Mon AlloCiné
    Trance
    note moyenne
    3,8
    4700 notes dont 634 critiques
    10% (62 critiques)
    35% (224 critiques)
    31% (197 critiques)
    15% (93 critiques)
    6% (41 critiques)
    3% (17 critiques)
    Votre avis sur Trance ?

    634 critiques spectateurs

    Edgar L.
    Edgar L.

    Suivre son activité 155 abonnés Lire ses 175 critiques

    3,5
    3 ans après "127 heures", voilà un long-métrage qui devrait marquer la filmographie de Danny Boyle. Un film qui aurait pu néanmoins être beaucoup plus réussi s'il ne versait pas dans le gore et le malsain. Le sensationnalisme dont fait preuve le réalisateur déçoit quelque peu, et donne l'étrange impression qu'il veut combler un vide avec cela. Néanmoins, le scénario est très bien ficelé, et le casting est efficace. En outre, la patte de Danny Boyle est bien ancrée dans ce film, pour mon plus grand plaisir.
    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2350 abonnés Lire ses 637 critiques

    3,5
    "Trance" met en scène tout un jeu de manipulation où chacun des protagonistes de cette histoire est tour à tour coupable, victime ou complice jusqu'à manipuler le spectateur lui-même au point d'en donner le vertige ! Danny Boyle utilise les gros moyens et le grand spectacle comme dans ces scènes d'action mêlées à celles d'amour et d'hypnose ! Tout cela va très vite et fonctionne bien mais les incohérences qui gênent un peu aux entournures dans ce scénario, auraient pu être évitées sans doute avec un peu plus de nuances qui en auraient fait un tout autre thriller plus psychologique... Et au fond, cela coulait de source quand on songe au thème même du film puisqu'il s'agit de traiter une sorte d'amnésie par l'hypnose. Alors même si la grosse artillerie est efficace et plaisante, tout en étant doublée de comédiens très convaincants, on imagine très bien un autre type de réalisation qui jouerait plus avec les nerfs ! Malgré tout les rebondissements et les méandres par lesquels on passe et on repasse sont fort bien amenés pour nous perdre de plus en plus et nous interroger sans cesse. La fin nous donne bien sûr la solution de cette énigme jusqu'à nous la raconter un peu trop facilement comme si le spectateur donnait sa langue au chat ! Vincent Cassel campe un personnage assez étonnant entre la brute et le naïf, tout comme James Mc Avoy, homme de l'art véreux et playboy moins perdu qu'on ne le pense ! Quant à Rosario Dawson, elle incarne son rôle de psy avec beaucoup de distance et de classe au point que son autre face plus crue déçoit un peu ! Deux mots sur la mise en scène soignée et élégante où la lumière et les intérieurs ont toute leur importance. Un bon moment dont on ressort surpris et un peu chamboulé mais où on aurait souhaité être plus investi afin de devenir passionné et véritablement piqué au vif !
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    J'attendais le nouveau Danny Boyle , comme si c'était Jésus qui revenait parmi ses fidèles. Après nous avoir livré l'un de ses meilleurs films jamais réalisé , il y'a 2 ans (127H) et mise en scène la cérémonie démentielle des J.O l'été dernier , est de retour avec un projet ambitieux : faire le remake d'un vieux télé-film britannique sur l'hypnose : TRANCE. Et je ne peux que le dire : le défi est vraiment remporté et cela , haut la main. Danny Boyle , comme à son habitude , nous propose ici son immersion dans un nouveau genre qu'il n'avait pas beaucoup exploité auparavant : le thriller psychologique. L'histoire est absolument dingue , surprenante et intrigante. Plus l'intrigue avance , moins l'on parvient à distinguer le réel du faux. Et je n'avais pas vu ce style de scénario/structure depuis l'excellent Inception de Nolan. Lorsque les les lumières de la salle se rallument à la fin , on à l'impression de sortir d'un long rêve compliqué , et c'est une sensation que seul des réalisateurs comme Danny Boyle peuvent maîtriser. Je ne peux divulguer quoi que ce soit sur l'intrigue , car avec tous les retournements de situation , il vaut mieux garder la surprise. Vous pourrez probablement trouver quelques longueurs au milieu du film mais elles sont nécessaires et justifiés par le dénouement final. Coté Casting , on ne peut rien dire non plus : l'on voit que les 3 acteurs principaux ne sont pas novices dans le domaine et McAvoy est juste parfait. Les 2 énormes points positifs sur lequel le film repose également demeurent tout de même la bande-originale juste incroyable qui accompagne chaque scènes avec brio. Il n'y a que dans un film de Boyle où l'on peut voir un début de braquage sur du David Bowie plutôt burlesque. Et la photographie , l’esthétique ! C'est à la fois , très sombre et très coloré. La caméra est posée de travers la plupart du temps afin de donner cette impression unique. Le film joue beaucoup sur les reflets durant les scènes de nuit , c'est somptueux. Bref ,irréprochable sur tous les points. L'un des meilleurs films qu'on est vu au cinéma depuis un petit moment ! Pas le meilleur des Boyle , cependant je ne trouve pas qu'il surpasse Trainspotting mais nous n'en sommes pas loin. A voir absolument.
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 675 abonnés Lire ses 611 critiques

    3,0
    Trance est un thriller psychologique, ambitieux et original. Une oeuvre signée Danny Boyle, dans ce film on trouve un jeu d'acteurs satisfaisant, une intrigue très prenante, une bande son superbe et une photographie visuellement splendide avec une atmosphère qui est tendue. Il est basé sur l'hypnose, on peut le comparer à l'oeuvre de Christopher Nolan d'Inception. Boyle veut jouer avec le spectateur, on ne sait si c'est réel ou faux mais on le découvre vers la fin du film. Finalement, c'est pas transcendant seulement plaisant à voir.
    Velma21
    Velma21

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 89 critiques

    2,0
    Après la fable bollywoodienne et le « Survival Movie » dans le désert américain, Danny Boyle revient à ses premières amours : le thriller londonien. Indéniablement, l’ombre de Petits Meurtres entre amis, son premier fait d’armes, plane sur cette Trance post-moderne. Le cinéaste y décline plusieurs ingrédients étrangement similaires. Au menu : un butin dissimulé (quasi constante des films de Boyle, même si pour une fois c’est une toile de maître qui se substitue à l’incontournable amas de billets de banque), un triangle amoureux malsain et des hommes de main violents. Au-delà de ces références classiques (et inconscientes ?), Trance signe surtout le grand retour du réalisateur britannique vers un cinéma « méchant », où les coups bas et les manipulations perverses font partie intégrante des festivités. Le sens esthétique de Boyle s’affirme dans une vision ultra-contemporaine de Londres. Dans cet univers aseptisé, le vide prédomine dans les plans autant que dans les décors. L’omniprésence des lumières colorées phosphorescentes n’a rien d’anodin. Elle renforce le sentiment de confusion du spectateur, perdu entre la réalité et le cortex cérébral du héros (James Mc Cavoy, pertinent). Dès le départ, le spectateur est dirigé vers une fausse piste. Avec son montage rapide, sa voix off lancinante et ses ralentis habiles, le long métrage emprunte son rythme au film de braquage. Mais ce premier quart d’heure d’exposition ne sera au final qu’un trompe-l’œil. Dès le second acte, on rentre dans le vif du sujet : les méandres de la mémoire et son florilège d’illusions. A ce jeu-là, si le béotien se laisse cueillir béat, pour le cinéphile les signes se révèlent bien trop apparents. Surtout sur la révélation finale, dont les coutures grossières finissent par agacer. Et pire, la tentative de justification morale (dont Petits Meurtres entre amis et Trainspotting se passaient parfaitement) vient même gâcher une partie du plaisir que l’on prend dans cette histoire. Au final, ce labyrinthe mental mêlant allusions picturales inconscientes, scène de violences inspirées de David Cronenberg et jeu d’acteurs audacieux nous marquera plus par son imaginaire que par son scénario. Voir d'autres avis sur Lost in Universes
    Beerus
    Beerus

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 57 critiques

    3,5
    Le nouveau film de Danny Boyle, pourrait s’apparenter grossièrement à une version Adulte/R-Rated d'Inception (à ce titre la fin rappelle fortement, celle du Nolan et sa fameuse toupie). Mais en fait, c'est le remake d'un médiocre téléfilm datant de 2001, donc on ne pourra pas l'accuser de plagiat. Enchaînant les Twists, tel un métronome, mais restant toujours parfaitement structuré, c'est le grande force. La photographie de Anthony Dod Mantle, étant absolument magnifique. James McAvoy/Rosario Dawson/Vincent Cassel, livrent des performances excellentes, Cassel trouvant ici son meilleur rôle étranger, par contre les autres personnages sont assez inexistants. Quant à la mise en scène de Boyle, elle reste toujours aussi formidable ponctuée d'une BO impeccablement calée.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 467 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    4,0
    Complice du vol d'un tableau de Goya, Simon, commissaire-priseur a tenté de doubler ses complices et a caché la toile quelque part. Le problème est qu'il a reçu un coup sur la tête et qu'il souffre d'amnésie. Il va donc falloir qu'il consulte une spécialiste en hypnose pour qu'il fasse remonter à la surface des souvenirs enfouis, chose bien plus dangereuse qu'il ne croit. Dans ce film où l'on se perd parfois dans les incohérences et les twists un peu gros, il faut reconnaître que la mise en scène de Danny Boyle est si efficace (oserais-je dire hypnotique !) qu'elle nous plonge facilement dans l'histoire et qu'on se laisse faire avec un plaisir coupable, ne sachant pas tout le temps quel personnage manipule qui. Boyle met en scène ce jeu de tromperie, de séduction et de révélations avec l'énergie qu'il faut pour nous captiver, nous mettant sur le cul lors de quelques scènes (une magnifique sur une chanson de Moby, une extrêmement nerveuse constituant le climax du film), sachant faire fusionner les images avec la musique d'une très belle manière et offrant à Rosario Dawson un rôle aussi touchant que complexe. L'actrice se révèle vraiment face au talent à fleur de peau de James McAvoy et au charisme fou de Vincent Cassel. Alors "Trance" un plaisir coupable ? Assurément mais on ne va pas s'en plaindre !
    domido60
    domido60

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 206 critiques

    2,0
    Invraisemblable et brouillon! Le récit s'embrouille dans des pseudos rebondissements qui tombent à plat, sans jeu de mot^^, tous ces faux-semblant finissent par être contre-productifs, on décroche et on s'ennuie.
    ServalReturns
    ServalReturns

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 199 critiques

    4,0
    Du très bon Danny Boyle ! Dès la première scène, TRANCE démarre à toute allure, pour ne plus nous lâcher jusqu'à la fin, une heure trente plus tard. Rythmé par une bande-son dynamique, ce thriller enchaîne les scènes à une cadence effrénée, sans nous laisser une seconde de répit. Retournements de situation et twists à la pelle, le réalisateur s'amuse à balader son public dans les méandres de l'esprit de ses personnages. Réalité ou hypnose, chaque scène interroge le spectateur. Réelle ? Fantasmée ? Impossible de le savoir avant la fin de la scène en question. Un vrai labyrinthe diabolique, qui en sèmera plus d'un. Et devant la caméra virtuose de Boyle, trois acteurs au somment de leur forme. Vincent Cassel et James McAvoy sont excellents, et Rosario Dawson trouve enfin un rôle à la hauteur de son talent. Jamais encore elle n'avait été aussi bien filmée. Car c'est bien elle le coeur et l'âme de TRANCE. L'un des meilleurs films de ce début d'année.
    Black-Night
    Black-Night

    Suivre son activité 113 abonnés Lire ses 52 critiques

    5,0
    Trance est un chef d’œuvre. Ce film de l’excellent réalisateur anglais Danny Boyle, vient de détrôné mon film préféré de ce cinéaste à savoir un autre chef d’œuvre « 28 Jours Plus Tard ». C’est pour moi son meilleur, son plus réussi, son plus abouti, son plus percutant son plus fort, son plus intense, son plus osé, son plus tout car c’est vraiment un grand film. Un film intense, puissant et surprenant, très visuel dans son ensemble et assez coloré aussi où le rouge y sera la couleur prédominante. Une histoire captivante et prenante, où l’on est plongé à fond dedans bien que le fil rouge de cette histoire se complexifie au fur et à mesure pour nous captiver encore plus et nous donner une histoire un peu plus alambiquée mais compréhensible malgré tout. Aucuns défauts à relever, pour moi c’est le film parfait dans son genre du thriller psychologique. Le métrage est riche sur tous les points et ce sur une durée de 1h40 c’est super, on ne voit vraiment pas le temps passer. La bande son de Rick Smith y est magistrale avec des sonorités de musiques électroniques mais pas que, grand merci à lui pour ses compositions originales car elles magnifient d’une très belle façon les images et le film en général. Quelques morceaux à retenir aussi notamment l’excellent The Day de Moby et le très bon titre Here It Comes de Emeli Sandé. Le réalisateur Danny Boyle nous offre donc un spectacle grandiose ainsi qu’un divertissement de grande classe aux qualités irréprochables avec une réalisation de toute beauté ainsi qu’une originalité bien plaisante, qui colle bien au style du cinéaste. Le casting choisi est extra surtout le trio James McAvoy, la belle Rosario Dawson et Vincent Cassel, jouant leurs rôles à la perfection accompagné aussi des très bons Danny Sapani, Matt Cross, Simon Kunz. Un chef d’œuvre pour ce film virtuose et marquant, visuellement éblouissant et superbement interprété. Le titre du film colle parfaitement avec l’état de transe dans lequel on peut être en le regardant. Ma note : 10/10 !
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1473 abonnés Lire ses 8 623 critiques

    3,0
    Un thriller haletant et psychanalytique qui se joue de votre mèmoire entre jeu de dupes et amnèsie! Connu surtout pour la bombe "Trainspotting" avant d'être multi-oscarisè pour le très beau "Slumdog millionnaire", Danny Boyle revient avec un thriller sur fond de vol de tableau et d'hypnose! Dans un style ultra-ènergique reconnaissable entre mille (musique techno, montage dèment, effets spectaculaires...), le rèalisateur anglais orchestre un suspense souvent haletant et brouille les pistes avec panache pour notre plus grand plaisir! Entre manipulation et sèduction, un casting impeccable soutient cette intrigue diabolique! Autour du duel sans pitiè entre James McAvoy et Vincent Cassel, on retrouve la sensualitè et le charme de l'amèricaine Rosario Dawson qui, le temps d'une scène dans le plus simple appareil, affole la gente masculine! La vèritè se trouve dans un coin de son esprit mais où ? La rèponse dans "Trance", un thriller de haute voltige, complexe en surface mais finalement passionnant à suivre dans lequel on se perd souvent! Souvenez-vous quand-même cher allocinèen, ne jouez surtout pas les hèros...
    Marceau G.
    Marceau G.

    Suivre son activité 288 abonnés Lire ses 176 critiques

    3,5
    10ème film en date du britannique Danny Boyle, "Trance" est un thriller psychologique hypnotisant. Un trip à la frontière du conscient, doté d'un scénario excellemment bien ficelé, et d'une mise en scène éblouissante et hallucinante. Visuellement, ce film est superbe, grâce à la photo de Anthony Dod Mantle mais aussi à la réalisation imparable et innovante de Boyle. Le casting est lui-aussi sublime ; James McAvoy brille en amnésique instable, Vincent Cassel confirme son incroyable talent, et Rosario Dawson surprend là où on ne l'attendait pas. La B.O est entrainante et singulière, ce qui ajoute une dose de mystère et d'étrangeté. Car, oui, ce film est étrange, que ce soit lorsqu'il mêle le conscient et l'inconscient ou quand il fusionne psychologie et violence... On peut quand même observer des essoufflements et des détails inutiles vers la fin du film, mais rien de bien méchant face à une telle virtuosité !
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 761 abonnés Lire ses 4 985 critiques

    4,0
    Ah, Danny Boyle... Sincèrement, je ne sais pas si j'apprécie ou pas ce réalisateur. Toujours est-il qu'il suscite rarement l'indifférence, ce qui est toujours positif. A ce titre, autant « 127 heures » m'avait franchement gonflé, autant celui-ci, malgré une belle part d'esbroufe, m'a pas mal emballé. Alors c'est sûr que le résultat est manipulateur au possible et peut faire parfois sourire en ce qui concerne la cohérence des personnages et leurs réactions, mais franchement, un film comme ça, je me demande si j'en ai vu un seul dans ma vie. Réussir à être aussi didactique et explicatif tout en nous donnant l'impression d'être sous drogue dure tant par la force de l'image et de la musique, cela tient quand même du prodige. C'est simple : j'étais parfois littéralement transporté (notamment lors du dénouement) par cette façon de voir le cinéma et d'emporter le spectateur dans un gigantesque trip, d'une beauté à couper le souffle, transcendant à plusieurs reprises un scénario par ailleurs roublard et plutôt bien ficelé. Dommage que le casting, à l'exception de la splendide Rosario Dawson, ne soit pas forcément à la hauteur de l'événement, l'œuvre retombant parfois dans un certain anonymat lorsqu'elle s'éloigne de ce qui fait sa force, mais alors que je ne m'y attendais pas du tout, l'expérience s'est avérée assez unique : voilà qui est plus que suffisant pour vous laisser tenter... Hypnotique.
    Camille P.
    Camille P.

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Je viens de voir ce film qui est déjà sorti en Irlande : Juste excellent ! Je le conseille vivement, on ne voit pas passé le temps, l'histoire est prenante, les acteurs sont bon, bande son SUPER et les plans sont aussi top ! Danny Boyle arrive encore à faire mieux, la classe !
    Flaw 70
    Flaw 70

    Suivre son activité 225 abonnés Lire ses 98 critiques

    5,0
    Nouveau film de Danny Boyle, Trance marque le retour de celui-ci dans son pays d'origine et les retrouvailles avec son comparse John Hodge avec qui il n'avait pas travaillé depuis La Plage. Cette fois ci ils s'attaquent au thriller psychologique pure dans la veine d'Inception mais Danny Boyle arrive là ou Nolan avait échoué. Inception restant tout de même un excellent film mais celui-ci était trop maitrisé, trop codifié pour réellement perdre le spectateur car ce dernier était trop tenu par la main pour véritablement s'approprié ce monde de rêves. Ici John Hodge écrit un scénario passionnant aux multiples retournements de situations frôlant parfois l'overdose et perd le spectateur dans ce thriller labyrinthique pour finalement mieux le rattrapé en pleine chute avec un dernier twist explicatif qui fait prendre tout son sens à l'histoire en remettant chaque pièces du puzzle à sa place. Au final l'histoire n'est pas si complexe que cela mais elle est savamment raconté grâce à des dialogues ciselés et des personnages attachants. Les personnages d'ailleurs sont peu nombreux ( 3 principaux et quelques secondaires) mais tous excellemment écrit, hors de tous manichéismes et de tout clichés, les trois principaux seront tantôt victimes tantôt bourreaux et nous finiront même par nous demander qui est vraiment le héros de l'histoire. L'interprétation est parfaite, Vincent Cassel campe un gangster à la fois cruel et humain avec sobriété héritant même de son meilleur rôle étranger, Rosario Dawson est somptueuse et nous montre toute l'étendu de son talent dans un rôle difficile ou bon nombres d'actrices se serait brulé les ailes mais le leader incontesté est néanmoins James McAvoy. Il est magistral de bout en bout, passant par toute les émotions avec brio, son charisme crève l'écran et c'est définitivement un des meilleurs acteurs de sa génération qui est voué à devenir une légende du cinéma. Le thème du film sur l'hypnose est traité avec talent et les niveaux de subconscient dans la veine des phases de rêves d'Inception sont ici plus transcendante et le film de Nolan étant trop carré, il fallait la folie brute de Boyle pour finalement happer le spectateur et livré un chef d'œuvre du genre. C'est donc dans sa mise en scène que Boyle gagne le match car celle-ci est virtuose, punchy avec de magnifiques travellings penchés, des plans somptueux, une ambiance coloré hypnotisante, une violence brute, des scènes d'actions totalement jouissif, un montage énergique et le tout englobé par une BO phénoménale. Danny Boyle signe donc un film viscéral comme on voit rarement qui nous remue, nous captive et nous fascine, il y met tout son amour du cinéma, dépoussières les genres ( film noir, thriller, ...), il arrive à nous surprendre car à l'arrivée on aura pas le même film qu'au départ et surtout il arrive à faire un chef d'œuvre bâtit sur peu de choses.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top