Mon AlloCiné
    Get Out
    note moyenne
    4,0
    10544 notes dont 896 critiques
    14% (122 critiques)
    46% (414 critiques)
    22% (195 critiques)
    10% (88 critiques)
    4% (36 critiques)
    5% (41 critiques)
    Votre avis sur Get Out ?

    896 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2361 abonnés Lire ses 640 critiques

    4,5
    Publiée le 5 mai 2017
    "Get Out" est tout simplement hallucinant dans son genre ! Get Out !!!, c'est même ce que l'on aurait envie de faire illico-presto en claquant la porte de la salle obscure devant l'ambiance étrange et malsaine que dégage cette famille bobo et aisée, accueillant pourtant avec plaisir leur fille et son petit-ami, lui très inquiet de les découvrir... Daniel Kaluuya et Allison Williams sont d'une justesse épatante à ce propos ! Et pourtant quelle angoisse, quelle anxiété ressentie devant chacun des membres visqueux du clan Ermitage, tous au regard inquisiteur, et même des domestiques, aussi inquiétants, mystérieux et terribles dans leur apparence. Cette impression est même ressentie très nettement dès l'arrivée de ce futur gendre, dont la couleur de peau ne semble pas être un problème pour ce nouvel entourage, tout en devenant même le sujet d'un intérêt malsain et dérangeant... Comme l'est Chris photographe à travers son regard et la focale de son appareil, le spectateur est tout simplement de plus en plus déstabilisé de ne pas saisir les codes qui s'offrent à lui ! Le climat devient de plus en plus étouffant, oppressant car mal identifiable, de l'attitude ambiguë de chaque personnage, famille et amis réunis lors de cette réception, où toujours Chris sera la préoccupation ultime, mais chut !... Le réalisateur Jordan Peele sème en effet adroitement un tas de pistes dont on ne sait, si la vraie vie ou les rêves sont les bons repères ! C'est bien la force de ce "Get Out" de nous perdre ainsi dans un tas de conjectures inquiétantes où la musique martèle chaque moment décisif avec énormément d'effet et d'impact ! Le retournement et les explications qui en découleront, tout en étant incroyables, seront presque moins effrayantes que tout ce qui nous est montré auparavant... Rien bien sûr ne pourra à ce niveau être divulgué sous peine de rompre un secret étonnant ! Ce thriller très original est tout simplement excellent par son approche si différente, par la façon dont les personnages tous fort bien décrits et interprétés, sont dessinés et traités... Ce qui contribue à générer un univers très particulier qu'on ne sera pas prêt d'oublier de si tôt, comme cette affiche si évocatrice ! À ne pas manquer avec le cœur (et le cerveau) bien accroché !
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 93 abonnés Lire ses 20 critiques

    4,5
    Publiée le 6 juillet 2019
    Une fiction écrite et parfaitement mise en scène par Jordan Peele. Le premier film de l'acteur, scénariste et réalisateur Américain se révèle vraiment peu commun. Son scénario fou nous propose une histoire "hypnotique" avec une intrigue bien menée, provoquant une intensité dramatique en constante progression. Ce film nous offre : une ambiance mystérieuse, un climat sulfureux ou tous les personnages sont pour le moins étranges Si tous les rôles sont efficacement interprétés, Daniel Kaluuya est parfait dans le rôle principal de Chris. Le pitch : Rose emmène Chris en Week-end chez ses parents pour leur présenter son compagnon. Rose est une blanche américaine de bonne famille et Chris photographe afro-américain. La mère de rose est psychiatre et son père médecin et démocrate fan de Obama. Rose est persuadée que tout va bien se passer mais Chris, sceptique, craint les surprises ; il ne va pas être déçu !
    Marc T.
    Marc T.

    Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 131 critiques

    4,5
    Publiée le 4 mai 2017
    Même si la première moitié peu paraître un peu longuette, elle parsème des petits indices ça et là qui inquiètent de plus en plus au fur et à mesure que l'intrigue se déroule. Le calme avant la tempête et quelle tempête ! Intelligemment amenée, en douceur, parfois même avec humour, cette tempête nous transporte dans un tourbillon cauchemardesque dans lequel le héros se retrouve pris au piège. Je n'en dirais pas plus ici car même si on sent venir quelque chose de tordu et malsain, on est encore loin de la vérité. L'intelligence avec laquelle le scénario a été travaillé ne laisse aucune place au hasard, tout a été savamment pensé, ce qui rend le twist parfaitement réussi - contrairement à de trop nombreux twists tirés par les cheveux et trop souvent vus ces dernières années. Chapeau bas donc aux acteurs et à Mr Peele dont c'est le premier film ici et dont on attend le suivant avec impatience !
    On regarde quoi aujourd'hui?
    On regarde quoi aujourd'hui?

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 9 critiques

    4,0
    Publiée le 3 mai 2017
    Première réalisation pour Jordan Peele , qui faut bien l'avoué s'en sort très bien dans le domaine de l'horreur .A la fois thriller horrifique et comédie noir son long métrage est une oeuvre avec lequel le cinéaste profite d'une manière engagé comme d'une dénonciation du racisme Américain et des gros clichés bien tenace mais encore existant de la grosse haute bourgeoisie blanche et de leurs statut par rapport aux Afro-Américains . La domination des familles bourgeoises qui se conforme elle même à l'élite représenté par une époque sensé être révolue n' à jamais été si actuelle et forte .En comparaison avec l'élection de Donald Trump qui est en soit un parfait écho de cette hiérarchie .La ou GET OUT s'éloigne des film du genre "dénonciation du racisme par une argumentation phylosophique au travers d'une oeuvre poignante et émouvante" , c'est qu'il préfère s’en amuser sans une once d'arrogance et de s'en servir comme d'un bon défouloir . Le clivage entre Blancs et Noirs est certes présent tout du long mais il n'est pas représenter par la parole ou les action mais par les regards et les fixations .De plus je ne pense pas au vue de sa révélation finale que l'on puisse quantifié ce film à un simple statut de "guerre du racisme", c'est au final totalement autre chose . C'est d'ailleurs intelligemment orchestré par Jordan Peele qui se moque bien de nous mais qui arrive tout de même à nous faire percevoir l'oppression ressentit par sa simple couleur de peau . Ce qui est assez horrifiant c'est de voir à quel point le réalisateur nous manipule et nous met constamment en alerte de par une atmosphère vraiment pesante .L'ambiance est sans aucun doute la pièce maîtresse car elle est particulière et joue un rôle prépondérant . Ce climat austère et brillamment mis en scène par ses décors ,ses musiques et sa photographie et ses lorgnade . La grande maison bourgeoise en est un parfait exemple on sent que quelque chose cloche , on se sent surveillé , épié .Le plus fort vient de cette foutu tasse de thé . Je n'ai par contre jamais été si flippé devant une tasse thé , avec cette satané cuillère tournoyant encore et encore .De plus je trouve que GET OUT à des airs de Hitchcock de par sa représentativité, ses notes musicale au son de corde et quelques plan .Les faux-semblants joue incontestablement sur cet environnement inquiétant .L'obsession du regard est braqué par Jordan Peele qui clairement passe par le silence et les yeux pour s'exulté allègrement et donner la parole à ces acteurs .C'est assez horrifiant car on à l'impression d'être dans un cauchemar ou tout le monde vous fixe constamment et vous jauge . Les dialogues passe par les yeux et comme pour s'avoir si ce qui est dit est vrai on se fixe du regard et on se dévisage .Et c'est alors comme par magie qu'apparaît clairement un jeu de dupe ou chacun étudie l'autre .L'histoire n'a rien d'extra ordinaire mais elle à le mérite d'être efficace et d'une troublante habileté surtout une fois plongé dans la circonvolution du récit .Une frappante ascension qui sais joué de notre attente en étant oppressant et qui finis par prendre tout d'un coup une tournure plus expéditive et explosive en un gros coup de défouloir ou les cadavres s'empilent , c'est d'ailleurs assez perturbant . La bande son quand à elle est vraiment explicite et d'une efficacité sans faille .Entre ses nombreuses images sourdes , et ces son de cordes qui viennent d'un coup nous surprendre d'une simple note raisonnant comme un écho dans ce vaste silence , comme pour indiqué qu'on est seul au monde perdu dans cet univers menaçant .Signé Michael Abels qui avec son prologue à coup de violon nous donne une réplique strident et désarçonnant . L'ensemble des piste sont inattendu , originale et surprenne .un sacrée bon boulot . Il y a toutefois une chose qui vient à m'agacé , c'est cette proportion à vouloir inclure quelques moments comiques qui viennent malheureusement allégés le ton irrespirable ce qui gâche un peu le travail de fond apposé .Certes on comprend vite que ce long métrage n'a finalement pas grand chose de contestataire et tient plus d'un exutoire envers cette ploutocratie (gouvernement où la richesse constitue la base principale du pouvoir politique), mais je trouve dommage d'inclure cet humour noir qui n'a rien à y faire . Daniel Kaluuya incarne Chris un photographe amoureux que je trouve un peu trop platonique , son personnage est pas mal et puis l'acteur joue bien mais je trouve qu'il manque de structure à son rôle . Allison Williams quand à elle est sacrément efficace , j'aime beaucoup cet actrice dans la série de "Girls" et la voir dans un autre rôle tel que celui-ci me conforte dans l'idée qu'elle est douée . Li Rel Howery alias Rod pour le film est un personnage secondaire et placé dans toute la splendeur du cliché de meilleur pote comique ultra lourd ayant toujours la réplique débile pour rétorquer l'atmosphère . Certes il est drôle mais sa vient un peu dénaturé l'oeuvre . En gros toute les détente passe par lui , heureusement il n'apparaît pas constamment ,mais vient donner la réplique finale qui en soit vient un peu tout dédramatisé tant c'est assez improbable et un peu débile .Quand au reste des acteurs , la famille Armitage ils sont tous convaincant et bien strange , surtout la maman qui me donne froid dans le dos . CONCLUSION: GET OUT est un film satire qui en dépit de quelques erreur de direction tire habilement son épingle du jeu . L'ambiance conçu et mise en scène est surprenant et démontre le talent de Jordan Peele .On est captivé de bout en bout , on n'arrive pas à mettre le doigt sur ce qui cloche , mais on se sent constamment épié jusqu'au moment ou le cinéaste décide de nous plongés dans l’horreur et le pourquoi de tout ceci . Vient alors un déferlement de scène toute plus jubilatoire les unes des autres qui viennent apporté un final excellent mais un peu trop court à mon goût . 4/5 Très bien !!!
    Wylan
    Wylan

    Suivre son activité 14 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 13 août 2017
    Le film est bien mais ne mérite pas tout ce bruit. Comme tout film d'horreur et triller, le film prend bien son temps et place bien chaque pièce du puzzle, la tension monte au fur et à mesure et on adore.Jusqu'à ce qu'on découvre le bout de l'intrique tout va bien et rien n'est laissé au hasard. Mais la fin est précipité et est très vite balancé en 5 à 10 min c'est dommage.
    Padami N.
    Padami N.

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 17 critiques

    2,5
    Publiée le 17 mai 2017
    bonne atmosphère de thriller au début du film , les allusions sociales et racistes y apportent un plus ainsi que le jeu des acteurs. ; mais la fin attendue à près visionnage de la B.A. de surcroît expédiés voir risible
    Cinéphilion
    Cinéphilion

    Suivre son activité 36 abonnés

    4,0
    Publiée le 25 juillet 2017
    Les choses simples sont souvent les meilleures et « Get Out » le prouve. Le thriller n’est pas transcendant, l’histoire franchement simple mais l’intrigue, minutieuse, constitue la force du métrage. En plus d’un contenu composé d’une réflexion raciale surprenante, le film exploite une psychologie d’exclusion autour d’une ségrégation emprunt de sadisme et perversité. Les ficelles peuvent paraître grossière au début, même parfois incompréhensible, mais n’est-ce pas le talent d’un cinéaste que de surprendre ? Jordan Peele y parvient avec brillance au profit d’une avancée crescendo où la finesse de l’écriture devient de plus en plus pointilleuse. Ainsi, le sentiment d’exclusion de Chris va s’écrémer au fur et à mesure du film, se dessiner pour avoir une vraie résonance en partant d’un racisme pur et dur menant à une discrimination positive traduit par une jalousie fascinante de l’autre camp. Tout en simplicité, la bande-son, digne des plus grands classiques de l’horreur de années 80, se contente d’un instrumental grinçant, paranoïaque et efficace. En revanche, « Get Out » se contente de deux défauts conséquents. A commencer par l’introduction : Bien qu’elle instaure un sentiment d’effroi et d’insécurité, elle ne sert absolument rien et n’apporte rien au métrage. Le second point concerne le final : Bâclé à notre grand regret, il aurait pû pousser la réflexion du racisme jusqu’à son paroxysme… Sûrement volontairement, le film ne va pas jusque là. Bilan : Pas d’effets spéciaux, ni grands moyens… Sans miser sur la forme, « Get Out » a puiser tout son énergie dans une écriture exceptionnelle. Un joli pari. Toute la critique et bien plus encore sur Cinephilion.net
    MaxLaMenace89
    MaxLaMenace89

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 118 critiques

    4,0
    Publiée le 7 mai 2017
    Premier long-métrage écrit et réalisé par Jordan Peele, directement issu de la comédie, Get Out se voit accompagné d'un succès public et critique, et par conséquence d'une attente non-dissimulée. Résultat : d'abord l"agréable impression d'assister à un épisode d'une heure et demi des Contes de la Crypte ou de la Quatrième Dimension, démarrant doucement par la comédie romantique, le cynisme et les fausses pistes de l'afro-américain qui rencontre sa belle-famille blanche, puis glissant doucement dans l'angoisse, la satyre et l'horreur. L'autre détail d'importance qui nous ramène à ces douces références : le sens inné qu'a Peele pour l' "indice", ces petits éléments plus ou moins mis en avant, totalement futiles mais s'avérant prépondérants plus tard dans le récit. Le réalisateur pratique l'astuce avec talent, quitte à pousser l'objet aux confins de l'hallucination. Sans oublier quelques touches de légèreté et autres jump-scares décalés, ensemble qui distille progressivement une angoisse très intelligente. Contrairement à ce qu'on pouvait facilement attendre, Get Out ne vise pas à être un brûlot contre la société américaine, ou une métaphore acide des tensions raciales du pays. Non, Peele a conscience de l'attente du symbole et n'appuie jamais ce dernier. Pour lui, c'est d'abord un outil pour nourrir la tension et l'horreur qui se découvre peu à peu. L'inconfort dans la relation des personnages, dans le contexte, directement issu de ce symbole, nous invite plutôt à différents niveaux de lecture, notre analyse même du racisme se voyant complètement détournée. De manière bougrement maligne, c'est ce qui devient le moteur "surnaturel" du récit et invoque un malaise insidieux. Tout du long, on ne quitte pratiquement pas le point de vue de Chris, le protagoniste principal. Pratiquement, car le film se permet quelques digressions pour rejoindre plutôt le point de vue du meilleur ami de ce dernier, qui se doute bien que quelque chose d'étrange se trame et pour l'occasion convoque quelques touches d'humour un peu dispensables. La dynamique principale s'en retrouve perturbée, mais cela n'arrive qu'à très peu de reprises. Toujours du côté de Chris, il y a ce jeu prédominant du point de vue, que Peele embrasse et malmène avec sa mise en scène. Il y a ce que vois le personnage, mais aussi ce qu'il ne voit pas, rendant un exercice presque hitchcockien où le réalisateur signe une belle inventivité : tout peut se jouer dans un échange de regards, un champ/contre-champ, une vue subjective, un regard-caméra, un plan-séquence ou un lent travelling avant. Sans compter les scènes d'hypnose qui assume radicalement la toile hallucinatoire et livre des images tout bonnement frappantes. Get Out, tourné pour quatre petits millions de dollars, offre aussi ce petit côté à l'ancienne qui fait plaisir, disséminant la tension sans les artifices habituels de l'horreur contemporaine. Ceci jusqu'à la dernière partie, hôte d'un twist renversant, qui porte une hargne dingue. En son sein, l'attitude de Chris y est aussi crédible que jubilatoire, là aussi loin des carcans actuels du genre, offrant en sous-texte quelque chose de très fort. C'est appuyé sans conteste par la performance de Daniel Kaluuya, vu dans Black Mirror et Sicario, dont la sérénité empoisonné d'inquiétude se retrouve explosé de fulgurances saisissantes. L'épilogue tend à décevoir, peut-être de par le fait qu'une fin alternative plus sombre existe, ce qui n'enlève en rien à Get Out son concept fort. Jordan Peele l'use avec subtilité, de façon progressivement corrosive, nous faisant rire puis nous faisant trembler. Un succès amplement mérité !
    Vincent L.
    Vincent L.

    Suivre son activité 20 abonnés

    4,0
    Publiée le 3 août 2017
    ''Get Out'' est l'un des films marquants de 2017 ! J'ai beaucoup aimé ''Get'' Out jusqu'à ''la révélation'' lors de la scène du bingo. Tout commence super bien, avec une introduction de qualité qui nous lance tout de suite dans le sujet. Puis l'histoire prend vraiment forme, avec un suspense haletant de plus en plus pesant, le coté étrange est vraiment bien développé en parallèle de l'histoire. L'acteur principal Daniel Kaluuya (''Sicario'', ''Kick Ass 2'' et prochainement ''Black Panther'') joue extrêmement bien; le réalisateur Jordan Peele qui pour un premier film a fait également un excellent travail sur la mise en place de ses plans, de la vraisemblance du film également ou encore sur la photographie et la musique. De plus, le jeu de regard est particulièrement excellent afin de montrer réellement le côté ''glauque'' de l'endroit et des personnes habitant les lieux. Puis comme je disais, lors de ''la révélation'', l'ambiance se perd, tout va très vite, et la fin est franchement pas terrible. Je reste clairement sur ma fin, un peu dubitatif. Malgré une super scène spoiler: où le protagoniste se met du coton qui l'a arraché de son fauteuil dans les oreilles pour ne pas entendre les paroles prononcées par la mère dans le but de l'hypnotiser. Sinon, la boucherie finale est vraiment pas terrible , je m'attendais à mieux, en comparaison avec de super plans au début, spoiler: la scène où la père ''cisaille'' le cerveau d'un homme est sans intérêt. Bref, ce film à énigme et thriller psychologique est quand même un super film de 2017 mais l'ensemble des critiques élogieuses sur ce film ne sont pas totalement justifiées. 4/5 Très Bien ! LeVince !
    Black-Night
    Black-Night

    Suivre son activité 114 abonnés Lire ses 52 critiques

    4,0
    Publiée le 2 mai 2017
    Avis : Voilà un sacré film audacieux avec pour moi je trouve quelque chose d'assez inédit dans le genre du film d'horreur voir du thriller horrifique. J'ai vraiment adhérer malgré un démarrage un brin longuet qui peut laisser un peu sur le carreau comme ce fut mon cas mais en s'y intéressant un peu plus, on est vite plongé dans l'engrenage de l'histoire qui va s'avérer être assez machiavélique et riche. Le thème du racisme et de la différence raciale est au cœur de l'œuvre et y est bien mis abîme pour servir l'histoire. La tournure que va prendre le film ne peut laisser le spectateur totalement impassible ainsi qu'indifférent et m'a un peu rappelé Saw lors de quelques passages. Au-delà de tout ça, le film reste malgré tout un peu trop simpliste dans sa mise en scène mais reste techniquement bien fichu et assez maîtrisé. Cependant même s'il est très bon, l'ensemble n'est pas grandiose pour autant. Les acteurs sont très convaincants et y jouent admirablement bien. Un mot sur la BO : Elle manque peut-être un peu de présence mais elle est tout en subtilité et apporte une certaine tension au sein de l'œuvre. Atypique mais originale composée par Michael Abels elle constitue une bonne curiosité tout comme le film lui-même. Ma note : 8/10 !
    Ludovic D
    Ludovic D

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 8 critiques

    4,0
    Publiée le 20 mai 2017
    Premier long-métrage de Jordan Peele et produit par Blumhouse Productions, « Get Out » demeure un thriller horrifique habile et redoutable dans sa construction scénaristique grâce à un mélange des genres très audacieux, mais également une profonde diatribe contre le racisme ! Ajouté à cela, un casting brillant et une bande sonore angoissante. Le tour est joué ! A ne manquer ! Retrouvez la critique entière sur mediashowbydk.com !
    mahtan-ancalimon
    mahtan-ancalimon

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 567 critiques

    4,5
    Publiée le 18 juin 2017
    Un film surprise. Inattendu et terriblement efficace. Il dégage de ce film une tension et une intrigue des plus déroutante. Commençant par un film social, il se termine par un thriller implacable. Brillant et magnifiquement interprétée, Get Out est tout simplement une petite petite qu'on oubliera pas de si tôt.
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 202 abonnés Lire ses 609 critiques

    4,0
    Publiée le 8 mai 2017
    Jordan Peele réalise un premier film inégal mais qui vaut le détour pour la simple et bonne raison qu’il est très rare d’être agréablement surpris au cinéma. A la fois thriller paranoïaque, comédie sociétale, brûlot politique pour la cause des Afro-américains de l’ère Trump ou film d’épouvante à tendance gore, "Get out" parvient à capter l’attention et mène le spectateur sur des pistes très diverses. Chacun trouvera forcément quelque chose de cinéphile à cet un ovni inclassable qui n’est pas exempt de défauts pourtant.
    patgod
    patgod

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 72 critiques

    2,0
    Publiée le 7 mai 2017
    Le film rentre très lentement dans une atmosphère de plus en plus pesante et qui nous tient bien en haleine. Mais curieusement, lorsque se révèle la nature du piège qui se referme sur le héros du film...on est un peu déçu et même franchement incrédule....Le dénouement, enfin, reste classique et rapidement expédié. Impression mitigée. En tout cas, les critiques dithyrambiques évoquant le "film à voir" sont très très généreuses...
    alice025
    alice025

    Suivre son activité 572 abonnés Lire ses 332 critiques

    4,5
    Publiée le 2 mai 2017
    Une véritable surprise, « Get Out » sorti de nulle part, excelle dans l'art de la dénonciation de l'oppression de Noirs sous forme de thriller angoissant avec une grande pointe d'humour. Le speetch est simple : Chris va passer un week-end chez les parents de sa petite amie, dans un coin où les gens ont tous l'air barges. Il ne se passe peut être pas énormément de choses dans la première partie du film, mais en aucun cas on ne s'ennuie. Il y a une certaine atmosphère qui s'installe petit à petit dans laquelle plonge le spectateur qui se demande ce qui se cache en dessous de ces faux-semblants, de ces êtres robotiques. Puis vient la seconde partie qui nous tient en haleine jusqu'à la fin, parsemé de tension, d'horreur et d'humour à la fois. C'est très bien maîtrisé, on vient voir un thriller horrifique avec un bon scénario, on ressort pleinement satisfait tout en comprenant l'enjeu et le message que le réalisateur a voulu glisser dans son film. Superbe. cinephile-critique.over-blog.com
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top