Prometheus
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,3 pour 16 129 notes dont 3 183 critiques  | 
  • 343 critiques     11%
  • 786 critiques     25%
  • 750 critiques     24%
  • 655 critiques     21%
  • 355 critiques     11%
  • 294 critiques     9%

3183 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Victor M.

17 abonnés | Lire ses 36 critiques |

   4 - Très bien

Ce film est génial ! Je déconseille tout de même à beaucoup de personne sensible ou ceux qui n'aiment pas ce genre de film car il est assez violent. Cependant c'est un excellent film qui donne vraiment envie de voir la suite qui sortira en 2016 un grand bravo au acteur et au scénariste !

OKGMAR

3 abonnés | Lire ses 68 critiques |

   4 - Très bien

Prometheus fait partis avec le troisième épisode de Star Wars des films que j'ai été le plus impatient de découvrir au cinéma. J’avais hâte d'en savoir plus sur les mystérieux Space Jockey (leur véritable apparence m'a surpris) et les bandes annonces rendaient cette attente palpable. Globalement je n'ai pas été déçu. Ridley Scott reviens au top a la science-fiction et nous offre un "prequel" visuellement époustouflant, doté d’une véritable dimension mythologique. L'intrigue , solide, passionne autant qu'elle fascine. Lors des scènes dans le "temple" on retrouve l’ambiance oppressante et noir du tout premier Alien, nous sommes d’ailleurs de retour dans les entrailles si particulière et mystérieuse du vaisseau découvert par les membres du Nostromo. Ces d'ailleurs dans ce "temple" que se déroule ma scène favorite du film: Spoiler : la première apparition sous forme "d'hologramme" datant de plusieurs millénaires, des Ingénieurs, ces derniers fuyant quelques chose. Prometheus soulève plus de questions qu’il ne donne de réponse, étant habitué à ce procédé avec la série Lost, j'ai apprécié que le mystère demeure; même si j’ai ressenti une petite pointe de frustration. Pour ce qui est de la violence (l'univers d'Alien oblige) ce "prequel" ne fait pas dans l’économie, ce qui m'a plus. La plus poisseuse et marquante reste l'auto-accouchement d'Elizabeth Shaw. La fin est la plus grosse déception du film, même si elle permet de voir un xenomorphe. Le vaisseau des Ingénieurs (magnifique et impressionnant) est belle et bien crashé (cohérent avec le huitième passager). Spoiler : MAIS l’ingénieur aurait du mourir sur son "siège" et non pas dans un couloir du Prometheus (grosse incohérence avec le huitième passager) C’est la seule chose que je n’ai vraiment pas digéré. En ce qui concerne les comédiens, Michael Fassbender et Noomi Rapace livre d'excellente interprétation, cette dernière succède dignement à Sigourney Weaver. Vivement la suite, je n'en peux déjà plus d'attendre!


Blog Be French

1 abonné | Lire ses 110 critiques |

   1.5 - Mauvais

Critique inutile pour un préquel inutile... Du mauvais Ridley Scott. Visitez notre blog Be French !

http://befrench.tumblr.com/

Quentin J.

13 abonnés | Lire ses 19 critiques |

   2 - Pas terrible

Colossale était l'attente autour de cette superproduction qu'était le retour du prodigieux Ridley Scott à la science-fiction. Immense est la déception qui s'en suit. On nage dans le déjà vu des épisodes précédent jusqu'à s'y noyer, le scénario demeure fade alors qu'il paraissait enthousiaste et notre cher maître du 7è art pêche là oû les deux derniers aliens se vautraient! Reste des effets spéciaux pour le coup fantastiques qui n'arrive pas à faire oublier la déception ambiante...

NoblessCiné

0 abonné | Lire ses 6 critiques |

   1.5 - Mauvais

A quoi ça sert de mettre des centaines de millions de dollars pour faire un film visuellement léché, bien fait, et à coté pondre un scénario bourré de clichés et d'incohérences. C'est tout le problème de Prometheus, quand on reçoit un scénario on le lit, on cherche ce qui ne va pas, et on l'arrange pour que ce soit cohérent, ben non Ridley Scott a pris son scénario l'a lu et s'est dit, "Bon allez, rien à foutre du scénario, mon film va se passer dans la planète d'Alien pour attirer les fans, je vais le faire en 3D pour faire quelques millions de dollars de plus et tout le monde sera content". Mais ce n'est pas le cas, toutes ces incohérences sortent du film. Spoiler : Pour résumer en un exemple tout con, personne dans l'équipe n'a été informé du but de leur mission alors qu'ils sont déjà devant la planète, et quand l'un d'entre eux demande pourquoi ils sont là, Shaw lui répond qu'elle à trouvée des dessins sur des pierres, et dit que ce n'est pas qu'une trace mais une invitation, l'autre lui demande alors comme elle peut en être sûr, ce à quoi elle répond que c'est ce qu'elle a choisi de croire. Mais le problème encore plus gros, c'est que du coup, même des défauts mineurs sortent du film. Par exemple, cette prothèse immonde que porte Guy Pearce, c'est fou, le mec apparaît un quart d'heure sur deux heures de film, et à chacune de ses apparitions, je peux pas m'empêcher de froncer les sourcils et me dire beurk, comme elle est dégeulasse cette prothèse. Un autre truc également, ces foutus hologrammes. Le film se passe quand même des centaines d'années avant Alien, mais la technologie est dix fois plus avancée que dans Alien Resurrection qui se déroule avant Prometheus. Tout ça parce que c'est trop classe en 3D les hologrammes partout. Mais malheureusement ça n'a aucun sens. Bref c'est un film que Scott a fait surtout pour avoir un bon gros chèque, et il ne vaut pas le coup et encore je ne vous ait pas fait le résumé de tous les défauts car ça aurait duré beaucoup trop longtemps.

Serdhino

0 abonné | Lire ses 4 critiques |

   1 - Très mauvais

Un film longuet, souffrant de son scénario prévisible et de ses personnages fades et clichés. Clairement, les secondes deviennent des minutes, les minutes des heures, et je n'ai pu que soupirer de soulagement une fois le film fini.

ouranos86

0 abonné | Lire ses 24 critiques |

   4 - Très bien

Des images magnifiques, une histoire prenante bien que ponctuée de plusieurs zones d'ombres, mise en scène impeccable, néanmoins je trouve que le personnage interprété par Charlize theron (bien qu'elle soit bonne actrice), n'apporte rien au film.

PERRINE P.

10 abonnés | Lire ses 89 critiques |

   2 - Pas terrible

Promethéus.... Ben c'est pas terrible... Je suis une fan de la saga Alien, j'aime bien même les Alien VS Prédator qui pourtant étaient hors sujet par rapport à la quadrilogie Alien. Mais Promethéus...... non !! On ne peux pas dire qu'on s'ennuie, ce n'est pas le cas, ce film est maxi budgétisé ce n'est pas l'action et les effets spéciaux qui manquent. Ce sont les incohérences du scénario qui font défaut, Ridley Scott part un peu dans tous les sens au niveau des Extra terrestres que l'on rencontrent tout le long du film, c'est du grand n'importe quoi. Alors que dans Alien et Alien VS Prédator, on a le cycle de vie d'un Alien allant même jusqu'au Prédalien, que l'on peut aimer ou non certe, mais le cycle de vie est LOGIQUE. Dans Promethéus, on voit des gros vers de terre qui se transforment en une espèce de cobra, des sortes de poulpes ou de calamars, ces monstres ou Extra terrestres ont l'air de prendre vie grâce à un liquide noir qui ressemble à du pétrole, d'où sort ce liquide?? J'en sais rien, c'est brouillon et on n'y comprend rien. L'image du dernier Alien est risible, petit et maigre, avec un crâne allongé et pointu, on dirait qu'il est coiffé du casque des coureurs cyclistes du contre la montre au tour de France... Lamentable ! Bref, j'ai été déçue.

Kloden

17 abonnés | Lire ses 630 critiques |

   3 - Pas mal

En retard de deux ans mais pourtant vierge de toute bande-annonce et d'une connaissance du film plus poussée que celle du synopsis, me voici à bord de Prometheus, le vaisseau que Ridley Scott souhaitait inscrire dans la lignée des navires spatiaux légendaires visités par le xénomorphe dans un prequel à son film culte, Alien ; le huitième passager. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que la quête des origines concernait bien plus celles de l'humanité que celles des monstres qui l'ont tourmentée, fascinée mais aussi décrite 4 long-métrages durant. Puis allumant mon cerveau, j'ai enfin su voir le titre de ce blockbuster autrement que comme un simple assemblage de lettres : Prometheus. C'est donc ça que Scott explore. Une relecture moderne du mythe de Prométhée, titan condamné au supplice éternel par Zeus lui-même en punition de son don à l'humanité du savoir divin. Le mythe de l'hybris, de la démesure, de la violence des passions de l'Homme, coupable de désirer davantage que ce qui lui fut attribué par la partition destinale. Un sujet vaste, intarissable, inquantifiable qui appelle vraiment à un lâcher-prise total et à une ambition sans pareille pour sa mise en scène. D'ambition, Ridley Scott n'en manque pas, mais il se rate néanmoins dans la genèse de cette oeuvre hybride qui manque de force et de jusqu'au-boutisme. Les problèmes sont multiples ; le premier est sans doute la gestion du rythme et des enjeux. Ridley rate en effet son montage, oubliant certaines coupes nécessaires quant au final son oeuvre manque de longueur dans son développement. Surtout dans son début, Prometheus va trop vite, oubliant de se poser calmement pour instaurer l'ambiance qui a toujours nappé et porté les questionnements de la saga Alien. Il construit ses réflexions en parallèle, souhaitant sans doute se donner une ampleur supérieure. Mais en cherchant à s'élargir, le film de Scott perd en profondeur et tout est trop vite exploré. Par la suite, le rythme se pose quelque peu, pour une partie d'exploration qui remonte en puissance, satisfaisant par de nombreuses excellentes idées scénaristiques, par malheur pas toujours exploitées à fond, là aussi. On regrette également le développement inégal des personnages : Charlize Theron et Idris Elba ne servent à rien (malgré des prestations de joli standing), Noomi Rapace, la plus assidue à l'écran, ne marque majoritairement que par une unique (mais anthologique) scène, Guy Pearce se fait trop rare et seul Fassbender impressionne, rejoignant Ian Holm au rang des androïdes les mieux dessinés de la saga. Sans avoir vu les McQueen, pas de doute, Magnéto ne brille jamais autant que quand il n'est pas humain. Mais même quand tout est au mieux, rien n'est jamais parfaitement bien : Prometheus reste inlassablement limité par son manque d'approfondissement et un revirement d'intrigue (le réveil de l'ingénieur) qui casse quand même salement la recherche métaphysique esquissée. Tout de même, certaines idées marquent, certaines scènes resteront mais l'ensemble manque de cohérence, de stabilité. Le scénario finit par être trop directif pour laisser toutes les portes ouvertes, et en même temps pas assez franc du collier pour donner envie de croire à celles qu'il ne ferme pas. C'est dommage, mais de ce côté là je suspend mon jugement : Prometheus n'est pas qu'un prequel, c'est l'ouverture d'une nouvelle saga. Et on ne juge un puzzle qu'une fois toutes ses pièces assemblées. Espérons donc que j'aie le nez creux et que la suite éclaire Prometheus d'une nouvelle lumière. Parce que jusque là, ce volet inaugural n’apparaît que comme un réservoir d'où on repêche de vrais moments de cinéma et de vraies idées de science-fiction, sans donner l'impression d'un ouvrage abouti. Là où Ridley Scott n'a pas été discuté, sur sa direction artistique, je vais même poser un bémol en me lamentant d'un léger manque de personnalité. Et si toutes les créatures sont splendides, seule l'idée est garante du résultat, et on ne peut pas apprécier sa mise en images si on ne l'aime pas en elle-même. Les surimpressions permanentes sont quand même ultra-immersives, et tirent de la science-fiction le meilleur de l'imaginaire qu'elle met à notre disposition. Puis c'est vrai que ces teintes terreuses sont bien celles de la saleté humaine, de nos questionnements laborieux, de notre nature indigne du savoir absolu et de son profit. Mitigé parce que bancal, Prometheus donne par moments presque l'impression ne pas pas être délivré en final cut - j'espère vraiment qu'une DC viendra l'enrichir, d'ailleurs. Mais il reste avant tout un film puissant aux inspirations parfois géniales, dont le scénario traite autant des origines humaines que du présent d'homo sapiens, de son avenir et de sa nature profonde. Espérons que le prochain film lui, saura faire l'inverse : en nous promettant un futur doré (un volet 3 suivra, je n'en doute pas), qu'il nous offre un présent réjouissant en même temps qu'il éclairera son passé, en donnant à ce Prometheus une autre dimension. Parce que nul doute que quelque chose de grandiose est réalisable de cette saga qui, je pense que cette critique l'a bien fait comprendre, naît sur les cendres d'Alien. Et si son départ est moins bon que celui de la tétralogie qui révéla Sigourney Weaver, qu'est ce qui nous permet de croire que la suite ne sera pas meilleure ?

Seb M.

0 abonné | Lire ses 3 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Ce film est un mythe. Je ne veux pas dire par là qu'il s'agit d'un des plus grands films de tous les temps. J'entends par là que l'histoire de Prometheus fonctionne comme un mythe, une histoire dont le message est si fort qu'on ne se lasse pas de la revoir, à l'instar de Her de Spike Jonze. Ensuite, Prometheus ne nous interroge pas tant sur nos origines, avec cette théorie fumante voulant que l'homme ait été créé par une intelligence supérieure, que sur notre devenir. L'homme est entré dans un ère où il va voler le "feu" (cf le mythe grec antique de Promothée), ici le pouvoir divin de la création du vivant. D'ailleurs, la création récente d'un ADN à six lettres au lieu de quatre est considérée comme le huitième jour de la création. Le champs de tous les possibles est grand ouvert. Quels monstres engendrerons-nous ? Causeront-ils notre perte ? En ce qui concerne à présent la qualité cinématographique de Prometheus : Ridley Scott s'était promis de faire un nouvel Alien avec un scénario béton. Le thème des archéologues du futur, la mise en scène hyper huilée reprenant la trame des précédents opus avec l’androïde, le voyage cryogénique... la musique grandiose d'entrée de jeu, c'est réussi ! Et, le support Blu-ray en met plein la vue et les oreilles. J'attends avec impatience le volume 2.

Précédente Suivante
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • ...
  • 319

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Prometheus Bande-annonce VF
5 488 699 vues
Prometheus Bande-annonce VO
367 044 vues
Prometheus Bande-annonce (2) VF
1 197 724 vues
10 vidéos liées à ce film
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #10 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #23
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné