Notez des films
Mon AlloCiné
    Une Femme Iranienne
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Une Femme Iranienne" et de son tournage !

    La question transgenre : un fait sociétal local

    Malgré le fait que le pays soit sous le coup d'un régime totalitaire, l'Iran autorise paradoxalement le droit aux personnes désireuses de changer d'identité sexuelle à se faire opérer. L'Etat va même jusqu'à financer la moitié de l'opération au nom de la fatwa proclamée par l'Ayatollah Komeiny, favorable à cette idée de changement de sexe, qui fut mise en place au lendemain de la révolution islamique de 1979. Bien qu'il s'agisse donc d'une pratique passée depuis longtemps dans les moeurs, Une Femme Iranienne est le premier film fait en Iran abordant frontalement le parcours d'une personne transgenre.

    Un autre film de taxi

    Dans le film, le personnage de Rana est chauffeuse de taxi. Hasard du calendrier, à un mois de différence, un autre film iranien, Taxi Téhéran de Jafar Panahi, qui a reçu l'Ours d'Or à la dernière berlinale, situe également l'action de son film dans l'enceinte d'un taxi.

    La place de la femme en Iran

    Le postulat de départ du film est d'évoquer la condition féminine en Iran à travers la relation d'amitié entre Rana et Adineh. Comme le déclare la réalisatrice Negar Azarbayjani, "Une Femme Iranienne raconte l'histoire de deux femmes différentes : la première, issue d'une famille très moderne, est transgenre et souhaite devenir un homme, la seconde est chauffeur de taxi. L'essence même du film est centré sur cette relation d'amitié que développent ces deux personnes aux parcours peu communs."

    Un acteur international

    Son visage vous dit quelque chose ? C'est normal ! Homayoun Ershadi, acteur iranien révélé en 1997 par Le Goût de la cerise d'Abbas Kiarostami, Palme d'Or à Cannes, a beaucoup joué en Iran mais également à l'étranger, que ce soit chez l'Espagnol Alejandro Amanebar dans Agora, l'Américaine Kathryn Bigelow dans Zero Dark Thirty ou le Néerlandais Anton Corbijn avec Un homme très recherchéUne Femme iranienne est l'un de ses nouveaux films tournés en Iran après sa parenthèse hollywoodienne.

    Un film de femmes

    Une Femme iranienne est un film dont les femmes occupent le premier rôle tant devant que derrière la caméra. A l'origine du projet, il y a donc la réalisatrice Negar Azarbayjani qui signe ici son premier long-métrage mais également la productrice, Fereshteh Taerpour, très active au sein de la production cinématographique iranienne. Pour autant, la mise en route du film n'a pas été simple, comme le déclare cette dernière : "J'ai un temps été persuadée qu'ils ne me laisseraient pas produire le film mais finalement, il nous a fallu attendre un peu plus de six mois avant d'avoir la permission de lancer le projet."

    Sur le devant de la scène

    Pour les deux actrices principales, Ghazal Shakeri et Shayesteh Irani, Une Femme iranienne marque leurs premiers grands rôles au cinéma. Ghazal Shakeri avait déjà joué dans When all were asleep de Fereydoun Hassan Pour en 2006 et on avait pu voir Shayesteh Irani dans Hors Jeu de Jafar Panahi pour lequel elle avait remporté le prix de la Meilleure actrice au Festival de Gijon, la même année. Pourtant, c'est vraiment avec Une Femme iranienne que les deux actrices obtiennent un premier rôle les propulsant sur le devant de la scène.

    Sélections et prix

    Une Femme iranienne fut sélectionné dans plusieurs festivals internationaux, parmi lesquels ceux de Cannes dans la section Panorama des Festivals, de Brisbane et de Kiev. A Montréal où il était en compétition pour le Festival des Films du Monde, il a remporté le Prix du Jury tout comme il a reçu le Prix Capital Focus du Festival International du Film de Washington.

    L'art du paradoxe

    Premier film iranien centré sur un personnage transgenre, Une Femme iranienne aborde de front la question la question du changement de sexe dans un pays où, comme le souligne la productrice : "Selon des statistiques (non officielles), un enfant sur 200 000 naît intersexe en Iran". Si le fait de changer de sexe en Iran est autorisé et même encouragé puisque la transsexualité est considérée comme une maladie, l'homosexualité est en revanche fortement réprimée, sous peine de condamnation à mort. C'est ainsi que des homosexuels ont parfois recours à une opération de changement de sexe pour pouvoir vivre en paix.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • The Room (2019)
    • Get Out (2017)
    • Tous en scène (2016)
    • 7. Koğuştaki Mucize (2019)
    • The Gentlemen (2020)
    • Parasite (2019)
    • L'Appel de la forêt (2020)
    • La Vie scolaire (2019)
    • Les Traducteurs (2018)
    • Pinocchio (2019)
    • The Square (2017)
    • Ad Astra (2019)
    • Invisible Man (2020)
    • La Guerre des Boutons (2011)
    • Avatar 2 (2021)
    • Underwater (2019)
    • Coexister (2017)
    • 1917 (2019)
    • Wonder (2017)
    • Une fille facile (2019)
    Back to Top