Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Elles
note moyenne
2,1
738 notes dont 142 critiques
3% (4 critiques)
8% (12 critiques)
20% (29 critiques)
28% (40 critiques)
19% (27 critiques)
21% (30 critiques)
Votre avis sur Elles ?

142 critiques spectateurs

beautifulfreak
beautifulfreak

Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 342 critiques

1,5
Publiée le 06/02/2012
Du cinéma féministe, de l'antimachisme boboïsant? Je ne vois pas trop l'intérêt de ce film, qui a l'air à moitié constitué de scènes de remplissage dans lesquelles il ne se passe pas grand chose. On y voit Juliette Binoche boire du vin, faire la cuisine, écouter de la musique classique dans son grand appartement, téléphoner, manger des pâtes, se masturber et se demander si finalement ces étudiantes qui louent leur corps sont à plaindre ou à envier. Le cul est triste comme dans un film de Catherine Breillat, et les motivations de ces filles restent basiques - le fric - alors qu'on aurait pu s'attendre à une exploration plus approfondie du désir féminin et de l'hypocrisie sociale. Agaçant et longuet.
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1034 abonnés Lire ses 10 110 critiques

1,5
Publiée le 03/02/2014
« c’est comme les clopes, c’est difficile d’arrêter ! » Oeuvre ètonnamment dèrangeante où nous sommes en plein dèbat sur la prostitution estudiantine, "Elles" donne un regard inattendu de deux jeunes filles qui assument complètement ce qu'elle font! il n'y a pas de parti pris ici et le moins que l'on puisse dire c'est que la femme choisit sa soumission! Dans "Elles", Malgorzata Szumowska èvoque parfois le cinèma de Jean-Claude Brisseau, un fantasme petit-bourgeois gênant souvent improbable telle la scène des « Feuilles mortes » de Prèvert après l'acte! On est pourtant particulièrement surpris par la composition impressionnante de Anaïs Demoustier et Joanna Kulig qui n'hèsitent pas à se faire humilier devant la camèra d'une rèalisatrice qui les pousse bien au-delà d'elles-mêmes! Malgrè de très grande qualitès d'interprètation (Binoche n'est pas mal non plus en triste bourgeoise), les personnages restent en surface avec une structure narrative et une superposition d'histoires qui ont un mal de chien à tenir la route! il y a aussi cette fascination pour l'ondinisme qui prend beaucoup trop de place dans l'histoire et qui peut vraiment choquer un spectateur de + de 12 ans : cet homme qui paye une pauvre Joanna Kulig pour lui pisser dessus! Scène hard tristement marquante où le dègout est supèrieur au plaisir! Quand on pense qu'une vague de jeunes filles ont pris ce crèneau là, une certaine jeunesse qui, pour s'en sortir, vend son corps, ça fait rèflèchir! Malheureusement, c'est un phènomène très actuel qui n'appartient pas qu'à la France! A noter que le papa de Juliette Binoche joue dans ce film qui devait taper fort mais qui finalement n'atteint jamais son but! Tout comme la Symphonie n°7 de Beethoven qui nous prend jamais aux tripes même si c'est toujours un plaisir de l'entendre! Pour conclure, ce qui est regrettable dans "Elles", c'est que le sujet n'est jamais traitè et qu’en dèfinitive ce n'est pas très grave de se livrer à la prostitution estudiantine! A vous de voir...
PassionnementRobertPattinson
PassionnementRobertPattinson

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 96 critiques

4,0
Publiée le 26/08/2014
Le scénario est bien ficelé entre la vie de la mère de famille et son travail avec les deux étudiantes. On a un parallèle entre deux vies. On voit en image ce que c'est deux jeunes filles raconte à la journaliste issus d'une famille riche et mère d'un enfant. Ce parallèle nous montre comme on ignore totalement et comme on se permet de juger ces filles, alors qu'elles sont conscientes et que leurs boulot est une drogue pour plusieurs raisons expliquées. La fin du film es vraiment là pour nous montrer que tout le monde se fiche de ce problème.La mère de famille et journaliste Anna est issus d'une famille riche, elle a deux enfants et doit jouer la mère de famille en fessant les courses en élevant ces enfants et en aimant son mari. Mais en parallèle, elle mène une enquête sur la prostitution étudiante. Elle essaye de comprendre le pourquoi du comment. Elle écoute ces deux étudiantes totalement différente comme une mère, avec le regard d'une mère. L'un des étudiante est polonaise et l'autre est française. Toute deux sont pas très riche et font cela pour l'argent, sans pouvoir s’arrêter. Un complicité entre les deux étudiantes et la mère de famille va naître. Juliette Binoche joue magnifiquement bien ce rôle, elle y rentre parfaitement dedans. On dirait que le rôle à été fait pour elle. Anaïs Demoustier et Joanna Kulig paraissent un peu veille pour jouer des étudiantes, mais leurs façon de jouer fait que l'on ne voit pas cela. La réalisation est vraiment superEn général, ce film peut choquer (l'interdiction des moins de 12 ans est vraiment à respecter), mais cela nous permet de prendre conscience des choses qui nous entoure. Il permet de réfléchir à ces sujets, qui sont trop peu mis en avant dans les médias, sauf pour les salir.
AnotherGuy
AnotherGuy

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 10 critiques

1,5
Publiée le 15/06/2014
Un film sur la prostitution estudiantine qui ... ne traite pas son sujet. Les questions abordées sont d'un basique qui frise le ridicule. J'ai vu quelqu'un comparer ça à une émission de Turbo où le journaliste dirait devant une Ferrari : "Elle a quatre roues ?" et je trouve ça diablement adapté ! On dirait qu'on essaye plutôt de nous montrer que la vie et le métier de journaliste sont très, très tristes ! Les deux jeunes actrices jouent bien, mais on ne les voit pas assez et quand on les voit, c'est souvent pour une scène trash inutile. D'ailleurs, voir une scène où la fille se fait uriner dessus dans un film -12 ans, je trouve ça moyen ... Quant à Juliette Binoche, je n'ai pas réussi à déterminer si elle jouait très mal, si son rôle était très mal écrit ou si c'était un peu des deux, mais en tout cas, ses apparitions sont souvent désagréables. Toujours entre hystérie (soit à cause de l'alcool soit sans raison du tout) et état profondément dépressif, on a rapidement beaucoup plus pitié d'elle que des prostituées qui, après tout, n'ont pas l'air si mal ! On nous sert aussi beaucoup de gros plans, de flous et de scènes glauques étranges (cf tout début du film par exemple) qui n'ajoutent rien. Concernant la construction du film, je me suis plusieurs fois demandé ce qui se passait et quand ça se passait, on saute parfois de scène en scène sans la moindre explication. Après avoir fini le film, je me demande encore quel était le rôle de certains personnages (cf l'homme à l'hôpital par exemple). Pour conclure, si jamais vous hésitez entre ce film et un autre, tentez votre chance avec l'autre !
ozz
ozz

Suivre son activité Lire ses 124 critiques

4,0
Publiée le 08/02/2014
Eh bien ma foi je ne me range pas à la majorité des critiques (médiocres)... Ce film est bien mené et le rôle des actrices (principalement) n'est pas des plus faciles et pourtant très bien interprété... Le sujet est rondement mené et on en vient assez rapidement à faire la corrélation entre ce monde "invisible" des prostituées et la réalité "hypocrite" de la journaliste... La fin est explicite! Deux mondes qui se touchent... et qui se méconnaissent. Troublant. Intéressant...
tshipred
tshipred

Suivre son activité Lire ses 8 critiques

3,5
Publiée le 02/02/2013
Je tire mon chapeau aux trois actrices qui portent le film sur leurs épaules. Et quelles épaules !! Malgré une une entrée en matière lente et une immersion difficile dans les premières minutes du film, Juliette Binoche et ses acolytes nous emmènent dans l'univers de ces étudiantes qui se prostituent. Ce film est une claque de la prostitution actuelle qui peut toucher quiconque aujourd'hui. Sans partir dans la vulgarité, certaines scènes sont crues mais apportent de la crédibilité de ce film poignant. Mention spéciale à Anais Demoustier : une étoile est née.
bellina1980
bellina1980

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 6 critiques

4,0
Publiée le 25/06/2012
Superbe film qui m'a beaucoup touchée... Les actrices jouent à merveille. J'aurai juste voulu connaître un peu plus le passé de cette femme jouée par Juliette Binoche... Qu'a t'elle vécu ? Qui est cet homme à l'hôpital ? J'ai une idée mais il aurait été judicieux d'emmener un peu plus le spectateur dans la vie de cette femme.
souffl
souffl

Suivre son activité Lire ses 6 critiques

4,0
Publiée le 29/02/2012
Ce film est noté sévèrement , il est choquant c'est vrai. Mais personnellement je pense que c'est ancré dans le réel et la société actuelle est plutôt choquante. Tout est argent ou sexe et dans ce film ces deux points sont abordés. Aujourd'hui on veut être fortuné même si le prix à payer est élevé. La précarité étudiante est très bien évoquée, et la condition de la femme aussi.
RENGER
RENGER

Suivre son activité 321 abonnés Lire ses 5 438 critiques

2,0
Publiée le 25/02/2012
Malgorzata Szumowska dresse un drame sociétal à la fois cru et réaliste sur la prostitution estudiantine par le biais d’une journaliste qui décide d’écrire sur ce sujet et qui part à la rencontre de deux étudiantes qui contre toute attente, gèrent la situation avec une aisance déconcertante. Si l’appât du gain est facile, elles ne le font pas pour cela mais tout simplement pour subvenir à leurs besoins. Au fil des échanges qu’elles entretiennent avec la journaliste, le spectateur découvre la dureté de leur situation, aussi bien le plaisir que la douleur ressentit. Dans la lignée de Slovenian Girl (2011), mais en beaucoup plus cru (Malgorzata Szumowska est sans tabou et n’hésite pas à suggérer ou dévoiler certaines scènes plus ou moins gênantes). Au final, Elles (2012) convainc grâce à des actrices crédibles (Juliette Binoche, Anaïs Demoustier & Joanna Kulig) et ce, malgré une mise en scène trop "rentre dedans", qui en dévoile trop pour choquer ou mettre dans l’embarras.
naunaute
naunaute

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 65 critiques

4,5
Publiée le 19/02/2012
Un film qui ne mérite pas du tout l'insuccès qu'il semble connaître. Tous les acteurs y sont parfaits, vraiment, de Binoche aux plus petits rôles tenus par ses deux gamins. Fiction inspirée du documentaire ou de l'enquête journalistique, il aborde avec élégance et crudité cette question de la prostitution, ici en milieu étudiant, "job" parallèle dont on ignore souvent l'existence dans la vraie vie. Jeunes femmes issues de milieux modestes se décidant à transformer leur corps en objets du désir monnayables, soumis à des fantasmes masculins souvent humiliants, pour améliorer l'ordinaire, s'extraire de sa condition, au prix de compromis douloureux. Milieu oblige, lorsque les places et les choix sont inaccessibles à certains, et le fric souverain - tout cela est traité avec beaucoup de sensibilité et de subtilité. Subtil pourquoi ? Les deux jeunes prostituées intérimaires, qui se réalisent en tant que telles, malgré tout, et le font un peu comme on opterait à reculons pour un taf d'équipier en fast food, en mieux payé (et c'est aussi pour cela qu'elles s'y accrochent) apparaissent comme des petites nanas pleines de vie, dans la moyenne, banales si on peut dire, pas en gouailleuses grimées, à fringues de pornstar ; c'est en cela qu'on évite le cliché. Elles sont tout le monde, peut-être même des proches. C'est dialogué avec finesse, tels ces échanges entre mari et femme, dialogue de sourd sur les rapports sociaux de sexe, ou telles ces ruptures de ton entre parents et enfants, sur le fossé générationnel qui les sépare. C'est aussi un portrait de famille moyenne/aisée aux petits oignons, loin de la caricature. Il pointe quelques questions de société trop souvent reprises à la pelleteuse moralisante par le politique. Bravo... !
ferdinand75
ferdinand75

Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 2 689 critiques

5,0
Publiée le 05/02/2012
Un très grand film, une œuvre choc aussi bien par la forme que sur le fonds. Un film rare , une vraie perle, et qu'il est bien triste de voir éreinter pour des raisons stupides. Allez le voir, courrez -y . On est encore en première semaine d’exploitation. . Tout d'abord un sujet abordé avec tact, sans jugement, tout en finesse, presque cliniquement, les explications des filles sont claires, justes, elles se prostituent parce qu'elles en ont besoin. Elles y trouvent parfois du plaisir et parfois c'est très risqué, voir dangereux. Ce n'est pas du tout une apologie, ni une condamnation. La JF française le fait pour s'extraire de sa classe sociale, elle sait qu'elle ment, mais c'est pour l'instant, un moindre mal, une sorte de tremplin social. . La polonaise le fait pour ne pas retourner dans son pays et sa misère, pour avoir accès à une vie meilleure, quand à la journaliste, elle fait son enquête et elle est perturbée par ce qu'elle entend Cela déstabilise son confort petit bourgeois . Elle ne fait pas ces "trucs " là avec son mari, parce que c'est une mère de famille rangée bien dans son couple, avec les problèmes normaux des familles du monde moderne, un peu Bobo. Et la J. Binoche est absolument sublime, un de ses plus grand rôle depuis « Les amants… » « Ou « l’insoutenable.. ». Elle est fragile, son visage filmé en gros plan est celui d’une Madone, bousculée, à la rechercher d’elle même. La mise en scène est superbe, des beaux plans séquences, des plans fixes à couper au cordeau.Beaucoup de style. Les scènes de sexe sont filmées au millimètre : cadrant juste ce qu’il faut, Hard mais pas sensuel, très clinique, parfois avec du plaisir, parfois de la douleur. La perversité est là, sans jugement, la fille accepte, jusqu’à un certain point. La scène de masturbation est superbe, pour une fois c’est une femme qui essaie d’avoir un petit moment de plaisir dans ses toilettes, C’est un féminisme pur, oui la femme a aussi le droit de se jouir à l’écran, et le revendiquer, en frontal. Sans que cela soit du « Emmanuelle », car il faut faire vite ; et le cacher avant l’arrivée du mari, et des enfants. Les scènes de pause pipi, des JF sont dans le même registre. Oui les femmes font pipi aussi, c’est un moment de pause dans ces vies si trépidantes. On voit à tout bout de champ des hommes faire pipi debout dans les films, pourquoi des femmes n’auraient pas aussi le même droit de le faire assises et relaxées. C’est beau, c’est féminin, c’est délicat, et même la bande son et son petit bruit de fontaine est mignon. Le plan de la danse entre Binoche et la JF Polonaise est de toute beauté, il y a la tentation, tout pourrait basculer, elle boit de la Vodka, elle est un peu saoule , elles dansent ensembles , elles se serrent , les bouches se rapprochent et s'ouvrent , puis on passe en image floutée, elles se serrent , la musique accélére , on devine....on ne saura pas si tout aurait pu basculer , dériver, probablement pas , mais il y a le fantasme de ce qu’elle auraient pu faire ensemble. La scène finale est aussi sublime, à couper le souffle : plan fixe sur la table de salle à manger, petit déjeuner, la famille se retrouve, silence, et puis il faut ouvrir un pot de confiture neuf. Binoche n’y arrive pas, elle passe le pot à son mari. Il a du mal, puis il y arrive , elles sourit , Voilà c’est peut-être cela le bonheur, s’entre aider, se soutenir, éviter les peines et continuer à vivre ensemble. Un incroyable résumé de la vie. 5 étoiles de coeur pour booster le classement , mais vaut un vrai 4 étoiles dans l’histoire du cinéma
pierre72
pierre72

Suivre son activité 92 abonnés Lire ses 365 critiques

4,0
Publiée le 02/02/2012
Avec son affiche aguicheuse, présentant une Juliette Binoche très sexy (alors que cela correspond à un moment particulièrement dramatique du film et pas du tout érotique), cette coproduction européenne (franco-germano-polono-danoise) essaie de questionner le spectateur sur la femme, son intimité, son rapport au sexe, à l'argent, aux hommes. Vaste sujet où tout se trouve être imbriqué, mêlé mais aussi caché, tu, occulté. Pour les besoins d'un magazine féminin, Anne (Juliette Binoche) mène une enquête sur des étudiantes qui se prostituent, via internet, pour payer leurs études. Un peu bourgeoise, dépassée par ses deux enfants et délaissée par un mari obnubilé par son travail, elle va découvrir au travers des témoignages qu'elle récolte, une vision de la femme et du sexe qui va la secouer durablement. Le film mélange habilement la journée de cette pigiste à ELLE qui doit organiser un dîner, régler quelques conflits avec ses enfants et finir son article et les témoignages crus et sans tabou de deux étudiantes. Les récits des deux jeunes filles sont illustrés par de nombreuses scènes de rapports sexuels avec des messieurs plus très jeunes, filmées joliment (trop?) et dont elles disent retirer un certain plaisir et un bénéfice financier non négligeable. En tant que spectateur, je me suis senti bousculé par l'image de ces jeunes femmes qui pourraient être mes filles car rendu quasiment complice par cette caméra un peu voyeuse. Les hommes ne sont guère épargnés, tantôt tendres, enfantins mais aussi veules ou impuissants ou vicieux, voire carrément violents. Le scénario ne prend partie pour personne, nous laissant dans l'obligation de nous faire notre opinion, aussi inconfortable qu'elle puisse être. C'est l'un des atouts de ce film qui arrive à ne pas tomber dans les images toutes faites que ce type de sujet attire souvent. Un autre des points forts du film, est son casting impeccable avec notamment Anaïs Demoustier absolument confondante de rouerie et de candeur, qui arrive à parler sans gêne du plaisir que lui procure ses rapports sexuels tarifés mais dont les yeux, au même moment, disent exactement le contraire. En face d'elle, Juliette Binoche est, elle aussi, éblouissante. Filmée serrée, on lit sur son visage l'étonnement, l'incompréhension puis le désarroi. On sent que derrière la caméra, il y a une réalisatrice qui vient du documentaire mais qui ici se révèle une remarquable directrice d'actrices. ( A noter, pour l'anecdote, une possible fascination pour l'ondinisme : toutes les comédiennes sont filmées en train d'uriner voire de se faire uriner dessus...) La fin sur le blog : http://sansconnivence.blogspot.com/2012/02/elles-de-malgorzata-szumowska.html
gimliamideselfes
gimliamideselfes

Suivre son activité 874 abonnés Lire ses 3 692 critiques

1,0
Publiée le 13/02/2012
C'est une chose que je ne fais que rarement, aller au cinéma sans savoir ce que je vais voir et choisir un film comme ça sur le tas, si je savais vaguement que le film n'avait pas eu de bonnes critiques et que ça parlait de prostitution et que c'était avec Juliette Binoche, je ne savais rien d'autre (bon c'est déjà pas mal). Bon sur la prostitution ça va être dur de faire mieux que l'Apollonide sorti l'an passé, mais bon pourquoi pas ? et dieu que c'est mauvais. Il faut conceptualiser la chose un petit moment, on a une femme qui a genre la cinquantaine (un peu moins) qui veut écrire un article sur des escorts girls. Oui pourquoi pas ? Mais on se tape tous les clichés malsain de ce genre de production où la journaliste vit mal son couple, ses gamins ne l'écoutent pas, son mari s'en fout d'elle, son travail est tout pour elle… Et bien sûr elle va trouver quelque chose chez les prostituées qui va la troubler (et accessoirement découvrir que les mecs aiment le sexe… quelle découverte). Je veux dire c'est d'une banalité, mais le pire dans tout ça c'est qu'on nous montre des scènes de la vie quotidienne avec elle, c'est juste inintéressant, parce que très peu crédibles, et si j'aime bien Binoche, mais ça joue mal, mais mal, une calamité, une catastrophe, on est à des années lumières de l'Apollonide. Alors je pourrai dire que c'est un croisement maladroit et inutile entre Polisse en l'Apollonide, mais sans l'intelligence en fait. Ce film est complètement dénué d'intelligence, on dirait un film de gamine sorti d'école du cinéma qui veut refaire tout ce qui a déjà fait, mais c'est scolaire, et bête… grands dieux. Le pire est le plan séquence à la fin, mais dieu que c'est stupide, c'est d'une grossièreté, d'une subtilité à faire pâlir un Luc Besson auteurisé. Alors, je tiens à sauver une chose du film, mais vraiment une, c'est l'actrice qui joue Lola/charlotte, la Anaïs Demoustier. Cette fille est la seule actrice juste du film, et elle a un charme certain, je m'explique, lorsqu'elle est à l'écran il y a quelque chose qui se dégage d'elle, parce qu'elle semble naturelle, elle n'est pas refaite, c'est juste une fille qui n'est pas un canon, qui est mignonne sans qu'elle ne semble le savoir et ça lui confère un charme, sa beauté la rend émouvante. Mais bon c'est bien sûr saccagé par l'absence totale de finesse de la réalisatrice.
Clémentine K.
Clémentine K.

Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 1 246 critiques

2,5
Publiée le 04/03/2016
Un sujet à nouveau intéressant mais le film n'est malheureusement pas aussi accrocheur que je le pensais. Néanmoins, il n'y avait que Binoche pour le rendre de grande valeur.
BountyMastor
BountyMastor

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 212 critiques

2,0
Publiée le 24/02/2013
Pas terrible... Se laisse bien regarder mais ennuyeux, avec quand même quelques scènes trash...
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top