Mon AlloCiné
    Jeune & Jolie
    Jeune & Jolie
    Date de sortie 21 août 2013 (1h 34min)
    Avec Marine Vacth, Géraldine Pailhas, Frédéric Pierrot plus
    Genre Drame
    Nationalité français
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,7 27 critiques
    Spectateurs
    3,2 5408 notes dont 681 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Interdit aux moins de 12 ans

    Le portrait d’une jeune fille de 17 ans en 4 saisons et 4 chansons.

    Distributeur Mars Films
    Récompenses 13 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2013
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 21/12/2013
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 12 anecdotes
    Box Office France 682 484 entrées
    Budget -
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 134035

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (9.99 €)
    à partir de (11.99 €)
    à partir de (3.99 €)
    à partir de (2.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    Jeune & Jolie Bande-annonce VF 1:52
    Jeune & Jolie Bande-annonce VF
    1 434 107 vues
    Jeune & Jolie Teaser VF 0:56

    Interviews, making-of et extraits

    Marine Vacth, de mannequin à actrice... 1:40
    Marine Vacth, de mannequin à actrice...
    21 041 vues
    François Ozon : "Les ados sont comme des loups-garous" 1:52
    François Ozon : "Les ados sont comme des loups-garous"
    10 415 vues
    La Minute N°1138 - Wednesday 04 July 2012 5:25
    La Minute N°1138 - Wednesday 04 July 2012
    751 797 vues
    8 vidéos

    Acteurs et actrices

    Marine Vacth
    Rôle : Isabelle
    Géraldine Pailhas
    Rôle : Sylvie
    Frédéric Pierrot
    Rôle : Patrick
    Fantin Ravat
    Rôle : Victor
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Elle
    • Le Parisien
    • Le Point
    • L'Humanité
    • aVoir-aLire.com
    • Charlie Hebdo
    • La Croix
    • Le Monde
    • L'Express
    • Libération
    • Paris Match
    • Positif
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Télé 7 Jours
    • TéléCinéObs
    • Télérama
    • Critikat.com
    • Ecran Large
    • La Croix
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Ouest France
    • TF1 News
    • Cahiers du Cinéma

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    27 articles de presse

    Critiques spectateurs

    Estonius
    Critique positive la plus utile

    par Estonius, le 28/08/2013

    5,0Chef-d'oeuvre
    Quel film ! 47 ans après Buñuel, un cinéaste ose enfin aborder de nouveau le thème de la prostitution volontaire ...
    Lire la suite
    Twix V.
    Critique négative la plus utile

    par Twix V., le 30/08/2013

    0,5Nul
    Un lolita auteuriste qui semble avoir été écrit pour télérama. Le personnage est construit comme une vaste béance ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    7% (45 critiques)
    28% (189 critiques)
    31% (211 critiques)
    18% (123 critiques)
    10% (71 critiques)
    6% (42 critiques)
    Votre avis sur Jeune & Jolie ?
    681 Critiques Spectateurs

    Photos

    18 Photos

    Secrets de tournage

    Cannes 2013

    Jeune & Jolie est présenté en compétition au Festival de Cannes 2013.

    Genèse du film

    François Ozon a pris tellement de plaisir en réalisant Dans La Maison avec Ernst Umhauer et Bastien Ughetto qu’il a voulu tourner une nouvelle fois avec de jeunes acteurs. Ses premiers films mettaient d’ailleurs en scène des adolescents, comme dans Gouttes d’eau sur pierres brûlantes ou Les Amants criminels. Le cinéaste a donc opéré une sorte de retour aux sources : "Le premier désir de Jeune et Jolie vient (…) de cette envie de filmer la je... Lire plus

    Enquête

    Si François Ozon n'a pas voulu réaliser un film sur la prostitution, il a quand même effectué plusieurs recherches afin de mieux connaître le sujet : "Les choses ont changé depuis ma propre adolescence, notamment les moyens de communication, très actifs dans la découverte de la sexualité : portables, internet… À mon époque, c’était le minitel ! Je me suis donc renseigné, j’ai rencontré des policiers de la brigade des mineurs, d’autres spécia... Lire plus
    12 Secrets de tournage

    Dernières news

    Ce soir à la télé : on mate "Des hommes sans loi", on zappe "Jeune et jolie"
    NEWS - Films à la TV
    mercredi 2 juillet 2014
    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? Les membres de notre rédaction vous indiquent les films à voir ou ne pas voir....
    Un bébé et un tournage pour la "Jeune & jolie" Marine Vacth
    NEWS - Stars
    mercredi 19 mars 2014
    La comédienne Marine Vacth, révélée par "Jeune et jolie" de François Ozon, est l'heureuse maman d'un petit garçon, et figurerait...
    21 news sur ce film
    Films recommandés
    L'Amant Double
    L'Amant Double
    Frantz
    Frantz
    Dans la maison
    Dans la maison
    Le temps qui reste
    Le temps qui reste

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2013, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2013.

    Commentaires

    • Frankie Machine
      J'aime bien les scènes avec le frère. Bonne ambiance. Film sympathique.
    • Martha P.
      Ozon est à côté de la plaque sur son contexte sociologique et sur la psychologie des adolescentes.1) les jeunes filles qui se prostituent dans la vraie vie, sont celles qui ont vraiment besoin d'argent pour payer leur chambre d'étudiante et la bouffe que les parents n'ont pas les moyens d'assumer. Donc, il se trompe de milieu social.2) qu'une jeune fille aussi jeune, couvée et gâtée puisse trouver un quelconque plaisir par le fait de se faire sauter par de vieux pervers pédophile (elle est mineure), est juste un fantasme du réalisateur. Et les exceptions confirment la règle.Ou alors, c'est que la jeune fille a un problème... ce que n'explique pas le film non plus, malgré la présence d'un vrai psy. Complètement inutile donc.Ce film est amoral et malsain à cause de tout ça et non pas à cause des scènes de sexe en elles-mêmes qui n'apportent rien à l'histoire, juste le plaisir pour son réalisateur de se rincer l'oeil.. beurk et re-beurk !
    • Andree N.
      Dans le genre scabreux, ozon... osons messieurs z'et gentes dames, autant j'ai adoré Frantz, merveilleux film que je vous recommande, le film proposé par le même réal m'a plutôt ennuyé et ne nous apporte pas grand chose, dommage !!!! Néanmoins,ce metteur en scène ne laisse pas le spectateur indifférent pour le reste de ses films en général...
    • chewiebacca
      Tenter l'expérience de la prostitution en espérant trouver les raisons de son inassouvissement ou pour comprendre les mystères de la jouissance charnelle ?!! Ah ben alors si ça n'est que pour ça, pas de problème ! #ironie Non, mais qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre des fois ! Je ne vais pas m'étendre sur la teneur de tes propos. Ils se suffisent à eux mêmes !
    • willycopresto
      Pourquoi vouloir jouer les moralisateurs à tout crin ? Après sa première expérience sexuelle désastreuse, elle a voulu comprendre les mystères de la jouissance charnelle. Et tenté l'expérience de la prostitution en espérant trouver les raisons de son inassouvissement. Au contraire, il n'y a pas de happy-end mais la poursuite d'une expérience finalement frustrante : un orgasme ne peut pas venir d'une relation monnayée.
    • willycopresto
      Ce film ne se veut pas moralisateur et il ne m'a pas semblé qu'elle ait pris du plaisir à se prostituer, pas plus qu'elle n'ait cherché à se faire de l'argent de poche. Elle a simplement tenté une expérience puis s'est prise au jeu..
    • willycopresto
      Il fallait beaucoup de talent pour traiter d'un sujet aux apparences scabreuses : la prostitution d'une jeune fille de 17 ans qui peine à éprouver les joies de sa sexualité. François Ozon, le réalisateur, ne s'est pas dérobé devant ce travail difficile et si la plastique de la jeune fille n'a plus guère de secrets pour nous à la fin du film, les scènes sont traitées sans mauvais goût, et presque avec le romantisme qui émanait des photos d'Hamilton.C'est un beau film qui n'est pas passé inaperçu du public, mais qui doit l'essentiel de son succès à Marine Vacht. A voir sans réserves.
    • Philcroc
      Ce qui est intéressant dans le personnage de Léa magnifiquement interprété par Marine Vacht qui n'a pas eu besoin de se forcer sur le côté introverti (qu'elle revendique dans sa vie en fuyant les interviews...) c'est qu'il se dégage ici un mystère troublant dans le mystère qu'est déjà la sexualité féminine pour les hommes...Chacun doit imaginer les raisons ou motivations qui ont poussé cette sublime adolescente à la prostitution volontaire de luxe...
    • Philcroc
      Ce qui est intéressant c'est qu'elle ne le fait justement pas pour l'argent (qu'elle ne dépense pas) ni pour provoquer sa mère, ni vraiment pour une recherche du père, ni entièrement par curiosité de découvrir la nature profonde des mecs, ni par masochisme, ni par plaisir (même si cela lui arrive) peut-être simplement car on lui a collé l’étiquette de Jeune et Jolie sur les fesses et qu'elle décide de pousser le fait d’être un objet sexuel jusqu’au bout...Ce qui est super dans ce film est qu'il interroge sur ses motivations et que chacun aura sa lecture...
    • Jyfont
      La scène explicite dans un film soit disant profond donne plus de chance à Cannes c'est évident.
    • Jyfont
      Je résume pratiquement le personnage à cela aussi, une vrai perverse sans foi ni loi
    • Philcroc
      Jeune & jolie est un beau film sur un sujet délicat qu'est la prostitution de jeunes étudiantes magnifiquement interprétée par la sublime Marine Vacht. Mystérieuse, troublante, on la suit dans son parcours de jeune femme depuis sa première fois jusqu'à sa fascinante rencontre avec Charlotte Rampling à la fin sans jamais vraiment percer son secret et c'est en cela qu'Ozon a su maîtriser totalement son sujet. Les chansons de Françoise Hardy ajoutent une ambiance mélancolique d'amours adolescentes. 4/5
    • Jyfont
      Faux elle ne recherche absolument pas l'argent dans ce film, ajoute qu'elle se moque même du psy dont la séance ne coûte que 70 euros parce qu'elle est bourgeoise
    • Jyfont
      Message du film la prostitution peut être une passade que l'on surpasse aisément et dans laquelle on peut y prendre du plaisir et le tout avec un personnage qui assume à outrance face à ses parents.Donc si le but recherché était le malaise, c'est réussi. Marine.V est magnifique et joue ce rôle parfaitement, tantôt extravertie tantôt mélancolique mais ce film est néanmoins malsain ( la fin surtout ), une équipe qui c'est rincé l’œil avant tout et qui met sa en musique sur style film d'auteur.
    • chewiebacca
      C'est quoi le message de ce film : quand on est jeune et jolie, c'est bien de coucher avec des hommes mures pour se faire une expérience ? Certes, Marine Vacth est très jolie (probablement l'une des plus jolies actrices que j'ai vues), mais la beauté n'excuse pas tout. J'attendais que la fin du film nous montre les conséquences désastreuses que des faveurs sexuelles consenties par des jeunes filles (et de surcroit, mineures) à des hommes plus âgés peuvent avoir sur leur psyché (voire leur corps quand elles sont confrontées à des hommes violents). Mais rien. Le film se conclut bêtement dans une sorte de happy ending (le terme est un peu fort) où l'on sent que l'héroïne est apaisée et soulagée malgré les aventures qu'elles a traversées. D'un point de vue purement cinématographique, le film n'est pas mauvais. Mais d'un point de vue sociologique, je trouve qu'il est nocif.Bref, 2/5.
    • Peachtea
      Houla. Ce n'est pas du tout ce que je cherchais!Je vais te tutoyer puisque tu le fais.J'ai mal interprété ce que tu disais concernant Isabelle donc je comprends que tu l'aies mal pris. Je vais même te donner une explication sur ce que j'en pense, grande évolution.On pense globalement la même chose, une fille triste qui se cherche. Mais ça, je pense que ce n'est pas le plus important sur son personnage, je pense qu'il est un peu plus fin, d'où le terme "grossier". C'est cet aspect très froid de sa personnalité que je trouve intéressant. Le fait qu'elle ne soit aucunement choquée par la prostitution par exemple. Je ne pense pas qu'elle soit juste "folle" ou "dépressive" et de ce fait, le film devient intéressant à mes yeux. Ça remet pas mal en question sur quoi ce basent nos valeurs, nos normes.Je ne suis totalement pas d'accord avec toi quand tu dis que ce film ne traite pas de prostitution, au contraire, je trouve même qu'il le fait très bien. La prostitution est clairement banalisée ici et je pense que c'est une seconde chose sur laquelle on devrait réfléchir. Contrairement à ce que tu dis sur les filles de notre âge, je m'identifie à elle, car je ne suis pas choquée par la prostitution et que ça me questionne vraiment. Je ne comprends pas pourquoi tu me dis que personne ne pourrait s'y identifier: il y a quand même un certain nombre de jeunes filles qui se prostituent sans y être contraintes.Finalement, je trouve que tu es dure avec le réal, et ton avis à l'air nul et non avenu. Je me trompe peut être. Je déteste qu'on emploie la phrase "plaire à/séduire un large public" parce que ça ne devrait pas être le but des réalisateurs.Que penses tu de tout ça?Voilà ce que j'aurais du te répondre et ce que j'avais en tête au moment où j'ai écrit. Je ne considère aucunement ton interprétation nulle, fausse et stupide, et non, on est pas d'accord, je n'ai jamais dit ça. J'ai employé le terme hâtif parce que j'ai l'impression que tu es partie du principe que ce film était nul et faussement intello, et je trouve ça effectivement rapide comme jugement. Je pense qu'il y a matière à réfléchir, et c'est ton ton définitif qui me gênait. Au final, j'ai fait la même chose, peut être en pire.Je me fiche que tu sois intelligente ou débile, c'est ton commentaire qui m'intéressait, et certaines choses me gênaient donc je te l'ai fait remarqué. Je ne suis pas un hater.Je sais que je m'exprime de manière très rude, on me le fait souvent remarquer. Quand c'est le cas je ne remarque même pas, parce que je ne suis pas dans l'état d'esprit qu'on me prête. Je ne suis ni méprisante, ni fermée à l'argumentaire, je ne pense pas une seconde avoir la science infuse, et ton avis m'intéresse, sinon je n'aurais pas posté ce comm.Je te respecte, et j'aurais bien aimé que tu fasses de même en fait :)Même si maintenant je vois très bien pk tu as très mal pris ce que je te disais, sache que je souhaitais pas te descendre. Si j'ai répondu à tes arguments un à un c'est parce que je fonctionne comme ça, tout le temps, j'organise mes idées principales et je synthétise. C'est simplement une question de pragmatisme.Donc pardonne ma violence, je pense qu'il y a eu quiproquo et que tu as interprété mon comm beaucoup plus négativement qu'il ne l'était.J'ai retenu la leçon. De ton côté, fais attention à ne pas habiller la pensée des autres par tes propres interprétations.Si tu veux discuter du film de manière plus posée je suis opée.
    • Ozzmovies
      Même sujet abordé que dans le film "Belle de jour" avec un axe plus dramatique cependant. Il met en lumière une vérité de plus en plus fréquente de nos jours. Mais ce n'est pas assez approfondi. Le scénario est trop rapidement expédié.3.5/5
    • Badaask
      Bon film. Très bonne prestation de Marine Vacth. Après je trouve qu'il n'allait pas assez loin. Il aurait mérité de durer plus longtemps parce que le film me laisse la sensation d'un long métrage inachevé avec un sujet survolé. 3,5/5D'accord avec les autres. C'est un film assez beau.
    • blondhair
      Déjà je vais peut-être paraître susceptible, mais je trouve ça incroyable que tu commentes tout ce que j'ai mis phrase par phrase et négativement en plus... Alors écoute si tu n'as que ça à faire de critiquer ce je pense, laisse moi te dire que mon avis ne changera pas pour autant. Tu n'as pas la science infuse tu n'es pas le critique extraordinaire d'allo ciné mais tu viens me faire des minis leçons de moral. Toi même tu n'expliques rien à ce film mais tu me dis que tout ce que j'ai expliqué et faux, nul et stupide. Clairement tes mots veulent dire cela, on est d'accord quand même ? Bref on va en revenir à ton commentaire en lui-même, Si tu ne trouves pas qu'elle est limite dépressive, franchement ne va pas dans le social un jour hein. Elle se sent ultra mal, elle tire la gueule à longueur de journée, au self , en cours, aux soirées sans raison... Excuse moi mais non, elle n'est PAS heureuse. Là je pense que c'est toi qui n'a pas compris grand chose au personnage. Jugement hâtif ? Excuse moi de te le dire mais c'est le genre de film qui laisse place aux interprétations (certains bien mieux faits que d'autres) et tu me reproches d'interpréter... ? OK... xD "Jugement d'Isabelle, hâtif", "jugement des jeunes filles de ton âge, hâtif", pareil pour la réalisation. Donc en clair on ne doit rien dire sur rien tant qu'on est pas expert ? Tu te rends compte que ça n'a aucune logique ce que tu dis ? Je pense des choses qui ne sont pas toujours vérifiables scientifiquement et universellement, bah écoute dans ce cas je pense qu'on est la partie entière de la planète à le faire aussi. Bref, le personnage d'Isabelle est trop flou donc excuse moi de ne pas voir où est l'intérêt. Beaucoup de film sont laissés aux interprétations mais là il n'y en a limite aucune, enfin rien où l'on peut se dire oui c'est sûrement ça alors bon, un film où l'on ne sait rien même à la fin... c'est pas grandiose et la réalisation aussi ou plutôt le scénario. Et oui j'ai le droit de ne pas trouver un film intéréssant tu verras je ne suis pas la seule :) Tu me fais même limite passer pour une débile comme quoi j'aime les films sans réflexion. Parce que je n'aime pas ce que TOI tu aimes, parce que tu ne comprends pas qu'on puisse interpréter autrement et ne pas aimer ce que toi tu aimes tu viens me mépriser sur tous les arguments de mon commentaires bah c'est pas glorieux la nature humaine parfois. Respecter autrui. Essaie de bien l'ancrer en toi cette phrase merci :)
    • Peachtea
      Argh! ne vous méprenez pas!Dans mon commentaire, je vous parlais de "messages" potentiels que pouvait tenter de faire passer le film: je ne cherchais en AUCUN CAS à défendre la prostitution des mineures! Bien évidemment, il est tout à fait normal de ne pas cautionner la prostitution d'enfants,mais ça existe quand même, que nous le voulions ou non, et si c'est le cas, c'est parce que ça paraît normal à certaines personnes.Ce que j'essayais de vous dire c'est que peut être vous aviez interprété le film du mauvais côté...? Pour moi (j'insiste sur ce moi), ce film banalise justement la prostitution de manière voulue, ce qui est choquant, car non ce n'est PAS un sujet banal. C'est clair, qu'il est très ambigu, et loin d'être parfait, mais je ne le pense pas dénué de sens.(Je voulais aussi relever, car cela m'avait frappé, qu'il ne faut jamais se hâter en disant de quelqu'un qu'il a un grain, sous prétexte qu'il a tout pour être heureux mais que son comportement ne suit pas. Je me suis emportée et ai peut être mal jugé ce que vous disiez et c'est plus général que le sujet de la prostitution, passons!)Bien à vous!
    Voir les commentaires
    Back to Top