Mon AlloCiné
Psychose
note moyenne
4,4
20447 notes dont 799 critiques
64% (512 critiques)
27% (214 critiques)
4% (35 critiques)
3% (24 critiques)
1% (8 critiques)
1% (6 critiques)
Votre avis sur Psychose ?

799 critiques spectateurs

Benjamin A
Benjamin A

Suivre son activité 305 abonnés Lire ses 1 898 critiques

5,0
Publiée le 06/03/2014
Souvent présenté comme l'un des meilleurs films jamais sorti et l'un des films d'épouvantes les plus influent de l'histoire du cinéma, "Psycho" est vraiment à la hauteur de sa réputation. Rien n'est laissé au hasard par le maitre du suspense, l'écriture est brillante que ce soit au niveau du scénario qui relate l’histoire de Marion Crane (Janet Leigh), une jolie jeune femme qui dérobe 40000 dollars à son parton, quitte la ville pour retrouver son amant, et en pleine nuit s'arrête dans un motel tenu par Norman, un jeune homme plutôt gentil. Il est incarné à la perfection par Anthony Perkins, nerveux à souhait. Et assez vite, viendra une des scènes les plus célèbres du cinéma, que je ne dévoilerais pas car le plaisir de la découvrir en voyant le film vaut vraiment le coup. Les violons stridents de la bande son (de Bernard Herrmann, fidèle compositeur de Hitchcock) ajoutent à l'effet de terreur. Puis peu à peu, toujours dans cette atmosphère si sombre et terrifiante, le déroulement continuera à être quasi parfait, où la superbe mise en scène de Hitchcock permet de créer de la tension qui se fait de plus en plus présente jusqu'au génial dénouement final. L'écriture brille aussi par sa passionnante et même fascinante galerie de personnages. Techniquement le maitre est dans l'une de ses périodes les plus inventive et artistiquement réussi, celle de "Birds", "Vertigo" ou encore "Marnie", sa maitrise technique est éblouissante tout comme sa superbe utilisation du noir et blanc alliant à la perfection classicisme et modernité. L'une des œuvres les plus aboutis de Hitchcock et un film qui à sa place au panthéon du cinéma, on adhère rapidement à tout ce génie, que ce soit dans le l'écriture, la réalisation, l'utilisation de la musique ou du noir et blanc, de l'atmosphère ou encore des interprétations. Hitchcock savait tout faire comme le montre toutes ces très longues années où il nous a gratifié de son génie, de ses premières années muettes Britannique au début des années 1920 jusqu'à ses dernières œuvres dans les années 1970 et "Psycho" en est l'une des plus belles et effrayantes preuve !
Luc G.
Luc G.

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 103 critiques

4,5
Publiée le 05/12/2017
Il y a des finales qui sauvent leur film. Il y en a d’autres qui vous laissent sur votre faim. C’est un peu ce qui se passe avec la conclusion de Psycho. L’ellipse est trop radicale entre le climax de l’action et le long exposé didactique du psychiatre. Mais force est d’admettre que cela n’a pas nui à la postérité de l’œuvre. La manière de filmer d’Hitchcock est si unique que ses œuvres pointent comme des icebergs dans l’océan cinématographique. Les close up raccords, la caméra subjective et les plans où ce sont les personnages qui se dirigent vers elle sont d’une efficacité sans borne. La maison aux allures hantées juchée sur le haut de la colline est pratiquement devenue un symbole du cinéma d’horreur. La musique qui devient pratiquement un personnage en soi tellement elle bien utilisée contribue grandement au thriller. Toute la première portion du film impliquant Janet Leigh est anthologique : Sa beauté, son soutien-gorge, sa fuite, son dialogue avec Norman Bates. La séquence de la douche et le dernier zoom out sur le visage de la morte viennent couronner le tout au fond de notre mémoire. Anthony Perkins est si crédible dans la peau de Bates qu’il s’est fait avaler par le personnage pour le reste de sa carrière. Vera Miles est admirable dans le rôle de Lila. Elle joue l’urgence avec fébrilité et détermination. Tout comme dans North by Northwest, le réalisateur ne semble pas savoir comment conclure. S’il avait su livrer le portrait psychologique du meurtrier à travers l’action plutôt que par une longue explication, on pourrait parler de chef-d’œuvre.
Véronique I
Véronique I

Suivre son activité 134 abonnés Lire ses 58 critiques

5,0
Publiée le 03/03/2011
Ma mère me l'as conseillé je ne sais combien fois x). Au départ je voulais pas le voir ce film car comme tout jeune de mon age je me suis dit "C'est un film qui date trop, ça va pas être intéressant, yaura rien qui pourra me faire flipper", et bien je l'ai regardé et je me suis totalement trompé sur ce film, qui est un des meilleurs (vieux) film que j'ai vu. Hitchcock, ce fou, ce génie, nous offre vraiment un excellent film à suspense et à tension. J'ai réussi à avoir peur, tout de même. Franchement un excellent film, un chef-oeuvre !
DomCobb78
DomCobb78

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 43 critiques

5,0
Publiée le 07/01/2014
La puissance de la mise en scène, du scénario, du suspense, et aussi d'Anthony Perkins sont et resteront intactes. Un pur bijou.
Walter Mouse
Walter Mouse

Suivre son activité 386 abonnés Lire ses 416 critiques

5,0
Publiée le 17/04/2014
Psychose n'est que mon deuxième film du réalisateur tant réputé Alfred Hitchcock. En effet, jusqu'à ce film, je n'avais vu que La Corde du même auteur et même s'il m'avait laissé globalement une impression positive, je pense que je n'étais pas totalement prêt à le voir, il me manquait encore quelques années pour vraiment apprécier l'exploit technique du long-métrage. Mais j'étais néanmoins assez curieux de voir ce que pouvait donner Pyschose vu l'accueil assez spectaculaire de la part du public et des critiques ( actuelles bien sûr ) et la grande réputation qu'il a acquis au fil des années. Et c'était un bon moyen de plus découvrir la filmographie du maître du septième art. Et verdict? Et bien non seulement ce film m'a foutu une putain de branlée, mais il est tout simplement entré dans le top 10 de mes films préférés. Rien que ça! J'ai été juste bluffé par la maîtrise sans faille de Psychose. Hitchcock prouve bien avec ce film qu'il n'a pas été autant acclamé pour rien! J'ai rarement été autant pris dans un film que dans celui-ci! Surtout que la réussite de ce bijou est due à chaque élément qui fait un film: Casting, réalisation, musique et écriture. Donc commençons comme il se doit par les acteurs. C'est la première fois que je découvre la grande actrice qu'est Janet Leigh et elle m'a évidemment complètement convaincu dans le rôle de Marion Crane. Cela est surtout du au fait que son personnage est parfaitement écrit. On aurait pu facilement rendre cette femme détestable et sans motivation mais au final ça n'est pas du tout le cas. Déjà, l'idée est plus qu'intelligente qu'spoiler: elle vole 40 000 $ sans être consciente de ce qu'elle fait, puis qu'après qu'elle se rende compte de son vol, qu'elle commence à être apeurée et comprenne son erreur. Le lien tissé entre elle et le spectateur est présent bien vite. Et on ne peut évidemment que saluer l'idée incroyablement osée de spoiler: la faire mourir après même pas 3/4 d'heure. Et l'actrice y met vraiment du sien pour sa scène de mort où pourtant faire le dernier geste du personnage n'était pas très facile. Mais elle y arrive sans problème. Mais celui que tout le monde a retenu est évidemment le bluffant Anthony Perkins dans le rôle de Norman Bates. Perkins EST le personnage. Ils se complètent à la perfection. Comme beaucoup, j'ai été stupéfait de voir qu'à chaque moment où il est présent, on ne sait jamaisspoiler: s'il nous parle en ami et confident ou s'il va nous sauter dessus et nous étrangler. Le personnage est parmi spoiler: les plus grands méchants que l'histoire du cinéma ait pu nous offrir. Mystérieux, imprévisible, complexe, tout est là pour faire un super personnage. Il arrive même à nous émouvoir une fois qu'on sait toute l'histoire qu'il a traversé. Je pourrai faire une plus longue description sur Bates mais j'en parlerai une fois arrivé au scénario. À voir obligatoirement en VO pour profiter du superbe jeu d'Anthony Perkins! Vera Miles joue la soeur de Marion Crane et apparaît dans la deuxième partie du film pour nous servir elle-aussi un jeu très convaincant, suffisamment en tout cas pour qu'on flippe comme un malade en spoiler: la voyant entrer dans la maison de Bates à la fin du film. John Gavin s'en sort très bien également dans le rôle de Sam Loomis et comme pour Lila Crane, on est assez intéressés par leurs personnages pour les suivre jusqu'au bout du film. Martin Balsam, John McIntire, et Simon Oakland sont tous les trois bons dans leurs rôles plus secondaires. On s'en doutait, peu importe les méthodes qu'utilise Hitchcock pour faire jouer ses acteurs, ça finit toujours par payer! Comment ne pas parler de Psychose sans évoquer la formidable musique de Bernard Herrmann?! On connaît tous le fameux thème de la scène de la douche et les violons sont magnifiquement utilisés pour produire la musique la plus stressante que j'ai entendu de ma vie. Mais ce n'est pas le seul morceau mémorable du film, il y a également celui de la fuite de Marion Crane revenant à plusieurs reprises dans la première demi-heure et apportant lui aussi une certaine tension. Les instruments sont parfaits et on retiendra sans difficulté le principal thème du Tueur intervenant 3 fois. Psychose est également une leçon même de mise en scène. Je n'essaierai pas d'étudier plus en profondeur les symboles cachés tels la dualité, le sens des noms par rapport aux thématiques utilisées etc... Juste simplement: spoiler: Comparer les 2 scènes de mort du film. Les deux sont absolument traumatisantes et pourtant très différentes ce qui force le respect. En effet, la scène de la Douche ne se passe que derrière le rideau, on est dans la baignoire avec Marion Crane, on voit ce qu'elle ne voit pas arriver de loin tout en restant dans la même pièce ce qui renforce notre sentiment de panique sachant qu'elle ne va pas s'en sortir. Et une fois que le meurtrier passe à l'acte et tire le rideau, le coup classique de l'ombre sur le personnage est utilisé mais nous apeure encore plus car on ne comprend pas sur l'instant les formes bizarres de la mystérieuse personne. Mais lors de la deuxième scène de meurtre, on suit l'inspecteur de sa propre vue lorsqu'il monte les escaliers puis d'un coup la caméra est fixée au plafond rendant le spectateur..... véritablement "spectateur" contrairement à la première scène. On regarde la scène sans être dans la peau du personnage ce qui nous permet encore une fois de voir la menace arriver mais d'un point de vue totalement différent. Et c'est là que le génie d'Hitchcock arrive, l'angle de caméra nous permet de voir quels sont les habits du tueur mais pas de voir son visage n'étant pas à la place d'Arbogast! Et pour nous faire encore plus flipper, quoi de mieux que réutiliser la musique d'Herrmann et SURTOUT de faire marcher l'assassin normalement! Il ne marche pas à petit pas ou coure pour prendre l'inspecteur par surprise mais normalement comme si c'était une action habituelle. Le sentiment d'inconfort et d'incompréhension face à ce mouvement est génial! C'est pour moi la séquence la plus terrifiante du film dépassant même celle de la Douche! C'est brillant! Mais ce qui vient encore plus angoisser le spectateur c'est qu'Hitchcock ose spoiler: faire mourir l'héroïne après 45 minutes et brise ainsi les codes, on comprend alors que tout le monde peut crever dans ce film et que personne ne peut y échapper. Une démonstration juste sublime de comment gérer la tension et le suspense!!! On pourra évidemment chipoter sur le fait que certaines techniques de l'époque font un peu mal à l'oeil aujourd'hui spoiler: notamment la chute de l'inspecteur dans les escaliers, mais comme je viens de le dire, ça date tout ça alors c'est complètement pardonnable. Et le scénario dans tout ça? Est-il aussi excellent et maîtrisé que tout le reste? La réponse, sans hésiter, est oui! Comme je l'ai dit plus haut, Marion Crane est une excellente protagoniste car prenant des décisions qui ne correspondent pas du tout à ce qu'elle devrait faire en tant que personnage principal mais se rendant compte de ses erreurs, on s'attache immédiatement à elle. Ce qui est aussi brillant c'est de passer d'une intrigue à une autre aussi facilement et en nous faisant oublier ce qu'il s'est passé juste avant. Et le film en devient encore plus surprenant en développant une nouvelle intrigue et abandonnant la précédente! Chose peu simple à faire! La révélation finale qui nous a tous scotchés, j'avais deviné une moitié de celle-ci. J'avais en effet compris que spoiler: Norman Bates était bien le tueur et que la mère était morte. Mais je ne pensais pas qu'il était atteint d'un trouble de la personnalité au point de ne pas être conscient de ses actes!!!! Et quand il apparaît derrière Lila Crane brandissant le couteau, déguisé en femme et gueulant "I am Norma Bates!!!, la seule réaction qu'on peut avoir est un cri d'effroi!! Mais il y a une scène qui, à ma grande surprise, n'a pas été énormément appréciée: Celle où le psychiatre explique point par point l'histoire de Norman Bates et comment il est devenu un tel monstre. Beaucoup de monde lui reprochent d'être trop longue et d'apporter trop de détails privant ainsi le spectateur de se faire sa propre conclusion sur Norman Bates. Or, je ne suis pas du tout d'accord dessus. Le fait qu'on explique chaque détail de la psychologie et du mode de pensée de Norman nous permet de comprendre exactement chaque point du film et une fois qu'il se termine. C'est à nous de réfléchir à ce que l'on vient d'apprendre. Maintenant qu'on sait pile-poil comment Bates pense, réfléchit et agit, on se remémore chaque scène de meurtre et là on se remet à flipper car on comprend que lorsqu'il a quitté Marion Crane pour rejoindre sa demeure le soir avant l'assassinat, la personnalité de la mère a immédiatement pris le contrôle sur lui, après qu'il ait contemplé la femme sous toutes ses formes derrière le mur, et l'a donc obligé à se déguiser et faire tout le parcours jusqu'à la douche déguisé avec un couteau. Et là on se rend compte que Marion Crane avait de bonnes raisons de crier en le voyant débouler!!! Pareil pour les scènes de discussions entre Norman et "Norma", tout devient tellement plus macabre et sinistre une fois qu'on sait qu'il parlait depuis 10 ans à ce cadavre seul dans la maison attendant une nouvelle victime. Donc non, cette avant-dernière scène ne m'a pas dérangé du tout. Donc voilà ce que je pense de ce fameux Psychose. Rapidement devenu mon dixième film préféré, il est une référence absolue du suspense, de l'épouvante et tout simplement du cinéma! Me voilà dans de parfaites conditions pour découvrir les autres films d'Alfred Hitchcock!
Rictus1260
Rictus1260

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 134 critiques

5,0
Publiée le 28/06/2015
Pour moi le Meilleur Hitchcock, c'est dire à quel point ce film est un chef d'oeuvre. La première fois que je l'ai vu, le frisson et la surprise étaient à leur comble. Néanmoins, les rediffusions sont tout aussi impressionnantes tant cet atmosphère angoissante et ce jeu d'acteurs sont parfaits. La palme revient à Anthony Perkins qui joue là un rôle inoubliable dans la peau d'un homme atteint d'une schizophrénie d'une rare sévérité. Qui pourrait deviner que derrière ce jeune homme attendrissant, serviable et séduisant se cache un monstre? Néanmoins Janeth Leigh est également inoubliable dans le rôle de Marion, cette femme séduisante qui accumule les mauvais choix dans sa vie et qui s'entête jusqu'au point de non retour. Elle commence par miser sa vie matrimoniale sur une union improbable. Puis elle dérobe une forte somme d'argent, mettant définitivement en péril son avenir professionnel et sa réputation. Comment après un tel acte pourra t-elle échapper à la justice? Sa fuite n'est qu'une illusion immature. Sa conscience lui parle mais elle n'en fait aucun cas. Pourtant le destin lui offre plusieurs chances pour reprendre la bonne route. D'abords cette rencontre inattendue avec son patron, ensuite ce policier qui la soupçonne. Mais rien n'y fait. Ces différents appels de la providence restent sans succès. Elle a pris sa décision, la providence l'abandonne et son arrivée dans le motel Bates lui sera fatal. L'araignée a tissé sa toile et sa proie lui est livrée. A la fin du film, l'explication donnée par le psychiatre est brillante et elle nous livre la clé de ce thriller d'une puissance incomparable. Juste un petit mot pour terminer sur le film remake psycho de Gus van sant. Non seulement il n'apporte rien mais il n'arrive pas à la cheville de l'original au moins au niveau de la classe des acteurs. Certains détails qui n'étaient que suggérés dans l'original sont montrés et d'autres sont inventés et sont de très mauvais goût. L'art à l'état pur de l'original est substitué dans ce remake par un plagiat inutile et vulgaire.
Estonius
Estonius

Suivre son activité 190 abonnés Lire ses 3 054 critiques

5,0
Publiée le 21/12/2012
Tout a été dit, je ne vais donc pas être très original : Un monument ! Tout est parfait dans ce film. Le jeu des acteurs, (la prestation d'Anthony Perkins est absolument fabuleuse) la mise en scène, le montage, les éclairages, la musique... tout... Quant au suspense, n'en parlons pas, après une brève mise en place, on est scotché devant son écran et on en bouge plus. Je me demande bien quelle critique négative objective on pourrait faire à ce film ? Peut être en chipotant trouver la tirade finale du psychanalyste un peu longuette, mais bon... PS : Au fait Wikipédia se plante encore, Psychose n'est pas un film d'horreur, c'est un thriller qui contient des scènes horrifiques (trois, pas plus) ce qui n'est pas la même chose.
ALF.
ALF.

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 259 critiques

5,0
Publiée le 16/01/2012
Chef-d'oeuvre intemporel L'angoisse est le maître-mot dans ce film. Le scénario est travaillé et très bien amené, ne parlons pas de la mise en scène qui est magistrale (normale pour du Hitchcock) et qui propose des angles de vue assez insolites parfois ce qui rend le film encore plus angoissant et dévorant. Anthony Perkins est tout simplement bluffant. La musique est bien sur un chef-d'oeuvre à elle toute seule, une vraie merveille, une angoisse auditive. Que dire de plus sur un chef d'oeuvre pareil dont tout le monde à déjà tout dit ? Rien, à part allons le revoir.
Puce6386
Puce6386

Suivre son activité 381 abonnés Lire ses 1 074 critiques

5,0
Publiée le 22/08/2010
Un thriller à l'ambiance froide, glauque et oppressante, renforcée par les sons des violons stridents et répétitifs. Un scénario impressionnant. Suspense et horreur !
Chris46
Chris46

Suivre son activité 201 abonnés Lire ses 927 critiques

4,0
Publiée le 07/09/2014
" Psychose " très grand classique du 7e art signer Alfred hitchcock . C'est l'histoire de Marion crane ( Janet leigh ) une jeune femme qui en a assez de ne pas pouvoir mener sa vie comme elle l'entend. Son travail ne la passionne plus et son amant ne veut pas l'épouser. Un jour son patron lui demande de déposer 40 000 dollars a la banque. Marion décide de garder l'argent et de s'enfuir avec cette somme . Une nuit elle atterrit dans un motel perdu au milieu de nulle part tenu par un sympathique gérant nommer Norman bates ( Anthony perkins ) qui doit supporter la très grande possessivité de sa mère . Sa mère ne supporte pas qu'il parle et fréquente d'autre femme . Pour Marion le cauchemar commence ... Alfred hitchcock , le maître du suspense , signa en 1960 un excellent thriller d'épouvante devenu un classique du 7e art . Le scénario est brillant . Ce film est un excellent Mélange de thriller et de film d'épouvante / horreur . L'histoire nous tient en haleine du début a la fin grâce a un excellent suspense , des rebondissement et une angoisse permanente avec nottament quelques scènes terrifiantes comme la célèbre et cultissime scène de la douche . La mise en scène de hitchcock est magistral . Le casting est excellent avec nottament antony perkins tout simplement époustouflant dans le rôle de Norman bates ce sympathique gérant de motel dominer par une mère très possessif . spoiler: . Norman qui est en réalité un psychopathe skyzofrene qui a deux personnalités .la sienne et celle de sa mère qu'il a tuer plusieurs années plus tôt . Il joue a merveile le rôle du psychopathe skyzofrene nottament lors de la dernière scène quand il est définitivement entrer dans la peau de sa mère et ou il regarde la caméra avec un grand sourire . Il est vraiment flippant dans cette scène et il joue a merveille le Skyzo . On y croit a fond. Le personnage de Norman bates est très intéressant et on aimerait en savoir plus a son sujet pour comprendre comment il est devenu aussi tarer . Janet leigh est également excellente dans le rôle de cette jeune femme qui a dérober une importante somme d'argent a son patron et qui se réfugie dans un motel perdu au milieu de nulle part tenu par un sympathique gérant nommer Norman bates . Elle va très vite comprendre qu'elle est tomber dans un endroit pas très rassurant avec Norman bates le gérant qui est un fils soumis a une mère très possessif qui ne supporte pas qu'il parle a d'autre femme . Marion va faire les frais de cette possessivité . L'ambiance du film est angoissante et oppressante . Le fait d'avoir tourner le film en noir et blanc rend le film encore plus angoissant et terrifiant nottament lors des scènes tourner la nuit . La musique est énorme et colle a merveille a l'ambiance du film . La,musique rend les scènes encore plus angoissante et oppressante. Les décors sont réussit nottament le motel et le manoir. Le twist finale est énorme . L'un des plus grand twist de l'histoire du cinema. Un retournement de situation incroyable dans une scène anthologique . spoiler: La scène ou l'on découvre que la mère de Norman est en réalité un cadavre m'a fait flipper et m'a surpris . Puis Norman qui débarque déguiser en femme avec un couteau a la main et ou l'on comprend que c'est un psychopathe skyzofrene qu'i a pris l'apparence de sa mère ça m'a mis sur le cul . Un très grand classique du 7e art
Truman.
Truman.

Suivre son activité 130 abonnés Lire ses 1 350 critiques

4,5
Publiée le 23/04/2013
Psychose film culte d'Alfred Hitchcock , le film date de 1960 mais n'a pas vieillit d'un pouce a mes yeux . La photographie est très soignée et le noir et blanc doit beaucoup a cette photographie soignée car il donne un aspect très sobre, les acteurs sont excellent , surtout Antony Perkins dans un rôle magistral qui influença de nombreux personnages du cinéma ou encore de la littérature . L'histoire est bien ficelé et est agréablement mené avec quelques suspense , aucun ennuie , aucun temps mort on reste scotché devant l'écran . Un film a voir absolument et qui mérite largement sa place dans votre dvd-thèque
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1032 abonnés Lire ses 10 082 critiques

5,0
Publiée le 26/06/2008
Vèritable film phare d'Alfred Hitchcock ou suspense et horreur se conjugent pour atteindre un paroxysme terrifiant! "Psychose" est un vrai film d'angoisse, une oeuvre à moitiè muette d'une grande force èmotionnelle! Le scènario est inspirè d'un fait divers, celui d'un homme qui a gardè chez lui le cadavre de sa mère! Tournè volontairement en noir & blanc, l'ouverture du film a ceci de magistral qu'en un seul mouvement de camèra elle va nous introduire dans l'intrigue et nous assigner notre place de spectateur! La scène du meurtre de la sensuelle et charnelle Janet Leigh sous la douche est parmi les scènes mythiques de toute l’histoire du cinéma! Que dire de la prestation extraordinaire d'Anthony Perkins en nèvrosè qui restera à jamais l'inquiètant Norman Bates! On retiendra ègalement la cèlèbre musique de Bernard Hermann qui n'a rien perdu de sa puissance! Techniquement parfait, "Psychose" est un redoutable chef d'oeuvre du 7ème art...
elbandito
elbandito

Suivre son activité 171 abonnés Lire ses 860 critiques

5,0
Publiée le 12/04/2013
Le chef d’œuvre de suspense d’Alfred Hitchcock, qui ouvrait en 1960 les portes à un tout nouveau genre de cinéma : le thriller. Tous les thèmes de prédilection du maître du suspense sont présents ici. Anthony Perkins, dont ce sera le seul rôle marquant, y campe un Norman Bates mémorable, l’un des tout premiers tueurs en série de l’histoire du cinéma qui opère sur une musique stridente devenue éternelle. Quel choc pour le spectateur à l'époque, et aujourd'hui encore !
Antoine D.
Antoine D.

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 343 critiques

5,0
Publiée le 17/06/2017
Sans nul doute l'une des plus belles perles du cinéma. La mise en scène de la première scène donne tout de suite le ton du film. En filmant un couple "au hasard" (ce que la mise en scène nous fait croire, avec les panoramas), on arrive au beau milieu d'une discussion, nous, spectateurs sommes des voyeurs (Norman devient aussi un voyeur en regardant Marion à travers le mur, une façon pour Hitchcock de nous personnifier). Il montre dans la première scène des personnes lambda et dénonce l'âme humaine. La force de cette oeuvre est aussi dans plusieurs twist magnifiques appelés Mac Guffin. Grâce à ça, ce film nous présente 2 films différents dont, Marion est le premier personnage principal, et Norman le second personnage principal. La bande son du film est au diapason avec le film puisqu'il transmet la tension et le déséquilibre psychologique des personnages. Le film n'a pas beaucoup de dialogues, il reste muet, et c'est là que la musique rend le film majestueux. Bernard Herrmann utilise des instruments à cordes qui rend les scènes inquiétantes et joue avec nos poils, qui se hérissent. Comme dans les films sur Mabuse de Fritz Lang, le but n'est pas de nous montrer la maladie dans le sens clinique, mais de l'associer aux hommes. Norman est une représentation de tous les hommes. Ce personnage souffre du complexe d'Oedipe mais dans le sens inverse. Il s'autodétruit dans le but de rajeunir comme pour retourner avant sa naissance. D'après certains philosophes, le bonheur est le moment où l'on est foetus car on est nourri, logé sans rien faire. La maison des Bates peut représenter la personnalité de Norman. Elle nous apparaît toujours sombre, on ne voit que sa silhouette. Quand quelqu'un essaie d'entrer dans sa tête, Norman et sa mère le tue. Pour conclure un chef d'oeuvre parmi les chefs d'oeuvres, Hitchcock propose un  dénouement intéressant. Libre à vous de vous faire votre interprétation.
Attigus R. Rosh
Attigus R. Rosh

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 1 610 critiques

4,5
Publiée le 22/07/2016
Psychose est un monument du cinéma, à voir. Alfred Hitchcock est au sommet de son art. On reste accroché à l'histoire tant l'ambiance est flippante. Le final est plutôt inattendu. Anthony Perkins est absolument génial dans ce rôle, inquiétant et fascinant à la fois, qui est devenu culte. Les autres acteurs jouent bien leurs parts même si Perkins leur vole la vedette. La musique de Bernard Herrmann est particulièrement réussie et les bruitages sont mémorables. Les effets spéciaux ont certes vieilli, mais cela importe peu. Ce film est excellent.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top