Mon AlloCiné
Les Huit salopards
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Les Huit salopards" et de son tournage !

Une première affiche en référence à John Ford

La première affiche dévoilée pour le film (la diligence laissant une traînée de sang) est en référence directe avec l'affiche du western La Chevauchée fantastique, le classique signé du maître John Ford avec John Wayne.

Le scénario avait fuité !

En janvier 2014, Tarantino annonçait que le scénario de son western "The Hateful Eight" était terminé. Quelques jours plus tard, il déclarait au site Deadline qu'il renonçait à réaliser le film car son scénario avait fuité sur internet. A l'époque, le réalisateur déclarait au média : "Je suis très très déprimé. J'avais terminé le scénario, un premier jet, et je n'avais pas l'intention de le réaliser avant l'hiver prochain, dans un an. Je l'avais confié à six personnes, et apparemment il est sorti sur la place publique." Il avait ajouté : "Je ne ferai pas ce film. Je vais publier le scénario, et c'est tout pour le moment. Je l'ai confié à six personnes, et si je ne peux pas leur faire confiance, je n'ai aucune envie de le faire. Je le publierai. J'en ai assez. Je vais passer à autre chose".

Une lecture publique du scénario

Après la fuite de son scénario, Quentin Tarantino a organisé une lecture publique à Los Angeles, une séance à laquelle Bruce Dern, Kurt Russell, Samuel L. JacksonMichael Madsen et le frenchy Denis Menochet ont participé pour interpréter les personnages.

Cinq chapitres pour les "Huit salopards"

Après qu'il a filtré, le scénario a commencé a être détaillé sur le net. Le site TheWrap avait pu mettre la main sur un exemplaire. Selon le site, le long métrage devait être tourné en 70mm et être découpé en 5 chapîtres : "Last Stage to Red Rock" ("Dernière escale à Red Rock"), "Son of a Gun" ("Fils de flingue"), "Minnie's" ("Chez Minnie"), "The Four Passengers" ("Les Quatre passagers"), "Black Night, White Hell" ("Nuit blanche, enfer noir").

Un film... ou une pièce de théâtre ?

Au Festival de Cannes 2014, Quentin Tarantino avait déclaré à propos des Huit salopards : "Je suis en train de finir une deuxième version, et je vais en écrire une troisième. (...) J'ai le temps et peut-être que je vais en faire un film ou une pièce. Je ne sais pas." Finalement, au cours de l'été, le réalisateur a changé d'avis et la pièce n'a jamais vue le jour.

Tournage en hiver

Le film a été tourné dans les Rocheuses et plus précisément aux alentours de la petite ville de Telluride dans la partie sud-ouest de l'État du Colorado. L’endroit a été choisi pour ses paysages grandioses et immaculés. En ce qui concerne la mercerie de Minnie, elle a été construite dans la ferme familiale des Schmid à Wilson Mesa, à 10 km de Telluride. Le côté sauvage de ces lieux a été idéal pour y filmer ce western violent.

L'influence des séries western des années 60

Quentin Tarantino ne cesse de surprendre. Pour preuve, le metteur en scène a expliqué que ses principales sources d'inspiration pour The Hateful Eight se situent moins du côté du cinéma que de celui des séries western des années 1960, comme BonanzaThe Virginian et The High Chaparral ! Ces séries comprennent en effet plusieurs épisodes dans lesquels des hors-la-loi prennent en otage les personnages principaux, le tout se déroulant en huis-clos dans un refuge isolé au fin fond de l'ouest américain le plus sauvage : 

"Le spectateur passe la moitié du temps à se demander quel personnage est bon et quel personnage est mauvais, et ils ont tous un passé trouble qui se révèle progressivement. Je me suis alors dit que je pourrais faire un film basé sur ce genre de personnages. Une bande de hors-la-loi piégés dans une pièce, avec une tempête de neige à l'extérieur, leur donner des flingues et voir ce qu'il se passe ensuite...", confie le réalisateur à Deadline, confirmant une fois de plus à quel point sa ciné/sériephilie ne connait pas de limites et se nourrit aussi bien de films que de séries télévisées.

Parlons argent !

Le budget de Les Huit salopards est estimé à 44 millions de dollars, ce qui est moins que le précédent western de Quentin Tarantino Django Unchained qui en avait coûté 100 (c'est son film le plus cher). A titre de comparaison, Inglourious Basterds a été conçu pour 75 millions et Pulp Fiction 8.

Pressenti(e)s

Plusieurs comédiens et comédiennes ont été pressentis pour jouer dans ce nouveau film de Tarantino. Christoph Waltz a ainsi été considéré pour le rôle de John 'The Hangman' Ruth (Kurt Russell), tout comme Michelle Williams, Robin Wright, Geena Davis, Evan Rachel Wood, Hilary Swank et Demi Moore pour celui de Daisy Domergue qui revint à Jennifer Jason LeighViggo Mortensen, un acteur très habitué au western, a lui aussi été sollicité, mais pour des raisons d'emplois du temps a dû refuser : "Il voulait commencer le tournage à la fin de l'année et faire des répétitions avant, ce que je ne pouvais faire en terme de planning", explique-t-il.

Retrouvailles

Quentin Tarantino est un réalisateur qui aime s'entourrer de comédiens qu'il connait bien. Il le prouve une fois de plus avec Les Huit salopards dans lequel il retrouve Samuel L. Jackson pour la quatrième fois après Pulp Fiction, Jackie Brown et Django Unchained ; Tim Roth pour la troisième fois après Reservoir Dogs et Pulp Fiction ; Kurt Russell pour la deuxième fois après Boulevard de la mort ou encore l'indémodable Mr. Blond Michael Madsen pour la troisième fois après Reservoir Dogs et Kill Bill: Vol. 2.

La chanson de la BA

La chanson que l'on entend dans la bande-annonce du film est "Same Ol'" du groupe anglais The Heavy qui est très prisé par le petit et le grand écran depuis la sortie du premier de ses trois albums, en septembre 2007. Son titre "What Makes A Good Man ?" avait par exemple été entendu dans Match Retour et la bande-annonce de Dallas Buyers Club.

2 versions pour le western

Les Huit salopards sortira dans une version longue pour les salles projetant le format 70 mm. Les spectateurs se rendant dans les salles projetant cette version (le format original utilisé par Tarantino pour ce western) auront droit à une version longue agrémentée de quelques minutes supplémentaires contenant "une introduction et un entracte et fera en tout 3 heures et 2 minutes", tandis que la version destinée notamment aux multiplex sera plus courte de "6 minutes" très exactement.

L'expérimentation de Tarantino avec le format 70 mm est une tentative pour combattre l'avancée inexorable du format digital, au tournage et à la projection. 

Problème de météo !

Le tournage avait besoin d'une tempête de neige qui a tardé à tomber du fait d'un hiver anormalement doux. L'équipe était tellement en attente de cette tempête que plusieurs de ses membres ont participé à une sorte de cérémonie locale en compagnie d'employés de stations de sports d'hiver au cours de laquelle des skis ont été brûlés pour invoquer une chute de neige.

Ultra Panavision 70mm

Dans le but de restituer au mieux les paysages neigeux de l'Ouest américain et rendre compte de l'intimité des intérieurs, Les Huit salopards a été tourné en Ultra Panavision 70mm, un format utilisé pour la dernière fois en 1966 pour le film Khartoum. Ce format nécessite des objectifs anamorphiques permettant d'obtenir une image très large comme on a pu le voir dans Les Révoltés du Bounty, Un monde fou, fou, fou, fou, La Plus grande histoire jamais contée et La Bataille des Ardennes.


Pour ce, un important travail de restauration de matériel ancien a été entrepris : quinze vieux objectifs ont ainsi été trouvés (dont certains avaient servi pour la séquence de char de Ben Hur !) et il a ensuite fallu les remettre en état de marche et les adapter aux caméras actuelles.

Un lien avec "Inglourious Basterds"

Tim Roth avait révélé que son personnage d'Oswaldo Mobray dans Les Huit salopards est l'arrière-arrière grand-père de Smithson Utivich (joué par B.J. Novak) dans Inglourious Basterds. Tous les deux sont surnommés "Little Man".

La BO

Ennio Morricone s'est attelé à la BO du film. A noter que Quentin Tarantino avait déjà eu recours à des morceaux du célèbre compositeur comme par exemple dans Django Unchained. C'est à Prague que Morricone a composé la BO des Huit salopards avec l'Orchestre symphonique national tchèque.

Rentabilité

Les Huit salopards a rapporté pas loin de 146 millions de dollars de recettes dans le monde rien qu'avec sa sortie en salles. Il s'agit du sixième plus gros succès réalisé par Quentin Tarantino puisque Django Unchained en avait rapporté 450 millions, Inglourious Basterds 317, Pulp Fiction 213, Kill Bill : Volume 1 177 et Kill Bill : Volume 2 154.

Une suite à Django Unchained ?

Quentin Tarantino avait dans un premier temps commencé à concevoir Les Huit salopards comme un roman qui aurait été la suite de Django Unchained"Après avoir fait Django, je savais que je ne voulais pas faire de suite en film mais j’aimais l’idée de faire plusieurs livres de poche centrés sur de nouvelles aventures de Django (...). Je n’avais jamais écrit de roman avant donc j’ai voulu me faire la main avec un livre de poche Django. A l’époque, ça s’appelait Django in White Hell. A la place du Major Warren (Samuel L. Jackson) c’était Django." Le réalisateur abandonna finalement cette idée après avoir réalisé que le personnage de Django, parce que trop moral, n'avait pas sa place parmi les salopards qu'il voulait mettre en scène dans son deuxième western.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Star Wars - Les Derniers Jedi (2017)
  • Seule la Terre (2017)
  • Le Crime de l'Orient-Express (2017)
  • Ferdinand (2017)
  • Coco (2017)
  • Santa & Cie (2017)
  • Paddington 2 (2017)
  • Garde alternée (2017)
  • Seven Sisters (2017)
  • La Deuxième étoile (2017)
  • Girls Trip (2017)
  • Le Brio (2017)
  • La Promesse de l'aube (2017)
  • C'est tout pour moi (2016)
  • Bienvenue à Suburbicon (2017)
  • Drôles de petites bêtes (2017)
  • Jumanji : Bienvenue dans la jungle (2017)
  • Wonder (2017)
  • L'Expérience interdite - Flatliners (2017)
  • Les Gardiennes (2016)
Back to Top