Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
L'Eternité et un jour
note moyenne
3,6
109 notes dont 17 critiques
24% (4 critiques)
35% (6 critiques)
18% (3 critiques)
18% (3 critiques)
6% (1 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur L'Eternité et un jour ?

17 critiques spectateurs

Espace-Critique.fr
Espace-Critique.fr

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 245 critiques

4,0
Publiée le 29/07/2018
Palme d’or 98. C'est un peu ampoulé, bourré de plan-séquences, de longs silences, d'allégories et de tirades mélancoliques. Pas tellement ce que j'aime habituellement donc, mais j'ai marché (et pleuré) quand même. C'est un peu dans l'esprit de Proust ou de Thomas Mann (en moins subtil quand même): un film nostalgique, sur la nostalgie, pour les nostalgiques. Et la musique est magnifique.
stebbins
stebbins

Suivre son activité 308 abonnés Lire ses 1 783 critiques

3,0
Publiée le 21/10/2007
En 1998, au festival de Cannes, le jury scorsesien décerne la Palme d'Or au film d'Angelopoulos : L'éternité et un Jour. Loin d'être un chef d'oeuvre, mais aussi loin d'être un ratage, ce film élégiaque illustre le dernier jour d'un homme en partance pour l'hôpital. Il rencontre un petit albanais clandestin qu'il prend sous son aile... La musique est comme toujours signée Eleni Karaindrou ( compositeur des derniers films de Théo Angelopoulos, notamment de L'Apiculteur ), elle contribue à valoriser le film qui souffre parfois d'une mise en scène arty-ficielle : on pense aux adaptations théâtrales de Patrice Chéreau...Nous sommes loin de la profondeur d'un Apiculteur ou d'un Voyage à Cythère, bien que le film d'Angelopoulos soit doté d'une indéniable émotion. Bruno Ganz a du mal à rivaliser avec Marcello Mastroianni ( même si son personnage est plutôt attachant ), et il manque parfois de charisme. Un assez beau film, lyrique et poétique mais qui, à mon avis, ne méritait pas sa Palme. Légère déception pour ce film quelque peu surestimé.
Los Indiscretos
Los Indiscretos

Suivre son activité Lire ses 25 critiques

4,5
Publiée le 04/11/2016
Chapitre final d’une trilogie entamée au début des années 90, Angelopoulos se pose la question que l’écrivain Samuel Beckett s’était posé avant lui : comment finir ? En rajoutant une précision qui va influencer la réponse finale : comment finir sa vie quand il nous reste seulement un jour à vivre ? C’est lorsque le temps dont nous disposons est limité que nous en faisons paradoxalement le meilleur usage et c’est ce que nous comprenons avec Alexandre qui voyage entre passé, présent et futur dans ce dernier jour qu’il a à vivre. S’il revisite ses souvenirs avec poésie, son désir présent de ramener ce petit garçon à la frontière lui assure une dernière bonne action qui aura un impact sur le futur. La photographie, qui oscille entre couleurs froides pour le présent et plus lumineuse pour les flashback, est éblouissante de sobriété. Les passages des lettre qui rythment cette Odyssée poétique sont emplis d’une sagesse qui émerveille les sens. Et quand vient enfin la réponse à la question « combien dure demain », on comprend qu’Alexandre est prêt et n’a plus peur de ce qu’il pourra trouver après la mort. L’Eternité et un jour est un magnifique testament d’un réalisateur qui est parti trop tôt mais qui a laissé derrière lui de nombreux chefs d’oeuvres et distinctions.
JR Les Iffs
JR Les Iffs

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 1 091 critiques

5,0
Publiée le 17/01/2016
Chef d'oeuvre de Angelopoulos. Sujet : la dernière journée d'un homme très malade avant son entrée à l'hôpital, sa rencontre avec un jeune exilé, ses souvenirs... Très belle réalisation d'Angelopoulos, longs plans-séquences de toute beauté esthétique, accompagné de la sublime musique de Eleni Karaindrou Film sur la solitude, l'incompréhension, le manque d'amour, la mort, avec une tentative de rachat (l'enfant exilé) Réalisation parfaite, à travers l'espace et le temps, une mise en scène très précise, beauté des images, grandeur des sentiments, émotions...
jerome76cinefan
jerome76cinefan

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 32 critiques

5,0
Publiée le 19/09/2012
Un film habité par un classicisme virtuose et une poésie envoutante. Il faut se laisser bercer par la douceur de la nostalgie de la vie, de l'amour. Trouver la poésie dans le quotidien le plus terne, le bonheur dans les moments les plus simples, est un don que possèdent peu de cinéastes. Angelopoulos s'est inscrit au panthéon du cinéma.
Plume231
Plume231

Suivre son activité 541 abonnés Lire ses 4 610 critiques

3,0
Publiée le 05/02/2012
La Palme d'or que tout le monde a totalement oublié en grande partie à cause de Roberto Benigni qui a fait un tel chambardement lorsqu'il a reçu la même année le Grand Prix du jury qu'il a réussi à faire croire que c'est lui qui avait remporté le récompense suprême à Cannes. "L'Eternité et un jour" est mon premier Angelopoulos et je dois dire que je suis partagé. D'un côté, il y a un travail technique bluffant. Les très long plans-séquences, dont certains qui conjuguent audacieusement le passé, le présent et le futur, sont magistraux et arrivent à rendre quelques moments du film captivants. D'un autre côté hélàs, le risque lorsqu'on fait une oeuvre introspective c'est que le spectateur décroche parfois lorsque celle-ci dure trop longtemps. Andrei Tarkovski l'avait certainement compris en faisant durer "Le Miroir", film quasiment du même style sauf qu'on ne voit pas celui qui est en quelque sorte le narrateur, à peine plus de 100 minutes alors que la durée habituelle de ses oeuvres dépassait largement les deux heures. "L'Eternité et un jour" aurait largement gagné à faire une demi-heure de moins. Trop long mais une oeuvre qui par son ambition technique et narrative mérite une vision.
marthechevallier
marthechevallier

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 29 critiques

3,0
Publiée le 19/11/2010
Quelques longueurs vraiment très belles, et quelques longueurs vraiment très longues, ce film est pourtant très touchant, cet homme qui va mourir pris d'amitié pour cet enfant (acteur formidable!) qui s'apprête à commencer une nouvelle vie.
bealtus
bealtus

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 5 critiques

5,0
Publiée le 24/05/2009
Sans conteste l'un des plus beau films qu'il m'ait été donné de visionné. Là on joue dans la cour des grands, l'essence même du cinéma, une mise en scène ultra-léchée, des plans pensées comme des peintures, une histoire forte, des acteurs en état de grâce (Bruno Ganz méconnaissable), bref je vous épargne tous les superlatifs, "éternité et un jour" c'est le chef d'œuvre absolu!
junostar
junostar

Suivre son activité Lire ses 16 critiques

1,0
Publiée le 16/04/2009
Une étoile par respect aux autres spectateurs et le vague souvenir que c'était pas si mauvais. On avait du sortir de la salle à cause des fous rires : le film n'étant pas réellement une comédie c'était mal perçu :-). Un film mélancolique prétentieux et longuet, à voir dans un état d'esprit bien en phase, sinon...
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1390 abonnés Lire ses 10 098 critiques

4,0
Publiée le 20/10/2018
Le temps d'une vie! Palme d'or au Festival de Cannes 1998 où il a fait l'unanimitè, "L'èternitè et un jour" de Thèo Angelopoulos est d'ores et dèjà cèlèbre pour ses longs et beaux plans sèquences! On est à la fois dans le passè, le prèsent et le futur! Mais comment filmer le temps ? Et pourquoi cette utilisation du plan sèquence si caractèristique du style du rèalisateur grec avec les extrêmes difficultès techniques que cela suppose ? L'idèe initiale est encore plus complexe où Angelopoulos devait faire en un seul plan (d'une durèe de 15 minutes) le final que l'on sait et qu'on ne voudrait finalement rien changer! L'argument du film est comme souvent intèressant dans ces Palmes d'or! il se dèroule ici à Salonique, aux dernières heures de la vie d'un poète ècrivain (admirable Bruno Ganz), qui rencontre un petit clandestin albanais qu'il va aider à passer la frontière! Le temps des regrets, de la nostalgie et de la rèflexion! Lumière, sensualitè et gravitè! A l'ècoute de ses acteurs et de la beautè de ses images, Angelopoulos aura mis trois ans pour rèaliser cette oeuvre qui lui tenait à coeur! il en rèsulte une Palme d'or bouleversante par sa beautè et la hauteur de son propos...
Mari_elle
Mari_elle

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 137 critiques

2,0
Publiée le 22/04/2012
Moi j'ai pas du tout accroché! J'ai quand même tenu le coup jusqu'à la fin (plus de 2h) mais n'en retiendrais pas grand chose. Quelques belles scènes mais qui le film traîne en longueur..
Parkko
Parkko

Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 2 012 critiques

2,5
Publiée le 30/11/2010
J'avais beaucoup aimé le seul film que j'ai vu du réalisateur : "Paysage dans le brouillard", mais là j'ai été déçu en regardant L'éternité et un jour. Pourtant, on retrouve le style très soigné de Théo Angelopoulous. Il y a des plans vraiment très réussis visuellement parlant, dans lesquels se dégagent une grande poésie, une grande nostalgie. Mais c'est dans le scénario que le tout blesse un peu. L'histoire a du mal à intéresser tout du long. Dommage, car il y a des bonnes idées de mise en scène, mais en étirant ses scènes d'une façon plutôt exagérée à mon avis, cela finit par lasser (du moins c'était mon cas).
gizzmo
gizzmo

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 86 critiques

4,0
Publiée le 08/02/2009
Théo : " cette fois, j'ai senti le besoin de juxtaposer le bonheur d'une journée d'été et la tristesse d'une autre journée. Je ne voulais pas un drame unique, mais passer de la félicité d'un jour où tout est fermé. Ces deux moments appartiennent au même homme et il les vit en même temps, comme si chaque instant de notre vie contenait les deux. C'est en cela que le film est différent des autres".
Reznik
Reznik

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 605 critiques

2,5
Publiée le 07/12/2008
Une Palme d'or dont personne ne se souvient parce que personne ne l'a vue. Un voyage intérieur contemplatif au possible. Angelopoulos mêle passé/présent/réel et imaginaire, parfois au sein d'un même plan séquence (!). Reste que passée cette particularité formelle et malgré un perso attachant (B.Ganz) le film ne justifie absolument pas sa durée: 2H10 pour nous dire que la vie c'est triste mais que ça mérite d'être vécu. Hum...
jdclve
jdclve

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 184 critiques

4,0
Publiée le 14/10/2007
Le jeu des acteurs est excellent : d'un coté, l'empathie de l'adulte envers l'enfant, de l'autre, l'incrédulité et la découverte d'un monde meilleur pour l'enfant. J'ai moins aimé le parallèle avec son histoire d'Amour avec sa femme. Bon film, mais pas exceptionnel.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top