Notez des films
Mon AlloCiné
    Se souvenir des belles choses
    note moyenne
    3,7
    2914 notes dont 136 critiques
    répartition des 136 critiques par note
    42 critiques
    51 critiques
    27 critiques
    7 critiques
    4 critiques
    5 critiques
    Votre avis sur Se souvenir des belles choses ?

    136 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1576 abonnés Lire ses 8 738 critiques

    3,5
    Publiée le 15 novembre 2017
    C'est avec une sensibilitè rayonnante de poèsie que l'actrice Zabou Breitman passe à la rèalisation, en abordant la maladie d'Alzheimer! Un premier long-mètrage rèussi et un thème particulièrement difficile dont elle extrait une magnifique histoire d'amour entre une lumineuse Isabelle Carrè, ègarèe dans les limbes de sa mèmoire, et Bernard Campan, remarquable de douceur, embourbè dans son amnèsie! L'oubli est d'abord un refuge, et force à se recentrer sur des problèmes simples, comme trouver son chemin! Deux êtres au passè dècomposè qui vont s'inventer un futur sous la protection du toubib Bernard Lecoq (ègalement cèsarisè). Une bulle de dèlicatesse couronnèe par trois Cèsars, dont celui de la meilleure première oeuvre et de la meilleure actrice pour Isabelle Carrè! Un sujet grave et douloureux pour une oeuvre sensible, illuminèe d'arcs-en-ciel et d'humour, campè par des acteurs admirables de justesse et d’èmotion contenue...
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 209 abonnés Lire ses 2 115 critiques

    4,0
    Publiée le 27 août 2013
    Quand elle livre au grand public son premier film de réalisatrice, Zabou Breitman est plutôt connue pour être la bonne copine des comédies sans prétention des années 80 et 90. "Se souvenir des belles choses" avec son sujet grave et plutôt dérangeant peut donc surprendre ceux qui ignorent que Zabou est la fille de Jean-Claude Deret lui-même acteur mais aussi auteur de pièces de théâtre et de séries télévisées comme "Thierry la fronde". C'est donc avec son père que Zabou Breitman écrit ce scénario parfaitement équilibré qui parvient sur un sujet tire-larmes à éviter un trop plein de pathos qui aurait certainement atténué la force du propos au profit de la recherche facile de l'empathie du public. L'amour impossible est l'ingrédient favori des drames sentimentaux un peu dégoulinants dont l'archétype reste "Love story" d'Arthur HIller qui fit pleurer l'Amérique puis la planète toute entière en 1970. Zabou Breitman navigue sur les mêmes eaux dangereuses sans jamais tomber dans la trappe à bons sentiments. Pour éviter les pièges qui se dressent sur son chemin, le scénario sort des cinq temps habituels du genre qui s'ordonnent en général de la manière suivante : portraits séparés des futurs amants, rencontre fortuite souvent marquée d'une hostilité initiale, phase extatique de l'amour parfait, apparition soudaine de la maladie d'un des deux partenaires (parfois remplacée par un accident), montée crescendo du pathétique avec la déchéance héroïque de celui qui va laisser l'autre orphelin de cet amour idyllique. Marchant à contre-courant, les auteurs nous mettent d'emblée face aux difficultés que vont devoir affronter les deux jeunes gens. Nous est ainsi évité le couplet habituel, ils sont beaux, ils sont jeunes et ils s'aiment. Cet amour, ils vont devoir le mériter et s'en remettre à la bonne volonté d'un directeur de centre, humaniste (Bernard Le Coq formidable comme d'habitude) qui va faire le choix de laisser la vie poursuivre son chemin jusqu'au bout avant que le néant s'empare de la jeune Claire frappée d'un Alzheimer précoce sûrement héréditaire. L'amour qu'ici personne n'a cherché à réprimer, pas même la sœur un peu collante de Claire, est la chose qui restera encore quand tout sera parti y compris les mots car pouvant se transmettre par le seul instinct. Avec de telles vérités rarement si joliment exprimées, Zabou Breitman nous donne des grands coups au cœur et on se prend à prier qu'un remède miracle vienne sortir Claire du sombre chemin dans lequel elle est engagée. Pour porter un tel message il ne fallait pas d'impair sur le choix des acteurs mais on pouvait faire confiance à l'actrice confirmée pour savoir s'entourer. Isabelle Carré qui est la fragilité incarnée, un peu notre Sissy Spacek à nous français, était un choix sans trop de risque. Et c'est avec tout sa candeur que la belle Isabelle nous prend par la main pour l'accompagner dans le voyage à rebours du moi inté Claire Poussin C'est donc sans surprise qu'un César est venu récompenser la performance de cette grande actrice dont on peut s'étonner que les américains n'aient pas encore remarqué son sourire éclatant. Le choix de Bernard Campan des Inconnus était lui plutôt risqué, en tout cas inattendu. Et c'est bien lui la très bonne surprise du film, parvenant dès son premier rôle dramatique à une retenue que l'on pouvait peut être deviner dans le décalage de son humour par rapport à la force comique brute de ses deux compères Didier Bourdon et Pascal Légitimus. La relation aura été si fructueuse que la nouvelle réalisatrice fera presque systématiquement appel à lui pour ses futurs films. Vous n'avez pas vu "Se souvenir des belles choses"? Précipitez-vous !
    NURIA-BENNY
    NURIA-BENNY

    Suivre son activité Lire ses 18 critiques

    4,0
    Publiée le 20 juillet 2011
    Isabelle Carré très émouvante dans ce rôle, et la reconversion de Bernard Campan est très pertinante, on a hâte de le retrouver dans d'autres rôles "sérieux" !
    Céline N.
    Céline N.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 29 novembre 2013
    Ce film est une véritable oeuvre d'art! Rien n'est laissé au hasard! Je l'ai vu plus de 10 fois et l'ai analysé en profondeur et j'y découvre encore des liens et des subtilités: Les thèmes de l'ange, de la lune, du langage et de la mémoire... Les nombreux jeux de mots... Le parallélisme avec Alice aux pays des merveilles et le thème de la forêt (comme dans Alice)... Sublime! Au dixième visionnage je suis de plus en plus émue devant tant de Beauté dans tous les sens du terme! Merci à Zabou Breitman.
    SebD31
    SebD31

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 547 critiques

    4,0
    Publiée le 12 septembre 2009
    Un film d'une grande puissance dramatique. Un chef-d'oeuvre à ne surtout pas manquer! Incontournable!
    matt240490
    matt240490

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 804 critiques

    4,0
    Publiée le 11 septembre 2011
    Très beau film vu ce soir avec Isabelle Carré et Bernard Campan (l'un des 3 Inconnus) parlant de la maladie d'Alzheimer. Le film est à voir pour la beauté des images qu'il véhicule et la simplicité avec laquelle il les traite. Terrorisant et impressionant à la fois, le fait avec lequel cette maladie attaque le cerveau, débutant par l'oubli de détails à celui de la parole. Récompensé du César de la meilleure actrice, du meilleur acteur dans un second rôle et de la meilleure première oeuvre (premier film pour Zabou Breitman), le film est classé 296ème dans le top des films de Allociné.
    aldanjah
    aldanjah

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 690 critiques

    4,0
    Publiée le 11 janvier 2007
    Film très émouvant où Isabelle Carré, souffrante d'un Alzeimer précoce, et Bernard Campan, amnésique après un accident de voiture, se rencontrent dans une clinique spécialisée, partagent leurs difficultés et se soutiennent mutuellement pour surmonter leurs handicaps, bref s'aiment. Un film d'une sensibilité rare. Belles interprétations des 2 protagonistes principaux, ainsi que de Bernard Lecoq, patron au grand coeur de la clinique.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 16 février 2010
    Sortez les kleenex ! Arriver à faire du mélo sans pathos, c'est pas si évident, et Zabou Breitman y arrive haut la main. On est toujours sur la corde raide, on flirte sans arrêt avec le trop plein d'émotion mais sans jamais tomber dedans. C'est au final très sobre, presque distancié, mais jamais froid ou clinique. Un vrai petit bijou d'équilibre, éprouvant à voir, mais véritablement boulversant. Bernard Campan est merveilleux, et quand à Isabelle Carré, c'est bien simple, c'est la meilleure actrice de sa génération. Une grande réussite, et un excellent film français, un des meilleurs de la dernière décennie.
    wellsien
    wellsien

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 344 critiques

    4,0
    Publiée le 18 octobre 2008
    Isabelle Carré excelle dans ses rôles "à duo". Cette fois, c'est Bernard Campan son compagnon de pellicule, celui des "Trois frères" qui oriente maintenant sa carrière vers une tonalité plus dramatique. Doué pour ce genre comme pour la comédie, on ne peut pas le lui reprocher. Le film repose sur l'alchimie de ces deux acteurs qui prend, malgré une mise en route un peu longue.
    Lydie L
    Lydie L

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 9 critiques

    4,0
    Publiée le 19 novembre 2007
    Un film émouvant rythmé comme une comédie bien qu'il évoque un sujet sensible : la perte de mémoire. Très belle interprétation d'Isabelle Carré, touchante et Bernard Campan grave comme on ne l'a jamais vu. Un film magnifique, délicat et surprenant.
    OuaisOhHeinBon
    OuaisOhHeinBon

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 397 critiques

    4,0
    Publiée le 19 mai 2008
    Ce film grave et frémissant est la révélation du potentiel dramatique de Bernard Campan.
    Renaud Grimoult
    Renaud Grimoult

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 131 critiques

    5,0
    Publiée le 2 février 2014
    Une frappe chirurgicale. Campan Carré au top, des éclairs esthétiques superbes, une bande son astucieuse... Un film dur, dramatique dans sa simplicité, mais qui ne sombre jamais dans le cliché ou le tape à l’œil. Et une belle critique de Telerama : on n'aime pas avec des mots, ni avec des sentiments, mais avec la mémoire. Et oui, ça fait réfléchir...
    Aurélie R
    Aurélie R

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 178 critiques

    4,5
    Publiée le 20 mars 2011
    beau film, traitant des dégâts causés par la maladie d'Alzheimer. Beau rôle tenu par Isabelle Carré, pleine d'émotions, de fragilité... Une histoire qui fait mal mais un scénario très bien écrit, avec beaucoup de poésie qui nous permet, malgré la gravité de cette maladie de garder de l'espoir. Malgré le destin, ce battre pour CE SOUVENIR DES BELLES CHOSES.
    schemaman
    schemaman

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 154 critiques

    4,0
    Publiée le 11 janvier 2013
    Magnifique jeu des deux acteurs Isabelle Carré et Bernard Campan. Très belle réalisation. C'est un petit chef d’œuvre de sensibilité et d'intelligence. Bravo à tous les contributeurs de ce film dont la musique est également très belle.
    warren
    warren

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 377 critiques

    4,0
    Publiée le 26 juillet 2010
    Pour son premier film, Zabou Breitman réussit un très beau moment de cinéma. Sa réalisation est sensible et sensorielle (la scène du baiser sous la pluie est magnifique par exemple), son scénario est délicat, humain et original et surtout elle a un grand sens du casting: on croit à la réalité de tous les personnages et le couple Crré-Campan est d'une évidence et d'une justesse bouleversantes.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top