Mon AlloCiné
    Nos étoiles contraires
    note moyenne
    4,3
    13027 notes dont 1128 critiques
    40% (449 critiques)
    33% (370 critiques)
    16% (178 critiques)
    6% (73 critiques)
    3% (35 critiques)
    2% (23 critiques)
    Votre avis sur Nos étoiles contraires ?

    1128 critiques spectateurs

    cricridup91
    cricridup91

    Suivre son activité 10 abonnés

    5,0
    Publiée le 25 août 2014
    Le principale reproche fait par les critiques à "nos étoiles contraires" est de vouloir faire pleurer. Quand on veut faire un mélo difficile de résister à de tels arguments. On peut aussi reprocher à un film d'horreur de faire peur ou à une comédie de faire rire. Parfois, un peu agacé par mes lectures, j'ai le sentiment que la seule émotion qu'acceptent les Critiques au cinéma est l'ennui. Pleurer, pour ma part, était ma principale motivation pour aller voir "nos étoiles contraires" et je n'ai pas été déçu. J'aime le cinéma avant tout pour sa capacité à amplifier nos sentiments. La réussite de Josh Boone dans "nos étoiles contraires" est de nous faire croire à cette histoire hautement improbable. Il est bien aider pour cela par un excellent duo d'acteurs. Shailene Woodley est comme toujours incroyablement juste et émouvante mais le plus surprenant est Ansel Elgort. Médiocre dans Divergente, il commence d'abord par nous agacer avec ses airs de Patrick Swayze pour finalement nous faire fondre dans son choix d'être toujours désespérément optimiste..parfois jusqu'à la rupture. Alors oui, "nos étoiles contraires" fait pleurer; oui c'est une tragédie (comme la vie) dont on connait le dénouement mais c'est une tragédie qui paradoxalement vous rend heureux en vous disant en sortant du cinéma: "Putain que c'est bon d'être en vie".
    Bulles de Culture
    Bulles de Culture

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 223 critiques

    3,0
    Publiée le 5 septembre 2014
    Qu'il est difficile pour un réalisateur de faire un film sur la thématique du cancer. On lui reproche souvent de tomber dans une facilité en emportant d'emblée l'empathie du public sans réel apport artistique.Ne mentons pas, Nos étoiles contraires est un teen movie qui fait pleurer. Pour autant, en dépassant les préjugés, c'est un bon film. En effet, il sait instaurer une réflexion profonde sur des thématiques complexes. La plus touchante est celle liée au souvenir. Bien sûr, la peur de la mort est présente chez les deux personnages principaux. Pour autant, elle est dépassée par des considérations plus philosophiques. Hazel et Augustus savent qu'ils vont mourir, c'est une donnée qu'ils ont acceptée. Leur principale peur est alors l'oubli. Une fois qu'ils auront disparu, leurs proches vont-ils les oublier ? Ces derniers, vont-ils passer à autre chose, ce qui signifierait une deuxième mort pour les protagonistes ?Aussi, on vous conseille de ne pas avoir d'à priori sur ce film mais de vous laisser entrainer par cette histoire touchante, empreinte d'une triste réalité. On en ressort étrangement revigoré, comme si on avait mis de côté les petits tracas du quotidien.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 26 août 2014
    En allant voir ce genre de films, on sait d'avance ce à quoi on va avoir droit... En ce qui me concerne, Des évènements familiaux récents (le décès d'un proche -- 34 ans, mélanome ayant métastasé au cerveau -- eh oui, ça n'arrive pas que chez les autres !) m'ont fragilisé par rapport à de telles histoires. J'étais donc plutôt sur la défensive au début du film... Je m'attendais à une sorte "Love Story" en double, avec une énorme masse de pathos bien larmoyant et du drame familial dans pratiquement toutes les scènes. Eh bien non ! Ce film, qui ne nie rien de la maladie des deux principaux héros, de leur désarroi et de leur révolte, personnellement et familialement, porte à bout de bras une énorme cargaison d'optimisme, de joie de vivre, d'amitié, d'amour, de sensibilité et d'espoir. C'est beau d'un bout à l'autre, Les personnages sont attachants, sensibles et très crédibles, les acteurs qui les incarnent sont lumineux et, même si la fin n'est pas vraiment positive, il se dégage de tout cela une belle leçon d'espoir. J'ai attribué 5 étoiles à ce film essentiellement parce qu'il montre sans fioritures excessives que l'Amour peut transcender des situations incompréhensiblement injustes et révoltantes. Et, même si j'ai été par moments un peu submergé par l'émotion, je suis sorti émerveillé de la salle. Allez voir ce film, c'est magnifique.
    Minestronette
    Minestronette

    Suivre son activité 7 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 25 août 2014
    J'ai pu lire des avis très mauvais sur ce film, sous prétexte que ce n'était pas crédible, trop commercial, etc/Sauf que je ne suis pas d'accord ! Pour ma part j'ai été vraiment très émue par ce film plus que par aucun autre, car il a su me retransmettre plus d'émotions que peu de films sont capables de transmettre !J'ai lu le livre, bien avant le film, qui est lui, un chef d'œuvre, les citations sont inoubliables, les personnages sont attachants et la plume de l'auteur est juste addictive. Adapter un livre pareil n'est pas une mince affaire, et Josh Boon a réussi. C'est notamment grâce aux acteurs, Shailene Woodley et Ansel Elgort, au sommet !Bref, une magnifique adaptation que vous DEVEZ voir !
    Ewen Blake
    Ewen Blake

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 427 critiques

    4,0
    Publiée le 19 mai 2015
    Un mélo feel-good movie ! C'est vous dire la performance (et le clientélisme) de ce film ! Une histoire d'amour entre deux adolescents atteints d'un cancer ne part pas pour faire dans la dentelle mais j'ai beaucoup aimé la première partie justement parce qu'elle est optimiste et sincère. Les 45 premières minutes sont bien écrites, les dialogues sonnent justes et The Fault in our Stars tente avec succès de limiter le pathos inhérent à son sujet. Il peut remercier pour cela ses deux excellents acteurs même si j'ai regretté que le couple soit aussi déséquilibré : les meilleures répliques et idées revenant quasi systématiquement à Gus. Le film continue ensuite en perdant en originalité ce qu'il gagne en pathos, voir en guimauve (la tête d'Augustus quand il découvre la robe bleue !). En fait c'est tout le voyage à Amsterdam qui ne tient pas ses promesses en enchaînant les scènes inutiles (le repas et les "étoiles dans la bouteille" whaaa), longuettes (la visite de la maison d'Anne Franck) voir maladroite : lorsque l’hôtesse demande à Gus de ne pas fumer dans l'avion. J'avais déjà trouvé ridicule une première fois cette justification métaphorique mais sa répétition dans un autre cadre face à un adulte l'est encore davantage. On se demande aussi quel est l'intérêt du personnage de Lidewij dans le film ? Le voyage est tout de même sauvé par la performance de Defoe dans un rôle d'écrivain (un brin caricatural) alors que l'annonce du rebondissement (que l'on avait pas du tout vu venir) précipite un final décevant. The fault in our stars est finalement un produit à la fois original et calibré dont la sincérité et l'originalité de la première partie est permet la création d'une émotion difficile à nier mais qui écrase une seconde partie moins réussit. La morale peut enfin sembler culcul mais elle a le mérite d'envoyer un message intelligent et pertinent à l'heure de Facebook : mieux vaut être aimé profondément par peu qu'admiré superficiellement par la foule. Un film à voir mais regardez aussi Restless de Gus Van Sant, il est encore meilleur. Une scène : "and we as adults, we pity this".
    Sylvain. V
    Sylvain. V

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 88 critiques

    5,0
    Publiée le 30 avril 2015
    Le principe est de réaliser un film de romance entre deux personnes. Ont-ils réussi ? Oui ! Nos étoiles contraires est un excellent film, rempli d'humour. Un scènario émouvant, une mise en scène mieux que réussi. Josh Boone n'est pas très connu mais il s'est réaliser des films de romance, comme il nous la montré en réalisant Stuck in Love en 2013. Franchement, le film est très divertissant, on s'ennui pas a le regarder. L'héroïne de Divergente, endosse une fille malade d'un cancer, ce rôle lui va a merveille ainsi que les autres acteurs. Le meilleur film de romance de l'année 2014 : " Nos étoiles contraires ". Une merveille ! 5/5 *****
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 697 abonnés Lire ses 611 critiques

    4,0
    Publiée le 29 août 2014
    C'est un paquet de mouchoirs dans les mains que les spectateurs ont sorti de la salle noire en voyant Nos étoiles contraires. Mais attention, pleurer dans un film ne signifie pas que le film est réussi. Le film de Josh Boone est réussi parce qu'il est cinglant, drôle, attachant et touchant. Parce que ses protagonistes, principalement Hazel, sont délicieusement cyniques et réalistes. spoiler: Ils ne nous laissent pas croire naïvement qu'ils survivront à la fin de ce film. Les personnages secondaires sont également adorables. La chose qui était la plus inquiétante avec The Fault in Our Stars c'était qu'il prenne une tendance fleur bleue. Même si l'oeuvre est beaucoup moins cucul que bien d'autres avant elle, il persiste tout de même certains clichés. L'efficacité perdure puisqu'on s'adresse à une audience qui aime le cliché, qui apprécie les textos mignons que s'envoient les deux amoureux, leur premier baiser dans des circonstances hérétiques, et spoiler: le fait que leur amour traversera la mort. Nos étoiles contraires est efficace et sera très certainement le Promenade inoubliable d'une nouvelle génération. Les rires et surtout les larmes sont au rendez-vous devant ce film pleins d'émotions. Émouvant.
    maximemaxf
    maximemaxf

    Suivre son activité 282 abonnés Lire ses 160 critiques

    4,0
    Publiée le 1 septembre 2014
    "Nos étoiles contraires" est l’adaptation d’un roman de John Boone, que je n’ais pas encore lu pour le moment, racontant une histoire qui est censée être destiné au jeune public mais qui a une vision pourtant mature sur le sujet qu’il traite, à savoir la vie des cancéreux et la façon dont ils le vivent à travers une histoire d’amour entre deux jeunes adultes, Azel et Augustus. Etant donné que ce film est adapté d’un roman qui, apparemment, a eu un énorme succès, je suis presque convaincu que la major partie du public qui a été voir ce film sont des lecteurs et des fans du romans, ce qui explique une note aussi élevé pour ce film. D’ailleurs ce n’est pas la première fois que ça arrive qu’un film soit sur-noté grâce aux fans du matériau d’origine, certains films "Twilight" sont largement surestimé à cause de son public que les détracteurs de la saga comme moi surnomment les Twilettes, ou encore "Divergente" qui est considéré comme un film de SF avec un univers prometteur mais à potentiel gâché qui attire principalement le même genre de public que celui de la saga de livres "Twilight". Pour en revenir à "Nos étoiles contraires"... ben le problème est le même, pour avoir 4.5 de moyenne de la part des spectateurs d’Allociné c’est forcément qu’il y a une explication quelque part, les fans et ceux qui ont vu une adaptation du roman sur grand écran. La seconde explication, c’est probablement Shailene Woodley qui interprétait Tris dans le premier opus de "Divergente", une actrice que je voyais pour la première fois à l’écran puisque je n’ais pas encore pu voir à l’œuvre auparavant. Mais est-ce que ça veut dire que le film est mauvais ou ne mérite pas son succès pour autant ? Certainement pas, en fait j’irais même jusqu’à dire que ce film mérite amplement d’être visionné ne serait-ce qu’une fois parce qu’il a quelque chose à apprendre, il n’est pas parfait et ce n’est probablement pas le film de 2014, mais le film est suffisamment bon pour me donner envie de lire le livre qu’il adapte au cinéma. Shailene Woodley était juste, très naturelle et bouleversante dans le rôle d’une jeune femme atteinte du cancer des poumons et c’était ma première raison pour aller voir ce film avec l’envie de découvrir une histoire d’amour entre deux jeunes adultes cancéreux auxquels s’attacher. Ansel Elgort m’est beaucoup plus inconnu, on m’a dit qu’il avait un rôle énervant et médiocre dans "Divergente", ici il énerve un peu au départ avec ses airs de tombeur idéaliste, mais très vite il devient sympathique et l’acteur arrive à émouvoir grâce à son personnage qui reste optimiste malgré les épreuves dramatiques qui lui sont imposés. Willem Defoe était excellemment détestable dans le rôle qu’il interprétait, Nat Wolff était très touchant lui aussi, et enfin Laura Dern et Sam Trammel étaient touchant eux aussi, les personnages du film sont digne d’un long-métrage Tire-Larme mais ils sont ce que chacun est censée être. Azel et Augustus se sont rencontrés dans un club de soutien aux gens atteint d’un cancer, ce sont deux jeunes adultes qui vivent avec leurs maladies en sachant qu’ils peuvent mourir du jour au lendemain, donc ils profitent le plus possible de l’instant présent, et c’est principalement ça le point fort du film, on veut voir comment ils vont vivre l'instant présent en espérant que leur histoire aille jusqu'au bout. Même si dans la bande-annonce ils ont l’air un peu tête à claque et niais, le film montre qu’on ne doit pas se fier à la bande-annonce ou la publicité autour du film. Les deux personnages principaux sont attachants et tout est fait pour qu’on s’identifie à eux d’une façon ou d’une autre, leur histoire garde en général un côté classique mais avec des péripéties intéressantes et de l’originalité dans le concept, celui d’une romance entre deux jeunes adultes atteint du cancer et qui risque de voir leur vie s’éteindre à tout instant. La musique de Katrina Schiller est une bonne accompagnatrice ainsi que les chansons choisis en fonction des scènes, mais pour un film qui se veut tire-larme je n’ais pas versé de larme pour autant, ne vous méprenez pas ! J’ais été ému, et même touché par le message que ce film veut faire passer et je dirais même que c’est tant mieux, parfois il faut mieux réussir à émouvoir le spectateur sans forcément le pousser aux larmes plutôt que de vouloir le forcer à pleurer pour les personnages. Mais j’y pense, j’ais dis que ce film était surestimé un peu plus tôt, alors autant expliquer pourquoi. Premièrement, certaines répliques ne font pas naturel du tout et font tâche à l’authenticité des personnages principaux, ils ont conscience que la vie n’est pas éternelle et qu’ils vont très probablement y passer bientôt donc il est normal de les voir s’interroger sur certaines choses comme la peur d’être oublié par ses proches une fois qu’on sera mort et certaines répliques collent très bien avec leur personnalité et leur état d’esprit, mais pour d’autres ça fait beaucoup trop mature pour qu’on puisse croire que ça viennent d’Azel ou d’Augustus. Par exemple, dans la bande-annonce Augustus dis ceci « Dans la vie on souffre, on n’a pas le choix. Mais on peut choisir qui nous fait souffrir », est-ce que je suis le seul à trouver ça bizarre venant de la bouche d’un jeune homme de 20 ans ? Je veux bien qu’on rende précoce les adolescents pour les rendre plus mature, mais quel intérêt si il n’y a plus de naturel ou si ça paraît forcé ? Cela ne rend pas le film plus réaliste, ce serait plutôt le contraire. Après, et je ne dis pas ça parce que je suis un homme, le fait qu’on soit un homme ou une femme ne nous empêche pas d’apprécier une belle histoire d’amour ou n’importe quelle registre cinématographique, mais certains passages font clairement cul cul et cliché pour au final devenir niais et gênant. En principe, ce souci vient des dialogues qui font trop adulte pour les deux principaux personnages, mais certaines scènes sentent le déjà-vu, comme celle ou spoiler: Azel et Augustus visitent un musée et une fois au sommet après un effort difficile pour Azel, ils finissent par se jeter dans les bras pour s’embrasser pendant que les quelques spectateurs les acclament et qu’on ait quelques commentaires à leur propos comme « oh, ils sont trop mignon »… j’essai pas de dramatiser moins point de vue, je dis juste que selon moi ce genre de moment ne rend pas la romance plus attachante et les personnages plus agréable, ça rend leur histoire d’amour niaiseux et c’est pas ce que je cherche dans une histoire d’amour. Mais malgré ça, leur romance marche du tonnerre et elle est très réussis dans l’ensemble, malgré quelques petits clichés par moment, les personnages apprennent à se connaître et par conséquent on apprend à les connaître, les relations entre les protagonistes sont parfaitement réussis et maîtrisés que ce soit celle entre Azel et ses parents, celle entre Augustus et le père d’Azel, et bien sur celle entre Azel et Augustus, la mise en scène de Josh Green fonctionne très bien et même si je ne considère pas ce film comme un tire-larme, il y a des scènes qui arriveront à faire pleurer les plus émotives et à être mémorable. Pour conclure : ce film a beau être surestimé par les spectateurs et les notes, on y trouve quelques stéréotype de romance assez lourd et certaines répliques qui ne collent pas aux deux amoureux, le voir est une très bonne expérience, car on se dit en sortant de la salle que notre vie vaut la peine d’être vécu et nous apporte une réflexion importante par rapport aux protagonistes et à leur situation quotidienne. Et ce film est plus qu'assez bon pour donner envie de lire le livre pour ceux qui ne l’ont pas encore lu, en tout cas pour ma part ça me donne envie de lire le Best-seller de John Boone.
    Marvellous
    Marvellous

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 42 critiques

    4,5
    Publiée le 29 octobre 2014
    Un très bon film avec une histoire d'amour classique mais très bien réussie. les acteurs sont excellents, autant Shailene Woodley ("Divergente") magnifique comme toujours que Gus et Isaac. La bande originale est parfois trop omniprésente et ne se détache pas du film. Dommage... Mais pour le reste c'est excellent. Le film nous tient en haleine. j'étais persuadé jusqu'à la fin spoiler: que le malheur allait s'abattre sur Azel en la faisant mourir avant Gus mais je me suis trompé . "Nos Etoiles Contraires" parle d'un thème pas forcément facile à aborder. En effet, le cancer est devenu omni-présent dans la vie quotidienne et les adolescents continuent à être touchés... C'est donc pour cela que l'on suit les aventures amoureuses d'une adolescente spoiler: qui sait déjà qu'elle est condamnée à cause de son cancer. Le réalisateur livre ici une prestation époustouflante en réussissant à merveille à transposer le livre à l'adaptation, du moins de mon humble avis. Je ne vois pas comment on ne pourrait pas aimer le film. Certes même si l'action n'est pas présente (sans blague ? me direz-vous !) les films romantiques ne sont pas pour autant rejetés du cinéma. J'ai toujours aimé ces films (mais seulement lorsqu'ils sont bien fait et pas trop énervant tellement c'est lent) et je ne cache pas que celui ci m'a surpris. Je m'attendais à un bon film et j'ai eu un très bon film. "Nos Etoiles Contraires" est touchant, captivant et surprenant. Je le conseille à tout amateur de films romantiques !
    alexa99
    alexa99

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 8 critiques

    1,5
    Publiée le 17 septembre 2014
    Que la Mort est belle, que les malades sont beaux dans la souffrance.ET Bien NON!NON.J'ai une maladie génétique qui m'emporte inexorablement en déclinant.Mais on ne décline pas comme dans le film, essayez d'embrasser votre mari,pour ma part pour un petit baiser,je dois souvent le faire attendre 5 mn pour que je reprenne mon souffle alors un french kiss ,oublié depuis longtemps.On voit l'héroine monter les marches avec sa petite bouteille, et bien pour ma part quand j'ai monté 10 marches,il me faut dix minutes pour reprendre mon souffle et en émettant des râles (c'est pas glamour).Quand vous avez mangé,il est inutile de vouloir débarrasser la table ou étendre le linge,il faut beaucoup d'oxygène pour digérer.Elle a les ongles vernis et en plus en sombre, il faut savoir que les médecins examinent vos ongles car cela leur donnent des indications Donc on les laisse naturels. Et puis, quand vos poumons sont sévèrement atteints,il y a une toux persistante à la moindre irritation( je ne vais jamais en terrasse au café,car quand quelqu'un fume,je peux tousser pendant 48 h) les fumeurs ne peuvent se douter de la souffrance qu'ils peuvent nous occasionner involontairement. Et le nez qui coule, j'ai toujours un morceau d'essuie-tout sur moi,et discrêtement je m'essuie, cela ne se remarque pas, mais moi je le vis Si j'écris ,ce n'est pas pour vous apitoyer, chacun porte sa croix mais des films dans ce genre c'est pour faire pleurer et faire du fric alors qu'on pourrait se servir de la réalité avec les émotions que l'on éprouve tous.On est obligé d'accepter son mal et faire avec avec les bons et les mauvais sentiments qui animent le malade et son entourage,on n'est pas des saints.Ce film est bien trop loin de notre réalité,nous on est vivant oui encore. J'ai regretté d'avoir été voir ce film car je ne pensais pas que l'on puisse traîter la maladie si loin de l'humain
    Louis V
    Louis V

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 138 critiques

    1,0
    Publiée le 29 août 2014
    C'est ça le pur chef-d'oeuvre qui émeut les jeunes générations américaines ? Au grand désarroi de son auteur ( John Green ) , on confie à un réalisateur incompétent une production plutôt réussie . '' Our fault in the stars '' ou encore '' Nos étoiles contraires'' pour la vf , est un insipide ramassis de ce que l'on peut trouver de pire dans une comédie romantique ( mention spéciale pour la bande son ) , lubrifié par un chantage émotionnel écœurant basé sur une maladie ravageuse aux Etats Unis comme en Europe, le cancer : Loin donc, du merveilleux scénario imaginé par John Green qui lui avait eut la sagesse de doser en sorte que son oeuvre soit à la fois crédible , émouvante et que les personnages malgré leur maladie restaient humains . Ici , imperméabilité à la crédibilité sauf pour le jeu des deux acteurs principaux tombés bien malgré eux au milieu de ce désastreux mélo à l'eau de rose ...
    Maelle V
    Maelle V

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 19 critiques

    5,0
    Publiée le 4 septembre 2014
    Je n'ai pas de mots. c'est vraiment un film génial. il nous fait rêver, pleurer, rire... il nous montre ce qu'est la vie. je suis sortie bouleversée. Conseil, prévoyez un paquet de mouchoirs (ou deux), ça pourrait vous être utile.
    maxence T.
    maxence T.

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 2 critiques

    3,5
    Publiée le 12 mai 2015
    "Nos étoiles contraires" réalisé par Josh Boone est un film particulièrement émouvant qui se démarque parfaitement d'autres tragédies romantiques. Un film drôle, attachant et réaliste qui aurai put être tellement mieux si il ne souffrait pas de grosses coupures de rythmes ainsi que de problèmes d'écritures. Une réalisation très simple qui offre des plans variés et bien cadrés, une mise en scène simpliste qui vaut se qu'elle vaut et des dialogues.....beaucoup moins clichés qu'a se que je m'attendais. Les acteurs Shailene Woodley(Divergente1&2),Ansel Elgort(Divergente) et Nat Wolff(Mauvaises fréquentations) sont vraiment excellents et incarnent leur personnage merveilleusement. Le scénario est certes simple, mais il est très bien interprété et l'envie de connaitre toute l'histoire des protagonistes principaux est présente. Aucune maladresse n'est faite sur les cancers même après toutes les "vannes" destinés à Hazel Grace de la part de son amoureux qui on peut le dire.....à le sens de l'humour. Le film est drôle qu'en il le faut et triste qu'en il doit être triste. J'ai crus comprendre que la presse à eut du mal avec ce film pour seul prétexte que la fin à été construite dans le seul but de faire décrocher une larme au spectateur(drôle de reproche), surtout que cet fin est surement le meilleur atout du film, elle fait oublier tous les défauts et les facilités scénaristiques que prends le film par moment. Oui dans ce "Nos étoiles contraires" il y a des défauts biens trop présents pour ne pas pouvoir être oubliables: les répétitions , les longueurs, les dialogues quelques fois assez peu croyables ou encore même comme je le disais les grosse facilités scénaristiques qui n'ont que pour seul but de faire une histoire cohérente.Un très beau moment à passer si on oublie tous les malheureux défauts avec une dernière demie-heure absolument magique de sens qui je dois l'avouer m'a mis au bord des larmes.
    Nanda961
    Nanda961

    Suivre son activité 1 abonné

    2,0
    Publiée le 4 septembre 2014
    Non, je n'ai pas vraiment aimé ce film. C'est un film pour adolescents, sur la fulgurance du sentiment amoureux. Cela aurait pu être intéressant et philosophique face au problème de la maladie, du cancer et finalement de la mort mais pour moi c'est raté. Le passage chez l'écrivain à Amsterdam, pathétique et cruel sans profondeur et la visite au musée Anne Franck, lourd de clichés et carrément déplacé. L'actrice avec son appareil respiratoire tire un peu son épingle du jeu, j'attend de la voir dans d'autres films, qu'elle ne se trompe pas de réalisateur si elle peut. Il paraît qu'il fallait se préparer à pleurer et bien rien du tout, une daube. 2/5 quand même parce que mon épouse à un peu mieux aimé que moi.
    JimBo Lebowski
    JimBo Lebowski

    Suivre son activité 234 abonnés Lire ses 295 critiques

    1,5
    Publiée le 23 août 2014
    Me voilà relancé dans une séance masochiste d'un film que je ne voulais absolument pas voir car je savais à quoi m'attendre ou presque, un truc larmoyant et super académique, et ça n'a pas loupé. Annoncé comme un film phénomène "Nos étoiles contraires" suscitait les attentes d'une communauté de fans armée de paquets de mouchoirs qui après avoir dévoré le bouquin de John Green se sont précipités par horde pour découvrir cette adaptation ciné, avec en plus la coqueluche Shailene Woodley en tête d'affiche. J'ai découvert cette actrice dans "Divergente" où elle avait presque réussi à me faire oublier mes préjugés la concernant, la voici cette fois dans un registre dramatique, tuyau respiratoire dans le nez, jouant le rôle d'une cancéreuse rencontrant son âme sœur, lui aussi en phase terminale. Le film est confié au jeune et inexpérimenté Josh Boone qui dirige là son deuxième long métrage avec comme mission de faire un truc bien conformiste, lisse, touchant et tout public, une romance quoi. Perso j'aime pas vraiment les romances malheureusement, mis à part des exceptions comme "Eternal Sunshine of the Spotless Mind", et j'espérais pourquoi pas être surpris ... mais non, le film est trop prévisible dès les premières minutes et les clichés des codes tournent à plein régime, de la musique douce masquant la pauvreté de la mise en scène aux dialogues niais et explicitement moraux. Le personnage de Hazel n'est pas franchement travaillé, on a un mal de chien à avoir de l'empathie pour elle, ou alors suis je un monstre sans cœur, mais elle n'inspire pas une détresse quelconque face à sa propre mort, et même si le thème de cet espoir sacralisé est dépeint tout le long avec un certaine intention il en devient agaçant par la naïveté de son développement. Boone suggère la maladie sans toutefois en dévoiler l'aspect le plus brut, comme lors de cette scène où Hazel après une insuffisance respiratoire est emmenée à l'hôpital, plutôt que de nous faire vivre l'instant par une mise en scène plus ou moins réaliste et percutante le réalisateur choisi le ralenti avec une musique émotionnelle, c'est juste totalement gâché et bidon (en plus Laura Dern est au casting, c'était l'occasion de faire briller l'ex muse de David Lynch, mais non ...) . Le film manque clairement de sincérité, ça tombe d'avantage dans le bon sentiment gratuit, ça sonne faux, comme lors du baiser presque surréaliste dans la maison d'Anne Frank où la réaction des gens autour d'eux est complètement théâtrale, beaucoup de passages sont similaires, et même lorsqu'un moment peut devenir touchant on nous recolle une dose de violon, c'est juste insupportable, c'est vouloir instrumentaliser les sentiments et je déteste ça. Et puis on n'échappe pas au côté tire-larmes dans le dernier quart d'heure, où même le seul et unique personnage intéressant interprété par Willem Dafoe est décrédibilisé, rien à faire ... "Nos étoiles contraires" nous donnes ce qu'il promet, c'est à dire un film pathos manquant cruellement de sincérité et d'authenticité, tout y est faussement démontré, la maladie est presque banalisée, une histoire et un cinéma qui plaira aux jeunes adolescents candides où à un public conciliant.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top