Notez des films
Mon AlloCiné
    Libre et assoupi
    note moyenne
    3,5
    2502 notes dont 293 critiques
    répartition des 293 critiques par note
    30 critiques
    94 critiques
    100 critiques
    42 critiques
    18 critiques
    9 critiques
    Votre avis sur Libre et assoupi ?

    293 critiques spectateurs

    Marc T.
    Marc T.

    Suivre son activité 136 abonnés Lire ses 502 critiques

    4,0
    Publiée le 13 décembre 2016
    J'avais ce film sous le coude depuis un bon moment déjà mais je reculais sans cesse son visionnage car je m'attendais à une comédie lourdingue sur le thème d'un glandeur XXL. Que nenni ! J'ai très agréablement été surpris par la fraîcheur et la finesse du propos, de l'interprétation, des dialogues et du scénario. Pas une seule minute d'ennui, tout se déroule sans temps mort avec beaucoup de tendresse et on a même droit à quelques scènes cocasses ( spoiler: superbe séquence montrant Denis Podalydès dansant en slip dans son bureau ). J'appréhendais aussi le jeu d'acteur de Baptiste Lecaplain dans un rôle principal et même si le début du film m'a fait quelque peu douter de ses talents, la suite révèle en fait quelqu'un de très à l'aise dans son rôle et son interprétation.
    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2726 abonnés Lire ses 1 444 critiques

    2,5
    Publiée le 9 mai 2014
    "Libre et assoupi", au regard de quelques critiques engageantes m'avait mis la puce à l'oreille en m'incitant ainsi à voir cette comédie pour le moins différente ! Et c'est vrai que dès les premières images, on est séduit par ce ton décalé, un peu comme dans "l'art d'aimer" ou "Fais-moi plaisir" d'Emmanuel Mouret, et on espère secrètement être dans le même esprit jusqu'au bout et surtout retrouver le même panache, le même envol ! Et surprise ! À l'image du héros nonchalant et assoupi, cette réalisation ronronne gentiment, n'arrive pas à nous amuser comme on l'espérait ! Et pourtant, ce sujet semblait être en or pour en faire une comédie caustique et brillante ! Non qu'il n'y ait pas de bons moments, certains étant même étonnants, mais l'ensemble manque de rythme et de souffle, d'inattendu, de scènes et de situations drôles pour nous faire rire vraiment... C'est d'autant plus dommage que ces trois acteurs ont entre eux de bons dialogues et que les réflexions que nous livre Sébastien sont pertinentes et fort intéressantes ! Le jeu des deux acteurs masculins et leur relation dans le film est même assez juste, il lui manque juste une touche de folie, d'espièglerie ! Par contre Charlotte Le Bon manque un peu de simplicité et sa diction n'est pas ici évidente ! On sort donc de la salle un peu déçu et cependant, je dois dire que le cheminement de Sébastien nous a atteint quand même, avec ce sens qu'on donne à la vie, à sa vie, être utile, actif, travailler et donner sa contribution pour les autres, pour être une personne sociable et intégrée, mais jusqu'où et pourquoi ? Être dans la norme jusqu'à quel point ? Et toujours poser à autrui la question de ce qu'il FAIT, sans lui demander simplement comment il va... Et au fond, pourquoi ne pas devenir père au foyer comme Sébastien ? Bref, des idées bienvenues au service d'un premier film peu abouti, tel un premier jet prometteur qui mériterait un approfondissement, ici indispensable !
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 771 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    3,5
    Publiée le 8 septembre 2014
    Tout le monde rêve de pouvoir faire sa vie comme on le souhaite. Pour Libre et assoupi, il surprend par son originalité. En effet, voici un film qui accomplit à la perfection sa tache de divertissement. Je ne connaissais pas le réalisateur Benjamin Guedj qui est notamment son tout premier film et qui a reçu un prix à cette oeuvre française. Le réalisateur m'a étonné. Une comédie sociale rempli de moments de philosophique, de tendresse et de bonne humeur. Un casting honorable avec Baptiste Lecaplain, excellent dans son rôle et très drôle. Ensuite, Charlotte Le Bon est, comme à son habitude pétillante et Félix Moati, assez dynamique dans son personnage. Le trio fait des merveilles : une révélation ! Et puis Denis Podalydès, très sympathique. Ce long-métrage nous fait réfléchir sur la vie, ce qui est intéressant de se poser plusieurs questions. La bande sonore est légère, classique mais plaisante. On a le droit à des scènes humoristiques très savoureuses spoiler: comme la séquence du musée ou encore celle de l'ours. Bon d'accord, le titre du film ne donne pas très envie de le voir mais cependant il n'y a rien de gras dans l'humour, c'est subtil. Le talent des comédiens est au rendez-vous. Vraiment un malin plaisir à voir Libre et assoupi. Une comédie unique en son genre, une bonne surprise.
    tixou0
    tixou0

    Suivre son activité 351 abonnés Lire ses 1 775 critiques

    3,5
    Publiée le 28 mai 2014
    Une bonne surprise que ce "Libre et assoupi", pour un Tanguy ("Sébastien", alias "l'Autre") passant à la coloc (avec "Anna" et "Bruno"). Je ne sais pas ce que vaut le livre de Romain Monnery (sur la génération "Sois stage, et tais-toi"), ici adapté, mais le film est enlevé, et réussi (la toute fin, moins emballante, mise à part). Des personnages bien "croqués", une satire cocasse et opportune : une fantaisie (dans tous les sens du terme), qui fait mouche. Le monde du travail, autant que le délicat apprentissage de la cristallisation sentimentale, sont ici abordés avec humour. Les dialogues sont soignés, et la mise en scène légère - le réalisateur, Benjamin Guedj, probablement à l'écriture aussi, a déjà une bonne expérience d'auteur de (bons) sketches, qui fait merveille. Baptiste Lecaplain (Sébastien) est tout en aisance dans sa composition de dilettante magnifique, cultivant l'oisiveté comme un des Beaux-Arts. Félix Moati (Bruno) confirme un talent déjà manifeste dans "Télé Gaucho" (il était l'atout principal, voire unique, du film de Michel Leclerc), "slipiste" qui enchaîne les petits boulots, en rêvant de devenir journaliste sportif, et la Canadienne Charlotte Le Bon (Anna) est vraiment épatante - fraîche, dynamique, malicieuse.... Et n'oublions pas Denis Podalydès en détonant "assistant social" - comme tous les demandeurs de minima sociaux aimeraient en fréquenter !
    larac28
    larac28

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 123 critiques

    3,5
    Publiée le 31 mai 2014
    Pourquoi faire quelque chose quand on peut ne rien faire ? Sébastien a fait de cette sentence sa philosophie et se refuse obstinément à ressembler à ces gens appartenant à la France qui se lève tôt. Et passe ses journées à dormir, faire des glissades et regarder la TV. Ce film, dans la tradition d’Alexandre le bienheureux explore les méandres de la paresse jusqu’à ce qu’elle vienne se heurter, non pas uniquement au monde du travail mais à autrui. Car l’économie d’effort vaut pour tous les domaines, l’investissement zéro connaîtra donc ses limites quand notre anti-héros sera passé à côté d’une belle histoire d’amour. Pas un grand film mais un sujet intéressant et des acteurs très attachants.
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 176 abonnés Lire ses 2 182 critiques

    3,5
    Publiée le 22 novembre 2016
    Cette comédie réalisée par Benjamin Guedj débute sur un rythme laborieux et très lent avec néanmoins un ton sympathique. Elle nous propose ensuite des scènes délirantes, un humour décalé, des dialogues intéressants et spoiler: une belle réflexion sur la peur de l'éche c. Un bon casting avec Charlotte Le Bon qui sauve la mise de cette comédie ; elle se montre, une fois n'est pas coutume, non pas sexy mais pétillante et drôle. Baptiste Lecaplain nous livre une prestation d'acteur honorable. Le pitch : Sébastien quitte la Bretagne pour prendre une coloc avec Bruno et Anna, une ancienne copine de fac. A 29 ans, Bac 10, Seb aime ne rien faire et avoir une vie paisible.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 657 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    2,5
    Publiée le 11 mai 2014
    La vision de la génération née entre le milieu des années 80 et le début des années 90 que fait Benjamin Guedj, qui certes signe son premier film mais dont le travail de scénariste n’a abouti qu’à des comédies catastrophiques, est ici réduite à celle de ces trois personnages principaux, c’est-à-dire blasée par la situation économique déplorable et donc sans espoir d’avenir. L’absence de jugement moral du réalisateur nous empêche de comprendre si il cherche à faire une sorte d’apologie de la fainéantise ou s’il considère ces jeunes adultes désœuvrés comme des fardeaux pour la société, et ce malgré sa conclusion aussi démagogique que convenue. Quoiqu’il en soit, il tente de parsemer son film de dialogues et de saynètes assez amusants, même s’ils sont souvent répétitifs et qu’ils sont mis en scène avec une platitude qui leur fait perdre le potentiel poétique. Tout juste divertissant, l’humour très conventionnel ne réussit à rendre cette comédie sociale sans finalité claire réellement pertinente. Côté casting, Felix Moati tire vers lui la couverture, et ce malgré le charme de Charlotte Le Bon mais dont le personnage est mal défini et de l’omniprésence de Baptiste Lecaplain qui est loin d’être constamment convainquant.
    JimBo Lebowski
    JimBo Lebowski

    Suivre son activité 266 abonnés Lire ses 1 080 critiques

    2,5
    Publiée le 8 septembre 2014
    D'une nature assez feignante ce film était en quelque sorte fait pour moi, j'aimais bien l'idée, le synopsis et le casting me laissait imaginer quelque chose de frais et d'original, la comédie française avait besoin de se renouveler un peu et d'aborder des sujets sociaux avec malice et un tant soit peu d'intelligence, mais au final j'ai la pénible sensation d'un gâchis et d'une sorte d'impasse du genre, cette mode du "feel good" m'écœure au plus haut point. C'est donc l'histoire de Sébastien (Baptiste Lecaplain), bientôt la trentaine, qui n'a qu'une seule et unique volonté : ne rien faire et rêver sa vie, titulaire d'un BAC 10 il ne cherche pas à évoluer professionnellement, il n'a pas d'ambition, il veut rester libre allongé dans son lit ou a grignoter des chips devant la télé toute la journée. Il s'installe en collocation à Paris avec une amie de fac Anna (Charlotte Le Bon) et Bruno (Félix Moati), et se contente de vivre du RSA sous l'œil bienveillant de son assistant social Richard (Denis Podalydès), mais cela lui suffit il ? N'a t-il pas besoin d'autre chose ? Les thèmes abordés sur le papier sont donc bigrement intéressants et sujet à l'élaboration, l'aliénation du travail, notre rapport à la liberté, l'entraide sociale, les mécanismes de l'individu, les bases étaient prêtes, et le jeune réalisateur Benjamin Guedj choisi d'introduire son film de manière "percutante" avec ce monologue de Sébastien sur la masturbation comme substitut d'une réalité fantasmée, c'est directement drôle sans être pompeux, puis on nous présente ce personnage qui ne veut juste qu'être bien, il n'en veut pas plus, juste se sentir bien. On voit son rapport avec le monde qui l'entoure, que ça soit ses parents, ses nouveaux amis ou les institutions sociales, le plus difficile restait à venir puisqu'il fallait trouver le moyen de faire évoluer les enjeux de Sébastien, et c'est justement là où le film échoue car il tourne monstrueusement en rond, on n'avance pas. Vers le milieu du long métrage les situations semblent extrêmement poussives et démonstratives, comme la scène de l'apéro qui est d'une théâtralité affligeante puis celle du banc dans le parc où Sébastien est abordé par des gens parce qu'il reste là à ne rien faire, là c'était clairement la scène de trop, d'un ridicule incroyable, tellement que je pensais que c'était un rêve, mais non, mwarf ... Et ensuite on enchaîne des séquences sans aucun réel questionnement, le scénario est aussi feignant que son sujet, il préfère idéaliser la chose pour mieux faire passer la pilule, genre le conseiller social qui l'encourage à ne rien foutre (désolé ça n'existe pas ça dans la vraie vie), le gars qui devient un super vendeur de literie et qui tombe nez à nez avec la femme de sa vie pour finir ensemble avec belle petite existence et un gosse, tout va bien dans le meilleur des mondes, le message c'est donc que la vie s'arrange sur un coup de baguette magique et rien à foutre des nuances et des questionnements philosophiques, tout est gentiment idéalisé, c'est ce fameux "feel good" à la con qui fait tout foirer encore une fois, c'est frustrant par rapport au potentiel qu'avait ce film. "Libre et assoupi" est donc un gâchis dans son élaboration, il pouvait tellement faire mieux, ne serait ce que pour montrer des enjeux alternatifs pour ne pas s'enfermer dans une uniformité redondante de la narration. Reste tout de même un rythme plaisant, des ruptures de ton parfois malicieuses et un trio d'acteurs acceptable, plus un Podalydès toujours excellent peu importe son rôle. Le genre de la comédie française repart donc de zéro, on attendra encore et encore pour que le genre finisse enfin par se renouveler et proposer quelque chose de réellement cohérent sans cette volonté énervante de prendre des pincettes inutiles pour sortir enfin de cette impasse.
    Marvin Z
    Marvin Z

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 67 critiques

    4,5
    Publiée le 10 mai 2014
    Dans un océan de mauvais films se cache parfois une perle rare. Libre et assoupi et la très agréable surprise de cette année 2014 (qui soit dit en passant démarre plutôt mal). Une réalisation subjuguante embellie par une narration pleine de poésie. Un humour finement écris donné vie par des acteurs brillants. Ce jeune réalisateur nous livre un film frais et pétillant qui mérite succès mais qu'il ne rencontrera malheureusement pas. Du moins pas à sa juste valeur tant les gouts des gens sont mauvais. La plupart sont plutôt clients de ces nombreux films à récompenses dont le scénario et l'originalité sont inexistants. Ou de ces films à gros budgets qui se ressemblent quasiment tous. Toi qui as aimé divergente et qui ne vas pas apprécier ma critique, je te conseil fortement cette petite pépite qui tire son épingle du jeu. A mon grand étonnement le cinéma Français a encore des choses à offrir. Son dernier cadeau s'appelle libre et assoupi et c'est une comédie française d'une qualité rare. 16/20
    Alisson G
    Alisson G

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 234 critiques

    2,5
    Publiée le 9 mai 2014
    Il ne faut pas être trop sévère avec ce film! Certes on est déçu que le côté subversif du thème ne soit pas assez exploité, que l'histoire a bien du mal à démarrer, que les vannes des deux anti-héros ont souvent du mal à prendre... mais au final, on s'attache bien plus qu'on ne l'aurait pensé aux personnages, on ressort avec un petit sourire aux lèvres. Ce n'est pas la comédie de l'année, c'est sûr. Juste un petit film mignonnet sans prétentieux, qui parlera sans doute davantage aux inconditionnels de la génération Norman & Co.
    Léonid M.
    Léonid M.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 19 critiques

    5,0
    Publiée le 8 mai 2014
    Un film exceptionnel. Beaucoup plus profond qu'il ne laisse paraitre à première vu. Personnellement, j'ai pas vu de défauts à ce film, ce qui m'arrive très rarement. Il est à la fois hilarant et très intelligent. Je recommande fortement :)
    AMANO JAKU
    AMANO JAKU

    Suivre son activité 233 abonnés Lire ses 797 critiques

    3,5
    Publiée le 23 mai 2014
    Je confirme que depuis environ deux années, la comédie française nous a proposé de jolies surprises qui a mis un peu d’originalité et de sang neuf notre le paysage cinématographique ("Paulette", "Radiostars", "Quai d’Orsay", "Les Garçons et Guillaume, à table !", "Les Profs", "Le Prénom", "Eyjafjallajökull", "9 Mois Ferme", "Au Bonheur des Ogres"). Il faudra désormais rajouter à la liste "Libre et Assoupi" dans lequel on suit Sébastien dans sa quête de….ne rien faire du tout !! Point de départ assez original pour une sorte de quête initiatique d’un jeune homme vivant dans son monde qui va pourtant arriver peu à peu à prendre conscience des réalités de la vie. Alors, j’entends déjà les rageux dire que ce film est une honte et qu’il fait la propagande des parasites qui vivent aux dépends de ceux qui bossent….et je vous répondrez avez-vous lyncher "Il Faut Sauver le Soldat Ryan" sous prétexte que la guerre c’est du passé et qu’il ne faut pas réveiller les vieux démons au risque d’en déclencher une nouvelle ?!! Détentez-vous que diable : c’est un film ! Profitez du moment et savourez-le ! Drôle et touchant à la fois, "Libre et Assoupi" tient aussi la route grâce à son trio principal avec un Baptiste Lecaplain convaincant en doux rêveur, une Charlotte Le Bon toujours aussi délicieuse (elle est d’ailleurs très émouvante lorsqu’elle avoue à Sébastien ses quatre vérités) et un Félix Moati excellent en colloc prédateur et loufoque ; ainsi que par le personnage très décalé de l’assistant social incarné par un Denis Podalydès déjanté et hilarant ! Voilà, "Libre et Assoupi" n’est certes pas la comédie ultime mais il demeure néanmoins un bon divertissement assez rafraîchissant qui nous permet de tout oublier pendant 1h30.
    vidalger
    vidalger

    Suivre son activité 135 abonnés Lire ses 1 046 critiques

    2,0
    Publiée le 8 mai 2014
    Très médiocre comédie, montée paresseusement sur l'air du temps, l'enfoncement de portes ouvertes, et les calembours à deux balles. On est loin des films qui ont marqué leur époque comme l'Auberge espagnole, par exemple, sur un thème proche. Filmé sans génie ni même un poil d'originalité, le film est une succession de sketchs très inégaux, les plus niais ayant tendance à durer longtemps...Les jeunes comédiens ont sympathiques mais on n'a trouvé ici ni la nouvelle Adjani, ni le nouvel Amalric. On est plutôt au niveau du spectacle de fin d'année du lycée de Romorantin.
    Claudine G
    Claudine G

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 409 critiques

    2,5
    Publiée le 9 mai 2014
    Comédie sympathique composée de bons acteurs mais dont l'histoire qui voudrait sortir du quotidien, avec des besoins autres que ceux d'une société "normale", fait que les personnages retombent dans une vie banale. "Pas de quoi se relever la nuit" !
    Djo D
    Djo D

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 691 critiques

    1,5
    Publiée le 25 octobre 2014
    Des dialogues qui sonnent trop écrits pour être honnêtes. Des personnages caricaturaux issues d'un monde qui n'existe pas (rien de fantastique là-dedans). Mention spéciale au conseiller pôle emploi. Une mise en scène d'un classicisme grabataire ajoutée à un humour pas drôle. Ce film est un accident industriel à peine sauvé par le jeux des acteurs qui semblent faire tout ce qu'ils peuvent mais rien n'y fait...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top