Notez des films
Mon AlloCiné
    Star Wars: L'Ascension de Skywalker
    note moyenne
    3,2
    10568 notes dont 2219 critiques
    répartition des 2219 critiques par note
    442 critiques
    468 critiques
    307 critiques
    332 critiques
    307 critiques
    363 critiques
    Votre avis sur Star Wars: L'Ascension de Skywalker ?

    2219 critiques spectateurs

    Gordon S.
    Gordon S.

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 13 critiques

    1,0
    Publiée le 23 décembre 2019
    Pour bien comprendre cet épisode 9, il faut d'abord se familiariser avec le concept du TGCM. Le TGCM est un terme propre au monde du jeu de rôle et apparu fin des années 70, début 80 et signifie : Ta Gueule C'est Magique. C'était l'expression à sortir lors d'une situation pas logique ou un peu trop grosse. Si vous comprenez ça, vous comprendrez Rise of Skywalker. Ah, encore une chose, je vais spoiler, évidement. Cet épisode 9 conclue donc l'arc commencé tièdement par le 7, déjà réalisé par le camarade JJ.Abrams, et massacré lors du 8 par le sinitre Ryan Johnson, qui avait réussi l'exploit fabuleux de mettre l'histoire dans une impasse scénaristique, en fermant toutes les options ouvertes par le 7. spoiler: Le film s'ouvre donc sur l’immanquable bandeau déroulant résumant la situation. Et dès la seconde phrase, JJ. nous annonce le retour de Palpatine … Ceux qui avaient vu les teaser s'en doutaient, mais on attendait tout de même une scène, même courte. Voilà qui résume pleinement l'un des principaux défauts de cet épisode : il n'y a pas la temps. Le film n'a pas le temps de vous expliquer quoi que ce soit. Il va tout vous poser sur les genoux à un rythme étourdissant, à la façon des prestidigitateurs, plus ça va vite, moins vous avez le temps de voir et de bien comprendre ce qui se passe. Après ce résume nous avons donc 5 à 10 minutes menées à un rythme frénétique, presque épileptique. Passage qui enfonce bien le clou : le film n'est décidément pas là pour expliquer quoi que ce soit. On enchaîne donc avec deux heures d'incohérences et de Deus Ex Machina tous plus gros les uns que les autres. En vrac comme ça : - Comment Palpatine a-t-il survécu à sa chute dans l'Etoile Noire ? TGCM - Qui l'a récupéré pour le soigner, sachant que les Sith ne sont que deux, le maître et l'élève et qu'ils ne font confiance à personne ? TGCM - D'où sort cette armada titanesque (ainsi que le personnel, un Star Destroyer ça ne se pilote pas avec trois tondus …), au final plus efficace que l'Etoile de la Mort sus-mentionnée ? TGCM - Un super plan caché dans la garde d'une dague Sith qui montre l'emplacement exact du second cube, à condition de l'aligner bien comme il faut avec le débris de l'Etoile de la Mort, subtilement écrasée de façon à ce que ce soit faisable depuis la plage ? TGCM - Une armada rebelle sortie de nulle part alors qu'en fin d'épisode 8 il restait maximum 25 personnes à bord du Faucon ? TGCM (enfin presque, là on nous explique que le Nouvel Ordre est trop fort, il lui a suffit de dire que les rebelles étaient seuls pour qu'ils s'en convainquent eux-même et ne se réunissent pas …) - Un Palpatine qui a trouvé le temps de faire un enfant ? Vu l'âge de Rey et de ses parents lors des flashbacks, c'est au mieux au moment où il se fait défigurer par Mace Windu. Bref, TGCM. - Une « dyade » de la Force ? TGCM. C'est même tellement magique qu'ils parviennent à se passer des objets à distance, rien que ça. - En parlant de l'armada gigantesque de Star Destroyers, comme les rebelles ne sont pas très nombreux, si ils leur faisaient le coup de l'amiral Holdo dans le 8 ? Et là ce n'est même pas une blague, c'est un dialogue du film !!! « Et si on leur faisait une Holdo ? » « Non, ça ne marchera pas. » Ah bon. Johnson a tellement chié sur les plates-bandes de JJ Abrams que même ça ça ne fonctionne plus. - Puisqu'on aborde les personnages … Rose ? Ne sert strictement à rien. Elle a peut-être 4 lignes de dialogue, toutes plus vides et insipides les unes que les autres. Finn ? Il s'est transformé en touriste, traversant les deux heures de film en faisant du rien, mais alors strictement rien de rien. Lando Calrissian … L'acteur transpire la motivation d'une puissance incroyable. Luke revient rapidement, pour attraper au vol son sabre que Ray se préparait à détruire. « L'arme d'un Jedi mérite plus de respect. » Hé hop, encore une petite vanne à l'intention de Johson. Leïa … Aaaaahhhh Leïa. Leïa que Johnson avait doté de la Force dans l'épisode précédent, sans jamais que ce soit montré, annoncé, discuté, rien de rien. Abrams et son rouleau de scotch magique de la marque TGCM passe par là et nous sort un magnifique flashback dans lequel Luke entraîne Leïa au maniement du sabre-laser. Hé oui, Leïa a un sabre. Bref, ça dure environ 30 secondes. Et voilà comment on colmate Leïa Poppins, probablement la scène la plus pathétique de l'épisode précédent. Hux disparaît en une seconde. D'ailleurs si quelqu'un a compris comment le méchant amiral a compris qu'il était un agent double je suis preneur … - Nous arrivons ensuite à Palpatine, qui fait donc du rien depuis 30 ou 40 ans. Il a donc survécu à sa chute dans l'Etoile de la Mort, après tout, Solo nous a bien ressuscité Darth Maul qui s'était seulement fait couper en deux au niveau de l'abdomen. Je sais que c'est un alien mais je suis à peu près sûr que même chez les Zabraks on ne se relève pas d'un coup pareil. Bref, TGCM. Donc si on reprend, on a donc Palpatine, sur la planète Exegol entouré de milliers de types encapuchonnés (mais qui sont ces types ??? TGCM) qui « fabrique » de toute pièces … quoi au juste ? Un clone ? Une marionnette ? TGCM. Bref il fabrique Snoke pour fonder le Premier Ordre sur les ruines de l'Empire. Attend voir là … Ca sert à quoi au juste ? Le mec a survécu, il est toujours monstrueusement balaise, il a des milliers de types qui le suivent dans son trip, pourquoi il ne remonte pas lui-même sur le trône impérial ? « Coucou c'est moi, je me suis pris un vilain gadin, j'ai eu 15 jours d'arrêt maladie mais ça va mieux, me revoici. » A quoi sert tout le plan avec Snoke au juste ?? Certains me diront : ben pour ne pas se refaire courir après par Luke. Ben non, si Luke avait eu a coeur de défoncer du dictateur spatial il l'aurait fait, que ce soit Snoke ou Palpatine. Bref, je ne vais pas non plus faire une liste exhaustive de tout ce qui ne va pas dans le film, il y a de quoi faire encore quelques pages sans se fatiguer. Pour résumer : cette trilogie a était faite à la va-comme-je-te-pousse, sans scénario global, avec des réalisateurs qui se succèdent et à qui on a donné carte blanche, avec pour résultat l'épisode 8. Et enfin le retour du réal de départ qui tente tant bien que mal de raccommoder le tout en à poil plus de deux heures. Et bien évidement, ça ne fonctionne pas. Allez, un point positif tout de même : le calvaire est terminé, on en parle plus. Il reste la pire chose qu'on puisse dire sur un film, quelle que soit la licence : je n'ai même pas envie de le revoir.
    Thomas G.
    Thomas G.

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 8 critiques

    2,5
    Publiée le 24 décembre 2019
    Bof, moyen ...mais meilleur que les deux précédents. Je comprends que certains soient vraiment déçus et mettent une note très mauvaise mais il faut avouer que ça se regarde quand même bien, sans trop réfléchir. C'est du niveau d'un bon Marvel. Il est dans la même veine que SW7 avec moins de copier-coller. Mais en tant que conclusion de saga STAR WARS, quelle déception ! Cette trilogie aura vraiment été inutile. Quel scénario bas de gamme: trouver un objet A qui permet de trouver un objet B qui permet de trouver une personne C... Très peu de moments ont été capables de générer une tension à la hauteur du compacteur de SW4, c'est pour dire. Que va-t-on retenir de tout cela ? Je ne sais pas et j'en suis désolé. JJ ABRAMS nous montre avec ce film qu'il maitrise sa technique à merveille. Ses mouvements de caméra sont super dynamiques et l'oeil ne s'y trompe pas. Il a réussi à rendre un épisode visuellement exceptionnel et à conclure tant bien que mal une trilogie sans prétention et sans audace. Beaucoup de spectateurs vont se faire avoir par le rythme intense du film. Ils vont adorer le film parce que les effets spéciaux sont magnifiques. Après ils mettront 5 étoiles sur les critiques en disant que c'est un chef d'oeuvre...alors que finalement les héros ont couru pendant 2h30 après... pas grand chose, des objets? Quel chef d'oeuvre enchaine cinq rebondissements majeurs en 20 minute de film? Où sont les nouveautés intéressantes et utiles, c'est-à-dire celles où l'on ne se dit pas "humm, c'est un peu bizarre tout de même" ? Kylo et Rey s'affrontent trois fois, est-ce bien utile? Côté décors, certains paysages sont vraiment très jolis. La salle du trône de Palpatine est bien lugubre mais du coup la scène est un peu confuse. D'autres sont du déjà-vu comme la nouvelle planète désertique. La musique est bonne mais aucun nouveau thème ne nous transporte. Je n'ai retenu que les thèmes de Rey, Palpatine et de Kylo, déjà connus. Le rythme du film est problématique (surtout lors du premier visionnage), ça va trop vite, les actions s'enchainent sans pause. Peut être pour nous empêcher de remarquer que le scénario est bourré de faiblesses et d'incohérences. LA scène qui prend le plus son temps - et qui du coup est selon moi la meilleure - est celle dans le désert et que l'on voit dans le trailer. Franchement sublime. Les dialogues sont généralement peu recherchés mais ils suffisent à installer l'ambiance, ils servent la plupart du temps à expliquer ce qui va apparaitre dans la scène juste après. Le pire c'est que ça s'entend car ça sonne faux et on se demande pourquoi le gars dit ça à ce moment (exemple de la caverne, du jeton de capitaine du premier ordre, etc.). Malheureusement très peu d'émotions se dégagent, on ne vibre pas car on sent bien que nos héros ne sont jamais dans des situations vraiment dangereuses. Le nombre de rebondissements et/ou de fausses morts est incroyable, surtout à la fin. L'humour passe beaucoup mieux dans cet épisode. C'est probablement parce que C3PO en est souvent à l'origine. Côté traitement de la Force, on est tous d'accord pour dire que le Force Link créé dans SW8 est une énorme facilité scénaristique pour forcer des rencontres entre Kylo et Rey, ça m'avait exaspéré et de façon incompréhensible l'épisode 9 reprend cette idée, en use et en abuse jusqu'à l'absurde. Dommage, ça révèle juste la médiocrité des scénaristes qui ne savaient pas comment se faire rencontrer Kylo et Rey.... Par ailleurs, cet épisode nous introduit un nouveau pouvoir de la Force tellement mignon qu'on le croirait commandé par Disney. Je ne sais pas d'où vient cette idée saugrenue d'introduire un nouveau pouvoir de la Force par épisode? Le pire, c'est que tout le dénouement repose sur ce nouveau pouvoir. Comme si l'univers déjà créé par Star Wars ne suffisait pas à JJ ABRAMS. Rey est légèrement moins transparente que d'habitude, mais elle reste toujours aussi agaçante. Sa réaction face à Kylo est tellement incohérente que ça nuit à son personnage. Elle est trop agressive et passe pour arrogante. Je n'ai jamais réussi à l'apprécier, trop centrée sur elle-même et ses origines. Et ce n'est pas parce qu'elle fait des câlins à tout le monde - et surtout à BB8 - qu'elle va devenir plus sympathique aux yeux du spectateur. Trop parfaite, meilleure Jedi, super mécanicienne et maintenant meilleure pilote de la galaxie et navigatrice chevronnée. Je ne comprends pas l'intérêt d'écrire une héroÏne de façon si excessive. Au début j'avais du mal avec Kylo mais au fil des épisodes j'ai su apprécié le personnage, en dépit de gros gros problèmes d'écriture. Quel gâchis! Malgré tout, il reste le personnage le plus intéressant de cette trilogie, et de loin ! De plus, Adam Driver est le meilleur acteur de cette trilogie. J'ai bien aimé la direction prise par Kylo dans cet épisode même si l'exact opposé aurait été selon moi plus logique. Tant que c'est cohérent, ça marche. La scène de combat avec Rey sur les débris de l'Etoile de la mort fonctionne vraiment bien. Si on regarde très attentivement l'affrontement dans le désert on peut deviner qui prendra le dessus lors de ce combat. Finn et Poe sont traités simplement mais efficacement. Du coup, ils sont plus crédibles et leur relation parait plus naturelle. Cependant, on reste loin de l'attachement que l'on a pour les personnages des trilogies précédentes. Le Fan Service est bien présent, plutôt lourd, mais on commence à être habitué. JJ ne comprend pas que les fans n'ont jamais demandé à revoir les héros vieillis et rabougris dans des scènes où ils sont dépassés. Il aurait du suivre l'enseignement de Kylo Ren dans SW8 : "laisse mourir le passé". La scène de l'affrontement final est plutôt bien faite, très sombre, mais elle est gâchée par de la nostalgie à outrance. Le délire sur les Sith et les Jedi du passé est ridicule et incompréhensible, ça n'a rien à faire dans un star wars. Par ailleurs, on ressent assez peu de tension, on sent que, malgré la démonstration de pouvoir de Palpatine, ça va bien se passer. Et la larme de Rey n'y changera rien. L'issue du combat final est déjà connue pour ceux qui ont regardé la prélogie et se rappellent de Maitre Windu. Seule la nouvelle génération évoluera en dehors inconnu. Quelle déception ! Quiconque a vu la prélogie ne peut pas laisser passer cette fainéantise intellectuelle doublée d'une incohérence évidente ! L'inquiétude viendra des airs, avec un beau moment de doute de Poe, révélateur et touchant, hélas il ne dure qu'une seconde...... Que la postlogie s'achève avec une scène de liesse minimaliste incluant un message LGBT, c'est son problème. Mais que LA saga se termine avec une scène de 1m30 à tout casser qui revient encore une fois sur les problèmes d'identité de Rey, ça n'est pas au niveau. JJ, il fallait prendre du recul avec cette scène et proposer quelque chose de transcendant, ne pas rester dans ta vision étriquée de star wars. Il fallait prendre 3 minutes de plus et nous montrer Rey dans les traces des Jedi, par exemple sur Coruscant dans l'ancienne académie des Jedi, dans l'ancien salle du conseil des Jedi, sur Dagoba, sur Mustafar, etc. Ça aurait été l'occasion de dire adieu à tous les Jedi que l'on a aimé: Yoda, Anakin, Kenobi, Qui Gonn Jinn, Windu ... En définitive, la saga mythique de Star Wars se termine sur un épisode correct concluant une trilogie ratée. Dommage.
    Philippe R.
    Philippe R.

    Suivre son activité 23 abonnés Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 18 décembre 2019
    Cela ressemble à une immense parodie. Alors que l'épisode VIII avait déconstruit l'épisode VII en fermant toutes les portes qu'il avait ouvertes, l'épisode XIX réussit l'exploit de déconstruire à son tour l'épisode VIII et de tourner toutes ses recettes à la parodie, comme un bras de fer entre JJ. Abrams et Ryan Johnson. L'explication du spoiler: retour de Palpatine , en plus de ne pas être originale ( spoiler: la création de clones dans lesquels se réincarner existait déjà dans la continuité Légendes, et elle est loin d'être la meilleure...) vaut une bonne dose d'humour involontaire. Le film prend plaisir à démolir point par point toutes les idées fortes de l'épisode VIII, obscurcissant et enfonçant davantage le message inexistant de cette postlogie. Reconstruction du casque, le lien familial de Rey dévoilé (et il n'est finalement pas si ordinaire !), etc etc. Le film enchaîne les dissonances, ne laisse pas le temps aux spectateurs de savourer l'histoire ni de s'imprégner de l'ambiance et court vers un sommet qu'il n'atteindra jamais. Devant tant d'idioties et d'imbécilités scénaristiques plus artificielles que jamais, ni les spoiler: morts de Leia et Kylo (redevenu Ben) , ni les spoiler: réapparitions de nombreux personnages de la prélogie, trilogie originale, The Clone Wars et Rebels ne m'émeuvent. Le seul mérite de cette postlogie (dont il ne restera aucune aura, ni idée forte, ni fil conducteur) aura donc été de me convaincre définitivement que faire une suite à une histoire qui avait déjà livré ses conclusions ne vaut le coup que si les scénaristes jugent la conclusion insuffisante. La justification du titre est apportée à la toute fin du film, qui ne conclut d'ailleurs sur rien en définitive par rapport à toute la problématique de la saga. Le réalisateur ne montre aucun respect par rapport aux mécanismes fondamentaux de la saga et cette problématique de l'Élu lancée dans l'épisode I qui devrait être logiquement la ligne directrice de l'ensemble reste royalement ignorée. Pire que ça, spoiler: en faisant revenir Palpatine , le film annule officiellement le travail d'Anakin/Dark Vador à la fin de l'épisode VI et détruit encore plus le sens de la prophétie de l'Élu (soyons d'accord, la seule présence du côté obscur dans cette postlogie en faisait que c'était déjà plus ou moins le cas ; c'est encore pire maintenant que l'on sait que spoiler: les Sith ont survécu ) ; on pourrait même pousser le délire plus loin : quand on voit où mène cette postlogie pour seulement amener vers spoiler: une sorte de statu quo par rapport à la fin de l'épisode VI , à quoi ont bien pu servir toutes les souffrances qu'ont endurées les héros sur plusieurs décennies jusqu'à ce que l'Ordre Jedi tout entier y passe dans l'épisode III ? Désolé, le message précédent où Anakin Skywalker "nettoyait" l'Ordre Jedi avec tous ses problèmes avant de débarrasser la galaxie de sa pire menace qui pesait depuis des millénaires pour que sa descendance puisse rétablir une paix durable dans la galaxie était infiniment plus logique et esthétique que ce bras de fer sans substance entre plusieurs réalisateurs et scénaristes. Cette postlogie aura décidé d'exister en choisissant de nier les conclusions du prédécesseur, de bout en bout (tout en ayant voulu lui rendre hommage ; quel paradoxe !). Vous voulez faire une suite à une saga alors que la réponse à sa problématique a déjà été apportée ? N'ignorez pas le prédécesseur pour recréer un conflit, mais honorez sa conclusion en montrant que le conflit d'origine peut être mieux résolu au travers d'une nouvelle histoire avec une fin encore plus parfaite !
    Mike GLT
    Mike GLT

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 2 critiques

    0,5
    Publiée le 20 décembre 2019
    Ce film est tout simplement un dernier coup de pelle infligé à la saga depuis le 7. C'est bien simple il n'y a aucun liens entre les 3 épisodes nouveaux , aucun fil conducteur qui tiens la route , les incohérences sont complètement hallucinantes ....on sautes de clichés à ressucier à manipulation désespérée de ce qui doit être un scénario avec des rallonges absolument inutiles et en plus non maîtrisées (incohérences ) . Le réalisateur n'a absolument rien compris à star wars , la force , le contexte etc ..on sent même que les scénaristes ne savaient tellement pas quoi faire qu'ils sont allés s'inspirer de mangas connus pour certaines choses. ....cette trilogie est une honte absolues et je le dis sans aucun dédain ou préjugés. Je constate juste que les "suite " du 21 ème siècle sont des massacres (Indiana Jones, star wars , jumanji , jurrassic , predator etc ) alors par pitié, laissez ces films cultes des 70/80 et 90's en paix et inventer de belles choses comme avatar et toutes mes louanges a robert zemekis qui a toujours refusé de vendre ou d'autoriser un suite à back To the futur, il y a encore des gens biens sur terre !
    Lilkeyve
    Lilkeyve

    Suivre son activité 13 abonnés Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 24 décembre 2019
    Quellle catastrophe.... Cette saga, dont la renaissance cataclysmique avec JJ Abrams et son episode VII s'achève donc avec une tentative désespérée de tout rattraper en assemblant des bribes d'histoire toutes plus ahurissantes les unes que les autres. On essaie absolument de plagier des morceaux qui ont marche dans chacun des 6 premiers films de la saga. Les dialogues sont toujours plus affreux. Une pensée aux acteurs qui grâce à cette trilogie vont perdre toute crédibilité dans le cinéma. Ce n'est pas de leur fait mais cela vient d'une réelle crise d'orgeuil d'un pauvre gars qui pense que Star Wars lui appartient et que l'ensemble des precepts définis dans 6 films sont faux. Seul Gareth Edwards a compris ce qu'est un Star Wars et la religion que cela impose. Bref, si vous ne voulez pas être déçu... Gardez votre argent
    Blues E.
    Blues E.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 24 décembre 2019
    Note sévère de ma part, mais je développe rapidement. Ce film, en tant que film SF pourrait être un film d'action et d'effets spéciaux sympa. Mais il s'appelle Star Wars, l'ascension de Skywalker, et là, je rejoins l'avis des fans, c'est un désordre sans nom. Une destruction. A croire effectivement que Disney se moque de cette superbe série devenue légendaire, au point de ne pas hésiter à la détruire si cela peut rapporter un gros bénéfice. En effet, Disney a peut être intelligemment pensé à une solution pour réunir les fans ( savamment orchestré avec la série the mandalorian ), les fans qui, comme moi, suivent cette saga depuis le début ( surtout au au début de années 80 avec l'ambiance et le côté magique qui allait avec ), les plus jeunes qui l'ont prise en cours et l'apprécient, et les moins jeunes, qui n'ont peut être pas vu les premiers et qui sont né à l'ère du tout numérique ( y en a-t-il un qui sait ce que c'est un Walkman à cassette? ). Qui se rappelle de ce film aux effets absolument incroyables avec des vaisseaux faits à l'aide de papiers, cartons, colle et ciseaux et qui a réussi à nous faire rêver? Eh oui, cette ambiance magique de l'époque, ces effets spéciaux absolument incroyables alors. Le genre de sensations qu'on n'a plus car aujourd'hui, il est admis dans notre inconscient que tout est possible avec la technologie actuelle. Même un amateur peut faire des trucs sympas. A l'époque, ce n'était pas le cas, on sortait à peine des Tarzan en noir et blanc et des John Wayne où les effets spéciaux se résumaient à des cascades, du ketchup et des balles à blanc. De ce fait, beaucoup de critiques négatives, dont la mienne, mais pourtant tout le monde va voir ce film. C'est peut être tout ce qui compte pour Disney, le nombre d'entrées, peu importe les critiques. Au contraire, elles feraient même l'effet inverse. Car combien vont aller voir ce film pour voir si les critiques négatives qu'ils ont lu s'avèrent vrai, ou pas? Et pourquoi? Vous savez, le "faut que je sache" comme dirait Bigard? Georges Lucas était un réalisateur passionné qui a mis des moyens incroyables pour réaliser un rêve. Disney est une entreprise à but très lucrative qui se sert d'un nom légendaire. Star Wars. Un peu comme un Stallone qui filme avec sa caméra perso et fait jouer son chien et ses potes pour réaliser le premier et le plus réussi des Rocky, versus le Rocky 4 en Russie qui est une grosse production américaine sans aucune âme. Là est la différence, et ça se voit. De ce fait, on a un film qui montre pleins de choses sympa pour les yeux, mais également remplis d'incohérences et de non-sens. Si en plus, on tente de faire le lien avec la saga Star Wars, alors pire sont les choses. L'impression que Star Wars a été détruit, l'impression qu'on a voulu rapidement se débarrasser de tout ce qui vient de Georges Lucas pour enfin être tranquille et faire quelque chose de nouveau, qui s'appellera toujours Star Wars, mais débarrassé des obligations et du respect de cette saga légendaire. Encore une fois, un film sympa si on ne sait pas quoi faire, de bons effets visuels, mais aucune cohérence en tant que tel. Je ne vais pas les re-citer, d'autres l'ont déjà fait. En plus, c'est une décevante destruction de la saga Star Wars. Et je trouve dommage que Georges Lucas ait vendu cette saga de cette façon, parce que les prochaines générations qui regarderons ces films dans le désordre, en commençant par le 9, par exemple, ne se laisseront pas immerger comme nous, les premiers l'avons fait. Et voilà comment Star Wars tombera dans l'oubli, ou deviendra, au mieux, une série à la sauce Netflix, mal jouée, pleine d'incohérences et de non-sens, mais où le spectateur sera content parce qu'on lui aura montré des trucs sympa. Allez hop, on sort un bébé Yoda du chapeau parce que ça va suffit à toucher la sensibilité des gens au point de masquer le reste, très pauvre et peu actif, peu constructif de la série, sans savoir de ce qu'on va faire de ce bébé, juste parce qu'une personne a eu cette idée géniale, on créé une mascotte en fait qui suffit à masquer tout le reste parfois chiant, histoire de faire des ventes en plus à Noël de cette figurine attendrissante, et elle l'est, vraiment, rien que ça, c'est un coup de génie. Puis, on touche l'inconscient des gens, en apportant un nouveau pouvoir, celui de jouer avec la vie et la mort, d'abord par le biais de ce bébé Yoda, mais ensuite dans cet opus 9. Et les deux sont très rapprochés, à tel point que ça discute, ça circule sur le net, et ça marche. T'as vu? L'épisode 7 de "the Mandalorian" fait le lien avec star Wars 9. Ah bon? Mince, faut que j'aille voir le film au cinéma. Les plus jeunes me critiqueront, et c'est normal, ils n'ont pas connu cette magie de l'époque. Le fautif est Georges. Autant je comprends qu'il ait voulu arrêter ce travail énorme et le revendre, autant il aurait du poser des conditions afin que son oeuvre ne soit pas détruite de cette façon. Imaginez qu'on détruise Goldorak pour en faire une suite tout aussi tordue? S'il y a des fans, ils me comprendrons. Mais cela explique pourquoi Goldorak reste un dessin animé culte. Parce qu'on n'y a jamais touché. Voilà pour mon ressenti.
    aurel depp
    aurel depp

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 4 critiques

    0,5
    Publiée le 18 décembre 2019
    Naif. Voilà la conclusion que je peux donner à cette "fin". Naif d'avoir pu croire que j'allais retrouver un Star Wars d'anthologie. Je suis totalement effondré depuis que je suis sorti de la salle. Pourtant il y a tellement moyen de faire une fin mémorable à la saga incontournable du 7ème art. Que de mauvais choix scénaristiques faits depuis l'épisode 7, choix que je défendais corps et âme car je suis un véritable fan et espérant de très bonnes choses pour ce 9. Je partais plein d'espoir, pensant aller voir LE film référence de l'ère Disney. Star wars s'est finalement totalement éteint. Quand il n'y a plus de respect aux prédécesseurs, là je ne peux plus tolérer. A quoi bon faire tout ce fan service qui ne plait pas aux fans. Faudra m'expliquer. Ce qui est le plus rageant, c'est que certains plans sont magnifiques. Mais ça ne peut sauver tout un film. On dirait une fin créée par quelqu'un qui a seulement lu un résumé de deux minutes sur la saga. Tout est déconstruit. Absolument tout. Que ce soit entre postlogie, trilogie et même prélogie. Rien n'est cohérent. Anakin est l'élu de la force. Ah, et bien non ça sera finalement spoiler: Rey . Et en plus ils ont osé mettre la scène qui m'a anéanti pour de bon: spoiler: Rey et Kylo ren qui s'embrassent. ... Bref, passons notre chemin et procédons de ce pas à un "oubliettes" de cette trilogie car elle n'en vaut vraiment pas la peine.
    ASNS R.
    ASNS R.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 2 critiques

    0,5
    Publiée le 18 décembre 2019
    spoiler: Le retour de Palpatine , Rey spoiler: qui est sa petite fille , je pourrais en citer plein,mais tout ça pour dire que c'est à mes yeux le pire star wars EVER qui ont jamais écrit. On se plaint de la prélogie, mais cette postologie, elle n'a aucun sens surtout depuis le 8. Cette trilogie est une mauvaise fan-fiction, a éviter pour tous les fans hardcore de Star Wars
    Nael
    Nael

    Suivre son activité 18 abonnés

    0,5
    Publiée le 18 décembre 2019
    Non mais sérieusement ?! C'est quoi ce film, une fan-fiction ?! Qui c'est dit que ce film va être génial et que cela va conclure la saga skywalker ?! le film est beau visuellement c'est bluffant, mais niveau scénario, euh non, c'est pas possible. spoiler: La scène Reylo était une fan fic de base mais là c'est pas possible. spoiler: Palpatine est en vie et on sait comment il a fait pour survivre de sa chute de l’étoile de la mort 2 spoiler: Rey est sa petite fille ...... PARDON ?! et les personnages secondaires qui sont chiant comme la mort, ils sont là, mais c'est tout. Pour moi, la vrai fin de la saga skywalker c'est l'épisode 6 et cela se complétait avec la naissance de vador dans la prelogie et avec son fils dans la trilogie originale et cette trilogie ne raconte rien et c'est bien dommage.
    Dylanmargotton
    Dylanmargotton

    Suivre son activité 2 abonnés

    0,5
    Publiée le 18 décembre 2019
    Tout va vite , trop vite. Ce film, comme l’ensemble de la trilogie dont-il marque la fin, à l’audace de nous proposer quelque chose de honteux. Sauf que cette fois-ci , c’est pire, tout va trop vite, les incohérences se comptent par dizaines, bref , on a l’impression d’assister à un blokbuster de mauvaise facture sauf que non, c’est Star Wars. L’ensemble est naïf, les personnages n’évoluent pas, ou trop vite, sont peu developpés, ne sont que des caricatures d’eux même en somme. Bref, durant tout le film on ne ressent rien sauf de la déception. Visuellement c’est correct, mais la fin est épiléptique. Musicalement, c’est du réchauffé , rien de nouveau. Scénartisiquement. C’est pire ..
    La G
    La G

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 15 critiques

    1,5
    Publiée le 22 décembre 2019
    Le film veut donner l’impression d’avoir un fond. Or, ce n’est pas le cas. C’est de la poudre aux yeux. On voit plein de lieux, lieux qui ne sont pas développés (là c’est la faute du 8 qui ne fait rien) auxquels on ne peut s’attacher. Les différents personnages présentés (daft punk girl, le nain craqueur, le petit robot) sont des personnages « tiroirs » : Ils ne sont pas réellement développés. Sur Snoke : On était déjà déçu dans le 8, mais là on atteint l’indécence. Snoke est en réalité un clone. Un clone ! Plusieurs Snoke dans des vases… et ça on le voit dans les cinq premières minutes du film. Une des rares innovations du 7 qu’était cette figure « menaçante » de Snoke (hologramme qui donne l’impression que c’est un géant) est annihilée. Si l’on avait appris qu’il était un véritable être vivant mais manipulé par l’esprit de l’empereur Palpatine cela aurait été cohérent. Décevant mais cohérent. Sur Palpatine et les 6ers films : Son retour est une facilité scénaristique. Certes, on se doute bien que la mort de Snoke dans l’horrible film de Rian Johnson provoque son retour mais quand même… son retour est une honte. « Les morts parlent. » sont les premiers mots du déroulant. Quelle fainéantise intellectuelle ! Il revient comme si de rien était. Il a donc survécu à sa chute de 500 mètres dans le retour du Jedi et se serait caché pendant plus de 30 ans ?! Pourquoi ? Pour faire son « dernier ordre ? C’est risible. Le fait qu’il ne soit pas mort [grâce à la technologie sith de clonage, évoquée par un troufion random de la résistance] dans le 6 est une insulte à la trilogie originale, à la prélogie et au personnage de Dark Vador qui finalement voit son but, sa construction ne servirent à rien. JJ Abrams a réussi à détruire les 6 premiers films. Anakin Skywalker « L’élu » qui « devait rétablir l’équilibre à travers de la force » n’a finalement rien fait. À la place c’est une Mary Sue sans charisme, qui dans un combat vide de sens et plat abat l’Empereur. Empereur qui quelques minutes plus tôt, grâce à ses nouveaux pouvoirs réussit à frapper à l’aide de sa foudre sith une flotte entière de vaisseaux située dans l’espace. Nous ne sommes pas dans Dragon Ball Z. Nous ne sommes pas dans le DC Universe. Dark Sidious n’est pas Sangoku. La force est dans ce nouveau Star Wars 9, absolument ruinée (c’était déjà le cas dans le 8). Qu’a t-il fait pour pouvoir voler les pouvoirs de ses adversaires ? Aurait-il apprit de nouveaux enseignements du côté obscur depuis l’épisode 6 ? Comment s’est-il constitué une flotte aussi monstrueuse ? Nous ne le savons pas. Des clones ? Des soutiens ? RAS. Rien est expliqué. Il peut également imiter des voix dans la tête. Bref, on a voulu le mettre dans ce film pour sauver les meubles. C’est raté. (en plus il révèle son plan à Rey alors que dans les épisodes 1,2,3 il arrive à duperl’ordre jedi tout entier) Sur le lien Rey – Palpatine : Rey est la petite-fille de l’empereur. On ne sait rien de l'enfant de Palpatine. Voici une nouvelle facilité scénaristique qui détruit le rôle de Vador dans le 6 puisque "Mary Sue" Ray bute Palpatine. Sur les SITHS : Le fait qu’ils soient centraux dans ce film est également une nouvelle incohérence absolument gigantesque. Dans les épisodes 7 et 8 les siths ne sont absolument pas mentionnés. Et là d’un seul coup, on leur met planète d’origine avec un nouveau nom made in TERRE DU MILIEU : EXEGOL. Cette planète aux éclairs trop dark est située dans les régions inconnues (au tien ! Un nouveau vol dans l’univers legends) abrite la base de Palpatine et des milieux de vaisseaux trop cheatés… Sur la force : La force c’est désormais de la magie. Kylo Ren et Rey peuvent attraper des objets à travers l’espace et le temps et même s’affronter. C’est tellement abusé comme pouvoir… Ren et Rey qui arrêtent des vaisseaux… Hum… cette impression d’odeur nauséabonde… Yoda, Obi-Wan, Windu, Vador, Maul ou Dokou ne seraient que des faibles ? Certes il faut prendre en compte le 8 avec Luke qui se téléporte en hologramme mais là c’est le stade supérieur. Luke qui soulève OKLM des vaisseaux alors qu’il est un fantôme de force, c’est quel sort ça ? Voldemort et Harry Potter ne l’a jamais fait quel déception. Rey se transforme en Sakura/Tsunade puisqu’elle peut soigner des plaies causées par sabre laser elle est trop forte alors qu’elle a 1 an de formation (merdique auprès de Luke puis Leïa). Ne reparlons pas des éclaires de Palpatine qui font 1 000 kilomètres c’est déjà assez dur comme ça. Les 6ers films sont insultés, enterrés… Sur Rey : Ce personnage est une injure à la cohérence même du LORE, de l’univers Star Wars. Une Mary Sue, surpuissante dès le départ, inventée pour faire plaisir aux SJW est la pire chose qui pouvait arriver à Star Wars. Sa maîtrise de la force est telle dans les deux épisodes précédents qu’on veut nous faire croire qu’elle a besoin de s’entraîner. Elle cours et saute dans la forêt et éprouve des difficultés contre des droïdes d’entraînements basiques alors, que rappelons-le, dans l’épisode 7 elle met une raclée à Kylo Ren qui serait ultra-puissant… + 1 incohérence. Son absence de charisme est également visible. Elle aurait pu réussir tout toute seule. C’est donc elle qui tue Palpatine. Pas Vador ? D’accord. Son baiser avec Ben Solo ne sert absolument à rien, n’est pas logique (0 développement de marques d’affections n’est montré) : c’est là pour faire plaisir aux enfants. Les deux dernières scènes films dans lesquelles elle apparaît sont deux doigts d’honneurs à la face de Star Wars. Elle fait de la luge ! DE LA LUGE ! Après avoir tué Palpatine, le gars qui a propagé la partout partout pendant 50 ans ! Nouvelle scène qui n’a pas de sens. Enfin, le fait qu’elle prenne le nom de « SKYWALKER » est la plus grosse erreur que pouvait faire le film. Le message derrière est ridicule. Et encore, une fois, c’est vide de sens. Il était temps que les Star Wars sur les skywalker se termine. Le titre « l’ascension des Skywalker » est complètement stupide. Sur Leïa : Sa mort est ridicule comme celle de Luke d’ailleurs. On veut nous faire croire qu’elle est une puissante maître jedi alors qu’au final, on n’a rien vu de tel. Un pauvre flash-back de 20 secondes (qui fait plus fan-service qu’autre chose) et c’est tout. On voit que Rey l’appel maître. On là voit regarder Rey qui court. Son personnage est horrible dans le 7, dans le 8 et dans le 9. Triste fin pour un personnage qui à perdu sa substance. Son lien maternelle envers Kylo Ren est absolument pas développé : on sait juste qu’elle l’aime parce que c’est son fils. 0 scène, 0 anecdote sur eux. C’est juste son fils rien de plus. Sur Finn : Quel supplice de voir son évolution. De héro intéressant (ex-stormtrooper c’est une excellente idée) dans le 7, à comic-relief dans le 8, il est ici au second plan. Il ne fait rien. Rien d’utile du moins. Aucun acte de bravoure digne d’un « personnage principal de Star Wars », sa relation avec Rey est ridicule. C’est un PNJ. Il ne sert à rien, à part montrer un ex-stormtrooper qui court après la meuf dont il est amoureux. Quelle déchéance. Détails : • Que fout Rose sur un champ de bataille alors qu’elle est bricoleuse ou agent de surface dans le 8 ? C’est ridicule. • On a voulu toute le long de la trilogie faire de Hux un personnage comique. Le résultat est navrant de malaise. • Les chevaliers de Ren sont des putains de PNJ dégueulassement nazes. Explosé en 2 minutes par Ben Solo blessé. 0 scène de combat avant ça. • Les alliés de la résistance sont tellement nombreux… pourquoi ne les avoir pas appelé avant ? • Le coup du « il y a un second vaisseau » pour expliquer pourquoi Chewbacca n’est pas mort c’est du foutage de gueule.
    Antonín Ja
    Antonín Ja

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 22 décembre 2019
    Je suis fan de Star Wars depuis toujours... Et cet trilogie Disney n'a rien à voir avec ce qui fait le sel de cet univers. On a l'impression de voir un spot publicitaire, un enchaînement de phrases "choc" à deux balles. Les personnages se perdent dans un frénésie narrative sans profondeur. À peine un élément narratif mis en place qu'il est immédiatement bousculé et remplacé par un autre... Rien n'a de conséquences. Tout est léger et c'est lourd ! Poe et Finn n'ont aucun relief. Tout comme certains perso Secondaires comme Jannah. C'est dommage car certaines idées auraient mérité un meilleur traitement. La diade de la force, les chevaliers de Ren, l'univers qui entoure le retour de Palpatine... Tout est expédié. JJ Abrahams est certainement un grand Fan... Mais pas des même choses que moi... Ou alors c'est un mauvais réalisateur... 😁 Je suis dégouté 😞
    Jeremy71
    Jeremy71

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 6 critiques

    0,5
    Publiée le 22 décembre 2019
    Donnez-nous du Mara Jade ! De l'Académie de Skywalker sur Yavin IV ! Du vrai Thrawn ! du C'baoth ! Du Kyle Katarn et Jan Ors ! Donnez-nous du VRAI STAR WARS ! Ral le bol de toute cette daube qu'on nous sert depuis des années !!!!!!!! Vous voulez connaître la véritable histoire, avec un véritable scénario, et de véritables personnages attachants ? Lisez "La croisade noire du Jedi fou" de Timothy Zahn, les véritables épisodes VII, VIII et IX, avec Luke Skywalker prêt à bientôt démarrer une nouvelle Académie Jedi sur Yavin IV, l'introduction du personnage de Mara Jade, Talon Karrde, un vrai couple Han/Léia, etc. Vous voulez du grand n'importe quoi ? Alors allez voir cet épisode IX de Disney. Après un VII copié-collé du IV (en beaucoup moins bon), et un VIII de Johnson plus que désastreux, voilà un IX tout simplement lamentable. On sent du début à la fin que JJ.Abrams (malgré ses déclarations "officielles") fait tout pour rattraper le "désastre Johnson"), et essayer de tout rétablir selon sa vision première. Mais, au final, Abrams ou Johnson, ça reste du Star Wars Disney, donc pas du VRAI Star Wars. Tout simplement. Rey toujours aussi inintéressante, Kylo Ren, le méchant qui a autant de charisme qu'une moule, du fan-service en veux-tu en voilà (trop, mal utilisé). Finn, Poe et compagnie, d'une platitude sans nom. L'Empereur a perdu de sa superbe. En même temps, recycler le grand méchant du VI comme ça, fallait pas s'attendre à du lourd. Aucune émotion, le film laisse de marbre. Juste une larme (une de plus après les litres déjà versées depuis longtemps) de voir ce que Star Wars est devenu. Restez avec les 6 premiers films. Restez avec le vrai univers étendu de l'époque Lucas, et mettez celui de Disney en "Légende". Il le vaut bien. Même plus que bien. RIP Star Wars. Sur ce, je retourne aux romans de Timothy Zahn avec le vrai Luke Skywalker, Mara Jade, et les autres.
    Yoan B.
    Yoan B.

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 10 critiques

    1,0
    Publiée le 23 décembre 2019
    Ce Star Wars 9 n'est pas réussi. Entre facilité d'écriture, fan service, et actions improbables je recommande pas ce Star Wars. Mais le point positif avec ces dernières années Star Wars à démontré une chose. On ne peut traiter une mythologie n'importe comment !
    Darkcrow65
    Darkcrow65

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 3 critiques

    0,5
    Publiée le 21 décembre 2019
    Rapidement et sans spoils. Cet épisode est profondément triste. Parce qu'il est le témoin de la détresse d un homme à boucler une trilogie morte née depuis le 7. Oubliez l idée de voir un développement correct et cohérent dans les films, oubliez l idée d'avoir des dialogues profonds et un minimum réfléchis, oubliez l'idée d avoir des réponses sans conséquences. La vérité est que Anakin Skywalker, Luke Skywalker, Han Solo, Leia, etc... ont contribué à ne rien faire d'important parce que la nouvelle trilogie s assoit sur les concepts de l Elu, sur Palpatine ( je préfère ne pas évoquer le pire anachronisme du film le concernant), sur la Force qui est un deus Ex Machina de JDRole, de la quête et du tefte défilants qui sonr désolants. Ce film est la démonstration se ce qu'on craignait. Une succession de films bâclés et sans filon qui massacre ses prédécesseurs par la raillerie, par le manque flagrant de connaissance en matière de la part des réas, et par une volonté de profit au détriment de quelque chose tenant la route. Ce film est une catastrophe, une catastrophe telle qu'elle entache irrémédiablement 3 trilogies. C est triste...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top