Mon AlloCiné
    L'Armée des 12 singes
    note moyenne
    4,1
    30423 notes dont 769 critiques
    44% (335 critiques)
    36% (279 critiques)
    9% (73 critiques)
    7% (52 critiques)
    2% (19 critiques)
    1% (11 critiques)
    Votre avis sur L'Armée des 12 singes ?

    769 critiques spectateurs

    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 336 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    4,5
    Publiée le 9 janvier 2017
    2035 : L'humanité a presque entièrement disparu, décimé par un virus bactériologique. Les scientifiques envoient alors un homme dans le passé pour essayer de comprendre ce qu'il s'est passé et découvrir le lien entre ce virus et un mystérieux groupe "L'armée des 12 singes". L'idée de base est passionnante et le scénario l'est tout autant, se déroulant au total sur 4 époques différentes avec d'excellent et surprenant rebondissements qui nous captivent et surtout nous fascinent durant 129 minutes. On navigue entre rêve, réalité, hallucination et les frontières ne sont jamais réellement défini (sans être un obstacle à la compréhension). Abordant plusieurs thèmes tels que la mémoire, la perception de la réalité, la communication, les technologies, l'écologie ou encore la science (avec l’expérimentation qui revient souvent, que ce soit sur les animaux ou les hommes dans le futur du film), qui sont tous intelligemment et subtilement traités. La vision du futur (et même du présent) et plus globalement du film est cauchemardesque et pessimiste, en plus des thèmes abordés, c'est aussi la liberté et la répression futur ou présent que Gilliam met en avant. Visuellement c'est superbe, notamment le futur qui est sombre et où l'on trouve des cellules grillagés, des sous-sols glauque ou encore d'ancienne galerie marchande infecté et déserte et renforce le sentiment d'oppression. L'atmosphère claustrophobe, sombre, angoissante et mystérieuse est prenante, bien servi par une excellente bande-originale, le style de Gilliam, s'inspirant de son travail sur "Brazil" pour ce qui est de la direction artistique et de la photo ainsi qu'une réalisation originale et superbe. Les interprétations sont formidables, que ce soit Bruce Willis, d'une étonnante sobriété, Madeleine Stowe (dont l'histoire avec Bruce Willis rajoutera un drame intimiste dans l'histoire) ou un jeune et fou Brad Pitt. Les références très nombreuse et souvent subtile sont excellente, notamment celle envers Hitchcock que ce soit directement ou indirectement. Un chef d'œuvre de la science-fiction, grandiose à tout point de vue, parfois même émouvant et bien sûr intelligent, fascinant et captivant.
    ConFucAmuS
    ConFucAmuS

    Suivre son activité 166 abonnés Lire ses 328 critiques

    5,0
    Publiée le 11 février 2015
    Un chef d'oeuvre. Peut être l'un des meilleurs (le meilleur?) Terry Gilliam mais sûrement le plus abouti. On aurait pu frémir devant le casting quatre étoiles, en pensant que cela aurait pu pousser Gilliam à adoucir son univers. Heureusement non. On est ravi de sentir la patte du magicien. Magie qui s'opère dès le début,et la présentation de l'univers de l'année 2035. Un monde futuriste dans lequel l'humanité est parquée sous terre. En effet, suite à un épidémie survenue quarante ans plus tôt,la quasi-totalité de la population a été éradiquée, et une partie de ceux qui ont survécu est utilisée comme des cobayes à des expériences scientifiques. James Cole (Bruce Willis) est de ceux là: un prisonnier qui, en remplissant une mission particulière, pourrait voir sa peine s'annuler. Sa mission consiste à remonter le temps, et trouver la source du virus ayant décimé les habitants de la Terre. Bien sûr, rien ne se passe comme prévu. Tout d'abord,on ne peut que remercier Gilliam pour nous offrir une vision originalement désespérée de l'avenir, que cela soit par ce qu'on en voit ou en la mettant en parallèle avec ce que l'on voit du "présent". Un futur évoquant l'enfer où le peu d'humanité qui subsiste est oppressée par la dictature qui y règne. Le "présent" quant à lui paraît sale, froid et pollué. On pourrait presque pressentir sa fin. Pourtant, au travers du regard de Cole, le capharnaüm vaporeux du l'actuel prend une dimension mélancolique comparé au baroque pénitencier du devenir. Gilliam ne perd rien de sa superbe, surtout quand il s'agit d'orchestrer un mélange de genre. On passe de la comédie, au drame; du thriller à la romance. Et la sauce rend formidablement bien. Les acteurs n'y sont évidemment pas étrangers: Bruce Willis tient peut être ici son meilleur rôle, toute en fêlures et vulnérabilité. C'est bien simple, ses yeux traduisent à eux-seuls l'impression de voir un enfant découvrant le monde. Madeleine Stowe donne une vraie épaisseur à son personnage de psychiatre, qui voit ses certitudes durement ébranlées au contact de son "patient" James Cole. Willis et Stowe parvienne à retranscrire toute la tragédie de leur relation. Enfin, portons notre regard sur la bombe du film: Brad Pitt. Lui aussi a peut être trouvé ici son meilleur rôle. En fils déjanté d'un scientifique - possiblement lié au désastre à venir - il devrait définitivement faire taire ses derniers détracteurs. On lui doit beaucoup de fous rires, sa présence apportant un souffle comique nécessaire à ce film très noir. Si vous êtes un fan de la première heure de Terry Gilliam,vous ne pourrez que vous émerveiller devant ce bijou.
    Ewen Blake
    Ewen Blake

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 424 critiques

    4,0
    Publiée le 7 décembre 2013
    Un archétype des films de science fiction porté par un duo Pitt, Willis au sommet. Twelve Monkeys s'est imposé grâce à un univers futuriste crédible et sans concession, théâtre d'un scénario aux intrigues complexes qui désorientent sans cesse ses spectateurs en jouant sur le temps, les lieux et la folie, bousculant sans arrêt les sensations d'un public à la fois fasciné par son issue et dégouté par ce qu'il découvre. La faute à l'univers excessivement sale construit par un Terry Gilliam qui tourne ses scènes dans les situations les plus glauques et repoussantes possibles entre salle d'interrogation souterraine, prisons, centre psychiatrique et immeubles en ruine. Un mot sur les acteurs, excellents. D'abord Brad Pitt qui apporte un souffle comique certes psychotique mais salvateur dans ce film excessivement sombre. Il réussit l'exploit de rendre un fou dangereux crédible et empathique. Il s'oppose au personnage de Madeleine Stowe, finalement le personnage le plus proche du spectateur dont le doute s'insinue peu à peu et risque de nous emporter à tous moment. Quant à Bruce Willis son ambivalence entre innocence / vulnérabilité et puissance masculine brute trouve dans James Cole son meilleur réceptacle. En bref, c'est un classique à voir.
    Béatrice G.
    Béatrice G.

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 457 critiques

    3,5
    Publiée le 12 avril 2014
    Film de science fiction plutôt bien mené. Si évidemment les voyages temporels et l'extinction de l'humanité sont des thèmes redondants (euphémisme), ils sont traîtés de manière habile dans L'Armée Des 12 Singes, avec une certaine sobriété qui empêche le film de sombrer dans les incohérences et le ridicule en s'éparpillant dans tous les sens (disons que parmi tous les voyages dans le temps entrepris par l'ami Bruce, on préfèrera largement celui-là au très médiocre Looper). J'aime beaucoup qu'on ne nous ensevelisse pas sous les explications scientifiques abracadabrantesques plus risibles qu'autre chose, comme souvent dans ce genre de film. Les acteurs sont raisonnablement bons; j'avoue ne pas avoir été "séduite" par l'interprétation un peu trop caricaturale à mon goût de Brad Pitt. Par contre visuellement ça fleure bon les années 90, et je ne dis pas ça comme un compliment: ça m'a rappelé ces séries TV un peu fauchées qui ont bercé mon enfance; la bande son en revanche est excellente. Enfin je n'aurais pas été mécontente si ça avait été un poil plus court.
    J.J. Dixon
    J.J. Dixon

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 296 critiques

    3,0
    Publiée le 24 février 2014
    Film très particulier, au climat sombre et oppressant, avec des acteurs vraiment talentueux (Brad Pitt est réellement hallucinant dans son rôle de doux-dingue), une musique tout aussi particulière avec une fin plutôt bien faite... mais frustrante. Cependant, dans l'ensemble, j'ai parfois un peu décroché car pas mal alambiqué quand même.
    Nick La Main Chaude !
    Nick La Main Chaude !

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 281 critiques

    4,0
    Publiée le 29 avril 2012
    " L'Armée des 12 Singes ", réalisée par Terry Gilliam en 1996, est le remake d'un court-métrage, " La Jetée ", de Chris Marker, une pellicule en noir et blanc, particulièrement glauque et pessimiste. Marqué par le chef d'oeuvre de Chris Marker, Terry Gilliam revient donc à la science fiction, 11 ans après le superbe Brazil. D'entrée de jeu, Terry Gilliam plante le décor à travers la courte description d'un monde post-apocalytique. A partir de là, le cinéaste n'aura de cesse d'embrouiller les pistes à travers un gigantesque labyrinthe, obéissant aux lois complexes de l'espace et du temps. Aussi est-il nécessaire de bien suivre le film et ses différentes intrigues. Nous sommes en 2035. Le monde a été ravagé par un étrange virus, créé par l'homme. Des milliards d'humains sont morts. Les quelques survivants sont désormais obligés de vivre dans les égoûts, la surface de notre planète étant inhabitable, sauf pour les animaux, qui sont redevenus les maîtres du monde. Qu'à cela ne tienne, les scientifiques envoient des volontaires dans le passé pour rechercher les origines du virus, le but n'étant pas d'empêcher la contamination (de toute façon inévitable) mais de revivre à la surface de la Terre. James Cole (Bruce Willis) fait partie de ses volontaires. Il est choisi pour ses facultés mnésiques exceptionnelles, d'autant plus que James Cole est poursuivi par un rêve récurrent, qui semble appartenir à son passé. Enfant, James Cole a assisté au meurtre d'un homme dans un aéroport, une jeune femme brune se précipitant sur le corps meurtri de la victime, et regardant James Cole droit dans les yeux, avec un petit sourire. Visiblement, James Cole et cette femme entretiennent des liens particuliers. Oui, mais lesquels ? Rêve ou réalité ? Le film délivrera la réponse dans sa conclusion finale. Je n'en dis pas plus... Toujours est-il que James Cole est envoyé dans le passé. Sa mission: trouver l'organisation responsable de la pandémie, donc, l'Armée des 12 Singes, qui fera une apparition remarquée dans les médias en 1996. Malheureusement, la science n'est pas une science exacte, semble nous dire Terry Gilliam. Dans un premier temps, James Cole est envoyé dans le passé, mais en 1992. Ce premier voyage se déroule assez mal puisqu'il atterrit dans un hôpital psychiatrique. Là-bas, il fait connaissance avec Jeffrey Goines (Brad Pitt), un patient de l'asile, visiblement très intéressé par les théories apocalyptiques de Cole. De son côté, James rencontre une psychiatre, Catherine Railly (Madeleine Stowe), et tente maladroitement de lui raconter son histoire. Evidemment, le cas de James intéresse vivement la psychiatre, passionnée par le Complexe de Cassandre, une pathologie qui se manifeste chez des patients paranoïaques, nouveaux prédicteurs convaincus de la fin du monde. Pour elle, le cas de James Cole est une véritable aubaine. Toutefois, pour la psychiatre, Cole vit totalement dans son délire, le voyage dans le temps et son futur apocalyptique faisant partie intégrante de ses hallucinations. De ce fait, Cole finit par se convaincre lui-même qu'il est bien atteint du Complexe de Cassandre, d'autant plus que Terry Gilliam pose le doute sur la santé mentale de son héros. Mais encore une fois, le destin de l'humanité va avoir raison de ses doutes, et ce, via un nouveau saut temporel, cette fois-ci pendant la Première Guerre Mondiale. James Cole reçoit une balle, qui sera extraite et analysée par la psychiatre. Il est également pris en photo. Tous ces petits détails vont avoir leur importance. De son côté, James Cole disparaît mystérieusement, revient dans son présent (donc, en 2035), puis retourne dans le passé, cette fois-ci, en 1996. Il retrouve alors le Docteur Railly et Jeffrey Goines, à la tête de " L'Armée des 12 Singes ". Pour Cole, il faut à tout prix arrêter ce fou. Mais après enquête, Cole et Railly découvrent que " l'Armée des 12 Singes " n'est pas à l'origine de la pandémie. Cette tragédie trouvera sa source dans un aéroport, Terry Gilliam effectuant alors les liens entre le rêve de James Cole et la réalité des faits. Avec " L'Armée des 12 Singes ", Bruce Willis trouve probablement son meilleur rôle, en tout cas, son personnage le plus complexe, le plus déroutant. Mais Terry Gilliam peut s'appuyer sur d'autres acteurs de qualité: Brad Pitt, Madeleine Stowe, Christopher Plummer et David Morse (dans un petit rôle mais qui a son importance). Terry Gilliam signe donc un film de science fiction pessimiste, noir et sans aucun espoir, l'espèce humaine étant de toute façon condamnée. Pour le réalisateur de " Brazil ", c'est aussi l'occasion de balader le spectateur à travers l'espace/temps, les deux notions étant intimement liées par la fatalité et un destin funeste. Mais avant toute chose, " L'Armée des 12 Singes " raconte une histoire d'amour impossible entre deux personnages, dépassés par une boucle temporelle insaisissable. Bref, un superbe film que l'on peut ranger parmi les classiques.
    mr. edward
    mr. edward

    Suivre son activité 127 abonnés Lire ses 491 critiques

    5,0
    Publiée le 7 octobre 2012
    L'Armée des 12 singes est certainement le film le plus "sobre" de Terry Gilliam. Il n'en demeure pas moins que c'est un excellent film d'anticipation tristement apocalyptique, porté par un Bruce Willis charismatique, jouant à la perfection. N'oublions pas Brad Pitt totalement hallucinant et déjanté, toute comme Madeleine Stowe excellente dans son rôle. Terry Gilliam insuffle à l'ensemble une ambiance particulière. Le scénario est sublime tout comme la bande-son. On reste scotché du début jusqu'à la fin. Sans conteste une œuvre culte et une réussite totale de par son atmosphère et par la maîtrise donc fait preuve Terry Gilliam. Une pur merveille de la SF. A voir absolument.
    The Cinephile World
    The Cinephile World

    Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 607 critiques

    5,0
    Publiée le 29 janvier 2014
    Un très grand film de science fiction, voir un grand classique, des SF aussi magistraux, on en voit plus souvent autant que celui-ci maintenant. Franchement, je ne m'attendais pas du tout à ce que ce film puisse respecter les codes de la science fiction aussi parfaitement. Ce film vaut surtout le coup d'oeil pour son concept qui est pas mal du tout, voir excellent. Comme certains SF, on se retrouve face à un monde apocalyptique très bien travaillé et très bien décoré. Pour que les décors et les prises de vues soient parfaits, il faut qu'ils soient bien filmés et bien réalisés, et c'en est le cas. En effet, la réalisation et la mise en scène sont excellentes, Terry Gilliam a fait du très bon travail. Le scénario est excellent, à mes yeux, c'est ce qu'il y a de mieux réussit dans ce film. En regardant ce film, j'avais vraiment l'impression de regarder un opus de la saga Terminator, en effet, les scénaristes ont un peu repris les codes de cette saga culte et du film '' Inception ''. Il s'agit d'un mélange entre Terminator, Inception et Source Code. Bref, revenons à nos moutons, je disais donc que le scénario est très réussit, et nous emmène dans un concept assez original en nous offrant des scènes vraiment inattendues. Ce qui rend le film unique en son genre, grâce à son histoire très intéressante à suivre, et captivante pendant tout le long du long métrage. Les acteurs sont ce qu'il y a de mieux réussit dans ce film avec l'histoire. Bruce Willis est parfait et parvient à nous montrer qu'il est capable de jouer un personnage émotionnel, ça change un peu de John McClane. Quand à Brad Pitt, il est juste démentiel, des rôles de ce genre, il n'en fait presque pas, il s'agit d'un de ses seul (voir le) film où il puisse interpréter un rôle pareil. Madeleine Stowe joue très bien elle aussi. Les musiques sont magistrales, surtout celle que l'on entend à la fin du film, elle est magnifique. Nous sommes en l'an 2035. spoiler: Les quelques milliers d'habitants qui restent sur notre planète sont contraints de vivre sous terre. La surface du globe est devenue inhabitable à la suite d'un virus ayant décimé 99% de la population. Les survivants mettent tous leurs espoirs dans un voyage à travers le temps pour découvrir les causes de la catastrophe et la prévenir. C'est James Cole, hanté depuis des années par une image incompréhensible, qui est désigné pour cette mission. En conclusion, '' L'Armée des 12 Singes '' est un film de science fiction magistral, qui est à voir, à tous prix. Terry Gilliam fut à son sommet lorsqu'il réalisa ce film. Un joyaux de la science fiction. Un Chef d'Oeuvre, 5/5.
    Kloden
    Kloden

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 617 critiques

    3,5
    Publiée le 25 juillet 2012
    Très bon film de SF, rarement vu une intrigue aussi touffue et qui apparaît en même temps aussi claire une fois le générique arrivé. L'ambiance assez crade et la musique disons, à la fois étonnante et parfaitement adaptée collent à merveille à un scénario retors, dont les pièges sont très durs à éviter, la faute à des flash-backs omniprésents. Légèrement meilleur que Source Code, auquel il m'a fait penser (les enjeux tant que leurs moyens - à savoir sauver le monde et retourner pour ce faire dans le temps - étant les mêmes), grâce à un scénario vraiment habile. Visuellement, le film est au contraire assez repoussant (choix volontaire du réalisateur, j'imagine, pour donner à son film une ambiance si spéciale, mais aussi signe des 17 années écoulées depuis la sortie du film), même si la mise en scène de Terry Gillam est elle aussi parfaitement maîtrisée. A noter de géniales séquences en hôpital psychiatrique au côté d'un Brad Pitt excellent. Toutefois, question chronologie emmêlée, twists incessants et imprévisibles et ambiance glauque, Chris Nolan a fait bien mieux cinq ans plus tard avec Memento. A voir, cependant.
    Roy Batty
    Roy Batty

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 90 critiques

    5,0
    Publiée le 24 septembre 2014
    "L’Armée des douze singes" est l'un des deux chefs-d’œuvre de Terry Gilliam selon moi, avec le formidable "Brazil". Il a été inspiré par le non moins excellent "La Jetée" de Chris Marker, mais parvient à s’en démarquer avec brio. Dans ce film, la vision du futur est pour le moins alarmiste. En effet, l'espèce humaine a presque entièrement disparu à cause d'un virus et les rares survivants vivent sous terre. L'un d'entre eux, James Cole (Bruce Willis), va être envoyé dans le passé pour tenter de comprendre ce qui est arrivé. L'intelligence du scénario, complexe et tortueux, est de garder une part de mystère quant à la véracité des évènements qui se déroulent sous nos yeux. En outre, le voyage dans le temps a rarement été traité de manière aussi "crédible" au cinéma, à mes yeux. Le film rend également un superbe hommage à "Vertigo" et la fin est magnifique et ouverte, comme dans "Brazil". Sur le plan technique, le film est une merveille. La mise en scène, les décors, la photographie : tout concourt à donner à ce film une atmosphère étrange et malsaine. Bruce Willis, tout en retenu, y trouve sans aucun doute l'un de ses meilleurs rôles. La magnifique Madeleine Stowe est très touchante. Quant à Brad Pitt, il nous livre une performance complètement déjantée, l'une de ses plus marquantes à n'en pas douter. Notons également une très jolie musique de Paul Buckmaster (notamment le thème du rêve de Bruce Willis). "L'Armée des douze singes" est un grand film de science-fiction.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1115 abonnés Lire ses 2 461 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Bien qu’au premier abord il paraisse un peu trop sage pour un Gilliam, cette « Armée des douze singes » n’en possède pas moins une force d’envoûtement qui agit de la première à la dernière minute et qui repose essentiellement sur une atmosphère incroyablement singulière et une histoire des plus excitantes. Une splendide perle d’anticipation dans laquelle Brad Pitt brille de mille feux. Un incontournable.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 474 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    5,0
    Publiée le 3 août 2014
    Onze ans après "Brazil", Terry Gilliam réalise à nouveau un classique de la science-fiction, directement inspiré de "La Jetée" de Chris Marker. Alors que dans le futur, une épidémie a éradiqué la majorité de la population humaine, des scientifiques envoient James Cole dans le passé, en 1996 afin qu'il retrouve la source du virus et la mystérieuse armée des douze singes, qui serait responsable de l'épidémie. Sur un scénario brillamment tordu qui nécessite plus d'une vision pour en comprendre toutes les subtilités, Gilliam nous conte une superbe histoire au ton sombre et désespéré, nous montrant que l'on ne peut échapper à son destin, même si on essaye. Quoiqu'il arrive, la vie prend toujours le dessus et le passé, présent et futur sont intimement liés. Bruce Willis, excellent dans le rôle de James Cole, évolue dans des décors crades où le présent semble aussi désespérant que le futur. A ses côtés, Madeleine Stowe apporte une touche féminine à l'ensemble tandis que Brad Pitt offre une de ses compositions les plus délirantes. Incontournable.
    Arthur Debussy
    Arthur Debussy

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 477 critiques

    2,5
    Publiée le 7 novembre 2017
    Déjà le décalage entre le film et son enviable réputation m'avait frappé dès les 15 premières minutes, mais c'est plus encore la fin tombant complètement à plat (tout ça pour ça!!) qui m'a définitivement déçu. Terry Gilliam est ici bien loin de l'inventivité débridée et de l'atmosphère pesante de Brasil. Que ce soient l'intrigue, l'esthétique, les personnages, tout est d'un convenu! Bruce Willis et Madeleine Stowe sont totalement insipides, comme sortis d'un banal film d'action, les rebondissements sont prévisibles, pas de réelle ambiance futuriste, beaucoup de longueurs et de clichés... on ne croit pas un seul moment à cette histoire, sans compter celle d'amour (passage obligé) entre les deux principaux protagonistes. Reste un Brad Pitt inattendu en fou déjanté, mais même lui semble à côté de la plaque par moments tellement il en fait trop, ce qui n'aide pas à renforcer la crédibilité (fragile) de l'ensemble. Loin d'être le chef-d'oeuvre de science fiction que j'attendais, «L'Armée Des 12 Singes» est un long métrage décevant par bien des aspects. Pourtant il y avait matière à développer pour ce remake avoué de «La Jetée» (on a vu pire comme source d'inspiration!)... Au final, seul le logo s'avère être une véritable réussite : il était parvenu à m'intriguer, mais le film n'était malheureusement pas à la hauteur de ma curiosité. Dommage. [1/4] http://artetpoiesis.blogspot.fr/
    MemoryCard64
    MemoryCard64

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 24 critiques

    3,5
    Publiée le 26 mai 2015
    La première chose que je me suis dit à la fin de la projection c'est "WTF ? C'est complètement barré !". Pas dans l'histoire racontée (encore que...) mais vraiment dans la forme et l'ambiance du film. Ça doit être ça la patte Gilliam (dont c'est mon premier film). Et pourtant, L'Armée des 12 Singes est réputé pour être un de ses plus sages ! On verra pour la suite... On a ici un film de science-fiction post apocalyptique qui transmet parfaitement le côté désespéré des humains de ce futur sale et angoissant. Le côté sombre rappelle beaucoup ce qui a été fait dans la saga Alien ainsi que les films de Jean-Pierre Jeunet pré-Amélie Poulain. Il y a une esthétique vraiment travaillée, je n'ai jamais vu un film aussi sombre avec autant de couleurs. Au final ce futur n'est pas beaucoup montré, mais on en voit suffisamment pour se dire qu'il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond. Le film étant un remake de La Jetée, on retrouve le même schéma narratif, bien évidemment approfondi pour obtenir un long-métrage. L'accent a été mis sur l'évolution de l'état d'esprit des personnages principaux, en particulier la psychiatre que rencontre le héros dans le passé, qui réalise peu à peu que le monde court véritablement à sa perte. En outre, des petites sous-intrigues ont été rajoutées et les révélations qu'elles apportent donnent au récit une construction solide. On pourra quand même regretter le rythme en deux temps du film, le début démarrant vraiment sur les chapeaux de roues pour ensuite retrouver un rythme plus calme par la suite, engendrant même quelques longueurs. Gilliam s'est bien approprié le court métrage de Marker et en a fait quelque chose de personnel mais tout aussi réussi. Toutefois, je trouve cette version plus sombre et les enjeux dramatiques se font plus sentir... PS : Brad Pitt est en roue libre totale dans le film, une véritable catastrophe.
    OrLebSca 21
    OrLebSca 21

    Suivre son activité 2 abonnés

    3,5
    Publiée le 10 avril 2015
    Jonglant principalement entre 3 époques différentes, l'armée des 12 singes nous présente un récit science-fictionnel sous fond de trame écologique, et non sans une once d'auto-dérision. En 2035, la population humaine est décimée par un virus. Un prisonnier se voit contraint de voyager dans le passé (1990 & 1996) pour obtenir des informations afin d'élaborer un vaccin. Terry Gilliam signe ici une oeuvre réellement originale dans sa forme, à la fois sombre, angoissante mais aussi légère et subtile. Le tout, qu'on peut craindre au départ trop particulier à l'univers de Ghilliam, se digère avec aisance et résulte en une oeuvre agréable et surtout sans prétention. Et aussi pourra-t-on percevoir une touche d'humour, ne serait-ce que par l'insistance des spasmes du déjanté Brad Pitt ! Le twist final quant à lui laisse paraître plusieurs interprétations possibles quant à la nature du récit (réelle ou hallucinatoire). Domage que le film, trop équivoque, ne prend pas davantage parti pour expliquer chaque trait du scénario. La chute n'en n'aurait été que plus intense.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top