Mon AlloCiné
Mon Bébé
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Mon Bébé" et de son tournage !

Couronné à l'Alpe d'Huez

Mon Bébé a remporté le Grand Prix au Festival du Film de Comédie de l'Alpe d'Huez ainsi que le Prix d'interprétation féminine pour Sandrine Kiberlain.

Un film très personnel

Dans Mon BébéLisa Azuelos dirige pour la troisième fois sa fille Thaïs Alessandrin après LOL et Une rencontre. Un choix somme toute logique puisque la réalisatrice s'est inspirée de sa propre réaction face au futur départ de sa fille, alors décidée à faire ses études supérieures au Canada : "je n’ai aucune imagination, mais quand il m’arrive quelque chose d’important, je prends ma vie, je l’essore, et je vois ce qui reste ! Ma chance, c’est que plus je parle de ma vie, plus les gens ont l’impression que je parle de la leur". Inspirée par Boyhood de Richard Linklater, Azuelos s'est mise à filmer sans cesse son enfant afin de garder une trace de cette vie de famille. Après plusieurs mois à capter son image, elle a envisagé de monter ces heures de rush mais a finalement décider d'en tirer une fiction. Il lui était impossible de choisir une autre actrice : "je l’avais trop dans la rétine ! Et elle avait déjà tourné des rôles secondaires, dans LOL entre autres, elle connaissait l’ambiance, les rythmes et les exigences de ce métier, et moi je n’avais aucun doute sur ses talents de comédienne".

Double cinématographique

Pour incarner en quelque sorte son propre rôle à l'écran, Lisa Azuelos a choisi Sandrine Kiberlain qui est à ses yeux l'une des rares actrices françaises capables de faire rire et pleurer au cours d'une même scène. Par ailleurs, elle appréçiait la bienveillance et gentillesse de la comédienne, qualités indispensables pour mettre à l'aise la débutante Thaïs Alessandrin.
Kiberlain était ravie de jouer une femme "normale", elle qui avait incarné des rôles plus graves ou à l'inverse plus burlesques : "J’ai toujours pensé que les projets suivent nos vies, qu’ils n’arrivent jamais complètement par hasard, et quand j’ai reçu le script, moi aussi, j’avais une fille en terminale, prête à prendre son envol... Ça m’a parlé instantanément !"

La grande famille du cinéma

Fille d'une célèbre chanteuse et actrice (Marie Laforêt) et mère de Thaïs AlessandrinLisa Azuelos dirige également dans Mon Bébé Victor Belmondo, petit-fils de Jean-Paul. Ce dernier a tourné quatre films avec Laforêt (La chasse à l'homme, Joyeuses Pâques, Les morfalous, Flic ou Voyou). Thaïs Alessandrin et Victor Belmondo se sont quant à eux donnés la réplique dans All Inclusive.

Place à l'impro

Si le film était très écrit, Lisa Azuelos laissait toutefois à ses acteurs la possibilité d'improviser. Sandrine Kiberlain se souvient de la scène de drague avec Kyan Khojandi : "elle m’a laissée partir en vrille sur mon prénom 'Heloïse, c’est joli, ça fait hello-... et -ïse, etc.' C’était super amusant à faire, Kyan avait l’air vraiment surpris et je sentais le 'fil magique' avec Lisa vibrer. Le plaisir de travailler ensemble a été là de bout en bout, et je serais prête à recommencer dès demain !"

Grande débutante

En plus des petits rôles qu'elle a tenus chez sa mère (LOL, Une rencontre) et chez sa soeur Carmen Alessandrin (Interrail), Thaïs Alessandrin a suivi pendant six ans des cours de théâtre au cours Simon et au cours Florent. Prenant un plaisir évident dans la comédie, la jeune femme envisageait une carrière d'actrice dans un cadre familial et rassurant tout en se consacrant en parallèle à l'écriture. Mais sa participation à All Inclusive a ravivé son envie de poursuivre dans la comédie tout en étant lucide : "je sais que devenir une actrice qui vit de son travail, c’est hyper rare, et comme je suis pragmatique, je continue mes études à McGill pour le moment..."

Souvenirs de tournage

La scène la plus difficile à tourner pour Thaïs Alessandrin a été celle de la boîte de nuit où elle devait à la fois être ivre et hilare, sur fond de musique techno : "C’est un 'vrai' travail d’actrice, un travail de composition, contrairement au reste du film où je cherchais selon les conseils de ma mère, à être moi-même, la plus naturelle possible". En revanche, la scène de nue n'a pas été pour elle une épreuve : "j’avais envie de la jouer car je voulais rendre hommage à la fameuse scène du Mépris, de Godard un de mes films préférés… J’ai une affection particulière pour Brigitte Bardot dans ce film. Nous avons tourné en équipe réduite, et me mettre à nu devant ma mère était très doux, très naturel, avec elle, aucun risque de réalisateur au regard pervers (rires) !"
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Shazam! (2019)
  • Us (2019)
  • Dumbo (2019)
  • Rebelles (2018)
  • Captain Marvel (2019)
  • Walter (2018)
  • Mon Bébé (2018)
  • Ma vie avec John F. Donovan (2018)
  • Le Mystère Henri Pick (2019)
  • Le Chant du loup (2018)
  • Let’s Dance (2018)
  • Qui m'aime me suive! (2018)
  • Green Book : Sur les routes du sud (2018)
  • Du Miel plein la tête (2018)
  • C'est ça l'amour (2018)
  • Grâce à Dieu (2019)
  • Tanguy, le retour (2018)
  • Dragon Ball Super: Broly (2018)
  • Dernier amour (2018)
  • Chamboultout (2019)
Back to Top