Mon AlloCiné
Woody et les robots
note moyenne
3,3
482 notes dont 62 critiques
15% (9 critiques)
24% (15 critiques)
29% (18 critiques)
24% (15 critiques)
6% (4 critiques)
2% (1 critique)
Votre avis sur Woody et les robots ?

62 critiques spectateurs

Ricco93

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 818 critiques

4,5Excellent
Publiée le 10/10/2015

Woody Allen faisant de la science-fiction : cette idée a de quoi surprendre ! Pourtant, en abordant un genre a priori extrêmement éloigné de lui, Woody Allen réalise un bijou de pure comédie. En effet, l’acteur-réalisateur se sert du genre pour enchainer les gags de manière non-stop. Il utilise plusieurs registres d’humour alliant des gags burlesques purement visuels à l'humour axé autour du dialogue, aspect qui sera caractéristique de la suite de sa carrière. A travers le genre de la science-fiction, Allen s’amuse à parodier le monde contemporain et à rendre hommage à ses inspirations culturelles (il faut avoir vu Diane Keaton rejouant le rôle de Marlon Brando dans Un tramway nommé Désir ainsi que la parodie du HAL 9000 de 2001, l’Odyssée de l’espace). Le design et les costumes (signés par Joel Schumacher, le futur réalisateur de Chute libre et de Batman et Robin) évoque le cinéma de science-fiction contemporain (on pense à THX 1138 de George Lucas et à Orange mécanique), ce qui en fait un pur produit de son époque, et la mise en scène est assez simple, voire trop. Malgré ces deux aspects pouvant aujourd’hui desservir un peu le film, Woody et les robots est un film hilarant d’un bout à l’autre et reste une des pures comédies burlesques les plus réussies de Woody Allen.

Gonnard

Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 1 925 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 05/06/2010

Le classique thème du voyage dans le temps servi à la sauce Woody Allen, avec de l'humour très fin et plein de petites piques. Le film commence plutôt mollement on va dire, mais il trouve vite une agréable vitesse de croisière. La mise en scène est dynamique sans être exceptionnelle. La petite musique jazzy qui l'accompagne se révèle être un choix judicieux, et fait un peu penser à la partie finale de Benny Hill quand il est coursé par la meute. Mais le vrai point fort du film, ça reste les dialogues. Caustiques, bien tournés, percutants, j'ai presque regretté de ne pas avoir mis la main sur la VOST histoire de me poiler encore plus. Un extrait ? "Comment avez-vous pu tenir sans sexe depuis 200 ans ?", "Heu, rajoutez quatre ans avec mon mariage". Bref, du très bon divertissement.

Maitre Kurosawa

Suivre son activité 153 abonnés Lire ses 1 070 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 01/03/2015

Fort d'une idée originale et de dialogues lumineux, "Sleeper" est un film délirant à la vision futuriste drôle et inventive. L'association du charme et de la folie de Keaton au pessimisme de Allen fonctionne également très bien et donne lieu à des scènes croustillantes. Toutefois, il est regrettable que le scénario ne soit pas plus élaboré. À cause de son côté foutraque, le film finit par s'essouffler et perd en intérêt. Un bon Allen au potentiel important qui aurait pu être mieux exploité.

QuelquesFilms.com

Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 104 critiques

3,5Bien
Publiée le 28/02/2014

Ce film compte parmi les premières réalisations de Woody Allen, situé chronologiquement entre Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe... et Guerre et Amour. Une période burlesque à tous crins, au cours de laquelle le réalisateur-scénariste-acteur impose son personnage de gringalet intello, névrosé, hypocondriaque, maladroit, trouillard et incompréhensiblement séducteur. En 1973, ce personnage comique est connu et reconnu ; il ne semble même faire qu'un avec son créateur, puisque le titre de ce film en VF est Woody et les Robots, alors que le "héros" s'appelle Miles Monroe... Bref, nous voici embarqués avec Woody-Miles dans un univers de science-fiction qui lui permet de tirer un trait d'union entre la société des années 1970 et celle qu'il imagine 200 ans plus tard, après quelques dérives. Il y va de son regard satirique pour présenter un monde mécanisé jusqu'à l'absurde, gouverné horriblement, culturellement uniformisé et peuplé de gens hyper stressés, avec des hommes impuissants, des femmes frigides... Heureusement, il y a l'Orgasmastron, irrésistible invention ! Woody Allen y va aussi de son talent pour l'imitation et la parodie, en affichant de multiples influences et références adaptées à sa sauce. Côté littérature : Orwell, Wells... Côté cinéma : clin d'oeil à 2001 - L'Odyssée de l'espace, hommage à Chaplin (Les Temps modernes, Le Dictateur) et au slapstick... Il faut également le voir imiter Vivien Leigh dans Un Tramway nommé Désir, tandis que Diane Keaton se paie Marlon Brando dans Le Parrain. Le film foisonne ainsi de gags, répliques délirantes et autres idées saugrenues (notamment le clonage du nez du tyran...). Tout cela est enchaîné sur un rythme frénétique. Alors ça part un peu dans tous les sens ; ce n'est pas toujours d'un niveau égal ; la réalisation n'est pas forcément à la hauteur de l'inspiration comique (ça s'arrangera avec le film suivant, Guerre et Amour, plus soigné en la matière). Mais on s'amuse et on rit beaucoup dans cette comédie de SF qui déconcerta le public à l'époque de sa sortie et fut un échec commercial. À redécouvrir, donc.

Top of the World

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 139 critiques

4,0Très bien
Publiée le 27/02/2013

L'un des premiers films de Woody Allen se passe en 2173, quand Miles Monroe, personnage névrosé, angoissé et inculte, se réveille après 200 ans de congélation. Il doit alors faire face aux problèmes politiques et sociaux d'un futur délirant, où les aliments sont plus grands que les humains et où un nez dirige le pays (si,si). Monroe est joué par le cinéaste lui-même, qui livre ici une de ses plus irrésistibles performances d' acteur, aux côtés de Diane Keaton, très drôle elle aussi dans le rôle d'une ravissante idiote. Le film, grâce à son sens du burlesque et de l'absurde, son rythme effréné et ses dialogues à pleurer de rire, est donc une des plus grandes réussites de son auteur.

douggystyle

Suivre son activité 332 abonnés Lire ses 3 455 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 12/06/2012

Si l’on oublie qu’au début des années 70 Woody Allen n’était encore qu’un petit comique de stand-up disposant de très peu de moyens, on va considérer sa parodie de films d’anticipation comme une farce burlesque vieillotte et dénuée de subtilité. Cependant, malgré un démarrage difficile et quelques gags faciles et grossiers, cette comédie nous offre une vision pleine de mordant d’une société totalitaire futuriste empreinte de référence aux films du genre de l’époque ("THX 1138" ou "2001, l’odyssée de l’espace") et de répliques croustillantes. Si, aujourd’hui, le film parait terriblement kitch, il ne perd pas de son charme et reste un divertissement au scénario plein de malice qui a surtout la particularité d’être le premier à traiter du sujet du clonage.

GabbaGabbaHey

Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 1 580 critiques

3,5Bien
Publiée le 05/11/2010

Encore un des mystères les plus farfelus de la filmographie de Woody Allen, et particulièrement de ses débuts... "Woody Et Les Robots" est bien dans la lignée de son précédent film "Tout Ce Que Vous Avez Toujours Voulu Savoir ...", c'est-a-dire génialement absurde et complètement déjanté. Woody Allen nous imagine la un monde futuriste plutôt bizarre, sacrément étrange et franchement extravagant, et pas si bête que ca, c'est même inventé plutôt intelligemment... Mais "Woody Et Les Robots" c'est pas que ca, c'est aussi un hommage sincère au cinéma muet burlesque des années 1920, avec quelques scène exceptionnelles qui nous renvoient directement au cinéma de Chaplin, Keaton, Lloyd et des autres grands noms du genre ! Des décors tres amusants, des gags hilarants, et une atmosphère burlesque intensément saisissante ! Tres drôle, et tres réussi.

chrischambers86

Suivre son activité 1236 abonnés Lire ses 9 995 critiques

2,5Moyen
Publiée le 21/10/2010

Les sujets d'inquiètude qui peuplent notre quotidien peuvent ègalement se projeter dans une autre dimension que le futur hypothètique: celle d'une dimension humoristique, voire parodique! C'est le cas du film de Woody Allen, le culte et incompris "Woody et les robots", où le hèros rescapè d'une opèration manquèe se rèveille en 2173 dans un monde futuriste mais encore imprègnè des mêmes maux que le nôtre! De la science fiction comique - avec ce mèlange de George Orwell et de Charlot - (mais aussi de ses lègumes gèants) qui imagine une sociètè du futur dans laquelle la communication serait rèduite à des messages de propagande! Un Woody à redècouvrir...

RENGER

Suivre son activité 307 abonnés Lire ses 5 432 critiques

4,0Très bien
Publiée le 03/06/2008

Un restaurateur cryogénisé est ramené à la vie en 2173 après une hibernation de deux siècles ! Pourchassé par les forces de l’ordre, il est contraint de se déguiser en robot pour passer inaperçu. Woody et les robots (1973) est le troisième film (au cinéma) de Woody Allen, juste après l’hilarant Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe sans jamais oser le demander (1972). Ici, Allen se retrouve devant et derrière la caméra et c’est, comme son titre l’indique, lui aussi qui endosse le déguisement du robot, le personnage principal, ce fameux restaurateur un peu névrosé et dépassé par la situation (fous rires garantis) ! Les scènes sont anthologiques, burlesques et hilarantes tout comme les dialogues. Il s’agit ici de sa première participation avec Diane Keaton, qu’il retrouvera à de nombreuses reprises, dont l’excellent Guerre et Amour (1975).

Carne

Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 1 117 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 06/02/2008

Une comédie de science-fiction frôlant à maintes reprises le génie à l’état pur… Transcendé par des dialogues cyniques hilarants et des gags visuels souvent bien torchés, Sleeper se hisse sans mal au sommet de la riche filmographie du névrosé athée new-yorkais car, sous ses airs de comédie couillonne, Sleeper se révèle être visionnaire et tape dans le vrai à chaque instant, comme dans cette fameuse séquence où la poète récite son dernier texte qui est infâme mais qui, pourtant, est adoré par un abruti qui crie au génie… Séquence qui démontre parfaitement la dégénérescence de l’art à travers le temps comme le constat est déjà largement possible à notre époque. Et puis, le couple formé par Woody Allen et Diane Keaton déborde d’alchimie et, entre nous, comment ne pas pleurer de rire lors de la longue séquence où notre névrosé préferé se déguise en robot pour échapper à la dictature ? Absolument génial !

oranous

Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 097 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 14/12/2007

Voilà le Woody Allen que j'aime. On rit du début a la fin. Un film qui fait beaucoup de critiques sur notre époque. Peut être l'un des meilleur Woody Allen mas c'est en tout cas une comédie futuriste très plaisante.

Docteur Jivago

Suivre son activité 284 abonnés Lire ses 1 828 critiques

3,5Bien
Publiée le 17/03/2014

Dès le début on sent qu'on est chez Woody Allen, une superbe musique de jazz entrainante pour annoncer l'équipe technique du film. Puis on est directement immergé dans ce futur, où entre les différents décors futuriste, on découvre Woody Allen dans du papier aluminium, réveillé par des médecin après une longue hibernation et ignorant qu'il est dans le futur puis il sera embarqué dans diverses histoire et complot où il sera traqué sans qu'il ne sache pourquoi. On retrouve ici son fameux personnage de petit juif geignard, maladroit et névrosé, toujours attachant et marrant. Il multiplie les références, que ce soit envers Kubrick (2001, l'Odyssée de l'espace notamment), Lucas (Thx 1138) ou encore "Un Tramway Nommé Désir (qui donnera une superbe scène où Keaton et Allen remplace Brando et Leigh) et chaque scène est riche en détail et idée, notamment à travers les décors. Il use souvent savoureusement du burlesque, comme il le faisait dans ses premiers films même si le rire n'est pas forcément là à chaque fois, dans l'ensemble ca marche plutôt bien. Il ne manque pas non plus de pertinence dans sa vision du futur et envers la société. "Sleeper", c'est déjà son cinquième film et au passage sa première collaboration avec la belle Diane Keaton, si dans l'ensemble c'est plutôt réussi et se laisse agréablement regarder mais ce n'est pas non plus son film le plus mémorable.

Plume231

Suivre son activité 529 abonnés Lire ses 4 612 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 05/03/2013

Ce cinquième film de Woody Allen, comédie sur fond de SF, aurait pu faire partie de ses meilleurs si la première partie n'était pas parfois un peu laborieuse malgré une vision du futur qui est loin de manquer de pertinence et quelques coups de griffe envers la Société bien assénés. Alors qu'au contraire, la seconde partie est du véritable grand Allen où il rend hommage autant qu'il parodie Chaplin, Lucas et Kubrick. La séquence où on vérifie que le cerveau de son personnage a bien été lavé en le faisant participer à un concours de miss ou la reprise un peu particulière d'"Un Tramway nommé Désir" (où Woody Allen reprend le rôle de Vivien Leigh et Diane Keaton celui of course de Marlon Brando !!!) sont hilarantes. Mais le meilleur est réservé à la toute fin avec l'opération de clonage, avec la participation d'un robot qui rappelle très fortement HAL9000, qui est incontestablement un des sommets du réalisateur-comédien. Il permet aussi de rappeler que Diane Keaton est le véritable alter-ego féminin d'Allen et que sur le plan du comique elle n'a rien à lui envier ; leurs scènes ensemble sont souvent de véritables pépites. Un bon cru allenien.

Santu2b

Suivre son activité 95 abonnés Lire ses 1 339 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 28/09/2017

Après "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe...", Woody Allen enchaîne un an plus tard, toutjours implanté au coeur sa veine légèrement expérimentale du début des années 1970. En 1973, il réalise "Woody et les robots" où il compose la bende-originale et fait la rencontre de Diane Keaton. S'il eut un certain succès en son temps et contribua même à fédérer un premier noyau de fans, le résultat s'assimile cependant à un Allen nettement mineur. Le cinéaste ne possède pas encore la totale maîtrise de son appareil comique et ses diverses composantes. Son personnage n'est pas encore totalement abouti et trouve en écho un tempo peu séduisant. Avec ses gags, on sent le cinéaste, proche d'un héritage composé d'Harold Lloyd, Chaplin ou les Marx Brothers. Mais l'ensemble reste lourd, bâclé et souvent mal monté. Ce film reste anecdotique par rapport à la suite. Cette exploration de jeunesse de la science-fiction n'est pas vraiment convaincante.

Attila de Blois

Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 2 755 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 03/05/2014

"Sleeper" marque l'entrée éphémère de Woody Allen dans la science fiction; une science fiction qui s'allie néanmoins à la comédie et permettant ainsi à Woody Allen d'étendre son humour pince-sans rire. L'univers dystopique développé ici permet également au célèbre cinéaste de critiquer certains aspects social et politique de notre société actuelle transposés dans le futur. Un élément que l'on retrouve d'ailleurs dans plusieurs de ses oeuvres. Toutefois, la bonne écriture des dialogues et de certains de ces monologues tranche avec cet humour burlesque, potache et tarte à la crème qui emprunte beaucoup au cinéma muet. Loin de faire rire, les gags s'avèrent bien lourds, obsolètes, faciles et rarement drôles. Le visuel a aussi mal vieilli mais aussi kitsch soit-il, il s'accorde bien avec l'ambiance bon-enfant du film. Oeuvre mineure d'Allen, "Sleeper" ne convainc guère et on lui préfèrera le film suivant: l'excellent "Guerre et Amour".

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top