Mon Allociné
Inception
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
4,5
64616 notes dont 7029 critiques
49% 3433 critiques
28% 1942 critiques
9% 599 critiques
6% 440 critiques
4% 275 critiques
5% 340 critiques

7029 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
Jean Saucisse

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 20/11/2015

J'adore ce film. L'histoire est géniale et les acteurs sont fantastiques. Ma scène préférée est le combat entre Arthur et son ennemi à l'hôtel pendant le couloir tourne. Je suis un peu déçu des scènes dans les montagnes. Mais c’est pourtant un chef-d'œuvre vraiment.

Critique d'Emy Lee

Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 762 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 18/11/2015

Je pense que ce film, m'aura bousille les méninges à vie. Chaque fois que je le visionne j'ai l'impression de le revoir pour la première, de ne rien comprendre et d'élaborer tout une théorie sur le grand final... Une théorie qui bien sur change à chaque fois. L'idée du film est génial, entrer dans le subconscient des gens pour trouver la faille qui les fera tomber. Mais l'idée encore plus folle de rentrer un fait dans le subconscient est encore plus surréaliste ! Le film va toujours très vite, et cela s'accélère d'autant plus lors de la réalisation de la mission qu'on a l'impression de ne pas voir passer. Le casting est impressionnant et bluffant ! DiCaprio, Cotillard, Page, Watanabe, Gordon-Levitt, Hardi !! Bref que du beau monde qui nous offre une super prestation ! Le scénario est très bien construit, l'histoire est bien monté et on ne voit pas le temps passer. Entre la réalisation de Nolan et la musique de Zimmer, c'est le duo parfait. Je fais peut être un peu trop l'éloge de ce film, il a certainement des défauts, mais tant qu'il continuera à me retourner le cerveau, je le trouverai toujours bon. Je ne suis donc pas pressée de trouver la faille. Si vous ne l'avez toujours pas vu, réparer vite votre erreur, il est encore temps. http://critique.cine.blog.overblog.com/inception

Greg040718

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 9 critiques

4,5Excellent
• Publiée le 12/11/2015

Je me souviens encore, du jour précis où j'ai été voir ''Inception'' de Christopher Nolan, à l'époque ce film m'avait marqué, à vrai dire malgré que je n'arrivai pas à comprendre le film dans sa totalité, ce fut pour moi une grande surprise. C'est seulement deux années plus tard, que j'ai eu l'occasion de le revisionner afin de mieux le comprendre et ce visionnage n'a qu'intensifié l'idée que je portai à son encontre. Rares sont les films de science-fiction comme ''Inception'' ou devrais-je plutôt dire, rare sont les films qui arrive au niveau de Christopher Nolan. En effet, Christopher Nolan a déjà montré son talent dans le passé avec ''The Dark Night : Le chevalier Noir'', ''Momento'' ou encore ''Le Prestige'', c'est donc un réalisateur connu et reconnu. Après avoir vu ''Momento'', nous ne pouvions que nous attendre à retrouver un scénario compliqué et très bien ficelé pour ''Inception''. Ce dernier sort tout droit se son imagination, d'ailleurs il avait imaginé le scénario huit ans avant sa réalisation, de ce fait au premier abord, nous pouvons croire que ce film sera excellent. De par ce film, ce réalisateur nous montre encore son talent surtout au niveau de son savoir-faire en matière d'images et de dialogues, qui sont tous intéressants. Bien que la scène d'ouverture soit d’emblée compliquée à comprendre puisque nous commençons par la fin du film, ce début est nécessaire à la compréhension de l'histoire dans sa totalité. Nous comprendrons ensuite le sens de l'histoire qui est proche de la science-fiction, car Dom Cobbs, le héros de l'histoire accompagné de son équipe sont dans l'illégalité la plus totale puisqu'ils s'introduisent dans les rêves d'individus afin de contrôler leur subconscient et en extraire une information en temps normal, alors que cette fois-ci leur mission sera d'introduire une information, une information qui changera la vie de plusieurs protagonistes de l'histoire. Dom Cobbs accepte cette ultime mission puisque à la clé, il aura l'autorisation de rentrer aux États-Unis et de revoir ses enfants, les autorités l'avaient précédemment interdit d'y retourner après une inception qui avait mal tourné, en réalité quelques années plus tôt alors que sa femme n'était plus capable de différencier les rêves de la réalité, il décide lors d'un rêve emboîté d'introduire une idée dans le subconscient de femme à savoir que son monde de rêve n'était pas réel, mais une fois revenue dans la réalité, elle croyait toujours être dans un rêve, donc, elle décide de se suicider (Il faut savoir que dans le film, pour se réveiller d'un rêve, il faut mourir dans ce dernier). De ce fait l'histoire prend un autre sens, nous comprenons alors les réactions du personnage principal et sa souffrance se fait ressentir tout le long du film. Par conséquent, une nouvelle inception est estimée comme dangereuse, mais il souhaite quand même ma tentée pour revoir ses enfants. Malgré sa complexité, le scénario du film est vraiment original, inédit et surprenant puisque l'idée d'avoir ''une vie'' dans ses rêves est à première vue banale, mais Nolan à lui eut, l'idée de faire des rêves emboîtés (En réalité dans le film, nous pouvons retrouvé quatre niveaux de rêve, ce qui rend le film compliqué à comprendre, surtout si l'on a du mal à suivre les films en dehors des cinémas). Ce qui rend également ce film complexe, ce sont toutes les règles qui s'imposent à l'inception ou à l'extraction (thermes technique pour implanter ou retirer une idée du subconscient d'un individu)/, Parmi ces règles nous pouvons retrouver les suivantes : Toujours avoir un petit totem afin de savoir si l'on est en train de rêver ou non ou encore le fait que l'architecte doit construire des rêves avec des lieux qu'il n'a jamais vus auparavant et enfin qu'il existe un système de défense du subconscient qui peut être une métaphore aux globules blancs qui défendent un envahisseur. Ces règles donnent au film un univers encore plus poussé, ce qui nous permet de l'apprécier encore plus. Le scénario en lui-même est parfait et le réalisateur a souhaité finir son film sur une fin ouverte, qui en réalité n'en est pas une. En effet, nombreux sont les spectateurs à se demander si le héros principal se trouve dans un rêve au moment de retrouver ses enfants ou non. En réalité, Dom Cobbs se trouve dans le monde réel. En effet durant le long du film, nous croyons que le Totem de notre héros est la toupie qui tourne indéfiniment, en réalité ce dernier appartient à sa femme décédée. Le Totem de Dom Cobbs semble en réalité être sa bague, puisque quand il est dans une phase de rêve, il porte cette bague or quand il est dans la réalité, cette bague disparaît de son doigt. Ce qui intensifie cette idée est la manière dont Nolan a filmé ce Totem caché (Ce totem semble également être caché à notre héros, car un totem est un objet créé par une personne or là il n'en prend pas conscience ou ne souhaite plus l'utiliser), car en effet rares sont les scènes où l'on voit la main de Dom Cobbs en entière, à chaque fois le réalisateur a utilisé une technique afin de cacher cet annuaire qui est la réponse de tout. Dans le film, nous verrons que cette main à quelques reprises seulement, de ce fait la fin ouverte de Christopher Nolan trouve une réponse même si cette dernière n'est pas officielle et implicite, je soutiens cette fin qui serait bien plus logique que l'autre alternative. Cette intention de Nolan est vraiment fabuleuse, le moindre détail compte dans ses films, alors que nous pensons avoir finit de regarder le film, nous avons raté plein d'indice, c'est qui m'a également plut dans ce long métrage. Bien évidemment des théories ''pro-rêves'' existent mais ne sont pas aussi bien ficelées que cette dernière. Venons-en à la musique qui est tout simplement fabuleuse, elle colle vraiment bien avec l'ambiance du film, Hans Zimmer montre après les bandes originale du Roi Lion, d'Interstellar, de Gladiator et de The Dark Knight, l'incroyable étendue de son talent. Ses musiques sont toujours épiques et arrivent a donner une identités musicale sur chacun des films où il opère. Quant aux personnages, en premier lieu nous pourrions croire qu'il y en a beaucoup trop mais, en réalité il en a juste assez. Nolan a effectivement réussi a réunir un excellent groupe d'acteurs. Je commencerai par parler de Marion Cotillard, qui joue le rôle de Mall, femme de Dominic Cobbs. Dans ce film, l'actrice française montre une fois de plus son incroyable talent et ce même si dans l’hexagone son jeu d'actrice est controversé. Ici elle arrive à être à la fois terrifiante mais aussi touchante. Dans le film, nous percevons réellement son désir de retrouver son mari. Concernant les acteurs qui m'étaient inconnus, Ellen Page, Cillian Murphy, Tom Hardy, Joseph Gordon-Levitt et Ken Watanabe n'apportent que des choses positives à ce long-métrage, mais mon coup de cœur parmi ces derniers n'est qu'autre qu'Ellen qui représente en quelque sorte la jeunesse dans ce film, l'héroïne prend conscience qu'elle rentre dans une organisation illégale, mais cette dernière montre sa volonté totale pour réussir la mission qui lui a été demandée. Je finirai enfin par Leonardo Dicaprio, qui lui aussi a un jeu d'acteur fabuleux. D'ailleurs, je ne comprends pas pourquoi il n'a pas encore eu un Oscar, après avoir joué dans Titanic, Le Loup de Wall Street, Les Infiltrés (2006), Shutter Island ou encore dans Django Unchained... Qui sait, l'aura-t-il peut dans son prochain film The Revenant. Pour conclure, je ne ferai que résumer l'avis que je porte sur ce film à savoir que Christopher Nolan a fait preuve de génie sur ce long-métrage, qui possède d'ailleurs un scénario sans failles malgré sa complexité, ce qui pourrait déplaire à bon nombre de cinéphiles, mais personnellement cela ne m'a déplu, bien au contraire j'ai apprécié réfléchir devant ce film lors de mes derniers visionnages. Nous pouvons également souligner la superbes musique qui nous est proposée par Hans Zimmer dont la réputation n'est pas à refaire, la bande originale qu'il a conçue, m'a totalement envoûté et plut ! Je regrette seulement la surconsommation de cette musique par les médias télévisuels. Cependant, cela n'enlève rien au charme de la bande-son puisque à chaque fois que nous l'entendons, nous arrivons à identifier à quel film elle appartient. Concernant les images et effets spéciaux que je developperait ensuite, ils m'ont eux, aussi séduit, en particulier les séquences dans les couloirs de l'hôtel qui sont impressionnantes. Pour finir j'en reviendrai aux jeux des acteurs qui lui aussi et sans fausses notes et qui m'a permis de découvrir Ellen Page. Marion Cotillard ne cesse de m'impressionner et à vrai dire, je l'apprécie de plus en plus en tant que comédienne ce qui n'est pas le cas quand je vois une interview d'elle. Quant à Leonardo Dicaprio ou l'homme sans Oscar reste fidèle à lui-même en réussissant à intégrer un personnage assez complexe. Je conclurai en disant qu'Inception fut mon grand coup de cœur de l'année 2010, il restera à mes yeux un excellent film et ce même si je n'arrive pas à prendre assez de recul afin de trouver des éléments négatifs sur celui-ci.

Jérémy J.

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 123 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 05/11/2015

Quel talent!! Mais quel talent ce Nolan. Réussir à faire un blockbuster avec un scénario pareil, sans tomber dans le facile et le cliché, avec un scénario original et complexe, je dis bravo. Tout est parfait, de la musique aux acteurs, du scénario à la réalisation, des effets spéciaux (tous réels, presque rien à l'ordinateur) tout tout tout et tout. Il y'a plein de petits détails qui font la différence. Un réel chef d'oeuvre! Bref, il est impératif de le voir!

Christophe B.

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 158 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 05/11/2015

Les 5 dernières minutes de ce film n'en finissent plus de me donner des frissons : quel régal! Sous les applaudissements du public, Christopher Nolan vient de nous régaler pendant près de 2h30. Malgré quelques longueurs, l'ensemble est magistral avec des plans, notamment ceux au ralenti et en apesanteur, qui sont justes grandioses. Je peux juste reprocher le côté un peu "James Bond" de la partie qui se passe dans les montagnes. Les acteurs (Hardy, Gordon-Levitt et DiCaprio en tête) sont excellents. Par contre, Marion Cotillard (et son histoire avec ce dernier) m'a un peu lassée. Le scénario est bien sûr très complexe et en a sûrement découragé plus d'un, mais force est de reconnaître qu'il y a du génie chez ce réalisateur britannique. Enfin, comment ne pas évoquer la bande son et le talent monumental d'Hans Zimmer dont les mélodies m'ont hantées pendant des semaines après le visionnage du film (comme ce fut le cas également pour "Interstellar"). Bref, quand 2 génies se rencontrent, le résultat est somptueux...

Sébastien Decocq

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 180 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 03/11/2015

Malgré quelques films hollywoodiens qui ne sont pas passés inaperçus, c’est avec un seul film (The Dark Knight) que le réalisateur Christopher Nolan s’est octroyé le titre de maître du blockbuster de grande ampleur. Le Britannique, qui a fait son bonhomme de chemin aux États-Unis depuis Memento, possède tous les producteurs à ses pieds, dont ceux de la Warner., qui peuvent désormais lui accorder le moindre de ses projets personnels. Comme celui-ci : Inception, un scénario inventé dix ans plus tôt que la production daigne enfin lui financer, sans savoir que ce long-métrage deviendra l’un des plus marquants de ces dernières décennies. Celui qui fera de Christopher Nolan l’un des réalisateurs les plus connus et des plus acclamés de l’inconscient collectif, se rangeant aux côtés de Steven Spielberg et James Cameron. Pourtant, avec un scénario aussi tortueux que celui d’Inception, le pari était loin d’être réussi pour que le film se présente comme un succès commercial et critique. Et pour cause, le long-métrage parle des rêves, un univers peu traité au cinéma et qui nécessite beaucoup de moyens car possédant sur le papier un potentiel infini. Enfin, tout dépend de comment le réalisateur/scénariste décide de traiter ce sujet, et avec Christopher Nolan à la barre, il fallait bien se douter que le film n’allait pas manquer d’originalité et de complexité. Restait-il encore à savoir ce qu’allait donner un tel projet, qui parle vraisemblablement de voleurs de rêves. Le scénario d’Inception se compose essentiellement de trois parties. La première, une introduction tout ce qu’il y a de plus classique qui fait entrer le spectateur dans le vif du sujet, sans réelle explication, pour le préparer à cet univers et lui présenter les enjeux du héros (effectuer une inception pour rentrer chez lui). S’ensuivra une bonne heure et demie durant laquelle ce dernier compose son équipe, prépare la mission et se concentre dessus. Une seconde partie qui permet à Nolan, en utilisant le personnage d’Ariane (novice en matière de rêves), d’expliquer l’univers de son film, de ses nombreuses règles (dont le temps et les différents niveaux) et possibilités (changer son apparence, le décor…), du rôle de chacun des protagonistes, des dangers qu’ils peuvent croiser… bref, tout ce qu’il y a à savoir sur le monde des rêves pour que le public soit suffisamment rôdé pour affronter la troisième et dernière partie du film : une bonne heure où le public se retrouve, tels les personnages, lâché dans une succession ahurissante de séquences d’action tout aussi folles les unes que les autres, oxygénées par des moments plus intimes qui creusent le personnage principal (joué par Leonardo DiCaprio). Un scénario qui, sur le coup, ne laisse aucun moment de répit au spectateur mais qui se trouve être aussi limpide que de l’eau de roche. Cela, Inception le doit à ce que la filmographie de Christopher Nolan a déjà prouvé par le passé : le réalisateur possède un talent d’écriture incontestable. Et il en fallait pour mélanger avec autant de brio plusieurs genres cinématographiques qui n’ont, a priori, pas grande chose à voir entre eux (film de casse, d’espionnage, de science-fiction, d’action, thriller…). Surtout pour représenter un univers aussi vaste et riche tout en le rendant accessible et compréhensible pour tous. Une prouesse que le spectateur doit notamment à des séquences détaillées superbement écrites, qui captivent à chaque instant, savant alterner entre humour, suspense, émotion et tension. Sans oublier une trame secondaire tout simplement brillante, l’histoire d’amour entre le héros et sa défunte épouse, qui permet à Nolan de se jouer du public comme à son habitude en usant d’une narration non chronologique (quelques flashbacks) et de plans d’insert (la fameuse toupie) pour mieux le tromper jusqu’à la toute dernière scène, intrigante comme la plupart du temps dans son cinéma. Captivant, intelligent, touchant et haletant, vous ne pouviez rêver mieux comme blockbuster ! Mais Christopher Nolan ne s’arrête pas à son scénario pour mettre en images sa création. Outre un casting absolument divin (DiCaprio n’est pas seul sur ce coup), la musique tonitruante de Hans Zimmer devenue cultissime et une photographie de très grande ampleur, Wally Pfister rendant chaque plan spectaculaire et ce depuis Insomnia, le Britannique use également de son goût pour les effets spéciaux « maison » (ce qui ne sont pas faits par ordinateur) et le montage. Pour les premiers, le réalisateur impressionne par les nombreuses séquences pour lesquelles ils utilisent ce genre d’effet visuel alors que d’autres se seraient noyés dans la facilité (notamment pour l’inondation au début du film, l’explosion de la base, l’avalanche, le couloir qui tourne, la gravité…). Bien entendu, certains faits par ordinateur viennent compléter là où leur présence est nécessaire (la ville en ruines, la ville de Paris…) mais ils restent peu présents et ne font perdre à aucun moment cette crédibilité qui se dégage de cet univers auquel vous ne pouvez que croire. Une crédibilité qui gagne avec le montage de Nolan, le réalisateur parvenant à concrétiser le monde des rêves et de ses différents niveaux par le biais de séquences parallèles (se déroulant au même moment et ayant un impact entre elles) et de ralentis (pour le temps entre chaque strate de rêve) afin d’offrir à la troisième partie d’Inception une fluidité orgasmique sans pareil. Brillant, tout simplement ! "Comment un esprit simplement humain peut-il écrire un scénario comme celui-là ?" dira le critique Fabrice Leclerc (Studio Ciné Live) lors de la sortie du film. Après avoir vu Inception, c’est immédiatement cette question-là qui vient à l’esprit. Et si la réponse n’est pas le principal intérêt, il aura fallu attendre dix ans pour que ce film se concrétise, le temps que Christopher Nolan puisse mettre à contribution les différentes techniques apprises lors de sa période hollywoodienne (comme bien filmer les scènes d’action, donner du dynamisme) ou utilisées depuis ses débuts (dont la fameuse narration non chronologique) afin de créer le blockbuster hollywoodien ultime. Il avait scotché le public avec The Dark Knight, le Britannique réitère l’exploit deux ans après seulement pour livrer le divertissement rêvé ! http://www.cineseries-mag.fr/inception-un-film-de-christopher-nolan-critique/

Z20060226190700267515355

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 6 critiques

3,5Bien
• Publiée le 22/10/2015

Très bon film mais il faut être très concentré pour ne pas être perdu. Beaucoup de gens ont été déçus de ne pas avoir tout compris.

Matis H.

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 77 critiques

3,0Pas mal
• Publiée le 21/10/2015

C'est donc ça, la révolution du cinéma par Nolan ? Son film le plus abouti au point qu'il se retrouve régulièrement dans les tops des meilleurs films de tout les temps ? Le scénario labyrinthique qui perd complétement le spectateur ? L'une des fins les plus incroyables du septième art ? Et bien c'est une grande déception. Pas que ce soit mauvais, loin de là, c'est même très bon, mais j'attendais mieux de "l'apogée de Nolan". Déjà le scénario pose un peu problème, je crois que c'est le film le plus "explicatif" de son réalisateur, il empêche toute découverte du spectateur en nous jetant tout au visage très rapidement et ne garde aucun mystère autour de son film ce qui est quand même dommage avec un sujet comme celui-ci. Puis il y a ce système de récits (ou rêves pour le coup) imbriqués déjà présent dans The Dark Knight mais ici beaucoup moins bien maitrisé tant dans le scénario que dans le montage qui casse un peu le rythme en passant rapidement de l'un à l'autre à partir des trois quarts du film. Et puis cette sur-explication n'est pas vraiment à sa place, on est dans un film sur les rêves, un monde évoluant en contradiction avec le notre, alors cela fait un peu étrange que tout soit aussi "Contrôlé" et "discipliné" c'est vraiment dommage. Et puis, malheureusement, on retrouve le sentiment de "poudre aux yeux" du "Prestige" avec ce début qui est en fait la fin qui ne sert vraiment pas à grand chose mis à part attirer grossièrement l'attention du spectateur et puis ce dernier plan qui n'est, et cela peu importe à quelle théorie sur le film on adhère, pas une finalité à un film et je trouve une façon un peu bête et facile de finir le film. Puis il y a aussi le fait que Nolan semble avoir grandement perdu la virtuosité de son film précèdent et retourne à cette mise en scène passe partout et jamais à la hauteur du dantesque de ses scène (la scène dans le couloir de l'hôtel notamment) qui les rabaissent. Mais le film est plein de bons points malgré tout : premièrement les personnages, interprétés avec brio par la brochette d'acteurs présents, mais surtout sympathiques et, révolution dans le cinéma de Nolan, même drôles parfois. Puis, malgré que Nolan ne sachent pas les filmés comme elles devraient, certaines scènes sont vraiment prenantes et intenses surtout avec la bande sonore de Zimmer qui réussi encore à magnifié le tout. Le film impose aussi un rythme soutenu et des scènes toujours intéressantes ainsi qu'une bonne dose d'émotions grâce au personnage de Fischer. Au final, malgré que Nolan semble opérer une forme de régression dans son cinéma d'un point de vu mise en scène et scénaristique, il sait toujours offrir un film ultra divertissant et rythmé dans lequel nous suivons des personnages agréables aux objectifs psychologiques et humains très bien traités, le tout au milieu d'excellentes scènes d'actions malgré certaines faiblesses d'écriture et un manque de grandeur dans la mise en scène.

Pierrick mrcinema

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 26 critiques

4,5Excellent
• Publiée le 21/10/2015

un film super: qui offre une qualité visuel a coupé le soufle du grand art nolan et son equipe d'acteur tous geniaux un film tres bien ecrit un petit reproche Spoiler: la scene de tout tout debut la meme que l'avant dernier scene un peut nul mais bon sinon ce film est un chef d'oeuvre a voir et a revoir.

Pierrick mrcinema

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 26 critiques

4,5Excellent
• Publiée le 21/10/2015

ce film est genial un petit chef d'oeuvre. une réalisation dingue de super effet speciaux un un scénario genial. une histoire intelligente qui ce donne le luxe de faire quelque blague tres drole du grand christopher nolan: chef d'oeuvre

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse