Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
L'Evangile selon Saint Matthieu
note moyenne
3,8
340 notes dont 59 critiques
42% (25 critiques)
29% (17 critiques)
12% (7 critiques)
7% (4 critiques)
8% (5 critiques)
2% (1 critique)
Votre avis sur L'Evangile selon Saint Matthieu ?

59 critiques spectateurs

Yves J.
Yves J.

Suivre son activité 4 abonnés Lire sa critique

5,0
Publiée le 02/02/2018
Le plus beau film jamais réalisé ,l’impressio de voir un documentaire tourné à l’époque du Christ. Magnifique
mazou31
mazou31

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 846 critiques

5,0
Publiée le 27/05/2017
Fidélité littérale, authenticité (d’une légende), simplicité et humilité : stupéfiant pour un communiste athée qui reçut pour l’occasion le prix de l’Office catholique international… un beau pied de nez au sectarisme de certains ! Et une mise en scène et un travail des éclairages qui confinent au chef-d’œuvre. Heureusement que c’est beau car une patience de saint est nécessaire tout du long !
weihnachtsmann
weihnachtsmann

Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 2 857 critiques

4,5
Publiée le 18/03/2017
Une puissance et une force spirituelle émanent de ce long métrage biblique si loin des "péplums". Ici on est dans l'introspection, presque dans le documentaire. C'est un témoignage de foi et en même temps un film d'une mise en scène géniale, le tout transcendé par une musique d'une diversité flamboyante. Profondément bouleversant.
Wagnar
Wagnar

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 1 302 critiques

1,0
Publiée le 01/01/2017
Cette adaptation de la vie du Christ est très loin d'égaler Jésus de Nazareth de Franco Zeffirelli. Les costumes et les décors sont dignes d'un film de série Z. Les acteurs sentent bons l'amateurisme et sont d'une platitude extrême à l'image de ce film long, froid, vide, ne dégageant aucune émotion. On ne parvient pas à rentrer dans l'histoire riche en séquences calmes qui ralentissent inutilement le film parce qu'en plus l'Evangile selon Saint Matthieu se permet le luxe d'être ennuyeux. Une version de l'Evangile dont la réputation de chef-d'oeuvre est complètement abusée.
Jérôme L.
Jérôme L.

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 54 critiques

4,0
Publiée le 25/06/2016
Cette adaptation cinématographique du premier des quatre évangiles se veut très simple. En effet, Pasolini, dont l'on retrouve la marque à travers ses plans serrés et intenses, s'est concentré sur les paraboles du Fils de l'Homme, Jesus Christ, restant fidèle au Saint évangile. Bien qu'inférieur en comparaison au chef d'oeuvre de Zeffirelli, mais qui lui prend le temps de développer les enseignements et les étapes de la vie du Christ sur 6h, l'oeuvre de Pasolini garde une certaine puissance et aura. Je ne suis cependant pas convaincu par l'acteur choisi par le cinéaste, bien loin en terme de prestation de Robert Powell
Mephiless s.
Mephiless s.

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 697 critiques

4,0
Publiée le 21/01/2016
Même si je me suis un peu ennuyé vers les 3/4 du film, je l'ai beaucoup apprécié. Le noir et blanc donne un aspect assez véridique au film. Même si l'on peut trouver Jésus vindicateur, il ne faut pas oublier que les textes religieux contiennent tout de même des erreurs, le tout est dans l'interprétation, mais c'est un autre débat. La bande originale du film est quant à elle sublime, les plans sont aussi soignés, travaillés... Le film délivre des scènes puissantes, émouvantes, surtout celle de fin qui est maîtrisée de bout en bout. Pour l'instant c'est le Pasolini que je préfère!
baudouin s
baudouin s

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 45 critiques

4,0
Publiée le 26/09/2015
Il est très compliqué de noter un film comme l'évangile selon st mathieu car le visionnage de ce film est une expérience assez étrange et on peut donc difficilement avoir un avis très net sur le film. Tout d'abord je pense qu'il est très compliqué d'adapter l'évangile au cinéma pour deux raisons: premièrement car c'est au final un livre très didactique et ensuite car le spectateur (surtout si il est lui même croyant) connaîtra parfaitement l'histoire avant meme de regarder le film. Cependant, ici, pasolini réussit à surpasser ces deux problèmes, en s'appropriant l'évangile de st Mathieu. Nous n'avons pas, comme avec un film comme Jésus de Nazareth, une simple mise en image de la l'évangile; nous avons l'évangile selon pasolini. Pour revenir à quelquechose de plus technique, la mise en scène de pasolini n'est pas incroyable et le montage est meme a certains moments raté cependant tout cela est racheté par le jeu de certains acteurs et notamment l'interprète de Marie qui crève littéralement l'écran; son jeu, tout en finesse est absolument grandiose . Je pense qu'il y a trop de chose a dire sur ce film ... Il est donc devenu pour moi un incontournable car même si on n'est pas forcé d'apprécier, ce film reste une expérience cinématographique très forte ce qui est tout de même ce que l'on demande à un film.
Cthulhu Mantis
Cthulhu Mantis

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 81 critiques

5,0
Publiée le 17/08/2015
Ce film pour moi a été une véritable claque cinématographique dans la figure. Toujours dans le sens de la mise en scène qu'on pourrait comparer a des tableaux. Cette image très onirique et rendu en noir et blanc est magnifique. C'est aussi un film de et sur la morphologie des visages. Les partitions musicales de Mozart et Bach intensifie encore plus l’émotion qui me submerge. Dés l'ouverture du générique j'ai tout de suite été emballer. Il fait sans aucun doute partie pour moi des plus grands films de Pasolini. Quel choc également en visionnant son 3 ème long-métrage, le virage cinématographique qu'il a pris, ayant commencer par Salo ou les 120 jours de Sodome ou à l’époque de la sortie du film, on était loin de s'attendre à des films plus violents et engager. Si il y'a des cinéastes du XXème siècles qui ont comptés Pasolini en fait partit.
Pierre F.
Pierre F.

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 16 critiques

2,0
Publiée le 17/11/2014
Un film long et sans rythme. Une mise en scène dénuée d'intérêt, sans émotion. Un Jésus trop exalté, vindicatif, avec un discours souvent violent dans le genre meeting politique. Un village en ruine visiblement abandonné depuis des siècles dont peu crédible d'être habité (la nature y a déjà repris ses droits). Des images d'un pays sans beauté artistique et souvent saturées. Film vu toutefois à partir d'une copie assez dégradée.
JimBo Lebowski
JimBo Lebowski

Suivre son activité 213 abonnés Lire ses 961 critiques

4,5
Publiée le 29/10/2014
Pour un premier Pasolini autant commencer par son œuvre majeure, son quatrième long métrage réalisé en 1964, l'adaptation biblique de l'évangile selon Saint Matthieu, récit le plus connu et le plus repris au cinéma. Pour faire une parenthèse tout à fait inutile je dois dire que j'ai un rapport plutôt évasif et compliqué avec la religion catholique, j'ai été baptisé et fait ma première communion, enfin on ne m'a pas demandé mon avis forcément, j'ai toujours subis le catéchisme, cependant ça restait un bon moment pour se retrouver entre potes et se prêter des K7 vidéo, puis je me suis retiré avant la seconde parce qu'il fallait se lever le samedi matin et dans le même temps il y avait le Hit Machine, Dieu attendra parce que Charly et Lulu ça passait avant tout. Je ferme la parenthèse. En vérité je vous le dit, c'est avec curiosité et crainte que je me suis attaqué à cette version, je pensais m'ennuyer ferme en subissant des logorrhées christiques, et pourtant dès la première séquence il s'est passé un truc tout à fait stupéfiant, c'est ce cadre que pose le réalisateur, ce silence, ces regards entre Marie et Joseph, j'ai tout de suite été conquis par la simplicité de l'entreprise et surtout sa sacralisation picturale. En vérité je vous le dit, Pasolini est un grand, il a volontairement choisit de reprendre quasiment mot pour mot les écrits pour les retranscrire en image et en musique (et pas des moindres, Mozart, Bach, Webern ...), et ce qui est vraiment fort c'est que malgré un certain désistement de ma part il a réussi à m'y intéresser, j'ai littéralement bu les paroles de Jésus et je dois dire que je n'ai quasiment pas décroché une seconde, comme fasciné et happé par le screen. En vérité je vous le dit, la technique est saisissante, Pasolini prouve avec ce soucis de la composition et du cadrage que son œuvre se veut minutieuse, ces plans sont magnifiés tels des tableaux bibliques, avec au final assez peu de moyen il en extirpe quelque chose relevant de la perfection, c'est beau, c'est fascinant, c'est de l'art. Le seul défaut est ce cut parfois maladroit, les plans de coupes sautent aux yeux une ou deux fois, comme pour la musique, après ce n'est pas exagérément choquant, loin de là. En vérité je vous le dit, cette mise en scène de Paso est l'énorme point fort de ce long métrage, car même avec une retranscription narrative extrêmement fidèle les acteurs réussissent l'exploit quant à le rendre crédible et captivant, au final très peu théâtral en évitant la lourdeur des textes réputés (d'un certain point de vue) comme barbants, je n'ai pas ressenti ce rejet que je craignais, non, ça fonctionne, on n'échappe pas à ces moments de grâce sublimes, donc la subjugation est forcément de mise aux yeux du spectateur, ou alors il faut vraiment être insensible. En vérité je vous le dit, "L'Évangile selon Saint Matthieu" est un superbe film, Pasolini a réussi son pari, me faire aimer une adaptation biblique qui avait tout pour me rebuter, le test est passé avec succès, bravo !
MadRom
MadRom

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 402 critiques

3,0
Publiée le 14/04/2014
On a là une adaptation plus que fidèle de l'évangile selon St Matthieu mais le problème ici, c'est le premier degré avec lequel Pasolini l'adapte, ne laissant aucune ambiguïté dans les textes, le film ravira à coup sûr le terroriste religieux voyant dans les paroles de Jésus un prétexte à leur fanatisme. Indirectement la personnalité de ce Jésus reflète ce premier degré, arrogant et imbu de lui même, difficile de se sentir impliqué où simplement touché par le destin de cet homme. De plus, et si il y a bien un personnage qui doit avoir du charisme dans un film, c'est bien Jésus mais là, on en est loin, on a un Jésus avec un monosourcil qui ne dégage rien sur 2h, chose d'autant plus dérangeante quand on voit que Pasolini aime filmer ses personnages de près. Quant à choisir un film sur la vie de Jésus, autant regarder la dernière tentation du Christ, moins sage et plus audacieux dans sa mise en scène.
Tom H.
Tom H.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 62 critiques

4,0
Publiée le 28/01/2014
Je craignais que ça fasse trop "documentaire", et que Pasolini se contente de restituer ces évènements. Finalement, bien qu'avec la longueur du film tous les passages ne sont pas forcément à retenir, j'en retiens quelques uns vraiment sublimes, que j'ai adorés. Très beau. En vérité je vous le dis, je me suis assoupi. Blasphème !
He P.
He P.

Suivre son activité Lire sa critique

5,0
Publiée le 30/12/2013
Selon moi, certainement l'un des 5 plus beaux films de l'Histoire du cinéma. C'est dire que note (5) est un euphémisme.
Julien D
Julien D

Suivre son activité 342 abonnés Lire ses 3 455 critiques

4,5
Publiée le 15/09/2013
La réception par l’Italie chrétienne et conservatiste de l’adaptation qu’a pu faire le réalisateur provocateur et profondément communiste que fut Pier Pier Paolo Pasolini d’un texte biblique fut en soit une mise en lumière assez intéressante qu’a su faire le réalisateur de la place de la religion son pays. En effet, le fait de donner à son Christ, interprété par le jeune espagnol Enrique Irazoqui, le visage d’un révolutionnaire pacifiste effraya l’ordre politique qui y vit une "offense à la religion d’Etat " alors que, parallèlement, l’institution cléricale le félicitait en lui remettant le Grand prix de l'Office catholique du cinéma. En amont de cet accueil divergent, il faut reconnaître que cette superbe œuvre cinématographique à la réalisation très rigoureuse est une peinture d’une beauté visuelle sans égale d’extraits tirées directement de l’Evangile, de l'Immaculée Conception à la Passion, où la photographie en noir et blanc, la force tragique apportée par la musique et la puissance évocatrice de chaque plan n’ont d’égales que la valeur spirituelle que les répliques de son héros peut représenter pour un spectateur disciple du Christ.
robertnicholson
robertnicholson

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 118 critiques

3,5
Publiée le 04/03/2013
Là ou Scorcese pris le risque d'adapter un version romancé des évangiles, Pasolini avait lui choisi de rester fidèle au texte de St Matthieu. Cepandant, il a su donner son empreinte dans ce film. En me penchant rapidement sur la spécificité de cette évangile,j' ai noté qu' il accordait plus d'importance aux prèches de Jesus ce qui a du être un élément important pour Pasolini. La vision donné de Jesus à travers le film est celle d' une sorte de "révolutionnaire" tribun (le ton que prend l'interprête Enrique Irazoqui va dans ce sens).Si Pasolini utilise énormément les gros plans sur les visages, au niveau de la mise en scène, il garde une certaine distance avec le personnage du Christ (je n' ai pas noté bcp de plan en contre plongée).Les acteurs ne seraient pas professionnels et cela se voit un peu ( l'expression du visage de certains apôtres pas assez expressive parfois selon moi). La musique est parfaite elle (Extraits des œuvres de Bach, Webern, Mozart, Prokofiev, de la « Missa Luba » (messe congolaise), de Spirituals et de chants révolutionnaires russes
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top