Mon Allociné
Room
Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD Blu-Ray, DVD
Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
4,4
3492 notes dont 312 critiques
25% 78 critiques
47% 147 critiques
23% 73 critiques
3% 9 critiques
0% 0 critique
2% 5 critiques

312 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus utiles
benoitG80

Suivre son activité 935 abonnés Lire ses 1 048 critiques

4,5Excellent
• Publiée le 13/03/2016

"Room" en s'inspirant de faits réels dont en particulier cette sordide affaire autrichienne, avait déjà de quoi nous interpeller. Force est de constater que Lenny Abrahamson a été plus qu'à la hauteur de cet enjeu difficile et que les deux acteurs principaux Brie Larson et Jacob Tremblay qui incarnent Joy et Jack sont fabuleux et donnent sans concession tout ce qu'ils ont à offrir ! Ce film intelligent ne verse jamais dans le pathos, mais se poste en tant qu'étude et analyse de cet horrible enfermement de 7 ans... Les conditions de détention avec ce lieu étouffant et minuscule sont très bien rendues... Et avec tact et émotion, le film arrive à nous faire décrypter le passage de la phase de séquestration à celle de la liberté avec une pertinence, un sens de l'observation et un décodage des faits et gestes de haute voltige ! Pour atteindre toute la dimension psychologique possible, très présente dans le film, le cinéaste arrive à faire passer une quantité de clés ou de messages rien que par l'attitude de l'enfant, ce qui nous permettra de saisir et d'appréhender toute la difficulté et l'importance de cette reconstruction essentielle. Reconstruction décrite avec beaucoup de pertinence et qui fonctionne dans plusieurs sens, tant au niveau du duo mère/fils, qu'au niveau des grands-parents (ou presque) qui ont tout à apprendre aussi ! Le petit Jack est à ce niveau un extraordinaire révélateur de toute l'anxiété vécue par lui même et sa mère qu'il appelle avec amour "Man" ! Unique de justesse, de sobriété, son jeu semble évident et naturel en rappelant étonnamment un autre petit bonhomme portant également le même prénom, dans un merveilleux film "Jack", sorti en avril 2015 et pourtant passé inaperçu ! On reste fasciné, interloqué par de menus détails après cette libération inespérée... Comme la perception du temps et de l'espace ressentie par cet enfant, au point de regretter cette petite chambre sans fenêtre, seul endroit de référence pour lui, tout comme sa mère qu'il n'a plus pour lui seul, et qu'il doit maintenant partager et même voir s'absenter. Éminemment puissante, saisissante et touchante, cette histoire effroyable est ici retranscrite à travers les yeux d'un enfant et de sa maman avec beaucoup d'humilité, de retenue et fait preuve d'une réflexion qui nous restera dans les mémoires... Un beau film bouleversant !

closer444

Suivre son activité 240 abonnés Lire ses 535 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 09/03/2016

Sans qu’elle n’ait encore reçu l’Oscar de la meilleure actrice, tout le monde s’extasiait déjà sur la performance hallucinante de Brie Larson dans « Room ». Et s’il est vrai qu’elle est fantastique dans le long-métrage, la prestation de son jeune acolyte Jacob Tremblay est encore plus sensationnelle. Il y a quelques années, rares étaient les performances d’enfants acteurs mémorables, on se souvient d’Haley Joel Osment dans « Sixième sens » ou d’Abigail Breslin dans « Little Miss Sunshine ». Désormais les directeurs de casting semblent plus à même de dénicher des perles. Mais ici, ce jeune garçon parvient sans peine à rendre crédible toutes les nuances d’un rôle à priori complexe. Il nous émeut autant qu’il nous attendrit sans jamais verser dans la surenchère, le pathos ou l’émotion factice. Il est son personnage tout simplement, et on se souviendra longtemps de sa composition. Avec deux interprètes de haute volée comme ceux-ci, « Room » survole déjà de loin pas mal de productions. Et il en fallait de bons acteurs pour réussir à incarner cette incroyable histoire vaguement inspirée de l’affaire autrichienne Natascha Kampusch. L’intelligence du script est de ne rien dévoiler dès le départ et de nous immerger durant la première moitié du film dans ce huis-clos entre quatre murs. Petit à petit on comprend ce qui s’est tramé pour cette mère et son jeune fils. Mais au départ un malaise et une certaine curiosité s’installent avant que les codes du thriller prennent peu à peu le dessus. C’est étouffant, claustrophobique et malin. Et surtout jamais ennuyant… La seconde partie du film - et ce n’est pas une révélation tant la bande-annonce et le résumé en parlent clairement - se concentre sur l’après. Parfaitement équilibrées, ces deux parties distinctes se répondent l’une à l’autre avec brio. D’un côté les faits, de l’autre leurs conséquences qu’elles soient psychologiques, physiques ou encore familiales. Si la mise en scène de Lenny Abrahamson est tout à fait adaptée aux seize mètres carré d’une pièce, elle se fait plus anodine une fois en dehors. « Room » est un film particulier se proclamant davantage du drame que du thriller (le responsable est volontairement mis de côté sauf obligation) mais dans tous les cas une expérience cinématographique intense, que ce soit dans le ressenti de ce que vivent les personnages que dans la performance des acteurs qui les incarnent. https://www.facebook.com/cinemapassion4444/

PacesTime

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 105 critiques

4,5Excellent
• Publiée le 02/03/2016

Quel choc ! Cela faisait bien longtemps qu'un film ne m'avait pas ému comme ça. Première fois que je regarde un film de Lenny Abrahamson et c'est amplement gagné. La première partie dans ce huit-clos est très intéressante. Elle permet de poser les cartes sur la table, de bien comprendre ce qu'il se passe et l'enjeu que cette évasion représente. Certains diront que les gestes et les dialogues sont un peu répétitifs dans cette partie, moi au contraire je trouve qu'ils apportent tous un peu plus de mélo dramaturgie, un peu plus d'émotions, de sentiments, de colère aussi de les voir pris au piège comme ceci. Le moment le plus important de ce film reste la fugue. Durant les 20 minutes de cette fugue, notre sang reste comme glacé, on retient notre souffle, va-t-il y arriver, va-t-il avoir le temps de sauver sa mère, vont-ils devoir vivre comme ça indéfiniment ?? Les secondes nous paraissent des heures alors dans cette partie alors que le reste du film passe très vite. Enfin la dernière partie, le comment vivre après tout ça est très forte. On se rend bien compte qu'alors que cela devrait être le petit garçon le plus chamboulé par tout ça, c'est la mère qui ne tient pas le choc et qui relâche toute l'accumulation, la nervosité, la pression qu'elle a du subir durant ces 7 années de séquestration. La force de ce film est ce binôme d'acteurs : Brie Larson (mère formidable, future très grande actrice comme en témoigne son Oscar) et Jacob Tremblay (très prometteur lui aussi) sont parfaits dans ces rôles, dans le sensible sans tombé dans le pato, c'est vraiment très très réussit ! Personnellement, c'est un cyclone émotionnel qui nous fait réaliser que la vie est précieuse et qu'il faut chérir chaque moment de la vie comme si c'était nouveau ou comme si c'était le dernier.

dagrey1

Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 485 critiques

3,5Bien
• Publiée le 10/03/2016

Jack et sa mère sont séquestrés dans un chalet et isolés du monde depuis 5 ans. Enlevée par son ravisseur et ayant eu de lui un enfant, Joy a essayé en dépit des circonstances de leur incarcération forcée, de créer un univers le plus agréable possible à Jack, compte tenu des circonstances. Un plan d'évasion mis en oeuvre va leur permettre de s'échapper mais le retour à la vie réelle n'aura rien d'évident.... "Room" a fait l'objet d'une forte publicité 15 jours avant sa sortie, Brie Larson (Joy) ayant été oscarisée comme meilleure actrice. Il est vrai que cette dernière incarne avec brio une jeune femme forte mais également traumatisée par les mauvais traitements durables qu'elle a subi. Dans les autres rôles, Jacob Tremblay (Jack), Joan Allen et William Macy (les grands parents) sont également très convaincants. Le film est bon, terriblement réaliste mais très lent. On comprend très bien que tous les problèmes ne sont pas réglés une fois sortis pour la mère et l'enfant et le réalisateur fait très bien passer ce message. Le film recèle en tout cas beaucoup de tension, de réalisme et d'émotion. La bande originale de Stephen Rennicks est excellente. Certains passages font d'ailleurs penser à du rock progressif façon "Mogwai" ou "Godspeed you black emperor".

Pauline_R

Suivre son activité 141 abonnés Lire ses 354 critiques

3,5Bien
• Publiée le 12/03/2016

Un film émotionnellement très fort, qui m'a donné plusieurs fois des frissons et mis les larmes aux yeux. Toutefois, il n'est pas sans défauts, traînant parfois en longueurs et occultant certains aspects qu'il avait commencé à aborder avant de quasi immédiatement les mettre de côté Spoiler: (la non acceptation de l'enfant par le grand-père, le procès à venir, etc.), ce qui rend le film un peu frustrant. La relation entre la mère et le fils est l'axe moteur du film, et tout est principalement abordé du point de vue de l'enfant apportant à la fois une certaine poésie et douceur au film malgré un sujet difficile. L'émotion qui en ressort repose en grande partie sur les épaules du jeune acteur, Jacob Tremblay, absolument sidérant de justesse et de naturel, à tel point que j'ai trouvé qu'il faisait passer la performance de Brie Larson, pourtant oscarisée, au second plan. Pour tout vous dire, il m'a plus impressionné que Di Caprio dans The Revenant...

vincenzobino

Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 390 critiques

3,5Bien
• Publiée le 09/03/2016

Une sacrée expérience même si je reste un peu sur ma faim. La bande-annonce a clairement tendance a rappeler l'affaire Kampusch, du nom de cette jeune fille détenue de nombreuses années. Mais Emma Donoghue, l'auteure du livre, s'est surtout inspirée de deux autres cas similaires dont l'affaire Fritzl, dont le témoignage du fils a clairement inspiré le personnage de Jack. Le livre éponyme retrace chacune de ces trois expériences traumatisantes. Pour le film, Abrahamson s'est essentiellement inspiré du cas Fritzl. Et découpe son film en deux parties distinctes: la première heure est un spectaculaire huis-clos ou Ma et son fils Jack, prisonniers du "grand méchant Nick" tentent de survivre dans le confinement leur faisant office de prison. Au fur et a mesure, divers événements nous permettent de reconstituer les étapes qui ont provoqué cette situation. Brie Larson et surtout Jacob Tremblay (Académie Oscars, vous dormiez pendant les nominations???) y sont brûlants de justesse et l'empathie est absolue. Je suis un peu plus sur la retenue concernant la seconde heure que je ne peux développer sans spoiler. Juste vous dire, si vous avez lu le livre, que l'une des séquences fortes de cette seconde partie a été raccourcie et l'on n'y ressent pas l'intensité du livre. Un autre point, medico-psychique celui-ci, est en revanche très bien amené et Joan Allen en (grand-)mère torturée y est également magnifique. Je le recommande néanmoins pour le message apporté sur la nouvelle vie après la détention loin d'être évidente. A voir si possible en VO...

Alain D.

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 902 critiques

3,0Pas mal
• Publiée le 29/11/2016

Ce drame de Lenny Abrahamson nous conte une histoire émouvante ; une histoire extrêmement triste au rythme très lent. La première moitié du film se déroulant en huis clos est assez pesante. Heureusement, l'imagination du garçonnet, puis son apprentissage du monde extérieur, nous sauve de la noirceur et de la désolation la plus totale. Jacob Tremblay est débordant de sincérité dans le rôle de Jack le garçon de 10 ans. Brie Larson est également parfaite dans rôle de sa mère.

tony-76

Suivre son activité 419 abonnés Lire ses 1 052 critiques

3,0Pas mal
• Publiée le 06/04/2016

Ayant remporté de multiples récompenses au Canada et en Amérique, Room est un film indépendant qui se détache du lot. Une adaptation d'un roman éponyme de Emma Donoghue (qui s'occupe ici du scénario), le récit est sur l'amour et la survie entre une mère (Brie Larson) et son fils Jack (Jacob Tremblay) qui sont séquestrés dans une chambre. Très vite, ils vont découvrir le monde réel... La construction du scénario est divisé en deux parties. La première est immédiate et suffocante, pleine de mystère et de suspense. Spoiler: Qui sont ces gens ? Pourquoi sont-ils là ? Puis vient une scène éblouissante et inoubliable Spoiler: - une tentative d'évasion - qui s'avère la plus puissante de l'ouvrage. Pratiquement tous les films américains se termineraient là et ce n'est pas le cas de Room qui prend le pari de continuer et qui offre des moments moins éprouvants. Peut-être plus longuette que la précédente, mais essentielle au développement psychologique de ses personnages. Beaucoup d'émotions fortes sont au rendez-vous. Le jeune Jacob Tremblay offre un jeu sidérant ! Avec sa mère, la magnifique Brie Larson (découverte dans 21 Jump Street aux côtés de Jonah Hill et de Channing Ttaum) et qui a remporté l'Oscar de la meilleure actrice cette année. Et, cette bande son au sein de l'oeuvre est superbe !! En bref, Room est une expérience assez folle et inattendue. Un ovni !

titicaca120

Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 1 635 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 12/03/2016

un film d'une rare intensité avec un Jacob Tremblay extraordinaire de justesse. certaines scènes sont de véritables petits bijoux.

cylon86

Suivre son activité 366 abonnés Lire ses 3 972 critiques

3,0Pas mal
• Publiée le 09/03/2016

C'est une histoire tragique : celle de Joy, kidnappée par un inconnu et enfermée durant sept ans par cet inconnu dans une cabane de jardin aménagée et isolée. Régulièrement violée, elle donne naissance à Jack. C'est à travers les yeux de Jack, âgé de 5 ans quand commence le film, que nous découvrons tout. La pièce dans laquelle il vit avec sa mère, qui représente le monde entier pour lui et puis le monde extérieur qu'il ne tardera pas à découvrir en faisant preuve de courage. De cette histoire tragique, Lenny Abrahamson ne retient essentiellement que du positif : cette relation très forte entre un fils et sa mère. Un fils qui aura d'ailleurs plus de facilités à s'adapter à la vie à l'extérieur alors qu'il ne l'a jamais connu. Bien entendu, l'émotion déferle à plusieurs niveaux mais le cinéaste ne la pousse pas trop. Il préfère s'attarder sur le regard de ses acteurs qui expriment tant de choses. En particulier celui de Jacob Tremblay, 9 ans et déjà toute la maturité nécessaire pour assumer un rôle complexe et touchant. Face à lui, même Brie Larson, pourtant auréolée de l'Oscar de la Meilleure Actrice, paraît bien fade. C'est bien Jack qui porte le film, du haut de ses yeux qui découvrent le monde, qui s'émerveillent que tant de choses puissent exister. Lui qui envisage l'avenir de manière radieuse. Un peu long dans sa construction et empruntant parfois des chemins scénaristiques faciles ou inaboutis, "Room" est un beau film, touchant de bout en bout à la mise en scène élaborée. Mais il marque surtout la révélation d'un jeune acteur, assurément à suivre.

Les meilleurs films de tous les temps
Back to Top