Mon AlloCiné
The Nice Guys
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "The Nice Guys" et de son tournage !

Genre de prédilection : le buddy movie

Shane black, qui réalise son troisième long métrage pour le cinéma après Iron Man 3 et Kiss Kiss Bang Bang, revient à son genre de prédilection, le buddy moivie, qui repose sur l’association de deux personnages bien différents l’un de l’autre et qui sont amenés à collaborer ensemble malgré eux. On lui doit les scénarios de plusieurs pépites de ce genre, comme L'Arme fatale et ses trois suites, Le Dernier samaritain, Last Action hero, Au revoir à jamais et Kiss Kiss Bang Bang, lequel avait relancé la carrière de son acteur fétiche Robert Downey Jr. (qui joue dans les deux autres réalisations de Shane Black mais pas dans The Nice Guys).

À l'origine

À l'origine, le projet devait être une série télévisée et non un long métrage pour le cinéma. Une idée finalement abandonnée.

Ecriture à quatre mains

Shane Black a co-écrit le scénario de The Nice Guys avec son complice Anthony Bagarozzi. Pour traiter les personnages principaux tenus par Russell Crowe et Ryan Gosling, les deux hommes ont chacun pris un héros pour en écrire les répliques. Bagarozzi a commencé avec Jackson Healy (Crowe) pendant que Black s'occupait d'Holland March (Gosling). Ils ont ensuite échangés les personnages, qu'ils connaissaient finalement tellement bien qu'ils pouvaient se dire : "Non, ce n'est pas quelque chose que dirait Healy ou quelque chose que dirait March."

Retrouvailles

Dix-sept ans après la sortie de L.A. Confidential, Kim Basinger retrouve Russell Crowe au casting de The Nice Guys. Egalement côté retrouvailles, Crowe donne à nouveau la réplique à Ty Simpkins après Les Trois prochains jours. Ty quant à lui tourne à nouveau sous la direction de Shane Black après Iron Man 3.

Shane Black, un cinéaste bankable

Avec The Nice Guys, Shane Black revient auréolé du succès phénoménal de son Iron Man 3 et ses 1,2 milliards de dollars de recettes récoltés dans le monde. Après cette comédie d'action, le réalisateur va s'atteler à mettre en scène un nouveau blockbuster, The Predator, suite du film culte de John McTiernan sorti en 1987. Black y campait le rôle de Hawkins, le mercenaire blagueur.

Un producteur fidèle

C'est le producteur Joel Silver qui a sorti Shane Black de l'ombre en achetant son scénario de L'Arme Fatale il y a 30 ans. L'homme a continué de produire les suites de la saga ainsi que deux autres oeuvres écrites par Black, Le Dernier samaritain et Kiss Kiss Bang Bang. Le duo s'est naturellement retrouvé pour The Nice Guys.

Décors naturels

The Nice Guys a été tourné à Los Angeles, Atlanta et Decatur dans l'état de Géorgie.

La bosse de Ryan

Ryan Gosling a fait le buzz sur l'affiche de The Nice Guys en raison de l'étrange bosse au niveau de son entre-jambe. L'histoire ne dit pas si les concepteurs de l'affiche ont voulu s'amuser ou si la "bosse" du comédien est réelle.

La musique est bonne

La composition de la bande-originale groovy de The Nice Guys a été assurée par deux pointures, David Buckley et John Ottman. Le premier est un habitué des films d'actions et des thrillers avec The Town de Ben Affleck, Effraction avec Nicolas Cage, Parker avec Jason Statham ou le récent Grimsby - Agent trop spécial. Il a également écrit la partition de 50 nuances de Grey. Le second est notamment le compositeur attitré des films de Bryan Singer (Usual Suspects, la saga X-Men, Walkyrie, Superman Returns).
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • Independence Day : Resurgence (2016)
  • Les Chatouilles (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Un homme pressé (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Floride (2015)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Overlord (2018)
  • Suspiria (2018)
  • Mauvaises herbes (2017)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Fou d'amour (2015)
  • Capharnaüm (2018)
  • Independence Day (1996)
Back to Top