Mon AlloCiné
    A Star Is Born
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "A Star Is Born" et de son tournage !

    Et de 4

    A Star Is Born est la quatrième relecture d'Une étoile est née, histoire précédemment portée à l'écran par William A. Wellman et Jack Conway en 1937, George Cukor en 1954 et Frank Pierson en 1976.

    Un réalisateur impliqué

    A Star Is Born est le premier long métrage de Bradley Cooper en tant que réalisateur. Non content d'être devant et derrière la caméra, il produit et co-écrit non seulement le scénario mais aussi certaines des chansons interprétées dans le film par lui et Lady Gaga. Il a suivi des cours de guitare et de piano, ainsi que des leçons de chant avec le coach Roger Love : "Au début, j’étais essoufflé après le premier couplet. J’ai passé 5 jours par semaine, pendant 6 mois, à apprendre à chanter non pour moi-même mais pour me glisser dans la peau de Jackson".
    La productrice Lynette Howell Taylor revient sur le parcours de Cooper : "Bradley n’est pas ce qu’on pourrait appeler un réalisateur débutant lambda. Il s'agit d’un acteur qui gravite dans l’industrie du cinéma depuis des années, qui a une véritable notoriété, a appris des plus grands - David O. Russell, Clint Eastwood, Todd PhillipsDerek Cianfrance - tout en peaufinant son talent de producteur. Il aime travailler en équipe, il a soif d’apprendre, il sait écouter. Du coup, lorsqu’il s’est décidé à endosser ce rôle, il était fin prêt. Cela ne m’a pas surpris qu’il se confronte à tel défi et qu’il décide de repousser ses limites avec un projet d’ampleur, à la fois spectaculaire, pertinent et actuel".

    Sous le feu des projecteurs

    Si Lady Gaga est déjà apparue dans plusieurs fictions, dans son propre rôle en tant que guest-star (Gossip Girl, Men In Black IIIMuppets most wanted) ou dans des rôles de compositions (Machete Kills, American Horror Story), A Star Is Born est son premier grand rôle au cinéma. Elle était à la fois nerveuse et impatiente de participer à cette aventure : "Selon moi, quand quelqu’un renferme en lui un talent qui frémit depuis des années, prêt à le propulser vers une nouvelle forme d’art, et que cela se produit enfin, c’est une véritable explosion, un chef d’œuvre. Bradley était fait pour passer derrière la caméra, et j’ai eu une chance inouïe de jouer dans son premier film”.

    Sans filet

    Dès le début, Bradley Cooper et Lady Gaga se sont mis d’accord pour filmer toutes leurs performances en direct, sans avoir recours au playback. “Chanter, c’est faire preuve d’une incroyable honnêteté : impossible de cacher quoi que ce soit. Il m’a semblé que je pouvais réunir ces deux thèmes pour révéler le point de vue qui est le mien”, explique le réalisateur et acteur. Il ajoute : "Tout ce qui est chanté dans le film est en direct, rien n’a été préenregistré et je pense que c’est en cela qu’on a réussi à capter la sincérité de chaque interprétation".
    Les morceaux préenregistrés étaient seulement audibles par les artistes à travers de petites oreillettes, et les membres du groupe faisaient semblant de jouer pendant que Cooper et Lady Gaga chantaient en direct.
    Afin de coller au mieux à leurs prestations, le mixeur son Steve Morrow a fait en sorte d’agencer le son pour qu’on passe de façon imperceptible des coulisses au centre de la scène, à l'instar des musiciens, sans aucune rupture sonore : "Dans les films musicaux traditionnels, on a l’impression que lorsque la musique commence, on est dans un autre univers sonore, et c’est exactement ce que Bradley et Stefani voulaient éviter. Le public est de plus en plus exigeant et remarque davantage de choses. Pour moi, le pire est de ne pas pouvoir me plonger dans un film à cause d’un morceau joué en playback. Bradley ne voulait pas que les spectateurs se sentent exclus de cet univers, comme de simples témoins : il tenait à ce qu’ils se sentent partie intégrante de l’histoire".

    Gratter le vernis

    Pour le co-scénariste Will Fetters, il s'agissait d'explorer les émotions qui se cachent sous le glamour et les pailletes : "Pourquoi sommes-nous fascinés par les stars, comment est-ce qu’elles-mêmes ressentent cette fascination, et qu’est-ce que ça provoque chez elles ?". La productrice Lynette Howell Taylor rebondit : "Ce film révèle ce que c’est que d’être une star ou une étoile montante dans ce secteur à l'heure actuelle [...]".

    Lieux de tournage

    Après avoir envisagé de tourner certaines séquences en studio, l'équipe du film a pu avoir finalement accès à de véritables lieux tels que le Greek Theater, le Regent Theater, le Forum et le Shrine Auditorium à Los Angeles. Elle a aussi investi les scènes des festivals Coachella et Stagecoach, et même le plateau de Saturday Night Live.

    Baisse d'un ton !

    Bradley Cooper a travaillé avec le répétiteur Tim Monich pour mettre au point le timbre riche et dense de Jack, plus grave que sa voix naturelle et beaucoup plus proche du registre de Sam Elliott, qui joue son frère dans le film. Cooper explique : "On a passé des mois à travailler la voix de Jack et mon registre a bien dû baisser d’une octave. C’est génial parce que dès que je trouve ce timbre, la totalité du personnage suit". 

    Une rencontre émouvante

    Pour le rôle du père d'Ally, Bradley Cooper a fait appel à l'humoriste Andrew Dice Clay, dont il connaissait les sketchs par coeur quand il avait 13 ans. Lors de sa première rencontre avec Lady Gaga, Bradley Cooper leur a fait aborder des sujets de conversation futiles avant de les guider vers la répétition d'une scène vraiment dure qui les a amenés aux larmes, comme le relate Dice Clay : "Je connaissais cette fille depuis à peine une demi-heure et voilà que je la serrais dans mes bras et que je pleurais sur son épaule. Mais Bradley pleurait également, car on est tous les deux des types hypersensibles".

    Un collaborateur de poids

    Lukas Nelson, fils du légendaire chanteur de country Willie Nelson, a travaillé avec Bradley Cooper et Lady Gaga pour écrire et produire la plupart des chansons originales du film. C'est ainsi qu’il apparaît avec ses acolytes du groupe Promise of the Real (Anthony LoGerfo, Alberto Bof, Corey McCormick et Tato Melgar) pour camper les musiciens qui accompagnent Jackson Maine dans le film.
    Cooper voulait mettre au point un style musical et une sonorité propres à Jackson Maine, et Nelson l’y a aidé : "Il admire vraiment Neil Youg et nous avons essayé de faire un mélange entre ce son et celui de Pete Townshend de The Who, afin de trouver quel [type de] guitare lui conviendrait le mieux. On a pensé à Waylon Jenkins et au groupe The Strokes. C’était totalement délibéré et et en même temps, ce n’était pas l’affaire que d’un seul détail : Bradley a travaillé très dur et a prouvé qu’il a un talent inné".

    De l'intérieur

    Bradley Cooper tenait à retransmettre l'expérience grisante d'un artiste sur scène. Avec son directeur de la photographie, il a décidé de filmer toutes les séquences sur scène en adoptant le point de vue des interprètes : il fallait donc capter les regards des chanteurs et des musiciens ainsi que leurs échanges sur scène et éviter les plans larges des concerts depuis la foule. Matthew Libatique a mêlé diverses techniques de prises de vue (caméra à l'épaule, Steadicam, travelings) pour filmer au plus près les personnages et se focaliser sur l’intime.

    Subterfuge

    L'équipe du film a pu tourner durant plusieurs concerts et profiter du matériel et des infrastructures déjà en place. Cela a notamment permis des plans larges de la foule. Parmi les shows filmés, l'équipe a profité du festival Coachella en Californie, dont la tête d'affiche de cette édition n’était autre que Lady Gaga. Le concert de Jackson Maine qui ouvre le film a été filmé sur la scène principale du Stagecoach Music Festival, entre les sets de Jamie Johnson et Willie Nelson. Comme il n’y a eu ni présentation ni bande sonore audible à travers les amplis, la séquence était déjà terminée lorsque le public s'est aperçu que l’acteur Bradley Cooper était sur scène. La même parade a été employée lors d'un concert de Kris Kristofferson donné lors d'un festival de musique en Europe.

    Little Monsters

    Afin d'avoir suffisamment de figurants pour les scènes de foule, la production a fait appel à une ressource inestimable : les fans de Lady Gaga. Ses "little monsters" comme elle les appelle ont participé au film en étant dans le public. Pour chacun des concerts, des places ont été vendues au profit de la fondation de Lady Gaga "Born this Way". Les fans les plus chanceux ont même eu droit à l'issue d'une nuit de tournage au Greek Theater à un concert impromptu de la chanteuse qui leur a interprété deux de ses tubes au piano.

    Clins d'oeil à Alias

    Le grand public a tendance à l'oublier... avant de connaître une renommée internationale, Bradley Cooper a joué il y a quelques années dans la série Alias. Durant les trois premières saisons du show de J.J. Abrams, l'acteur incarnait Will Tippin le meilleur ami de l'héroïne (Jennifer Garner). Resté proche de ses anciens partenaires, Bradley Cooper a souhaité, dans son premier long-métrage en tant que réalisateur, y introduire quelques clins d'oeil à la série de ses débuts. Il y donne donc, au cours du film, tour à tour la réplique à Greg Grunberg (Eric Weiss, le fidèle ami de Vaughn pour les connaisseurs) et Ron Rifkin (qui était à l'époque l'énigmatique et dangereux leader du SD-6, Arvin Sloane).

    Un tube récompensé

    Le titre Shallow a remporté l'Oscar et le Golden Globe de la meilleure chanson. L'ensemble de la bande-originale a également été salué par un BAFTA.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Joker (2019)
    • Ad Astra (2019)
    • Au nom de la terre (2019)
    • Gemini Man (2019)
    • Downton Abbey (2019)
    • Rambo: Last Blood (2019)
    • Un jour de pluie à New York (2018)
    • J'irai où tu iras (2018)
    • Deux Moi (2018)
    • Maléfique : Le Pouvoir du Mal (2019)
    • La Vie scolaire (2018)
    • Le Dindon (2018)
    • Chambre 212 (2019)
    • Ça : Chapitre 2 (2019)
    • Alice et le maire (2018)
    • Donne-moi des ailes (2019)
    • Portrait de la jeune fille en feu (2018)
    • Papicha (2019)
    • Sœurs d'armes (2018)
    • Ceux qui travaillent (2018)
    Back to Top