Notez des films
Mon AlloCiné
    Creed - L'Héritage de Rocky Balboa
    note moyenne
    4,2
    13163 notes dont 806 critiques
    répartition des 806 critiques par note
    192 critiques
    351 critiques
    173 critiques
    56 critiques
    23 critiques
    11 critiques
    Votre avis sur Creed - L'Héritage de Rocky Balboa ?

    806 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2651 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    4,0
    Publiée le 25 janvier 2016
    "Creed : l'héritage de Rocky Balboa" est un titre qui annonce la couleur et qui ne trompe pas sur la marchandise ! Et oui, c'est bien l'univers de la saga Rocky que cet épisode reflète... Et pas qu'un peu ! Le mot héritage a en effet tout son sens ici, car le réalisateur a eu par cette petite astuce une sacrée bonne idée afin d'aboutir à une histoire émouvante qui se suffit à elle même, tout en plongeant ses racines dans ce que l'on connaît forcément de la légende Rocky. Le fils d'Apollo Creed en chair et en os prêt à reprendre le flambeau ! Il se dégage paradoxalement de ce film dur et féroce, une douceur et une tendresse que Sylverster Stallone amène naturellement, en homme sage et attentif, posé et bienveillant ! Alors, même si on est de suite embarqué dans un rythme effréné avec des entraînements nerveux, rapides et des combats violents, filmés très précisément et offrant un réalisme hors pair, on a cependant l'impression de souffler et de se reposer dans des moments d'écoute, de réflexion entre ce jeune boxeur plein de vitalité et ce coach tranquille et vieillissant. La sérénité s'installe alors pour faire baisser la pression comme un temps de pose bienvenu ! Ainsi, l'héritage apparaît aussi comme celui de la vie, des expériences vécues, des épreuves traversées d'autant plus que le mot combat résonne différemment pour chacun des deux hommes... Combat d'un moment pour la reconnaissance et la consécration, et combat au quotidien pour survivre... Même si les événements sont attendus et prévisibles, la philosophie qui en émane est plutôt intéressante et intelligente. Silverster Stallone a ce côté attachant en vieux briscard qui en a vu et revu, encore prêt à en découdre mais avec une grande pondération alors que Michael B. Jordan est tout feu tout flamme, indépendant et fonceur, un peu confus dans son esprit... Le duo fonctionne vraiment et l'humanisme qui en ressort fait du bien ! Alors cette histoire a donc un véritable sens, un intérêt non négligeable que l'on attendait pas forcément au passage ! Le ring de boxe aura été filmé souvent, très bien certaines fois, mais avec cette dernière mouture de Ryan Coogler, on ne peut qu'être séduit par le message, même si ce sport éprouvant et sanglant n'attire pas ! Alors pourquoi ne pas renouer avec Rocky qui bonifie visiblement avec l'âge ?
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 4112 abonnés Lire ses 10 398 critiques

    4,0
    Publiée le 20 février 2016
    Pourquoi "Creed" est l'excellente surprise de ce dèbut d'annèe 2016 ? Parce que le Sly d'aujourd'hui, mûr, statufiè, marbrè, n'a jamais ètè aussi èmouvant que dans ce film rèalisè efficacement par le jeune Ryan Coogler qui rèactive presque le premier èpisode de la franchise "Rocky". Stallone reprend du service en incarnant pour la septième fois le boxeur Rocky Balboa! Dans "Creed", il a rangè les gants de boxe et entraîne un jeune champion en herbe qui n'est autre que le fils lègitime d'Apollo Creed! D'ailleurs l'ombre plane sur Apollo, le seul personnage qui changeait du tout au tout au cours de la saga! Champion du monde satisfait, soucieux de sa bourse et capable d'offrir une chance à un inconnu pour faire grimper sa cote de popularitè, Creed apprenait petit à petit à respecter Rocky! Si Rocky est ce qu'il est, c'est en partie à cause d'Apollo! Après Capri, c'est au tour de Rocky d'être fini! Six èpisodes et puis s'en va avec un spin-off en forme d'hommage et d'hèritage, spoiler: d'un Sly malade dont le cancer renforce l'impression d'être dans le vif des sentiments! L'icône du cinoche d'action des 80's laisse derrière lui l'un des personnages les plus attachants des quatre dècennies ècoulèes, et abandonne à jamais un lot de seconds rôles hors du commun : Adrian, l'èpouse modèle, aimante et comprèhensive ; Paulie, tronche boudeuse qui apportait la touche d'humour ; Mickey, figure du père protecteur, donnant au même titre qu'Adrian et Apollo un sens à la boxe de Rocky! spoiler: Et puis l'hommage beau, court et poignant à Sage, le temps d'une sèquence! A cette famille jadis constituèe de l'èpouse Adrian, de l'entraîneur Mickey, du copain Paulie, de Rocky Jr. (son propre fils malheureusement dècèdè durant l'ètè 2012), de son plus grand adversaire (et meilleur ami) Apollo, Sly rajoute aujourd'hui Adonis Johnson Creed, la rèvèlation de ce spin-off plus que rèussi, qui va devoir prouver, que malgrè son èducation dans la soie, il va pouvoir devenir un grand champion à force d'abnègation! Très fidèle à la saga originale, avec enfin peut-être l'Oscar du meilleur second rôle pour Sylvester Stallone! Ce ne serait que justice...
    Benoit S.
    Benoit S.

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 51 critiques

    5,0
    Publiée le 23 janvier 2016
    Je sors tout juste de l'avant première. Alors oui, j'attendais beaucoup ce film, et pour cause, je suis fan de l'hexalogie "Rocky" depuis mon plus jeune âge. Alors forcément, j'avais beau attendre ce film, j'étais inquiet. Verdict 2h13 plus tard, le film est une réussite totale! La première chose que je me dois d'évoquer c'est l'identité même du film. Car oui, c'est du Rocky, c'est du Stallone, mais parallèlement à ça, le film se forme un nom, une identité qui lui est propre. L'oeuvre est truffé de points positifs : le jeu d'acteur de Michael B. Jordan est parfait, il incarne ici Adonis, fils d'Apollo Creed. Il aime la boxe, il aime son père, mais marche dans ses pas, et ne parvient pas à se faire valoriser à sa juste valeur. Ce dernier va ainsi rejoindre Rocky pour qu'il l'entraine et l'aide à retrouver la paix avec lui-même. Tout cela fonctionne donc à merveille, on veut aimer ce nouvel "héros" comme on a aimé Rocky, on veut qu'il se relève du ring, qu'il gagne, car on s'attache au personnage. Un autre bon point du film c'est l'humour, et c'est l'un des acteurs qui fait que "Creed" se détache de "Rocky" : il n'est n'y trop lourd, ni trop présent, l'équilibre est parfait! Quant au combat lui même, le ressentit est également aussi jouissif qu'immerssif, le puissance de chaque coup est parfaitement retranscrite grâce à un cadrage serré et dynamique, la tension est accompagné d'une bande sonore très réussit, qui combine ici le old school au rap US. Quant au jeu d'acteur de Stallonne, il est toujours aussi juste et bien intégré dans son personnage. Alors oui Rocky ne boxe plus, mais il a aujourd'hui un autre combat à mener, spoiler: celui du cancer. C'est donc un très bel échange qui va s'opérer entre les 2 personnages : l'un apprend à boxer, quand l'autre apprend à survivre. Le film est donc riche en émotions, le mix générationnel est chargé d'échange, d'entraide, bref tout cela tout est très bien écrit. Quant au scénario, il n'a rien de révolutionnaire (bien qu'il sorte légèrement des codes de la saga) mais ce n'est clairement pas ce qu'on demande au film. On veut de la tension, de la haine, de la boxe et on en a. 5/5
    Loïc G
    Loïc G

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 583 critiques

    5,0
    Publiée le 13 janvier 2016
    L'idée de continuer la saga Rocky Balboa sentait le casse gueule assuré, surtout que Sky avait fait ses adieux avec l'émouvant et très reussi dernier épisode ! Creed a d'abord réussi le plus compliqué : le scénario ! En arrivant à créer un nouveau personnage riche en patrimoine génétique, le film reprend également Rocky en route exactement là où nous l'avions laissé. Riches en anecdotes, les fans de Rocky ne seront jamais trahis et auront exactement la suite souhaité ! Parlons des acteurs: juste parfaits! Oscarisables, nos deux boxeurs livrent chacun leur combat. Sly nous prouve, ou surtout à ses détracteurs, qu'il est bien de la trempe des Pacino et autre De Niro. Inoubliable... encore une fois!!! La réalisation : impressionnante!! Au plus proche de l'action, souvent caméra à l'épaule et faisant usage de plans séquences, le genre sport n'a jamais été aussi bien filmé. Creed qui je l'espère sera une nouvelle franchise tout en continuant celle de Rocky réussit tous les paris auxquels on le donnait perdant d'avance. Un film majeur dans le film de boxe, un très bon épisode de Rocky, et un Golden Globe pour récompenser indirectement toute la carrière de Stallone et son travail sur ce merveilleux et humble personnage. En espérant très vite une suite!!!!!
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 219 abonnés Lire ses 1 199 critiques

    4,0
    Publiée le 19 février 2016
    Souvenez-vous : est-ce que "Rocky Balboa", le sixième volet de la saga "Rocky", laissait augurer une suite ? Je crois que la réponse est non, d’autant plus que la franchise se terminait sur une excellente note, sous une dimension beaucoup plus humaine. Sylvester Stallone était bien décidé à en rester là, mais il fut confronté à la grande insistance du réalisateur Ryan Coogler pour tourner un nouvel opus. Devant tant de motivation, Sly s’incline pour repartir là où il nous avait laissé sur l’émouvant "Rocky Balboa". Pour redémarrer efficacement, il fallait coucher sur le papier un scénario percutant. Le moins qu’on puisse dire, c’est que Ryan Coogler, avec le concours d’Aaron Covington y est parvenu, tout en créant un personnage "riche en génétique", pour reprendre les mots de l’internaute cinéphile Loicthegreat. En mal de repères familiaux, en proie à la recherche de sa propre identité, le jeune boxeur va être campé avec beaucoup de brio par Michael B. Jordan, après s’être durement préparé spécialement pour l’occasion. Le titre, "Creed – L’héritage de Rocky Balboa", ne ment pas sur la marchandise, même si quelque part, il manque la mention de l’héritage génétique laissé par Apollo Creed. Les vies d’Apollo et de Rocky étaient étroitement liées, et c’est en toute logique qu’Adonis se tourne vers celui qu’on appelait aussi "L’étalon italien", avec qui il va tisser des liens particuliers. De l’émotion, il y en a, et on peut affirmer que cette nouvelle séquelle revient aux fondamentaux de la série, un retour aux sources déjà opéré avec Rocky Balboa. Mais ce n’est pas tout. En prime, a été incorporée une bonne petite dose d’humour, savamment distillée ici et là, rendant encore plus agréable le propos d’une part, et les personnages plus humains d’autre part. Après tout, à la base, ce sont des personnes comme vous et moi. Stallone continue de nous étonner avec cette étonnante aptitude en art dramatique qu’il nous a déjà montrés à travers l’épisode précédent. spoiler: Que ce soit dans son face à face avec Adonis dans la cellule, ou lors de son propre combat à lui, il continue à me sidérer. La musique accompagne à merveille le film, je l’ai trouvée particulièrement adaptée au monde de la boxe. Quant à la réalisation, que puis-je vous dire, à part que les scènes de combat sont bien filmées ? de plus les ralentis n’ont pas été utilisés de façon outrancière, seulement pour appuyer la puissance de certains coups, décisifs, ou presque. Ce qui fait plaisir, c’est que l’enchaînement des coups a été laissé à vitesse réelle, ce qui a le don de souligner la technique de ce sport de combat. Autrement dit, la réalisation est superbe, malgré spoiler: un réveil de K.O. peu probable, et malgré quelques petits raccourcis un peu faciles et maladroits ici et là, notamment lors de la rencontre entre Adonis et Bianca. spoiler: Pourquoi ne se demande-t-elle pas comment il sait qu’elle chante ? D’où sait-elle qu’il est boxeur ? Pas de quoi descendre le film à tout va, car il ne le mérite pas en regard des qualités dont j’ai parlé plus haut. Je dirai même que ce qui fait le plus plaisir, c’est l’apparente complicité entre les deux acteurs phares. Cela se voit à l’écran, par le biais des attitudes, mais aussi à travers les répliques visiblement données avec un plaisir non feint. Une complicité confirmée à travers quelques clichés photographiques lors du générique de fin, ce dernier nous présentant quelques épreuves qui ont le mérite d’avoir saisi des moments forts. Assurément un très bon film, dont une suite fut annoncée avant même la sortie de "Creed - L'héritage de Rocky Balboa" en France. Sera-t-elle au moins aussi bonne ? Réponse en principe en 2017.
    vincenzobino
    vincenzobino

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 390 critiques

    4,5
    Publiée le 13 janvier 2016
    Magnifique uppercut que cette suite-hommage. Venir au monde sans connaître votre père, tel fut le destin d'Adonis Johnson, cadre dans une boîte américaine, mais surtout fils de... Des petits combats remportés mais un caractère difficile l'empêche de viser haut. Jusqu'à ce que le meilleur ami de feu son père croise son chemin, j'ai nommé Rocky Balboa. L'héritage de Rocky: le titre français du film colle parfaitement. Il s'agit en effet d'un hommage aux deux premiers films de la saga et tout un tas de souvenirs et d'allusions au film oscarise composent la première moitié du récit. Et puis, comme dans chaque opus, il y a "Le" combat. Contre le champion du monde en titre britannique. Et ce combat est impressionnant : par un plan sensationnel couvrant l'entrée dans l'arène. Par une virtuosité chorégraphique et rythmique. Par son issue nous promettant une revanche. Stallone pouvant gagner l'Oscar du second rôle? Il y a quelques mois, cette spéculation m'avait rendu sceptique. Mais le Golden Globe remporté par Sly n'est pas volé car il y est grandiose, comme coach et surtout comme homme (même si certains médecins pourraient ne pas être d'accord). La BO est absolument géniale et surtout les 131 minutes passent a telle vitesse que l'on a du mal a quitter la salle. A recommander vivement et en VO...
    romano31
    romano31

    Suivre son activité 166 abonnés Lire ses 1 469 critiques

    5,0
    Publiée le 22 janvier 2016
    Quand on sort de Creed, on se dit que l’on vient de voir un grand et beau film. Faisant suite à la saga Rocky, Creed suit l’histoire du fils d’Apollo Creed, Adonis, qui ayant des talents pour la boxe décide de se faire coacher par Rocky Balboa. Le film est avant tout une belle histoire humaine. Entre un jeune boxeur qui tente de sortir de l’ombre de son père et un ancien champion du ring qui tente de retrouver un sens à sa vie, Creed nous offre de belles scènes d’émotion, sublimées par un Sylvester Stallone touchant et toujours juste. Il ne joue pas Rocky, il est Rocky. Sa complicité avec Michael B. Jordan est l’une des grandes forces du film. Côté réalisation, Ryan Coogler a fait un excellent boulot. Les combats sont filmés de façon réaliste et très immersive, on a quelques bonnes idées de mise en scène (l’entrée du boxeur anglais par exemple) et les moments plus intimistes sont filmés de façon beaucoup plus calme et posé. Bref, Creed est un excellent film et réussi son pari haut la main : faire aussi bien voir mieux que le Rocky original. Et ça marche !
    Black-Night
    Black-Night

    Suivre son activité 121 abonnés Lire ses 421 critiques

    4,0
    Publiée le 1 février 2016
    Creed : L’Héritage De Rocky Balboa est un très bon film. Surtout une bien belle surprise que ce 7ème opus de la saga Rocky qui est aussi à la fois un spin-off et une sorte de remake du premier. Bon déjà, il faut savoir que je ne suis pas un grand fan de boxe du tout, ça me passe souvent un peu au-dessus mais le premier film notamment m’avait quelque peu réconcilié avec ce sport. A noter aussi qu’à l’heure actuelle je n’ai vu aucuns autres épisodes de la saga hormis ce premier et ce dernier mais cela n’empêche en rien de comprendre le déroulement de l’histoire. Le film est présent aux 88ème Oscars 2016 et est nominé à l’Oscar du Meilleur acteur dans un second rôle pour Sylvester Stallone qui selon moi le mériterais à plus d’un titre car parfait ici et récompenserai son épatante carrière. Sly revient donc dix ans après avoir repris les gants pour un dernier combat avec son personnage fétiche qui l’a fait star. Dans ce crépusculaire nouvel opus, encore plus nostalgique et touchant où les frissons seront présents plus d’une fois, il se montre vieillissant, fragilisé. Mais, comme toujours chez Balboa, la corde sensible s’équilibre avec l’adrénaline du ring. Cette fois dans le rôle du coach, l’étalon italien entraîne Adonis, le fils de son défunt ami Apollo Creed. Cependant c’est en solo que Rocky livre son dernier round et ce n’est finalement pas à un combat que l’on se prépare dans ce métrage mais bien 2, Adonis Creed face au champion mi-lourd Ricky Conlan et Rocky Balboa face au plus dur des combats, le cancer. Ce coup-ci il n’a plus les gants, mais une fois encore on souffre avec lui. Coté bande son, on prend ce coup-ci un nouveau genre dans la saga, le rap, hip-hop tout du long. Perso ce n’est pas ma came et pourtant l’ensemble s’accorde au final pas trop mal, et surtout les titres ne m’ont pas déplu comme je le craignais. Les amateurs devraient donc plutôt adhérer. Le réalisateur Ryan Coogler signe donc ici son second long métrage avec brio puisqu’il nous fait grâce d’une réalisation hors pair, avec des séquences incroyables. Il nous immerge à fond dans son film où les 2h15 passent très vite. Il réunit un casting qui fonctionne parfaitement avec Michael B. Jordan qui est pour le coup très bon, Sylvester Stallone excellent n’en parlons plus, la jolie Tessa Thompson super. Puis Tony Bellew, Andre Ward, Phylicia Rashād très bons. En quelque sorte, les adieux de Stallone à son double de cinéma ou presque qui forcément toucheront les fans de cette saga populaire. L’héritage de Rocky est donc une bien belle réussite. Ma note : 8/10 !
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 2308 abonnés Lire ses 6 878 critiques

    3,0
    Publiée le 28 janvier 2016
    Après « Star Wars VII »... Rocky VII ! Cela dit, à défaut de renouvellement, au moins a t-on avec ce « Creed » ce qu'on était venu voir : un spectacle de bonne tenue, avec ce qu'il faut de nostalgie et d'émotion pour que la sauce prenne. A vrai dire, rien ne change réellement vis-à-vis du film de 1977 et de celui de 2007, les deux meilleurs de la saga, notre cher Sly étant simplement remplacé par un jeune boxeur avec lequel il se découvre (vite) un lien presque filial. Mais bon, à défaut de réellement se renouveler, l'œuvre a le mérite de rester fidèle à cet esprit au départ assez humble, presque modeste et reposant sur des valeurs qui, sans être originale, restent positives et réconfortantes. De plus, voir Sylvester Stallone définitivement raccrocher les gants et accepter le temps qui passe a quelque chose de profondément touchant, comme une époque qui se terminerait. Si bien que malgré quelques fautes (un peu de rap pour séduire les ados, une histoire d'amour assez convenue, un adversaire forcément antipathique), le film reste fidèle à ses principes pour nous offrir nombre de clins d'œil savoureux tout en gardant un tant soit peu d'identité, que ce soit à travers le sympathique (et plutôt talentueux) Michael B. Jordan, ou encore ce scénario qui, sans payer de mines, apparaît à la hauteur. Et puis, conclusion inévitable : le combat final, sans être le plus puissant ni le mieux filmé de la série, garde quand même une puissance de frappe, une intensité à laquelle il est difficile de résister. Bref, un « Rocky » ressemblant beaucoup à du « Rocky » sans en être totalement un : quoi qu'il en soit, un bon moment à passer et quelques sensations fortes en perspective : à bon entendeur...
    Matew G.
    Matew G.

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 174 critiques

    5,0
    Publiée le 13 janvier 2016
    Je met 5 étoiles pcq il est tout simplement énorme , chef d'oeuvre dans son genre , exactement dans la lignée du premier , touchant on a pas envie que le film se termine ... Ja m'attendais pas à qu'il soit aussi bien c'est une pur tuerie , sincèrement j'espère qu'il y aura une suite de ce Creed !!
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 753 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    4,5
    Publiée le 17 janvier 2016
    « Un grand boxeur a dit un jour, c'est pas d'être un bon cogneur qui compte... L'important c'est de se faire cogner et d'aller quand même de l'avant ! ». Creed donne un second souffle à cette mythique série qu'est Rocky. Adonis Johnson Creed n'a pas connu son père, le célèbre boxeur Apollo Creed, décédé peu de temps avant sa naissance. Le jeune homme se rend à Philadelphie, sur le lieu où son père a affronté (avant) Rocky Balboa. Se découvrant des aptitudes pour la boxe anglaise, Adonis est coaché par Rocky Balboa, lui-même. Le scénario bien dosé entre les entraînements, à savoir spoiler: la relation père-fils, la romance entre le héros et une jeune chanteuse. Cela joue entre le drame et le suspense avec des pointes salvatrices d'humour. Le cinéaste Ryan Coogler présente des êtres face à leur destin avec une introduction brute. Quelques scènes fortes injectent une bonne dose d'adrénaline mélancolique et les combats retentissants sont parfois composés de spectaculaires plans-séquences notamment spoiler: - lors d'un combat mémorable, filmé en un long plan-séquence dansant d'un boxeur à l'autre -. Une mise en scène dynamique, donc. Le long-métrage est porté par une distribution musclée ! Faisant oublier le passable blockbuster Fantastic Four, Michael B. Jordan possède la gueule de l'emploi et il offre un jeu physique et sensible à toute épreuve. Plus différent du côté de Sylvester Stallone, qui joue pour l'Oscar et il n'a jamais été aussi émouvant. Il passe le flambeau à la nouvelle génération... De plus, il a remporté le Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle. C'est amplement mérité !! Son meilleur rôle en 39 ans ? Les rôles secondaires sont campés par de talentueux interprètes. La trame narrative n'échappe pas aux clichés mais elle demeure néanmoins inspirante. Sa bande sonore s'avère excellente, même les clins d’œil sont de la partie, par exemple spoiler: quand Rocky entraîne le jeune Creed pour attraper des poules. En conclusion, Creed - L'Héritage de Rocky Balboa est un drame humain qui se déroule sur un fond de courage et de persévérance. Un très bon film qui relate bien le monde de la boxe. Creed marque le retour réussi de la franchise Rocky. Les fans seront aux anges et nostalgiques. Même la salle a applaudi à la fin de la séance. Un beau moment avec mon père auquel nous adorons S. Stallone !!
    Wolverine1992
    Wolverine1992

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 405 critiques

    4,5
    Publiée le 29 janvier 2016
    Sylvester Stallone, qui a incarné le personnage de Rocky à six reprises, est le trait d'union entre le passé et l'avenir de Adonis dans cette magnifique réalisation sur la transmission, où il passe le flambeau à une nouvelle génération, dix après le dernier volet ("Rocky Balboa", tourné en 2006). Nominé cette année aux Golden Globes Awards, Sly, tenant le rôle du coach, donne ici la réplique à Michael B. Jordan, impressionnant dans la peau de ce jeune espoir rêvant de devenir champion. Superbement réalisés, les matchs de boxe nous mettent KO, à l'image de ce long plan-séquence circulaire qui place le spectateur au cœur d'un combat ou douze rounds du tournoi final. Mais c'est l'émotion qui prime avant tout dans ce mélodrame, où les personnages sont assaillis par les fantômes et les souvenirs: Rocky, usé et malade, y visite la tombe de sa femme Adrian, l'appartement de Paulie et le gymnase de Mickey; Adonis choisit, lui, de boxer pour se sentir proche de ce père, mort sur le ring avant sa naissance. Ce film dérivé de la saga est étonnamment, une excellente réussite !
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1415 abonnés Lire ses 3 662 critiques

    3,0
    Publiée le 19 janvier 2016
    Honnêtement je n'en attendais pas grand chose de ce film, je pensais que ça allait être totalement nul, comme tous les films de Stallone depuis John Rambo (non inclus)... Et en fait non... et je ne comprends comment Stallone peut se fourvoyer en faisant des Escape Plan, des Match Retour ou que sais-je encore, pour ensuite faire ça ? Mais c'est pas possible... Le type passe du mec intègre dont plus personne ne voulait, qui te monte Rocky Balboa, puis John Rambo, deux conclusions plutôt intéressantes (surtout le second je trouve), pour après aller tapiner dans tous les navets estampillés renaissance des années 80... et il revient avec ça, l'air de rien... et mine de rien je trouve ça que ça pue la sincérité et contrairement à Match Retour (navet fini), j'y crois. Alors non le film n'est pas parfait, c'est trop connu comme structure, c'est la même que les autres Rocky, le type dans lequel personne ne croit qui va s'entraîner dur pour tenir tête à un grand champion (mais le vaincra-t-il ?)... et pour ça c'est pas aussi bon que le tout premier Rocky. Pas que je me sois ennuyé, mais on est en terrain connu. Et c'est intéressant de voir qu'on est plus proche de Rocky 1 que du 5, où il prenait également un Poulain, bien ingrat d'ailleurs. Seulement voilà le film a beau être sympa, on n'en avait pas besoin, je veux dire par là que le 6, dont je ne suis pas ultra fan offrait une belle conclusion pour justement éviter d'arriver au traitement de Rocky dans ce film ci. Cependant les combats sont assez intenses, bien que filmés d'un peu trop près par moments ce qui nuit à l'intensité des coups... l'utilisation du plan séquence dans le combat de milieu de film contre je sais plus qui, c'est pas mal, mais je crois que je reste un partisan du montage, car certes ça permet une continuité et une fluidité totale du combat, tout en le voyant en temps réel... j'aurai aimé plus d'impact dans les coups. L'utilisation des ralentis sur la fin n'apportant pas grand chose non plus je trouve. Plus c'est rapide, plus c'est violent, plus c'est viscéral. Mais je pinaille, globalement c'est plutôt bien filmé. J'ai également trouvé le film un peu trop "court" sur certains points, qu'on passait trop vite à autre chose, je pense à la scène où Creed va dans un bar écouter sa voisine chanter, ça aurait pu durer 4 ou 5 minutes, le temps d'entendre la chanson en entier, surtout qu'elle est sympa... histoire d'imposer une ambiance. J'ai l'impression que le film veut montrer plein de choses et fini par les survoler. Heureusement qu'il y a une certaine alchimie entre les acteurs, ce qui fait que ça fonctionne plutôt bien. Bref c'est loin d'être mauvais, et je ne serai même pas contre une suite.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 562 abonnés Lire ses 2 233 critiques

    5,0
    Publiée le 18 janvier 2016
    Creed - L'Héritage de Rocky Balboa : Ohhh quel défi de réinventé une légende avec une autre, surtout quand il y a Rocky Balboa en plus dans le film, on pourrait penser qu’il fasse de l’ombre et que ça soit plus un Rocky 7 en lui volant la vedette. Donc, c’est avec un énorme plaisir que je vais voir le film car il y a Rocky mais je m’attends pas a qu’il soit meilleur que la série malgré tout le bien que j’entends de ce film. Mais je m’attendais pas a aussi bien car le film se révèle être une vraie surprise que ça soit dans le fond et la forme, il atteint une certains perfection et je pèse mes mots. Il réussit a raconté une nouvelle histoire, tout en gardant l’esprit et l’ambiance de la série Rocky, il fait du neuf avec du vieux, sans jamais copié ou en faire trop, c’est juste ce qui faut, il y a de la nostalgie mais c’est bien dosé. Et il y a quelque chose de pure et sincère dans le film, on sent que c’est fait avec amour et avec les trips pour ceux qui aimé la boxe ou la série des Rocky. Ce qui a de excellent comme je disais, c’est que Rocky ne fait pas d’ombre a l’histoire, le personnage principale est vraiment le fil de Creed et c’est son histoire, sauf que il y a son histoire qui se relie et de façon honnête et sincère et surtout, ça apporte une vraie consistance, il est pas inutile et l’ambiance et l’harmonie est parfaite entre les deux histoires. Tout est très bien écrit, que ça soit les personnages et l’histoire. Et tout ça a le droit a un coup de fouet et du rythme grâce a une réalisation aux petit oignons, c’est très bien foutu, stylé, admirable avec les combats nerveux, le premier combat est sublime, en plan séquence, tout comme la lumière lorsque l’adversaire du combat final arrive, en bleu avec la fumé… très stylé donc bonne mise en scène. Pareil pour les musiques, très bien choisis, ça rythme l’aventure et quelques musiques de Rocky mais placés avec sobriétés : parfait quoi. Et pour finir, les acteurs : crédibles, convaincants, justes, sincères… Et quel plaisir de retrouvé Stallone dans son rôle qui ne cesse d’enrichir, bravo à lui. Donc voila, plus qu’un remake, Rocky 7… c’est une nouvelle histoire a part entier qui a su tout bien faire. Riche en émotion et valeur sur la vie, le temps qui passe... On peut dire que c’est un excellent Rocky mais je préfère un excellent nouvelle légende et hâte de voir la suite, si c’est de même qualité car on est K.O avec celui la.
    Jean B
    Jean B

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 9 critiques

    4,5
    Publiée le 15 janvier 2016
    Si Stallone n'a pas l'oscar après ce film, je me coupe une .... Stallone est Rocky, il ne joue plus, il est ce colosse aux pieds d'argile, courageux au possible, brisé par la vie. Peu importe les combats qui demeurent excellents ( mention spécial au réal et au jeune "Creed" et ses partenaires), Stallone bouffe l'écran, c'est un vieil ours qui n'a plus rien à prouver comme son personnage, qui sait qui il est et qui laisse faire les choses simplement et avec une force humaine inimaginable. Le dernier Rocky était très bon avec un Stallone déjà très fort mais les combats et l'histoire étaient un peu ratés, cette fois ci Stallone, Rocky a la fin qu'il mérite. L'oscar sera au rendez vous et il sera mérité. Une leçon d'acting, une leçon humaine
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top