Mon Allociné
Jodorowsky's Dune
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
4,3 318 notes dont 30 critiques
33% 10 critiques 37% 11 critiques 30% 9 critiques 0% 0 critique 0% 0 critique 0% 0 critique

30 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus utiles
WardStradlater

Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 471 critiques

3,5Bien • Publiée le 18/02/2015

Magnifique documentaire sur le cinéma, très bien monté, avec une progression linéaire et une certaine authenticité de la part des interviewés. Connaissant Jodorowsky, ainsi que les autres artistes qui ont travaillé avec lui sur le projet, le documentaire réussit ce tour de force à nous faire voir et imaginer ce qu'aurait pu être ce Dune. L'autre tour de force de ce documentaire, c'est également d'ouvrir une fenêtre sur l'intimité et le "monde" dans lequel vivent ces gens. On peut y voir des "poètes", des "illustrateurs", des "musiciens", etc. vivant dans un confort et un monde complètement déconnecté des réalités. Jorodowsky s'affiche alors en tant que gourou, un Dieu, ayant le mépris et le culot de croire qu'il détient là un objet nécessaire - voire vital - à l'humanité! Voyageant sans cesse, virevoltant d'un hôtel de luxe vers un restaurant de luxe, coupé des réalités, tout un monde de nantis pensant apporter la lumière à l'Humanité.

this is my movies

Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 2 243 critiques

4,0Très bien • Publiée le 30/03/2016

Un docu hyper intéressant, passionnant et très bien illustré sur un film mythique qui n'a jamais vu le jour. Le réalisateur revient sur la genèse d'un film conçu par un artiste libre dans une époque débridée pour offrir une expérience visionnaire. Quand on se dit qu'il ne manquait que 5 M$ pour finaliser le tout, on se dit que c'est bien bête. Le docu arrive à donner vie à ce rêve inachevé par la grâce de quelques animations qui donnent du relief aux mondes, aux machines, aux personnages crées par les différents artistes ayant collaborés avec Jodorowsky. Par contre, on verse parfois dans la mégalomanie, l'égocentrisme et chaque intervenant essaie de tirer le couverture à lui (comme N. Winding Refn qui commence à révéler au monde entier qu'il est doté d'un melon assez volumineux) tandis que la remise en question peine un peu à faire jour. C'est toutefois un film magnifique, indispensable et parfois poignant qui nous offre quelques minutes de bonheur cinématographique assez rares et qui parvient presque à nous faire toucher du doigt le rêve et ses répercussions. D'autres critiques à lire sur http://thisismymovies.over-blog.com/

HT29

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 50 critiques

4,5Excellent • Publiée le 21/03/2016

Il y a d'abord le almost-making of de ce qui a failli être l'un des plus grands films de l'histoire du Cinéma. Il y a par-dessus cela une belle ode à l'audace et à la créativité. Mais le plus poignant, c'est une profonde réflexion sur le Sens que l'on pourrait donner à toute aventure entrepreneuriale, aussi folle puisse-t-elle paraître...

landofshit0

Suivre son activité 98 abonnés Lire ses 1 615 critiques

3,5Bien • Publiée le 21/01/2015

Comme tout bon doc qui s’attaque à un sujet dont il ne reste que des souvenirs ceux-ci risquent d’être idéalisés. Le dune de Jodorowsky a certainement une grosse part d’idéalisation, fait part les principaux concepteurs graphique ayants bossé sur le projet. Et quand on voit les dessins réalisés par Moebius pour le storyboard, on se demande tout de même si les costumes qui marchent très bien en bd n'auraient pas été tout de même un peu kitch sur des acteurs. On se le demande d'autant plus qu'à la fin du doc, un parallèle est fait entre le projet dune et les films qu'il inspira, parmi eux figure star wars, flash grodon et les maitres de l'univers. Même si on ne peut jurer de rien la question reste présente, elle l'est d'autant plus quand on voit le résultat du dune de Lynch, aux effets spéciaux limités. La version de dune de Jodorowsky était bien plus ambitieuse que celle de Lynch, c'était le titanic un truc colossal, qui lui aussi à finit par sombrer.

JimBo Lebowski

Suivre son activité 149 abonnés Lire ses 545 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 30/08/2014

Ce documentaire est l'histoire d'un rêve, un merveilleux rêve, mais comme tout rêve le réveil peut être brutal et parfois cruel pour à nouveau basculer vers la réalité ... Ce rêve est celui d'Alejandro Jodorowsky, cinéaste chilien à l'ambition démesurée, en 1974 il veut le réaliser, le matérialiser, en faire sa pièce maîtresse, cette œuvre c'est "Dune". Jodorowsky nous reçoit intimement dans son appartement, il sort un énorme bouquin et le pose sur la table, tout son projet est là, des milliers de croquis sous forme de storyboards détaillés, de peintures magistrales, de dessins minutieux, un véritable graal. Il se remémore cette entreprise folle, de son admiration pour le livre de Herbert, de son désir d'éveiller les consciences, de sacraliser le cinéma, "Dune" devait être littéralement son Dieu cinématographique. Jodo était connu au début des années 70 pour ses films extrêmement singuliers et avant-gardistes, il avait donné un ton hautement surréaliste au septième art, remplissant les salles pour les fameuses séances "Midnight Movies" aux États-Unis, résonant jusqu'en Europe où il connu un franc succès. Sa rencontre avec le producteur français Michel Seydoux a été le point de départ du projet, puis il commença à recruter ses "warriors" comme il les appelle pour débuter son périple, il engage les meilleurs de l'époque dans leur domaine comme les designers Moebius, Dan O'Bannon et H.G. Giger (les pères du futur Alien), ainsi que les musiciens Pink Floyd et Magma pour la bande son, rien que ça ... (bave). L'ambition de Jodorowsky est tout simplement dingue, il croit en son art et en son destin, n'hésitant pas à faire des choix tranchés si le courant ne passe pas et que les personnes ne sont pas en adéquation avec son processus créatif (genre larguer Douglas Trumbull, le concepteur des FX de "2001" sur un coup de tête fallait le faire ...), sa devise "d'abord l'art, ensuite la technique". Et plus le projet avance plus il grossit en terme de qualité, les idées pétillent comme du pop corn, l'esprit de Jodo part dans toutes les directions, tellement que ses collaborateurs commencent à se demander si un tel projet est réalisable, car passer de la théorie à la pratique c'est une autre paire de manche, mais il parait extrêmement confiant. Les infographies du documentaire sont justes fabuleuses, j'ai été émerveillé de voir ses croquis en animation, comme l'élaboration du plan séquence d'introduction, du pur génie. Les astuces typographiques suffisent pour entrer dans l'univers de son "Dune", on peut largement imaginer un film à la hauteur de "Star Wars", qui lui n'est toujours pas réalisé à l'époque, il aurait pu même le surpasser qui sait ... Ensuite niveau casting alors là c'est carrément jouissif au possible, entre Salvador Dali en empereur de la Galaxie, Orson Welles en baron Harkonnen en passant par Mick Jagger en Feyd-Rautha, on reste les yeux écarquillés en souriant frénétiquement, de plus les anecdotes sont justes géniales et savoureuses (notamment celle de Dali et ce petit jeu malicieux entre confrères surréalistes). Tout semble prêt et sur la bonne voie, mais tout paraît trop beau, et le rêve va malheureusement basculer à cause de la crainte des studios hollywoodiens envers le personnage de Jodorowsky, tellement aux antipodes de leur buisness, confier un si énorme projet à un tel excentrique les a définitivement rebutés, rien à faire, tout s'écroule, et c'est David Lynch qui récupérera les rênes pour en faire le résultat qu'on connait. Jodo restera profondément marqué par cet échec, d'autant plus cruel que tout son univers à enfanté bon nombre de superproductions du genre fantastique comme "Star Wars", "Alien", "Flash Gordon" ou encore récemment "Prometheus", Hollywood lui a volé ses "warriors" ... On prend conscience de la frontière entre l'art brut, libre et onirique de Jodorowsky avec la réalité des enjeux financiers des tout puissants studios, le choc est dur à encaisser et le réveil douloureux, un film qui aurait pu changer le destin du cinéma de science fiction, être un chef d'œuvre intemporel ... ou bien un navet on ne le saura jamais, de plus vu toutes les mésaventures de la pré-production qui sait ce que le tournage aurait donné ? C'était peut être même reculer pour mieux sauter, mais ça aurait sans aucun doute valu la peine d'être tenté, dommage. Ce "Jodorowsky's Dune" est un documentaire extraordinaire, très fourni, passionnant, rempli d'anecdotes, de témoignages et de réflexions passionnantes, les visuels sont merveilleux et cette personnalité décalée de Jodo est tout à fait attachante, drôle et émouvante, un grand moment inoubliable et immanquable pour tout les amateurs de SF !

Ciné2909

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 1 168 critiques

3,5Bien • Publiée le 06/07/2016

Que ce soit le livre de Frank Herbert ou encore l'adaptation cinématographique de David Lynch, je dois bien avouer que Dune fait partie d'une de mes lacunes culturelles. Jodorowsky's Dune revient ainsi sur le projet incroyable sur lequel avait planché le réalisateur matérialisé en un immense livre. Un casting aux allures de Dream Team, des dessins et esquisses signés par les maitres Moebius, Chris Foss ou encore H.R. Giger ; une Bande-Originale confiée à Pink Floyd et Magma ; tout ça ne peut que nous laisser rêveur. Rien ne dit que ce film fantasmé aurait connu le succès escompté et ce documentaire manque effectivement parfois d'objectivité mais il n'en reste pas moins passionnant. En tout cas, cela donne envie de (re-)découvrir l’œuvre originale ! http://cine2909.blogspirit.com/archive/2016/06/19/jodorowsky-s-dune-3075394.html

Yetcha

Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 2 774 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 05/07/2016

Extraordinaire film documentaire sur un film qui aurait dû être tourné dans le milieu des années 70, Le nombre impressionnant de génies qui étaient impliqués donne le vertige, Orson Welles, Salvador Dali, HG Giger, Moebius, Chris Foss, Dan O'Bannon, Pink Floyd, Mick Jagger, Amanda Lear... Ce livre complet avec l'ensemble des choses à faire pour réaliser le film, tout est là, les studios refusent pourtant tous, pas un ne voudra fournir les 5 millions de dollars nécessaires à la réalisation de ce qui aurait dû changer la face de la SF cinématographique. Et pourtant, pourtant, bien que jamais il ne fut tourné, son influence et le pillage du script pendant des dizaines d'années sautent aux yeux. Un grand grand non-film.

Zarakai76

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 7 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 14/06/2016

Sublime documentaire aux cotés de Jodo, Moebius, Giger, .. Icones de la SF. Pour les amateurs, c'est un régal absolu ! Les anecdotes sur la manière dont les personnalités ont intégré le projet du film sont fabuleuses.

Cinéphiles 44

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 912 critiques

4,5Excellent • Publiée le 30/04/2016

Dune est considéré comme l’un des plus grands romans de science-fiction. Du côté du cinéma, on se souvient de l’échec cuisant de David Lynch à la réalisation. En réalité, le projet de Dune avait été soigneusement préparé par le scandaleux réalisateur d’El Topo et La Montagne sacrée, Alejandro Jodorowsky. Ce film devait mettre en scène Orson Welles, Salvador Dali, Amanda Lear, Mick Jagger, sous les décors dessinés par Moebius et avec les musiques des Pink Floyd et Magma. Le projet est ambitieux, le projet est grandiosement fou, mais le projet est peaufiné en profondeur, notamment avec plus de trois mille story-board. Jodorowsky’s Dune est un documentaire palpitant qui raconte cette aventure qui ne verra jamais le jour. En intégrant interviews des concernés, illustrations, témoignages, quelques exemples d’effets spéciaux et en mixant tout ça dans les musiques pressenties, le film nous fait imager au mieux ce qu’aurait été le vrai Dune au cinéma. Voici les coulisses passionnantes d’un cinéma que nous ne verront jamais. D'autres critiques sur ma page Facebook : Cinéphiles 44 http://www.facebook.com/Cinephiles44

Patrice P.

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 09/04/2016

Vivent les rêves : ils constituent le plus court chemin d'un point à un autre ! Ce film (documentaire) sur le non-film (Fiction) est fort, intelligent et marquant comme le virtuel ! Il rappelle, avec toute la pertinence d'Alejandro, sous son apparence de puissante fine drôlerie, combien Dune, même après 2001 l'Odyssée de l'espace, aurait pu autrement fonder un genre de cinéma : cela aurait été l'anti-modèle du film SF USAméricain Star Wars et fils... La force ne fut alors pas avec Jodorowsky (et manquèrent 5 millions de $), mais le (Kilog) Maître eut bien d'autres forces sur bien d'autres pistes (l'Incal, le lama blanc, le prince manchot Alef-Thau, en BéDé, sans compter tous ses livres de sagesse par les blagues ou même l'Évangile et ses brillants cours ou conférences au Dojo - de Jodo - en psychomagie, de psycho-généalogie et de tarots, etc...) ! Vive Jodo's Dune !!!

Les meilleurs films de tous les temps