Mon Allociné
Elles
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Elles
Date de sortie 1 février 2012 (1h 36min)
Avec Juliette Binoche, Anaïs Demoustier, Joanna Kulig plus
Genre Drame
Nationalités Français, Polonais, Allemand
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 2,8 21 critiques
Spectateurs 2,2684 notes dont 140 critiques

Synopsis et détails

Interdit aux moins de 12 ans
Anne, journaliste dans un grand magazine féminin enquête sur la prostitution estudiantine. Alicja et Charlotte, étudiantes à Paris, se confient à elle sans tabou ni pudeur. Ces confessions vont trouver chez Anne un écho inattendu. Et c’est toute sa vie qui va en être bouleversée.
Distributeur Haut et Court
Récompense 1 prix
Voir les infos techniques
Année de production 2012
Date de sortie DVD 05/06/2012
Date de sortie Blu-ray 05/06/2012
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 10 anecdotes
Box Office France 104 277 entrées
Budget -
Langues Français, Polonais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 123165

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Elles en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Elles
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (4.99 €)
Elles
Définition standard
VF
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Louer (3 €)
Elles
Haute définition
Ce film en VOD
  • Louer (13.99 €)
  • Louer (5.99 €)
  • Louer (4.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Elles (DVD)
Date de sortie : mardi 5 juin 2012
neuf à partir de 17.00 €
Elles - Blu-Ray (Blu-ray)
Date de sortie : mardi 5 juin 2012
neuf à partir de 18.09 €
<strong>Elles</strong> Bande-annonce VF 1:48
882 839 vues

Interviews, making-of et extraits

Interview 1 - Français 0:40
Interview 1 - Français
16 862 vues
Portrait d'un jeune acteur : Swann Arlaud 6:50
Portrait d'un jeune acteur : Swann Arlaud
1 808 vues

Acteurs et actrices

Juliette Binoche
Juliette Binoche
Rôle : Anne
Anaïs Demoustier
Anaïs Demoustier
Rôle : Charlotte
Joanna Kulig
Joanna Kulig
Rôle : Alicja
Louis-Do de Lencquesaing
Louis-Do de Lencquesaing
Rôle : Patrick
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Excessif
  • TéléCinéObs
  • Télérama
  • Elle
  • Ecran Large
  • Le Point
  • Paris Match
  • Ouest France
  • Le Monde
  • Le Figaroscope
  • Studio Ciné Live
  • Libération
  • Les Fiches du Cinéma
  • Première
  • Le Parisien
  • Cahiers du Cinéma
  • Positif
  • Les Inrockuptibles
  • Critikat.com
  • La Croix
  • L'Express
21 articles de presse

Critiques Spectateurs

tanyssa
Critique positive la plus utile

par tanyssa, le 07/02/2015

4,5Excellent

Tres bon film, belles images, les actrices excellentes, juliette binoche toujours aussi excellente. Les scenes de fous rires... Lire la suite

beautifulfreak
Critique négative la plus utile

par beautifulfreak, le 06/02/2012

1,5Mauvais

Du cinéma féministe, de l'antimachisme boboïsant? Je ne vois pas trop l'intérêt de ce film, qui a l'air à moitié constitué... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
3% 4 critiques 9% 12 critiques 21% 29 critiques 27% 38 critiques 19% 27 critiques 21% 30 critiques
140 Critiques Spectateurs

Photos

8 Photos

Secrets de tournage

Cherche une réalisatrice

Le projet ELLES a commencé avec la productrice Marianne Slot et la scénariste Tine Byrckel, qui cherchaient à produire un film sur les jeunes filles contraintes à se prostituer afin de payer pour leurs études. L'idée était de réfléchir sur le sujet sans fournir un jugement. C'est après avoir regardé le long-métrage 33 scènes de la vie, réalisé par Malgoska Szumowska, que les deux femmes ont décidé d'inviter la jeune cinéaste à réaliser le film.

Virginia Woolf et les femmes au quotidien

La romancière et féministe britannique Virginia Woolf a été une source d'inspiration déterminante pour la scénariste d'ELLES, grâce à une description pointue de la condition des femmes dépeinte par l'auteure dans Mrs. Dalloway. Tine Byrckel a en effet beaucoup puisé dans ce portrait centré sur le parcours d'une femme suivie sans arrêt, dans ses actions les plus banales.
10 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2012, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2012.

Commentaires

  • Vincent Galiano

    Y'avait le tournage de ce film aujourd'hui aux Buttes Chaumont...

  • Ciné Plus

    Ciné Plus recherche des fans de Juliette Binoche pour être interviewé dans le cadre d'une émission de télévision avec l'actrice. si vous êtes
    intéressé, laissez moi vos coordonnées ( adresse et numéro de téléphone) a thomas.lacombe@canal ou au 0171352014.

  • Swamped

    un pitch qui n'a pas l'air dégueu du tout... A voir si ce film fera dans le "voyeurisme primaire" pour ainsi dire, où s'il s'agit là d'une réelle dénonciation d'un fait de société qui va de mal en pire. A voir !

  • Toto662

    Le pitch est intéressant...

  • ginaladiabolique

    Je ne comprends rien à l'affiche. Ce film se passe dans la mode ??

  • Ocatarinetabellatchixtchix

    Je ne sais pas si 'est juste parce que je l'ai vu récemment mais ce film me fait irrémédiablement penser au "Girlfriend Experience" de Steven Soderbergh (que j'ai plutôt apprécié d'ailleurs). Je sais, c'est un peu différent, mais c'est cette histoire avec un journaliste qui essaye de comprendre ces situations qui me fait penser à ça. Sinon, pourquoi pas "Elles", pas au cinéma en tout cas et puis au moins pour voir la belle Juliette Binoche que j'apprécie toujours.

  • MatoDuDesert

    Swamped je pense justement que ce film cherche à fournir un point de vue neutre, au lieu de porter des jugements à l'emporte pièce comme tu le fais...

  • albafior

    Les critiques des spectateurs que j'ai lu sur ce film m'ont beaucoup donné envie de voir ce film.

  • beautifulfreak

    Je ne vois pas trop l'intérêt de ce film, qui a l'air à moitié constitué de scènes de remplissage dans lesquelles il ne se passe pas grand chose. On y voit Juliette Binoche boire du vin, faire la cuisine, écouter de la musique classique dans son grand appartement, téléphoner, manger des pâtes, se masturber et se demander si finalement ces étudiantes sont à plaindre ou à envier. Le cul est triste comme dans un film de Catherine Breillat, et les motivations de ces filles restent le fric alors qu'on aurait pu s'attendre à une exploration plus approfondie du désir féminin et de l'hypocrisie sociale. Agaçant et longuet.

  • céline c.

    Pas mal, bizarrement ficelé mais intéressant

  • ffred

    Dans le genre on a vu mieux...
    http://lecinedefred2.over-blog...

  • david b.

    Quel est le titre du morceau final ?

  • THDMMD

    Interdit aux moins de 12 ans... Je rêve ! "Bientôt du snuff projeté dans les maternelles"... Je ne suis pas un censeur par principe mais protégeons nos enfants bon sang, tant que c'est encore possible. Le sujet parle, certes, mais ce genre de productions, pour moi, c'est interdit aux - 16 ans. ./

  • HeavenIsClose

    J'allais voir The Descendants. Manque de chance, je suis arrivée trop tard, la séance avait déjà commencé, je me suis donc rabattue sur Elles (a noté que le harcèlement publicitaire du métro parisien doit sûrement y être pour quelque chose...). L'erreur.
    Film sans fil rouge, qui ne raconte rien. "What's the point?". Des longueurs à n'en plus finir, des fausses joies (vous savez, ces moments où l'on pense avec soulagement que le film est terminé et oh...! ben non !). Le film traite d'un sujet très à la mode mais qu'M6 gère mieux à travers ses documentaires du dimanche soir.
    Des prises de vues pénibles et des scènes sans intérêt. Notamment celle où Juliette Binoche se touche le sein, on pressent qu'elle trouve une grosseur lui faisant penser à une tumeur. On n'en saura jamais rien. On ne revient jamais dessus. Encors une scène qui aura pu être coupée au montage.
    Je salue quand même la prestation de Juliette Binoche qui reste une très bonne actrice et qui a sûrement contribué au fait que je ne sorte pas de la salle avant la fin. Elle a un grand talent, mais cela ne suffit pas à faire de ce film un bon film.

  • etblablabla

    Je vous trouve un peu dure avec ce film qui, je trouve, traite assez bien en filigrane la problématique libidinale ou Freudienne du dilemne : " mère ou P...."...tant du côté des hommes que du coté des femmes (ici interprétée par Juliette) épatante en bobo coincée et frustrée qui envie cette libération des pulsions impossibles à vivre ou très difficiles quand on est cloisonnée dans le statut de mère et seulement mère...Je trouve ce film très humaniste au contraire et intimiste...si les hommes et les femmes ne s'y retrouvent pas...c'est que je n'ai compris au film...de la vie.

  • arnaud1972

    voir binoche bouffer des pâtes et s'en foutre partout, navrant!!!!

  • mily mily

    Je n'ai pas trouvé ce film très réaliste, des jeunes filles qui visiblement trouvent plaisir à se prostituer, une Binoche filmée dans une scène d'auto-satisfaction, inutile, connaissant sa notoriété je trouve ça dommage de s'abaisser à faire ça. Ca aurait pu être bien mais ça le sujet a été mal traité.

  • Noémie P.

    L'idée est originale mais la mise en scène est à mon gout trop excentrique !! La scène du repas est complétement déjantée, je n'en vois pas l'intérêt en tout cas ! Les gros plans dans les dialogues sont étouffants, on ne voit que ces têtes surdimensionnées qui cassent le réalisme du film au final !
    Les actrices sont tout de même prometteuse, mais Juliette Binoche est décevante dans ce rôle qui, je trouve, ne lui va pas du tout.
    Dommage, parce que le scénario est vraiment intéressant !

  • Jean-tique

    Les acteurs sont bons...! Mais ca s'arrète là! La prostitution n'est pas traité, les liens affectifs en cause survolés! Que vient fait Binoche dans ce film flou! Et autant de scènes de nus inutiles!
    A croire que pour les étudiantes ce n'est pas si dur que cela de se prostituer...
    La morale dit quoi dans ce film, que c'est la faute aux femmes si les hommes ne sont pas satisfait? Ou bien que les hommes sont égoïstes? La réalisatrice n'est pas clair dans son sujet! Si la journaliste par le biais de son reportage elle trouve un moyen de sauver son couple, c'est cher payer je trouve! Bref... Pour dire que les acteurs sont super, mais le scénario est sans équivoque mal traité! D'ailleurs qu'est ce qu'elle veut traité réélement!

  • ABEL44

    Je ne le dis que très rarement parce qu'il y a souvent quelque chose à sauver d'un film médiocre mais là, vraiment, en un mot, c'est une merde. Une vraie.

  • Rudy Etienne

    je cherche la musique qui passe quand Binoche et la jolie blonde dansent. Je sais que c'est un sample de Bombay de El guincho.

  • Mahistre Celia

    La musique de la scène de danse entre Juliette Binoche et Joanna Kulig est "Pass this on" de The knife !

  • Vanessa Barbier

    Bonjour, quelqu'un sait quelle est la musique classique hyper connue qu'elle met dans son salon ? (il y a les variations Goldberg au début, au piano, mais celle avec un orchestre ?)

  • thomas C.

    Un film que je qualifierai de « film d’auteur français à la française dans le monde merveilleux d’ARTE » (la chaîne des animaux, des concerts underground et des hippies tout nus).
    … au début je pensais que Juliette Binoche jouait extrêmement mal mais je me suis rendu compte que selon moi c’est son rôle qui est mal écrit : elle court partout on ne comprend pas pourquoi, c’est une journaliste qui fait un reportage sur la prostitution qui est coincé du cul et qui n y est à l’ouest et qui pose des questions à la con de façon naïve, c’est pas réaliste, c’est comme si un journaliste de « Turbo » faisait un reportage sur la nouvelle Ferrari et qui ne connaît rien en voiture et qui sort « et alors elle a quatre roues ?,… elles sont toutes rouges ? »
    …Un bon sujet qui aurait pu être beaucoup mieux traité avec des petits détails qui auraient fait beaucoup.
    Personnellement, il y a quand même des scènes bien jouées et ce, plus le film se déroule. La scène avec son fils lorsqu’il rentre, la scène avec la polonaise…. Bon ok, il y a des scènes très très fausses, pareil, la scène de plaisir solitaire dans les chiottes, même à Arté on essaye d’habitude de faire un pseudo lien. Je pensais terminer avec une bonne fin car, j ai bien aimé le dîner de fin avec tous les clients)… manque de bol elle s’en va et on croit même qu’elle va peut être faire le trottoir, et puis elle rentre et on passe de « Arte » à la situation finale « ils vécurent heureux avec leur enfants » de « wald disney ».

  • sinemaze

    Malgré elles et leur façon d'appréhender leur vie de prostituée, la couverture est toujours tirée sur une journaliste interprétée par Juliette Binoche. Certes, « Elles » sont le sujet du titre du film. Mais seulement à titre de flashbacks, deux figures-types apparaissent dans la vie de la seule "héroïne" ou sujet du film : une journaliste toujours dérangée par du bruit quand elle est occupée chez elle ; tantôt excédée par la porte de son frigidaire, tantôt dépassée par les délires du fils ado, l'absence de cadre pour un fils cadet et le laisser-aller du mari. Tandis que son mariage bat de l'aile, cet article (sur les étudiantes prostituées) lui offre une aubaine de taille, en lui permettant de se confronter ou de rêvasser sur sa propre libido. Oui, « elles » auront servi au moins à ça (les deux jeunes prostituées). Et, quoique leurs conditions de vie soient parmi les premiers sujets sensibles dans l'actualité du moment, elles passent (réellement) au second plan dans ce film. Leurs vies meublent un plat ciné-roman-photos autour d'une égérie du moment du cinéma français. Sauf peut-être si les prestations nues et crues des acteurs secondaires profitaient (en vrai) à leur carrière, hélas, à l'instar des étudiantes évoquées dans ce film.

  • Thierry Carrebase

    Anaîs Demoustier : EXCELLENTE comédienne, très belle prestation au théâtre d'Avignon !
    Regret : les metteurs en scène ne pensent qu'à la déshabiller. Certes elle est très jolie, mais elle mérite mieux qu'une fille que l'on fait tourner nue dans le seul but de se rincer l'oeil.
    A croire que ces metteurs en scène trouvent des prétextes à les montrer nues, ce qui leur permet peut-être de vivre leurs fantasmes.
    J'aime beaucoup Anaîs Demoustier, donc je suis forcément gêné de la découvrir dans de telles situations.
    Ces scènes auraient été autrefois, et c'est là tout le talent d'un metteur en scène, suggérées.
    Malheureusement toutes les jeunes actrices au physique très avantageux, auxquelles on a attribué le même sort, n'ont pas connu de grandes carrières ciné par la suite ; seul le théâtre ou la télé leur ont réservé de beaux rôles.
    Le talent d'Anaîs Demoustier n'est pas en cause.

  • zenheat

    Aucun intérêt.

  • NaughtyPussy

    @Vanessa Barbier : ça doit être ceci : http://www.youtube.com/watch?v...
    Du Beethoven, Symphonie 7, mouvement 2, utilisé partout (notamment dans Des hommes et des dieux), mais avant tout dans la magnifique intro de The Fall de Spike Jonze.

    Bon sinon, c'est pas si mal comme film, assez intelligemment fait, écrit, et joué. Mais bon, ras le bol, du cliché "bobo j'ai un couple plein de problème" récurrent dans le cinéma français.

    Joanna Kuliq excellente. Est elle aussi chanteuse car elle a une superbe voix.

  • marcfieldfr

    Attention ... gros navet

  • christophe l.

    Ce film est un bijoux. Tout y est. les acteurs sont prodigieux. Ils jouent tous parfaitement juste. Le réalisateur retranscrit avec une efficacité redoutable les errements intellectuels de cette journaliste qui se perd dans le désirs de ces hommes sur lesquels elle enquête via les récits des escorts.
    J'ai vu un seul film qui retranscrivait avec autant de justesse les errements du désir dans lequel se
    perdait, un homme cette fois-ci, il s'agit d' Eyes Wide Shut. Même si la mise en scène n'a rien à voir.

  • blig

    Grosse grosse bouse

  • blig

    C'est l'ouverture de Egmont, opus 84 de Beethoven.
    Magnifique morceau mais utilisé dans le film à la seule
    fin d'être prétentieux.

  • blig

    Autant pour moi, c'est sa 7e symphonie

  • SANDRA S

    film insipide !!! Sujet mal abordé et mal traité.

  • silverfang37

    En général si Telerama aime... je n'aime pas :-)

  • bibialien

    Quand la vie banale d’une femme bascule par procuration dans celle d’une prostituée
    J’ai bien aimé sauf l’interprétation de Juliette Binoche qui en fait des tonnes

  • Eric B.

    Je n'y suis allé que dans l'espoir de voir le jeu des deux actrices principales (Grand fan de Demoustier), j'ai vu celui des trois actrices…

    Mais c'est tout. C'est un naufrage complet. Le vide sidéral d'après Jupiter.
    Désolant.

    Le cabotinage de la bobo Binoche…

  • angelabassompierre

    j'ai été effrayée et à la fois rebutée par ce film, mais quelle horreur!!! tous les spectateurs semblaient ahuris : "c'est quoi ce film?", il a été mis en ap dans une salle un jour et j'ai tenté de le regarder en cours de projection, je n'ai pas saisi et pas aimé, ça a l'air dégueu.
    Des étudiantes pour financer leurs études se lançaient dans une débauche, prostitution qui les dégoûtait et leur apportait pire que de l'horreur et dans le dos de tout le monde. certaines ont des copains et témoignaient de leur expérience à une journaliste. le film raconte ça, Juliette Binoche est la journaliste qui enquête sur ce thème.
    à fuir.

  • Satyana

    Je suis très étonnée des notes et critiques (en général), je viens juste de finir de regarder ce film et j'en suis bouleversée ! J'ai pleurée à chaudes larmes pendant pas mal de scène.
    Risque de spoiler : Je m'explique : ce film est une grosse claque je trouve, au départ on voit le sujet que Juliette Binoche (la journaliste) veut traiter, elle, elle est déjà assez choquée, les deux jeunes filles elles ne le sont pas et expliquent ce qui leur est arrivé, le pourquoi du comment, la façon dont elles le vivent etc, mais Juliette Binoche pose au fur et à mesure des questions difficiles ce qui nous amène à réfléchir sur le fond de tout ceci, ensuite on peut voir l'envers du décor, ce qu'elles vivent et ne disent pas ou ce qui leur arrivent par la suite, et en même temps il y a ce coté masculin qui dit en gros : 'toutes les femmes sont des putes !'.
    Alors en effet, malheureusement on se rend compte que nous les femmes, nous sommes, pour la plupart, privilégié, car nous pouvons faire nos études et vivre sans avoir besoin de se prostituer. Je précise que ces jeunes étudiantes ont plus ou moins choisi, mais dans le fond, c'est pas comme on peut le penser au premier abord par 'plaisir' mais plutôt par facilité d'argent concernant leurs situations. Et puis donc vient le moment où nous femmes, nous commençons à nous poser les questions 'comment suis je perçue' par exemple, ou mon compagnon me trompe t'il avec une 'jeunette' etc...
    Alors c'est bouleversant cette remise en question car je pense une fois de plus qu'une femme quand elle AIME peut faire beaucoup de chose pour son homme, afin de pigmenter, de faire plaisir et autres dans l'intimité. Mais quand le mari de Juliette Binoche lui balance donc en gros que toutes les femmes sont des putes, c'est la claque !!! Où est le juste milieux dans un couple ? Ces jeunes filles qui se prostituent ne voit pas le mal, bien que leur sort est au final terrible, une même dit qu'elle est comme avec son petit ami ! Couac !!! Alors moi c'est le sort de ces jeunes filles qui m'a bouleversé, la prise de conscience de la chance que j'ai eu et que j'ai de ne jamais avoir eu besoin d'argent au point de me prostituer, mais dans l'intimité au final vous les hommes, que penser vous de nous ? J'avoue être encore bouleversée.
    En tout cas, je conseil ce film que j'ai noté à 5/5 car le sujet est traité d'une main de maître et les actrices sont poignantes ! Les acteurs eux détestables ! Mais âmes sensibles s'abstenir, c'est perturbant à mon sens, autant qu'un 'Irreversible' pour moi.
    Enfin bref, les questions sont posées. A nous de réaliser, de digérer, et à notre époque l'image de toutes les femmes en est où ??? Ha oui ! J'oubliais, évidemment la question de l'homme mure qui paye une jeune fille pour certaines perversités, ou le fait que le porno sur le pc est une évidence n'est pas du tout choquant ! Et oui, on trouve ça normal ! Une fois de plus c'est la femme qui est jugée et salie.

Voir les commentaires