Notez des films
Mon AlloCiné
    In the Mood for Love
    note moyenne
    4,0
    6214 notes dont 309 critiques
    répartition des 309 critiques par note
    142 critiques
    77 critiques
    26 critiques
    27 critiques
    21 critiques
    16 critiques
    Votre avis sur In the Mood for Love ?

    309 critiques spectateurs

    porco_rosso
    porco_rosso

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 46 critiques

    5,0
    Publiée le 19 janvier 2014
    L'histoire, somme toute banale des déçus de l'amour que sont de M Chow et Mme Chan a cela d'universelle qu'elle peut arriver à tout le monde. Le génie de Wong Kar Wai est d'avoir transcendé le genre des comédies dramatiques pour en faire un objet visuel à l'esthétisme parfait et au traitement tout en finesse et retenu. Les dialogues sont rares et à la limite superflus tant on pénètre naturellement dans les coeurs et les pensées des deux personnages. Ce couple fera date dans l'histoire du cinéma comme Humphrey Bogart et Lauren Baccal, ni plus ni moins. Rarement une actrice aura été aussi magnifiquement filmée. Comment ne pas tomber instantanément amoureux de la sublime Maggy Cheung moulée dans ses qipao aux délicieux motifs vintages (on remarquera que M Chow change aussi de souvent de cravate). Tony Leung nous livre une prestation toute en délicatesse et on partage intimement ses angoisses et son désir qui va le mener jusqu'à l'exil. La photo est elle aussi sublime et la bande son inoubliable. C'est un chef d'oeuvre et le mot n'est pour une fois pas galvaudé. merci à l'Asie de nous donner ce que l'Europe et Hollywood n'arrivent plus à nous offrir, de l'émotion simple et authentique.
    Manu711
    Manu711

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 723 critiques

    3,0
    Publiée le 30 avril 2014
    Il est vrai que c'est un très beau film, le genre d’œuvre à rendre le spectateur nostalgique, voire dépressif tellement la vie semble cruelle et injuste. Mais au-delà de l'esthétisme criant qui se dégage du film de Wong Kar-wai, ainsi que du jeu des deux acteurs principaux au summum de la justesse, le film semble un poil tourner en rond. Sa durée raisonnable et son lyrisme agrémenté de judicieux choix musicaux et artistiques le rendent assez plaisant à regarder, mais ne me marquera pas outre-mesure. Un poil déçu vu la réputation que ce film semble avoir.
    Appeal
    Appeal

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 569 critiques

    5,0
    Publiée le 9 août 2012
    Ces regards pudiques mais qui trompent l'apparence, des démarches classieuses mais aguicheuses des deux protagonistes (Tony Leung Chiu Wai est une vraie révélation dans ce film, prix d'interprétation à Cannes, et je ne présente plus la très grande Maggie Cheung), des attitudes nobles aux gestes qui parfois trahissent, In The Mood For Love c'est un peu le De l'amour de Stendhal version cinéma : jamais la naissance du désir n'avait été aussi bien filmée, tout du moins d'une façon aussi belle et haute. Attention aux adeptes des films « neuneus » d'amour, ici le rythme est volontairement lent, tout est subtil, et In The Mood For Love n'est qu'un long supplice où l'on se pose cette question : quand vont-ils consommer cet amour ? Félicitons Wong Kair Wai, qui semble s'être fortement inspiré du Mépris pour en faire en quelque sorte son Mr Hyde, ou plutot son Dr Jekyll ; la mise en scène lente, appuyée par une musique répétitive qui ici, au lieu de signer la perte progressive du désir démontre tout juste l'inverse. Un très grand film.
    depeldec
    depeldec

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 8 critiques

    5,0
    Publiée le 31 août 2012
    Simple, essentiel, onirique, sensuel, poétique, romantique, éternel .... In The Mood For Love est une pépite du 7ème art que l'on peut réellement considérer comme un chef d'oeuvre. WKW réalise un film à l'opposé de tout ce qui a pu et peut se faire actuellement au cinéma. L'intensité des émotions se révèle dans les détails, pas de dialogues inutiles visant à faire comprendre ce que les acteurs nous ont déjà fait comprendre par leur jeux, leur visage et leur gestes.... Maggie Cheung et Tony Leung sont justes parfaits, tout en retenue et pourtant tellement expressifs ! Oscar de la démarche la plus sensuelles qu'il m'ait été donné de voir au cinéma pour Maggie Cheung. BO sublime ! Probablement l'un des plus beau film de cette décénnie ! A voir absolument .
    JimBo Lebowski
    JimBo Lebowski

    Suivre son activité 236 abonnés Lire ses 296 critiques

    2,5
    Publiée le 5 septembre 2016
    Je ne m’attendais pas ne retenir quasiment que la technique dans ce film, parce que le reste c’est un peu de l’esbroufe, on dirait "Lost in Translation" en encore plus plan-plan, je trouve que l’ambiance manque cruellement de dépaysement, de sensation et surtout d’émotion, en plus la narration a du mal à rattraper le coup, donnant cette impression de fausse mélancolie noyée sous les ritournelles d’une musique de pub (cette bande son horrible) où les personnages se retrouvent constamment dans ce jeu du paraitre, le romantisme a bon dos. Le duo d’acteurs est correct, mais le problème est ailleurs, la mise en scène de Wong Kar-Wai semble les emprisonner dans quelque chose à la fois intimiste et sur-émotionnel, et tout ça est paradoxalement trop bien filmé, trop beau pour être vrai, les instants voulus sensibles ne fonctionnent pas, ou du moins rarement, presque comme si ils n’existaient pas, et je ne pense pas que l’argument des âmes en peine tienne, ou alors fallait-il nous conditionner à la rêverie, ce qui n’est pas le cas. Après je n’irais pas jusqu’à dire que c’est mauvais mais c’est vraiment décevant, ou suis-je tout simplement passé à côté …
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 236 abonnés Lire ses 365 critiques

    4,0
    Publiée le 4 juillet 2016
    "In the Mood for Love" ou l'art du "presque rien" : deux personnages principaux, un immeuble, une rue et l'amour qui naît, qui fuit, sans s'en rendre compte. En alliant la liberté et la simplicité de "Chungking Express" à une expérience formelle plus ambitieuse, faite d'images à la fois ralenties et accélérées, rythmées par un même thème musical, le film trouve une vitalité débordante et une profonde mélancolie, qui passe par la répétition de motifs (l'attente dans la rue, l'horloge du bureau, le couloir de la chambre 2046) qui se soumettent aux changements des sentiments et des regards, des distances qui s'effacent, des corps qui se touchent et des mains qui se lâchent, comme dans un plan déchirant et fugace qui dit la fin d'une histoire d'amour qui avait à peine commencé. Au milieu de cette simplicité et de cette pudeur, M. Chow et Mme. Chan (Tony Leung et Maggie Cheung sublimes) devaient s'aimer et se quitter, souffrir et accepter que la passion s'efface à travers les années, un sentiment de vide que devra accepter M. Chow dans un futur proche, dans l'appartement dans lequel il a vécu mais qui ne garde plus rien de sa vie passée ou dans des vestiges qui enterrent définitivement l'histoire d'amour. Raconter le temps qui stagne et celui qui passe, le présent dont on n'a pas conscience, celui qui nous bouleverse et la douleur amère de la rupture, Wong Kar-wai le fait dans un geste moderne qui continue de creuser un style à part, où la radicalité formelle ne cesse de servir les personnages et leur relation. Un très beau film, qui ne s'ouvre pas facilement mais qui sait récompenser le spectateur une fois entré dans cette histoire particulièrement émouvante.
    Mathias Le Quiliec
    Mathias Le Quiliec

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 227 critiques

    4,5
    Publiée le 21 août 2013
    Magnifique film asiatique, compliqué à résumer, s'il fallait retenir quelque chose ce serait sûrement les décors magnifiques. Une histoire d'amour complexe. Pour ceux qui ne sont pas fan des films romantiques etc, foncez le voir quand même on ne sait jamais, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. On ne peut passer à côté de ce film à part, un chef d'oeuvre du genre sans prétentions.
    Des-fleurs-jaunes
    Des-fleurs-jaunes

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 20 critiques

    5,0
    Publiée le 3 avril 2012
    Un bijou finement ciselé. L'un des plus beaux films que j'ai jamais vus et que je regarde toujours avec la même émotion.Harmonie de couleurs et de sons, ralentis et répétitions évoquant une danse infinie, musique remuant les silences comme les vagues dans la mer... Finalement, on se demande souvent si l'on est en face d'un film, d'un poème ou d'un tableau. Et c'est certainement ce qui fait la force de ce film au scénario plutôt simple, une histoire d'amour secrète naissant du désespoir. Deux être trompés, déçus, cherchant un réconfort. Mais l'esthétique des lumières, des silhouettes et l'envoutante musique nostalgique ne forment pas une enveloppe vide. A l'intérieur de cette enveloppe, on aperçoit la délicatesse et la pudeur des sentiments ambigus des deux personnages. Leur amour, formé de "et si" et de "imaginons" , se construit à travers les non dits, les regards baissés, les détails... comme dans un jeu de rôles, une pièce de théâtre. On est dans un interdit, dans le Hong Kong des années 60, rien ne doit filtrer, tout doit sembler anodin, et l'intensité se devine grâce à cette main qu'elle n'arrive pas à lâcher ou dans ce coup de fil silencieux dans lequel il la reconnaît...C'est beau, c'est bouleversant, on a envie que la fin n'arrive jamais, qu'elle ne soit, comme le dit Mo-Wan, qu'une répétition, que le temps se suspende... Et c'est ce qui arrive en l'occurrence, une partie de nous reste longtemps dans cet hôtel, dans cet appartement, près de cet arbre d' Angkor... Et ensuite, peut-être qu'on passe à autre chose, ou peut-être qu'on n'oublie jamais, quizas?
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 368 abonnés Lire ses 5 436 critiques

    2,0
    Publiée le 16 février 2011
    In the Mood for Love (2000) est une belle oeuvre, très contemplative, où la mise en scène soporifique fini par perdre le spectateur. Si ce dernier reste jusqu'à la fin du film, c'est bien évidemment pour la superbe B.O dont le célèbre "Yumeji's theme" de Umebayashi Shigeru (qui passe en boucle) n'aura de cesse de nous hanter une fois le film terminé. Il y a aussi la prestation des acteurs, dont Maggie Cheung & Tony Leung Chiu Wai (qui reçu le Prix d'Interprétation masculine lors du 53ème Festival de Cannes). On pourrait aussi signaler quelques plans tout en finesse et une qualité photo très soignée, mais c'est bien trop peu face à un scénario aussi vide. Cet amour platonique qui ne mène nul part (on le devine aisément dès le début du film), malgré cela on espère de minute en minute que Wong Kar-Wai fera changer la donne afin de donner une toute autre tournure à son film mais rien n'y fait. Une contemplation lancinante où il ne se passe pas grand chose finalement, du haut de ses 90 minutes, un moyen-métrage aurait été plus approprié.
    7eme critique
    7eme critique

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 1 073 critiques

    3,5
    Publiée le 21 juin 2018
    J'en attendais un peu plus de ce "In the mood for love". Un scénario intéressant, et surtout mis en valeur par son traitement lent et poétique, ainsi que sa mélodie répétitive collant parfaitement à l'esprit du film, mais cette lenteur fortement ressentie ne fera pas l'unanimité, si bien qu'elle ne sera pas relevée une seconde par une quelconque scène d'anthologie. "In the mood for love" jongle entre sa simplicité scénaristique et la complexité de ses personnages, sans proposer cet instant mémorable tant attendu, et ce malgré la finesse de certains plans.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 15 avril 2016
    Si je ne devais employer qu'un seul adjectif pour qualifier mon premier Wing Kar-Waï (mais pas le dernier), ce serait élégant. Tout dans ce film est beau : la réalisation est impeccable (elle a tendance à "enfermer" ses personnages, à ne les cadrer qu'entre des murs), la lumière est superbe, le jeu de couleurs impeccable... Et que dire des deux interprètes principaux, Tony Leung Chiu Wai et Maggie Cheung, sinon qu'ils sont incroyables ? Ils ne disent rien, n'expriment pas forcément leurs sentiments (parce que le rôle le veut), mais on comprend tout ce qu'ils ressentent malgré tout. L'histoire est également très belle, très bien écrite, et sublimée par une belle musique. Non, je pense que si je ne mets "que" 4/5, c'est parce que je plaçais en ce film tant d'attentes qu'il était impossible de les satisfaire. Ça reste un beau film, nostalgique, lent mais poétique.
    Guillaume182
    Guillaume182

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 189 critiques

    5,0
    Publiée le 22 février 2012
    Film réaliser d'une main de Maître, c'est beau, sensuelle, poétique, romantique que dire de plus? Quelques longueurs mais je pense qu'il faut absolument s'immerger dans le film. Un film qui fait appel à la sensibiliter des spectateurs.
    Scorcm83
    Scorcm83

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 112 critiques

    2,5
    Publiée le 16 novembre 2014
    Je déteste mettre une note si basse à un film avec autant de potentiel. Les acteurs sont charismatiques, la musique est très belle, la photo parfaite, mais qu'est-ce que c'est soporifique... Je n'ai absolument rien contre les films lents, Let The Right One In par exemple était d'une lenteur extrême mais on en ressortait chamboulé par cette histoire d'amour toute en subtilité et finesse. Ici, on est dans le non-dit, le suggéré. Ça marche pour la première moitié, mais au bout d'une heure la redondance de la mise en scène et du scénario commence à ennuyer sévèrement. C'est vraiment dommage, je m'attendais vraiment à aimer ce film, j'ai pourtant apprécié le jeu de déstabilisation du spectateur avec les personnages rejouant les scènes de leur époux et épouse respectifs, mais je trouve que ça ne fonctionne pas dans la durée, malgré sa petite heure et demi. Au final, le film reste à voir pour son esthétisme, mais il n'est clairement pas le film troublant et émotionnel qu'on m'a survendu. Peut-être que le prochain Wong Kar Wai que je visionnerai sera le bon !
    Sawyer17
    Sawyer17

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 509 critiques

    2,5
    Publiée le 24 octobre 2010
    De la réalisation à l'histoire, In the Mood for Love est très particulier et possède une ambiance inhabituelle. Ce mélodrame, à la richesse visuelle puissante, est doté de dialogues savoureux, mais où l'on pourra reprocher la présence, de moments un peu trop soporifiques. Une oeuvre en partie sauvée par la prestation des deux acteurs, d'une incroyable finesse; ils illuminent tout simplement l'écran. Un film avec de l'allure, qui pourra bluffer, comme il pourra ennuyer par son rythme trop monotone...
    Béatrice G.
    Béatrice G.

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 457 critiques

    4,0
    Publiée le 6 avril 2014
    Une histoire d'amour assez classique, d'une extrême pudeur, pour ne pas dire froideur, et dans ces circonstances difficile de s'enflammer en tant que spectateur, néanmoins, le film dégage quelque chose de fascinant dans sa mise en scène, son atmosphère, son esthétisme, qui fait qu'on ne peut s'en détacher. En effet, Wong Kar Waï propose une mise en scène très recherchée, un peu théâtrale: transitions très abruptes, peu de lieux, peu de personnages (on ne voit même jamais les époux respectifs pourtant au coeur du débat). Ce qui m'a le plus marquée, cependant c'est ce contraste saisissant créé en alternant des passages presque austères (mise en scène très sobre, lumière crue presque blafarde, sans musique) et des passages vibrants, d'une beauté sans pareil accompagnés d'un thème musical envoutant et qui donne tout à coup vie au film; si bien qu'on en vient à attendre ces moments de grâce avec impatience. Et puis, Tony Leung et Maggie Cheung sont tout simplement magnifiques. Un film d'une finesse et d'une élégance inouïes.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top