Mon AlloCiné
    Elles
    Elles
    Date de sortie 1 février 2012 (1h 36min)
    Avec Juliette Binoche, Anaïs Demoustier, Joanna Kulig plus
    Genre Drame
    Nationalités français, polonais, allemand
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    2,8 21 critiques
    Spectateurs
    2,1 738 notes dont 141 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Interdit aux moins de 12 ans
    Anne, journaliste dans un grand magazine féminin enquête sur la prostitution estudiantine. Alicja et Charlotte, étudiantes à Paris, se confient à elle sans tabou ni pudeur. Ces confessions vont trouver chez Anne un écho inattendu. Et c’est toute sa vie qui va en être bouleversée.
    Distributeur Haut et Court
    Récompenses 1 prix et 2 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2012
    Date de sortie DVD 05/06/2012
    Date de sortie Blu-ray 05/06/2012
    Date de sortie VOD 22/06/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 10 anecdotes
    Box Office France 73 219 entrées
    Budget -
    Langues Français, Polonais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 123165

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (3.99 €)
    à partir de (2.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 19.10 €
    Elles - Édition Collector
    Elles - Édition Collector (DVD)
    neuf à partir de 8.99 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Elles Bande-annonce VF 1:48
    Elles Bande-annonce VF
    897 971 vues

    Interviews, making-of et extraits

    Interview 1 - Français 0:40
    Interview 1 - Français
    17 011 vues
    Portrait d'un jeune acteur : Swann Arlaud 6:50
    Portrait d'un jeune acteur : Swann Arlaud
    4 240 vues
    François Civil - Juliette Binoche : l'interview Vrai-Faux ! 2:44
    François Civil - Juliette Binoche : l'interview Vrai-Faux !
    6 556 vues
    4 vidéos

    Acteurs et actrices

    Juliette Binoche
    Rôle : Anne
    Anaïs Demoustier
    Rôle : Charlotte
    Joanna Kulig
    Rôle : Alicja
    Louis-Do de Lencquesaing
    Rôle : Patrick
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Elle
    • Excessif
    • TéléCinéObs
    • Télérama
    • Ecran Large
    • Le Figaroscope
    • Le Monde
    • Le Point
    • Les Fiches du Cinéma
    • Libération
    • Ouest France
    • Paris Match
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • Le Parisien
    • Les Inrockuptibles
    • Positif
    • La Croix
    • L'Express

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    21 articles de presse

    Critiques spectateurs

    ferdinand75
    Critique positive la plus utile

    par ferdinand75, le 04/02/2012

    5,0Chef-d'oeuvre
    Un très grand film, une œuvre choc aussi bien par la forme que sur le fonds. Un film rare , une vraie perle, et qu'il ...
    Lire la suite
    wanshai
    Critique négative la plus utile

    par wanshai, le 06/02/2012

    0,5Nul
    Nul et sans interet. Les bobos parlent aux bobos, font du bruit avec leur bouche sans délivrer de messages. Aucune ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    3% (4 critiques)
    9% (12 critiques)
    20% (28 critiques)
    28% (40 critiques)
    19% (27 critiques)
    21% (30 critiques)
    Votre avis sur Elles ?
    141 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    Le regard d'une cinéaste polonaise sur la société, original et instructif

    Juliette Binoche épatante dans un rôle particulièrement délicat

    Une scène de dîner, à la fin du film, totalement surprenante et troublante...

    13 Secrets de tournage

    Dernières news

    1ères séances : "La Vérité, on a réussi notre retour !"
    NEWS - Box Office
    mercredi 1 février 2012
    Sans surprise, "La Vérité si je mens 3" réalise le meilleur démarrage parisien de ce mercredi 1er février avec 5059 entrées....
    250 bandes-annonces pour 2012
    NEWS -
    jeudi 29 décembre 2011
    Sagas, réalisateurs, super-héros, SF, frissons, biopics, rires : pleins feux sur les films qui feront votre année cinéma....
    4 news sur ce film
    Films recommandés
    À perdre la raison
    À perdre la raison
    Les Adoptés
    Les Adoptés
    La Brindille
    La Brindille
    360
    360

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2012, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2012.

    Commentaires

    • I'm A Rocket Man
      Vu le thème, vu le casting, je m'attendais à autre chose de ce film ! Cela part bien mais très vite cela devient creux, les psychologies des prostitués ne sont pas assez creusées, c'est long, répétitif et agaçant car les attitudes ne sont pas très réalistes et cela finit carrément par exaspérer et honnêtement moi je n'ai pas aimé ! .
    • Satyana
      Je suis très étonnée des notes et critiques (en général), je viens juste de finir de regarder ce film et j'en suis bouleversée ! J'ai pleurée à chaudes larmes pendant pas mal de scène. Risque de spoiler : Je m'explique : ce film est une grosse claque je trouve, au départ on voit le sujet que Juliette Binoche (la journaliste) veut traiter, elle, elle est déjà assez choquée, les deux jeunes filles elles ne le sont pas et expliquent ce qui leur est arrivé, le pourquoi du comment, la façon dont elles le vivent etc, mais Juliette Binoche pose au fur et à mesure des questions difficiles ce qui nous amène à réfléchir sur le fond de tout ceci, ensuite on peut voir l'envers du décor, ce qu'elles vivent et ne disent pas ou ce qui leur arrivent par la suite, et en même temps il y a ce coté masculin qui dit en gros : 'toutes les femmes sont des putes !'.Alors en effet, malheureusement on se rend compte que nous les femmes, nous sommes, pour la plupart, privilégié, car nous pouvons faire nos études et vivre sans avoir besoin de se prostituer. Je précise que ces jeunes étudiantes ont plus ou moins choisi, mais dans le fond, c'est pas comme on peut le penser au premier abord par 'plaisir' mais plutôt par facilité d'argent concernant leurs situations. Et puis donc vient le moment où nous femmes, nous commençons à nous poser les questions 'comment suis je perçue' par exemple, ou mon compagnon me trompe t'il avec une 'jeunette' etc... Alors c'est bouleversant cette remise en question car je pense une fois de plus qu'une femme quand elle AIME peut faire beaucoup de chose pour son homme, afin de pigmenter, de faire plaisir et autres dans l'intimité. Mais quand le mari de Juliette Binoche lui balance donc en gros que toutes les femmes sont des putes, c'est la claque !!! Où est le juste milieux dans un couple ? Ces jeunes filles qui se prostituent ne voit pas le mal, bien que leur sort est au final terrible, une même dit qu'elle est comme avec son petit ami ! Couac !!! Alors moi c'est le sort de ces jeunes filles qui m'a bouleversé, la prise de conscience de la chance que j'ai eu et que j'ai de ne jamais avoir eu besoin d'argent au point de me prostituer, mais dans l'intimité au final vous les hommes, que penser vous de nous ? J'avoue être encore bouleversée.En tout cas, je conseil ce film que j'ai noté à 5/5 car le sujet est traité d'une main de maître et les actrices sont poignantes ! Les acteurs eux détestables ! Mais âmes sensibles s'abstenir, c'est perturbant à mon sens, autant qu'un 'Irreversible' pour moi.Enfin bref, les questions sont posées. A nous de réaliser, de digérer, et à notre époque l'image de toutes les femmes en est où ??? Ha oui ! J'oubliais, évidemment la question de l'homme mure qui paye une jeune fille pour certaines perversités, ou le fait que le porno sur le pc est une évidence n'est pas du tout choquant ! Et oui, on trouve ça normal ! Une fois de plus c'est la femme qui est jugée et salie.
    • angelabassompierre
      j'ai été effrayée et à la fois rebutée par ce film, mais quelle horreur!!! tous les spectateurs semblaient ahuris : "c'est quoi ce film?", il a été mis en ap dans une salle un jour et j'ai tenté de le regarder en cours de projection, je n'ai pas saisi et pas aimé, ça a l'air dégueu.Des étudiantes pour financer leurs études se lançaient dans une débauche, prostitution qui les dégoûtait et leur apportait pire que de l'horreur et dans le dos de tout le monde. certaines ont des copains et témoignaient de leur expérience à une journaliste. le film raconte ça, Juliette Binoche est la journaliste qui enquête sur ce thème.à fuir.
    • Eric B.
      Je n'y suis allé que dans l'espoir de voir le jeu des deux actrices principales (Grand fan de Demoustier), j'ai vu celui des trois actrices… Mais c'est tout. C'est un naufrage complet. Le vide sidéral d'après Jupiter.Désolant. Le cabotinage de la bobo Binoche…
    • bibialien
      Quand la vie banale d’une femme bascule par procuration dans celle d’une prostituéeJ’ai bien aimé sauf l’interprétation de Juliette Binoche qui en fait des tonnes
    • silverfang37
      En général si Telerama aime... je n'aime pas :-)
    • SANDRA S
      film insipide !!! Sujet mal abordé et mal traité.
    • blig
      Autant pour moi, c'est sa 7e symphonie
    • blig
      C'est l'ouverture de Egmont, opus 84 de Beethoven.Magnifique morceau mais utilisé dans le film à la seulefin d'être prétentieux.
    • blig
      Grosse grosse bouse
    • christophe l.
      Ce film est un bijoux. Tout y est. les acteurs sont prodigieux. Ils jouent tous parfaitement juste. Le réalisateur retranscrit avec une efficacité redoutable les errements intellectuels de cette journaliste qui se perd dans le désirs de ces hommes sur lesquels elle enquête via les récits des escorts.J'ai vu un seul film qui retranscrivait avec autant de justesse les errements du désir dans lequel se perdait, un homme cette fois-ci, il s'agit d' Eyes Wide Shut. Même si la mise en scène n'a rien à voir.
    • marcfieldfr
      Attention ... gros navet
    • NaughtyPussy
      @Vanessa Barbier : ça doit être ceci : http://www.youtube.com/watch?v...Du Beethoven, Symphonie 7, mouvement 2, utilisé partout (notamment dans Des hommes et des dieux), mais avant tout dans la magnifique intro de The Fall de Spike Jonze. Bon sinon, c'est pas si mal comme film, assez intelligemment fait, écrit, et joué. Mais bon, ras le bol, du cliché "bobo j'ai un couple plein de problème" récurrent dans le cinéma français. Joanna Kuliq excellente. Est elle aussi chanteuse car elle a une superbe voix.
    • zenheat
      Aucun intérêt.
    • Thierry Carrebase
      Anaîs Demoustier : EXCELLENTE comédienne, très belle prestation au théâtre d'Avignon !Regret : les metteurs en scène ne pensent qu'à la déshabiller. Certes elle est très jolie, mais elle mérite mieux qu'une fille que l'on fait tourner nue dans le seul but de se rincer l'oeil.A croire que ces metteurs en scène trouvent des prétextes à les montrer nues, ce qui leur permet peut-être de vivre leurs fantasmes.J'aime beaucoup Anaîs Demoustier, donc je suis forcément gêné de la découvrir dans de telles situations.Ces scènes auraient été autrefois, et c'est là tout le talent d'un metteur en scène, suggérées.Malheureusement toutes les jeunes actrices au physique très avantageux, auxquelles on a attribué le même sort, n'ont pas connu de grandes carrières ciné par la suite ; seul le théâtre ou la télé leur ont réservé de beaux rôles.Le talent d'Anaîs Demoustier n'est pas en cause.
    • sinemaze
      Malgré elles et leur façon d'appréhender leur vie de prostituée, la couverture est toujours tirée sur une journaliste interprétée par Juliette Binoche. Certes, « Elles » sont le sujet du titre du film. Mais seulement à titre de flashbacks, deux figures-types apparaissent dans la vie de la seule "héroïne" ou sujet du film : une journaliste toujours dérangée par du bruit quand elle est occupée chez elle ; tantôt excédée par la porte de son frigidaire, tantôt dépassée par les délires du fils ado, l'absence de cadre pour un fils cadet et le laisser-aller du mari. Tandis que son mariage bat de l'aile, cet article (sur les étudiantes prostituées) lui offre une aubaine de taille, en lui permettant de se confronter ou de rêvasser sur sa propre libido. Oui, « elles » auront servi au moins à ça (les deux jeunes prostituées). Et, quoique leurs conditions de vie soient parmi les premiers sujets sensibles dans l'actualité du moment, elles passent (réellement) au second plan dans ce film. Leurs vies meublent un plat ciné-roman-photos autour d'une égérie du moment du cinéma français. Sauf peut-être si les prestations nues et crues des acteurs secondaires profitaient (en vrai) à leur carrière, hélas, à l'instar des étudiantes évoquées dans ce film.
    • thomas C.
      Un film que je qualifierai de « film d’auteur français à la française dans le monde merveilleux d’ARTE » (la chaîne des animaux, des concerts underground et des hippies tout nus).… au début je pensais que Juliette Binoche jouait extrêmement mal mais je me suis rendu compte que selon moi c’est son rôle qui est mal écrit : elle court partout on ne comprend pas pourquoi, c’est une journaliste qui fait un reportage sur la prostitution qui est coincé du cul et qui n y est à l’ouest et qui pose des questions à la con de façon naïve, c’est pas réaliste, c’est comme si un journaliste de « Turbo » faisait un reportage sur la nouvelle Ferrari et qui ne connaît rien en voiture et qui sort « et alors elle a quatre roues ?,… elles sont toutes rouges ? »…Un bon sujet qui aurait pu être beaucoup mieux traité avec des petits détails qui auraient fait beaucoup.Personnellement, il y a quand même des scènes bien jouées et ce, plus le film se déroule. La scène avec son fils lorsqu’il rentre, la scène avec la polonaise…. Bon ok, il y a des scènes très très fausses, pareil, la scène de plaisir solitaire dans les chiottes, même à Arté on essaye d’habitude de faire un pseudo lien. Je pensais terminer avec une bonne fin car, j ai bien aimé le dîner de fin avec tous les clients)… manque de bol elle s’en va et on croit même qu’elle va peut être faire le trottoir, et puis elle rentre et on passe de « Arte » à la situation finale « ils vécurent heureux avec leur enfants » de « wald disney ».
    • Vanessa Barbier
      Bonjour, quelqu'un sait quelle est la musique classique hyper connue qu'elle met dans son salon ? (il y a les variations Goldberg au début, au piano, mais celle avec un orchestre ?)
    • Mahistre Celia
      La musique de la scène de danse entre Juliette Binoche et Joanna Kulig est "Pass this on" de The knife !
    • Rudy Etienne
      je cherche la musique qui passe quand Binoche et la jolie blonde dansent. Je sais que c'est un sample de Bombay de El guincho.
    Voir les commentaires
    Back to Top