Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Cadavres ne portent pas de costard
    note moyenne
    3,6
    245 notes dont 43 critiques
    répartition des 43 critiques par note
    3 critiques
    15 critiques
    18 critiques
    4 critiques
    3 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Les Cadavres ne portent pas de costard ?

    43 critiques spectateurs

    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 243 abonnés Lire ses 4 024 critiques

    3,0
    Publiée le 23 août 2016
    Un film imaginatif que ce métrage, et on peut s’étonner d’ailleurs qu’il n’ait pas donné lieu à un film similaire de nos jours. Clairement l’atout du film c’est son concept, lequel fonctionne fort bien grâce à une réalisation impeccable, à une photographie travaillée et vieillies qui rend parfaitement l’ambiance des films noirs de la première moitié du XXe siècle, et à des décors très soignés, là encore en parfaite adéquation avec ceux de l’entre-deux guerre, et nécessaire pour les nombreux raccords entre les images d’archives et les images nouvelles. Il n’est d’ailleurs pas toujours simple de faire la différence entre les unes et les autres ! La bande son aussi est estampillée rétro, et elle est bien sympathique. Cette excellente qualité technique n’est malheureusement pas suivie par l’intrigue. Ok il y a quelques moments drôles, c’est sûr, et en même temps avec Steve Martin et Carl Reiner on peut toujours s’attendre à quelques bons gags burlesques, mais ce n’est pas unilatéralement fendard, à cause d’une histoire certes volontairement absurde, mais en réalité totalement brouillonne. Le film accumule les rencontres entre le héros et les vedettes d’Hollywood, mais en oublie son histoire, qui est incompréhensible très rapidement, et qui du coup finit par confiner le métrage à son originalité. C’est dommage que le concept ait fini par l’emporter sur la narration, et je dois dire qu’en dépit des moments amusants qui parsèment le film, j’ai eu un peu de mal à rester accrocher jusqu’au bout. Le casting est emmené, du côté des vrais acteurs, par Steve Martin et Rachel Ward. Martin est à son aise et colle bien à son personnage sérieux et décalé, type de rôles dont il s’est d’ailleurs souvent emparé dans sa carrière. Rachel Ward est un peu discrète ici, elle se débrouille bien mais manque un peu de punch en héroïne de film noir. Autour de ces deux acteurs, toute une galerie d’acteurs célèbres se presse, parfois dans le cadre d’une petite apparition, parfois davantage, et c’est vrai que c’est souvent amusant, bien que les apparitions soit d’un intérêt inégal. Franchement, Les cadavres ne portent pas de costards est amusant, mais sans plus. Je lui reconnais des qualités techniques certaines, et le talent de Steve Martin est à souligner, mais le métrage s’est enlisé dans une histoire abracadabrantesque qui finit par lasser à force d’être abstraite et alambiquée. 3
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 840 abonnés Lire ses 6 873 critiques

    3,0
    Publiée le 3 octobre 2010
    Une très amusante réécriture de films noirs, dont l'intérêt majeur est l'étonnant travail de montage et de trucages, permettant ainsi de retrouver de manière plus vrai que nature cet univers très à part. De plus, certains moments sont vraiment très drôles, et Steve Martin fait preuve d'une ironie très convaincante. Hélas, c'est là la force et la faiblesse de l'oeuvre, tant l'ensemble ne se repose sur aucun scénario vraiment concret, l'ensemble ne s'appuyant que sur ces images de montages et ne cherchant pas vraiment à aller plus loin, si bien que l'oeuvre souffre parfois d'insuffisances. Ceci dit, l'ensemble n'en demeure pas moins vraiment amusant et assez original : ces "Cadavres" valent donc le coup d'oeil.
    Danny Wilde
    Danny Wilde

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 502 critiques

    3,5
    Publiée le 8 septembre 2014
    Le concept fait rêver et constitue un véritable tour de force, car arriver à rassembler autant d'extraits des grands classiques du film noir des années 40 et à les intégrer parfaitement à l'action réelle du film avec Steve Martin et Rachel Ward, grâce à un travail minutieux de costumes, de raccords de décors, de photo en noir et blanc et de montage, c'est tout simplement fabuleux. Malheureusement, le film n'est pas servi par un scénario plus solide, on a l'impression que chaque vedette vient faire son petit tour juste pour valoriser le film mais l'histoire reste désespérement plate et sans saveur. Steve Martin en insupportable cabotin, fait preuve de plus de sobriété mais se livre à une enquête traitée en forme de parodie comique même si elle est respectueuse, en rencontrant les stéréotypes du genre. Il croise au détour des plans habilement remontés, Bogart, Cary Grant, Alan Ladd, Lana Turner, Barbara Stanwick, James Cagney ou Robert Taylor dans une collection de chefs-d'oeuvre ("les Passagers de la nuit", "Soupçons", "Tueur à gages", "la Clé de verre", "le Facteur sonne toujours deux fois", "l'Enfer est à lui", "Assurance sur la mort"...). Un hommage qui reste regardable rien que pour l'aspect insolite des apparitions de monstres sacrés hollywoodiens, mais qui peine à convaincre, et on se plait à penser au résultat s'il y avait eu un scénario plus travaillé.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 582 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    1,5
    Publiée le 30 décembre 2011
    L'idée de base est phénoménale:rendre hommage aux films noirs des années 40 et à ses acteurs,grâce à un astucieux montage,qui permet de mettre face à face Humphrey Gogart et...Steve Martin.Cela fonctionne grâce à un réagencement minutieux des décors d'antan,et à une maîtrise consommée du champ/contrechamp."Les cadavres ne portent pas de costard"(1982)est donc un pastiche assumé,mais qui ne repose que sur cette unique idée.Le scénario ne rend vraiment pas justice au genre,même s'il en respecte les codes(femme fatale,héros ténébreux,trahisons et séductions)et la construction.Le ton général verse toutefois toutefois dans le loufoque total,et Steve Martin en profite pour éxécuter toute une flopée de gags en roue libre.Certains très inventifs,d'autres à côté de la plaque.Dans l'ensemble,tout ceci est superficiel et à usage unique.Bien sûr,le plaisir de voir Bogie,Bette Davis,Burt Lancaster,Ingrid Bergman ou Fred Mac Murray,peut justifier la vision du film de Carl Reiner,qui part tout de même d'une bonne intention.
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 21 décembre 2011
    Le contraste est cruel entre les séquences du film et celles empruntées aux vieux films autant pour le réalisateur que pour ses acteurs. Il fallait partir se quelque chose de vraiment délirant, s'abstenir, ou prendre des cours du soir, mais là c'est trop bidon.
    Gody G.
    Gody G.

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 254 critiques

    3,0
    Publiée le 8 mai 2013
    Créatif! il fallait bien y penser. L'intrigue ne sert que de prétexte pour utiliser les extraits d'autres films noirs des années 40-50. Sinon c'est un travail léché et le rendu est plutôt bluffant malgré quelques faux raccords.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 609 abonnés Lire ses 4 640 critiques

    4,0
    Publiée le 7 juin 2009
    Autant hommage que parodie des films noirs américains des années 40 et 50 «Les Cadavres ne portent pas de costard» est un film certes pas toujours très fin mais toujours très drôle et l'ambiance des films noirs est y parfaitement restitué. Il serait vraiment de dommage de passer à côté de ce film surtout que Steve Martin et Rachel Ward donnent des interprétations parfaitement réjouissantes. De plus le film est techniquement brillant vu que les extraits des classiques hollywoodiens sont très bien intégrés au reste du film que ce soit par le montage ou pour la reconstitution de décors. Un film surprenant à voir absolument.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 372 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    3,0
    Publiée le 22 novembre 2013
    Partant du concept assez original de réutiliser des images issues de classiques du film noir pour rendre hommage à ce genre caractéristique de l’âge d’or hollywoodien, Carl Reiner et son compère Steve Martin se sont, comme à leur habitude, amusé à en parodier les codes. Si le détournement outrancier des stéréotypes et l’humour loufoque qui se dégage des dialogues en fait une comédie assez délirante, le scénario complétement absurde va complétement s’avérer obsolète au point que le spectateur va rapidement décrocher de l’enquête elle-même. Ce ne sont en fait que les cinéphiles et les amateurs des vieux chefs d’œuvre du cinéma américains qui sauront pleinement apprécier la réussite de cet impressionnant travail de montage ingénieux qui leur rend intelligemment un bel hommage.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 262 abonnés Lire ses 5 473 critiques

    1,5
    Publiée le 24 juillet 2010
    Un comédie qui se révèle bien décevante malgré la présence de Steve Martin. Ce voulant être une parodie des polars noirs des années 50 ce film a l'originalité d'utiliser des séquences des films de ces années là avec les stars de l'époque qui donnent la réplique à Steve Martin pour autant c'est à peine si cette comédie m'a fait sourire.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 240 abonnés Lire ses 3 413 critiques

    4,0
    Publiée le 24 janvier 2013
    L'idée était de se servir d'extraits de film des années 1940 afin que les vedettes des films en question (Bogart, Douglas, Lancaster, Laughton, Ava Garder, Veronika Lake, Ingrid Bergman, Lana Turner, Joan Crawford... ) puisse donner la réplique à Steve Martin. Les reste est un pastiche des films noirs où défilent volontairement tous les poncifs du genre en mode gags (et il y en a de très bons). Rachel Ward qui a le premier rôle féminin est splendide. On notera quelques répliques cultes ainsi que deux séquences ou Steve Martin est travesti. Une curiosité de cinéphile et un bon moment de cinéma.
    CeeSnipes
    CeeSnipes

    Suivre son activité 168 abonnés Lire ses 1 708 critiques

    3,0
    Publiée le 17 juin 2013
    Steve Martin a souvent eu de bonnes idées. Lui et son compère Carl Reiner ont eu quelques collaborations restées dans l’histoire de la comédie américaine, comme The Jerk. Avec ce Dead Men Don’t Wear Plaid, ils tentent une chose assez rare : interagir avec d’autres films Noirs de l’époque d’or du genre afin de construire une histoire cohérente (à peu près) et un décalage pour faire sourire son spectateur. L’idée, en soi, est très intéressante, très intelligente et franchement bien exécutée, avec une histoire qui tient la route, des effets spéciaux ahurissants, que ce soit sur le son (qui ne trahit presque jamais la différence d’époque des prises de vues) ou sur l’image, nette et une utilisation avec parcimonie de ce système. Malheureusement, elle entrave les capacités comiques de Steve Martin, qui ne peut totalement laisser libre cours à son génie, mais qui prouve quand même que c’est un excellent acteur de composition. En revanche, le scénario de Carl Reiner, lui, ne se refuse pas grand-chose et prend bien trop son temps dans la deuxième partie du film, qui tourne franchement en rond. Dead Men Don’t Wear Plaid est un film très sympathique et amusant, quoique franchement trop long et qui peine à exister au-delà de son idée initiale. C’est assez ennuyeux.
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 125 abonnés Lire ses 2 975 critiques

    2,0
    Publiée le 25 août 2017
    "Les cadavres ne portent pas de costards" est un hommage humoristique et parodique aux films noirs américains des années 40/50. Le réalisateur Carl Reiner pousse l'hommage jusqu'à incorporer des scènes de longs métrages d'époque à sa propre intrigue. Pour l'époque, on peut saluer la prouesse technique même si, à part pour le plaisir de revoir quelques grands noms du cinéma comme Ava Gardner, Humphrey Bogart et autres Burt Lancaster, cela n'est pas une si grande plus-value. C'est sur son humour que j'ai trouvé ce film plutôt faible. Peu de répliques ont réussi à me soutirer un sourire et la plupart paraissent avoir été improvisées sur le tas. Cette intrigue farfelue ne m'a pas convaincu et m'a même ennuyé par moment. A voir par curiosité pour l'exercice de style mais un effort aurait pu être fait sur le scénario.
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 126 abonnés Lire ses 3 304 critiques

    4,0
    Publiée le 10 octobre 2007
    Dirigé par Carl Reiner, le célèbre comique Steve Martin excèle dans ce "Dead Men Don't Wear Plaid", une parodie-détournement des films noirs dans laquelle il incarne le détective privé typique chargé de retrouver le père d'une vamp de service. Certes, l'humour qui accompagne le film n'est pas forcément recherché, mais le fait d'avoir recréé des décors quasi-identiques aux films détournés est stupéfiant (les raccords passent presque totalement inaperçus), et la façon de se moquer des intrigues et des grands acteurs des 40's-50's est assez délirante, voire plus pour les connaisseurs. C'est certes spécial et ça ne séduira pas tout le monde, mais les séduits sortiront avec le sourire aux lèvres.
    elriad
    elriad

    Suivre son activité 104 abonnés Lire ses 1 258 critiques

    3,5
    Publiée le 6 février 2014
    Certes le scénario a l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarettes, mais l'hommage rendu aux films de genre d'époque reste un plaisir pour tous les amoureux des films mythiques de la grand époque des années 40/50.... L'occasion aussi de reconnaître certains acteurs dont l'image est détournée avec humour tout au long de ce petit film court qui se voit sans prise de tête....
    Guillaume182
    Guillaume182

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 1 194 critiques

    3,0
    Publiée le 29 décembre 2011
    Une parodie des films policiers Holywoodien de l'époque ou on prend plaisir à voir Steve Martin donner la réplique à Cary grant, Bogart et bien d'autres stars de l'époque. Les extraits des vieux film sont assez bien ajustés aux scènes plus récentes tournés par Carl Reiner. Sans véritable scénario le film s'appuie surtout sur toutes ces images d'archives. Plutôt amusant à défaut d'être véritablement drôle.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top