'esclaffer le public chaque fois que l'un des acteurs singe de façon grotesque un personnage qui est censé être comme moi. Ce film est cruel, d'autant plus cruel qu'il se pare des oripeaux de la comédie. Il est à mettre sur le même plan que les chansons d'humoristes des années 50 et 60 sur les homosexuels ("On dit qu'il en est" de Fernandel, "Dans ce pays-là, ils en sont tous" de Robert Rocca), qui faisaient se plier de rire des familles entières de Français (très) moyens, à une époque où le code pénal et les autorités médicales faisaient des homosexuels des délinquants ou des malades. Au cinéma, on ne représente plus les Noirs comme des grands enfants vêtus de pagnes ou de régimes de bananes, comme des grooms de hall d'hôtel ou des cireurs de chaussures. On ne représente plus les Juifs comme des usuriers aux doigts crochus, menaçant la société. Mais il est toujours permis de ridiculiser les homosexuels, car l'humour (de majoritaires) est censé tout excuser.

Caine78

Suivre son activité 669 abonnés Lire ses 6 705 critiques

0,5Nul
Publiée le 25/01/2009

Ah! Une comédie française traitant de l'homosexualité! Tout cela va être dans la finesse, l'intelligence et l'intelligence... C'est du moins ce que l'on aimerait penser, et même si tout cela parait bien improbable. Mais tout de même pas au point d'imaginer un tel naufrage, faisant presque passer "La Cage aux folles" pour du Lubitsch, c'est dire! Car que de grossièretés, d'hystérie, de bêtise satisfaite transpirant de long en large durant cette soi-disant comédie "acerbe". Hélas, Gabriel Aghion n'est resté qu'au stade du machisme primaire, les dialogues se faisant d'une rare indigence et les différents rapports entre les personnages des plus affligeants. Et que dire de certaines scènes, dépassant indiscutablement le stade du soutenable. Même les acteurs semblent perdus dans cette océan de nullité, chacun jouant son rôle caricatural sans âme et sans inspiration (à l'exception peut-être de Timsit, pourtant pas gâté ici). Mais écrire plus longtemps sur ce film serait lui donner trop d'importance, car vous l'aurez bien compris, "Pédale douce" (rien que le titre vous donne les sommets de subtilité auquels on pouvait s'attendre...) est un navet comme on a rarement l'occasion de voir, et qu'il vous faudra donc éviter comme la peste. Vous voila prévenus!

spidermanao

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 89 critiques

0,5Nul
Publiée le 17/03/2007

dans la série film lourd ... seul fanny ardant s'en sort bien dans le film, les autres personnages sont carituraux, en plus la vulgarité est gratuite . patrick timsit, que j'aime bien d'habitude livre un cliché total de l'homosexuel et donc si c'est un pladoyer contre l'homophobie c'est raté .

mangevigne51

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

0,5Nul
Publiée le 31/05/2005

Triste, c'est le mot qui vient à l'esprit quand on voit ce film. Je suis partit avant la fin, dégouté par la platitude des dialogues et le nombre de gag tombant a l'eau. A part si vous êtes passionnée par l'homosexualité, passez votre chemin. Allez hop on tire la chasse d'eau.

marie W.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 42 critiques

0,5Nul
Publiée le 18/01/2013

Je ne comprends rien à l'enthousiasme de certains. Le thème de ce film est, malgré ses apparences racoleuses, banal. Il est traité de façon vulgaire. Vulgarité de l'approche "sentimentale" à deux balles, vulgarité et superficialité de l'approche soi disant psychologique des personnages, vulgarité de la mise en scène. Les acteurs se caricaturent eux-mêmes, surtout Ardant.Timsit n'a jamais été aussi mauvais, et pourtant… Jusqu'au titre… même pas digne de l'Almanach Vermot. Ce film dégouline d'auto satisfaction et de bonne conscience prétentieuse. Navet d'or...

shmifmuf

Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 1 760 critiques

0,5Nul
Publiée le 31/03/2012

Quelle bouse! L'humour et le mauvais goût ne font pas souvent bon ménage. John Waters, les frères Farrelly ou encore Judd Apatow les font cohabiter avec beaucoup de talents. Mais chez Aghion il y a juste du mauvais goût en quantité et aucun humour.

GermanMax

Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 301 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 29/12/2015

Plus je vois les films à caractère comique dans lesquels il a joué, plus je me dis que Richard Berry est un vrai poissard. Je m'explique : dans « Une journée de merde » (film véritablement hilarant soit dit-en passant), il était victime de quasi toutes les catastrophes possibles et devait composer avec des individus tous fêlés du bocal. Et là, dans « Pédale douce », idem, sa femme en vient à penser qu'il est de la jaquette alors qu'il est beaucoup plus enclin à renifler le bonbon féminin. « Pédale Douce », ou l'histoire d'un homme, joué par Patrick Timsit qui se voit obligé de jouer les hétéros pour espérer obtenir un emploi. Si au début, le subterfuge semble fonctionner, ce ne sera que de courte durée et encore une fois, c'est Berry qui va en prendre plein la tronche pour pas un rond. Pour être tout à fait franc, j'ai beaucoup de mal à comprendre pourquoi est-ce que ce film a obtenu un tel succès lorsqu'il est sorti. En plus d'être jamais drôle, le film du père Aghion aurait même tendance à devenir très chiant. Personne n'y croit. Pas même les acteurs. Richard Berry a l'air de se demander ce qu'il est venu faire ici, Fanny Ardant est complètement hors du coup et Patrick Timsit est carrément insupportable. La première mouture est déjà nulle, alors je n'imagine même pas la seconde...

MoviesGeek

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 480 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 15/08/2011

C'est vulgaire, pas drôle, ennuyeux. Et dire qu'il y a eu une suite... , il ne me tarde pas de la voire !

lerobindu38

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 228 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 11/01/2009

Je n'ai pas du tout été emporté par ce film, qui je pensais était une pure comédie tandis qu'elle est plutôt une farce joué sur un ton (très) dramatique. Pas du tout amusant, et encore moins touchant.

Yannickcinéphile

Suivre son activité 172 abonnés Lire ses 3 922 critiques

2,5Moyen
Publiée le 09/07/2017

Comédie culte des années 90, qui m’avait échappé, Pédale douce n’est pas un bien grand film. En vérité ça ressemble plutôt à une comédie estivale, faite pour remplir une soirée un peu arrosée, mais pour le reste, elle n’était pas faite pour rester dans les annales, et aujourd’hui, je reste sur ma faim en le visionnant. Le problème c’est comme souvent l’intérêt réel du propos. Le métrage propose quelques situations amusantes, un peu grivoises parfois, mais il n’y a pas d’intrigue ou très peu. Du coup, passé le premier quart d’heure, et en dépit des quelques passages drôles qui peuvent réveiller le spectateur, il n’y a pas grand-chose en mesure de happer son attention. Je me suis relativement ennuyé devant une intrigue vaudevillesque attendue, des quiproquos faciles, et une narration peu fluide, lourdaude même parfois. Pour ma part, c’est là le gros défaut de ce film, qui parvient cependant à éviter un peu les lieux communs sur les homos. Pour le coup c’est plutôt une surprise compte tenu du reste. Le casting est plutôt bon, avec des acteurs solides dans leurs rôles mais parfois trop peu utilisés. Je pense à Jacques Gamblin par exemple, tandis que Michèle Laroque aurait pu être davantage mise en valeur, d’autant qu’elle semble bien à l’aise dans ce métrage et dans ce registre. Reste un Timsit sympathique et juste, face à un Richard Berry peut-être plus subtil et plus en variété niveau jeu, et, entre eux, une Fanny Ardant tout à fait indiqué pour son rôle, et qui impose sa flamboyance, avec un jeu parfois un peu rèche. Ce bon casting ne s’accompagne pas d’une réalisation démente, mais le film parvient, par son lot d’éclairages flashys, sa bande son punchie qui aligne les titres connus, et une certaine vivacité de mise en scène à rester assez plaisant à regarder. Malgré tout, ça reste un métrage là aussi plus proche de la comédie estivale qu’autre chose. Sur un sujet qui pourra rappeler Almodovar, le réalisateur n’a pas l’aisance de ce dernier pour transcender son film par une esthétique aussi brillante et personnelle. En conclusion, Pédale douce est une comédie pas déplaisante, mais qui repose surtout sur ses numéros d’acteurs et sa bande son vive qui parvient à surligner efficacement quelques situations amusantes. Le résultat reste faible, particulièrement à cause d’un scénario laborieux, souvent creux, et ses redondances. 2.5

Tedy

Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 2 471 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 20/08/2009

A ce qu'il paraît, "Pédale douce" est une comédie. On cherche toujours à quel moment il fallait rire.

titicaca120

Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 1 786 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 31/10/2008

un film extraordinairement drôle avec des dialogues savoureux dignes d'Audiard, une bande son tout simplement géniale,des scénes cultes comme le repas au début du film,la gaterie de Michèle laroque,on oublie vraiment tous ses soucis,indémodable.

reymi586

Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 2 375 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 23/11/2010

Une excellente comédie française! A voir et revoir!

Akamaru

Suivre son activité 507 abonnés Lire ses 4 335 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 23/09/2010

En 1996,cette comédie vulgaire de Gabriel Aghion faisait un carton en salle(plus de 4 millions d'entrées).Vulgaire,car les homosexuels y sont représentés de façon très stigmatisante,telles des folles qui passent leur temps à se tripoter sur de la musique techno,et fumant du poppers.C'est un peu le même principe que les films de Fabien Onteniente:étaler les clichés sur une certaine population,provoquer le rire à ses dépends et tenter d'y insuffler une certaine générosité."Pédale Douce"se plante totalement sur l'image qu'il donne des gays,mais il est sauvé par un entrain vital et quelques saillies à l'égard des faux-semblants.Le personnage de Patrick Timsit,qui se change dans sa Saab,sur le rythme de Mylène Farmer,devant des gendarmes éberlués est souvent drôle,alors que celui de Jacques Gamblin est simplement juste,notamment lors d'un strip-tease anthologique.Fanny Ardant est troublante,avec son look de diva décrépie et sa voix envoûtante.Quant à Richard Berry et Michèle Laroque,ils jouent les hétéros de service,plongés dans un milieu qu'ils ne comprennent pas du tout.Répliques enlevées et quiproquos à gogo pour une comédie bien ancré dans les années 90,et qui peut franchement dégoûter si on la prend au premier degré...

Les meilleurs films de tous les temps
Back to Top