Mon AlloCiné
    Jitters
    Jitters
    Date de sortie 20 juin 2012 (1h 33min)
    Avec Atli Oskar Fjalarsson, Hreindís Ylva Garðarsdóttir, Haraldur Ari Stefánsson plus
    Genre Drame
    Nationalité islandais
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    2,9 12 critiques
    Spectateurs
    3,8 93 notes dont 23 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Lors d'un voyage en Angleterre, Gabriel, 16 ans, se lie d'amitié avec son colocataire Markus, un adolescent rebelle et fascinant. De retour en Islande, ses amis sentent bien que quelque chose a changé... Ils s'apprêtent à vivre un été qui va les faire grandir et les transformer à jamais. Entre un père recherché, des amours heureuses ou contrariées, des soirées arrosées, des rencontres décisives et des amitiés fidèles, ils tentent ensemble de comprendre qui ils sont et de trouver leur place. Avec toute l'énergie d'un premier film, "Jitters" dresse un portrait tourbillonnant, coloré et moderne de la jeunesse d'aujourd'hui.
    Titre original

    Órói

    Distributeur Outplay
    Récompenses 2 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2010
    Date de sortie DVD 14/11/2012
    Date de sortie Blu-ray 14/11/2012
    Date de sortie VOD 10/11/2014
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 4 anecdotes
    Budget $ 2.000.000
    Langues Islandais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 132509

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (2.99 €)
    à partir de (3.99 €)
    à partir de (3.99 €)
    à partir de (4.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 14.99 €
    Une Jeunesse islandaise (Jitters)
    Une Jeunesse islandaise (Jitters) (DVD)
    neuf à partir de 14.99 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Jitters Bande-annonce VO 1:43
    Jitters Bande-annonce VO
    37 080 vues

    Acteurs et actrices

    Atli Oskar Fjalarsson
    Rôle : Gabríel
    Haraldur Ari Stefánsson
    Rôle : Markús
    Gísli Örn Garðarsson
    Rôle : Haraldur
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Metro
    • Positif
    • TéléCinéObs
    • Critikat.com
    • Ecran Large
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Télérama
    • Le Monde
    • L'Humanité
    • Libération
    • Studio Ciné Live

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    12 articles de presse

    Critiques spectateurs

    César D.
    Critique positive la plus utile

    par César D., le 22/06/2012

    5,0Chef-d'oeuvre
    comment se fait-il que ce petit bijou ne soit pas plus distribué? c'est réaliste, très bien joué, charmant. j'ai ...
    Lire la suite
    pitch22
    Critique négative la plus utile

    par pitch22, le 26/06/2012

    1,0Très mauvais
    JITTERS est dans l'ensemble mauvais, sans intérêt particulier si ce n'est peut-être pour les jeunes gays pas encore ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    26% (6 critiques)
    22% (5 critiques)
    35% (8 critiques)
    9% (2 critiques)
    9% (2 critiques)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Jitters ?
    23 Critiques Spectateurs

    Photos

    11 Photos

    Secrets de tournage

    Première oeuvre

    Jitters est le premier long-métrage du réalisateur Baldvin Zophoníasson (ou Baldvin Z). A l'origine technicien freelance pour les télévisions islandaises, il a commencé petit à petit à réaliser des pubs et des clips musicaux, avant de mettre en scène un court-métrage, Hótel Jörð, en 2009.

    Festival et récompenses

    Jitters a fait le tour de plusieurs festivals avant d’atterrir dans nos salles. En raison de son sujet, il fut sélectionné au 26e Festival Lesbien Gay Bi Trans de Belgique, mais aussi au Festival du Film de Cleveland et d'Edimbourg 2011. Chez lui, le film fut nominé 10 fois à l'équivalent des César islandais, et en remporta un pour l'acteur Þorsteinn Bachmann dans la catégorie Meilleur Second rôle Masculin.

    Over the Rainbow

    Jitters marque la nouvelle incursion du cinéma islandais sur la question de l'homosexualité, sept ans après Esprit d'équipe de Róbert I. Douglas. L'Islande, malgré son faible nombre d'habitants, possède même son propre Festival du Film Gay et Lesbien !
    4 Secrets de tournage
    Films recommandés
    Eka et Natia, Chronique d'une jeunesse georgienne
    Eka et Natia, Chronique d'une jeunesse georgienne
    Violeta
    Violeta
    De l'eau tiède sous un pont rouge
    De l'eau tiède sous un pont rouge
    Femmes du Caire
    Femmes du Caire

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2010, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2010.

    Commentaires

    • Henri Mesquida
      Jitters (2010) est le premier long-métrage de l’islandais Baldvin Zophoníasson qui dresse ici un portrait touchant et très réaliste sur les adolescents d’aujourd’hui. Un film choral où plusieurs thèmes et histoires y sont traités avec différents protagonistes qui ont tous un lien entre eux, celui de faire partie de la même bande et de tous se côtoyer lors de beuveries où l’alcool coule à flot. On y fait la connaissance de Gabriel 16 ans, qui se lie d’amitié (voir plus) avec son colocataire Markus. Tous deux se découvrant des affinités (une relation homosexuelle nait entre eux), c’est donc en toute pudeur qu’ils vont tenter de vivre leur histoire. En parallèle, on suit aussi les mésaventures de la bande de potes de Gabriel, entre leurs soucis d’ordre financier, la difficile entente avec leurs parents ou encore cette grand-mère (trop protectrice) qui élève une des ados du groupe. Une fresque adolescente parfaitement interprétée par l’ensemble de la (jeune) distribution (mention spéciale au tandem Atli Oskar Fjalarsson & Haraldur Ari Stefánsson). Si Baldvin Zophoníasson ne révolutionne pas le genre, il nous offre cependant un très beau film avec une direction artistique sans faille.
    • elriad
      il y a dans ce portrait brossé d' une jeunesse islandaise en proie à l'adolescence où les excès sont de mises (alcool à profusion, conflit avec les parents), où la sexualité se cherche, quelque chose d'un peu artificiel. Outre certains portraits trop peu travaillés psychologiquement, il faut reconnaître que les personnages féminins se révèlent bien plus fouillés et intéressants à l'arrivée que le personnage masculin principal pas suffisamment affiné. les situations s'enchainent, parfois de manière un peu paresseuses et Il en reste à l'arrivée une comédie de mœurs sympathique mais un peu bancale et brouillonne qui laisse sur sa fin. Tellement a été fait sur le sujet, je pense par exemple au formidable film brésilien "au premier regard". pas convaincu...
    • Captain fantastic
      Film islandais sur l'adolescence qui est assez plaisant à regarder !! Le personnage central gay est très attachant !! Ca ne restera pas dans les annales mais c'est un film plutôt réaliste sur l'éveil sexuel des ados d'aujourd'hui !
    • Archibaldpp
      Un film magnifique !!! Avec des défauts certes .. mais tellement "authentique" ! A la fin du film on est obligé de sentir cette fraicheur Islandaise si atypique !!Juste un petit bémol : perso , j'aurais aimé voir un peu plus de paysage ..Je suis définitivement sous le charme de ce p'tit diamant brut !
    • tixou0
      Premier "long" de l'Islandais Baldvin Z, qui a fait ses classes dans le film publicitaire. Cette chronique mettant en scène autour de Gabriel d'autres ados du même âge (16 ans), dont surtout 2 filles (l'une cherchant son père, et l'autre cherchant à devenir la petite amie du garçon), et bien sûr Markus, rencontré en Angleterre et vis-à-vis duquel il est en pleine confusion des sentiments (en pleine "frousse" - sens du titre pour l'export : "Jitters"), est plutôt réussie, qui aborde des questions sérieuses (construction de l'identité, mal-être des jeunes pouvant aller jusqu'au pire....) en évitant de pontifier ou d'être simplement froidement "documentaire", et en écartant résolument un militantisme "gay", qui n'aurait pu que réduire le propos.
    • Phil Vic
      Film présenté en avant première en avril dernier à Vues d'en face, festival du film gay et lesbien de Grenoble, lors d'une séance étudiante en partenariat avec Grenoble Universités et Un tramway nommé cuture... Un bel accueil du public pour ce film qui explore avec finesse et intensité ces premiers amours différents - un film fort et délicat comme l'adolescence.
    • Addict2Films
      Vu en avant première au Gaumont Opéra ce jeudi. Un très beau film sur l'adolescence islandaise. La réalisation est soignée, l'atmosphère douce, la BO envoutante et la bande de jeunes acteurs absolument impeccable. Beaucoup d'humour, avec des répliques et des situations vraiment typiques de ce cinéma. D'autres moments parfois très poignants. On pense immanquablement au suédois Fucking Amal. Je le recommande vivement !
    • tixou0
      L'adolescence à l'islandaise : à découvrir et rapprocher de tous les apprentissages du même âge ailleurs en Occident (la touche "gay" n'ayant rien de "communautariste" en la circonstance). Un premier film avec des défauts, mais attachant.
    • Marty M.
      Un drame intéressant, bien qu'inégal dans son traitement. Ma critique
    • Valerie S.
      Un film très touchant, un beau portrait d'adolescents (Islandais), premiers émois, parfois bouleversant, avec de jeunes acteurs aux interprétations justes. Entre rires et larmes, qu'il est parfois dur de grandir. J'ai Hâte de le voir sur grand écran !!
    Voir les commentaires
    Back to Top