Notez des films
Mon AlloCiné
    La Soif du mal
    note moyenne
    4,0
    2009 notes dont 159 critiques
    répartition des 159 critiques par note
    43 critiques
    56 critiques
    28 critiques
    23 critiques
    5 critiques
    4 critiques
    Votre avis sur La Soif du mal ?

    159 critiques spectateurs

    benoitparis
    benoitparis

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    5,0
    Publiée le 29 juin 2010
    L’incarnation physique par O. Welles de la corruption même (avec obésité, sueur, visage déformé, bouffi, mal rasé) est une des choses les plus mémorables que j’ai jamais vu au cinéma. Elle suinte à la fin une souffrance intime, tragique. Comme les meilleurs réalisateurs de films noirs Orson Welles a retenu les procédés de l’expressionnisme. Il apporte en propre un sens presque architectural de l’espace (frappant aussi dans Othello). « La soif du mal » est un des grands films où le héros positif n’est jamais qu’un faire-valoir d’un mal omnipotent. Plus fort que les anti-héros égarés et manipulés habituels aux films noirs.
    conway
    conway

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 667 critiques

    4,0
    Publiée le 23 juin 2010
    Si le scénario est assez convenu, la réalisation elle est extraordinaire, en témoigne le magnifique plan-séquence d'ouverture qui restera comme l'un des plus beaux jamais tourné. Welles est parfait dans le rôle de Quinlan, prototype du flic pourri.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 328 abonnés Lire ses 3 323 critiques

    4,0
    Publiée le 14 juin 2010
    Ce film policier d'Orson Welles restera comme l'un des plus réussi des années 50. La mise en scène est d'une réelle efficacitée et l'interprétation de l'ensemble du casting ( Orson Welles, Charlton Heston, Janet Leigh, Marlene Dietrich ... ) est remarquable. De plus, son histoire est vraiment très agréable à suivre du début du film jusqu'à un coup de théâtre final qui en surprendzra plus d'un. Il s'agit donc d'un quasi chef-d'oeuvre et qui prouve qu'Orson Welles était un immense metteur en scène.
    Kubrick's Club
    Kubrick's Club

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 676 critiques

    2,5
    Publiée le 7 juin 2010
    Si le personnage de Hank Quinlan a soif de mal, l'oeuvre de Welles me laisse pour ma part une petite soif de clarté. Le film est en effet complexe et poussif au départ, puis la fin se fait attendre (du moins dans la version remasterisée) avec à la clé un dénouement qui laisse perplexe sur quelques points (son intuition de la présence de Vargas, ainsi que sa mort et celle de Pete). N'en reste pas moins qu'Orson Welles étale tous ses talents de metteur en scène, et d'acteur, ce qui n'est jamais désagréable à constater.
    marguerite151
    marguerite151

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 150 critiques

    4,0
    Publiée le 2 mars 2012
    Un film sympathiquement bien fait,avec une surprenante mais impressionnant scène d'ouverture avec un plan en continue. Des personnages mystérieux et un Orson Welles des plus robustes dans la peau d'un flic corrompue dévoré de l'intérieur par son triste passé faisant une nterprétation qui est comme à son habitude excellente. Mais avec des dialogues un peu figés parfois qui fait avancer l'histoire mais très lentement et nous laisse ramer. Ce n'est pas pour autant que ce film reste à voir pour tous les cinéphiles ou fan d'Orson Welles.
    cbio
    cbio

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 113 critiques

    1,0
    Publiée le 12 mai 2010
    le brio des mouvements de la caméra et du cadrage ne parvient pas à donner un interêt à ce scénario embrouillé et mal interprété, exepté par Welles.
    Bouzi Bouzouf
    Bouzi Bouzouf

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 115 critiques

    4,5
    Publiée le 21 juillet 2010
    Bouzi Bouzouf aime « La Soif du mal » d'Orson Welles, film qu'il ne faut surtout pas confondre avec « La Soif du mâle », dans lequel la belle Mélissa Lauren, qui interprète une femme au foyer, reçoit chez elle en nuisette trois gros plombiers nus sous leur salopette bleue qui, à peine arrivés, sortent leurs outils pour s'occuper de la... Bref, cette tranche de vie n'a rien à voir avec le face-à-face légendaire – un choc des titans comme le claironne la bande-annonce de l'époque – entre Charlton Heston, tellement classe que l'on parvient à oublier le salopard qu'il était devenu à la fin de sa vie, et Orson Welles, tellement méconnaissable en gros salopard que l'on parvient à oublier le dandy très classe qu'il était dans la vie ; Welles qui nous gratifie également d'une réalisation magistrale, dominée par de longs plans-séquences (dont celui, anthologique, qui ouvre le film) durant lesquels la caméra bondit joyeusement de bas en haut et glisse latéralement avec virtuosité, tandis que fourmille tout un tas d'informations sur toute la profondeur du champ (quelque chose dit à Bouzi Bouzouf que Brian de Palma a dû prendre beaucoup de notes quand il a découvert ce film (au fait, qu'est-ce qu'il devient, ce bon bougre de De Palma ?)). Bouzi Bouzouf ne résiste pas à l'envie de rapporter un petit extrait d'un dialogue entre les deux protagonistes principaux, qui, non seulement, illustre bien la tension régnant entre nos deux titans tout le long du film, mais qui, aussi, s'avère d'une remarquable actualité plus de cinquante ans après sa sortie. CH : « Un policier ne met pas des criminels derrière les barreaux comme on capture les chiens ! Dans un pays libre, les policiers représentent la loi, qui protège même les coupables. » OW : « Notre boulot est assez dur comme ça. » CH : « Il doit l'être. Le travail d'un policier n'est simple que dans un état policier. C'est ça ! Qui donne le ton ? Le policier ou la loi ? » C'est à ton tour de prendre des notes, là, Brice Hortefeux !
    GabbaGabbaHey
    GabbaGabbaHey

    Suivre son activité 142 abonnés Lire ses 1 583 critiques

    3,5
    Publiée le 19 juillet 2010
    un intrigue simple mais efficace et des grands acteurs, Charlton Heston, Marlene Dietrich, Orson Welles ... un beau spectacle dont toute la qualité est dans la mise en scene ! une mise en scene exceptionnel, un éclairage parfait qui manie artistiquement la lumière et l'obscurité en fonction des sentiments et du rythme de l'histoire, Orson Welles joue avec sa caméra de manière plus qu'impressionnante (notamment la première scène qui est franchement géniale, il n'y a pas de mots pour une telle performance) et une photographie plus qu'exceptionnelle... visuellement c'est su grand art, même si, pour comparer, j'ai plus accroché a Citizen Kane (qui était pourtant sa première expérience dans le cinéma)... Orson Welles reste un grand nom du cinéma, l'un des plus grands et le prouve avec "ce bref modèle visuel" comme il le dit lui même "auquel j'ai passé de longues et dures journées", un résultat a la hauteur de son travail passionné et acharné.
    milol33
    milol33

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 38 critiques

    2,5
    Publiée le 1 février 2010
    Très loin d'être le meilleur Orson Welles. Le scénario est brouillon et assez creux, à croire que le maître ne savait aps trop où aller. Il paraît que c'est la faute d'un montage imposé à Welles. D'ailleurs, un message prévient avant le film que ce montage ne correspond pas à la volonté du réalisateur mais qu'ils ont fait au mieux... Bref: décevant.
    youfahakit
    youfahakit

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 172 critiques

    4,0
    Publiée le 22 novembre 2009
    Dans cette version longue en VO (15’ de ) le spectateur ne fait pas la différence avec la version d’origine. Le film s’étire un peu, avec des séquences et des propos inutiles. Pourtant le début est prometteur, avec travellings dans une rue en mouvement et de belles caisses des années 50. Un noir et blanc superbe, principalement de nuit ou d’intérieur, avec ses ombres et ses lumières (ça rappelle Hitchcock) qu’on retrouve tout au long du film. Côté personnages, Orson Welles fera la différence en y jouant magistralement ce rôle de "gros pourri". On ne voit pas beaucoup Marlène Dietrich, mais on pourra s’attarder sur son extraordinaire beauté.
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 133 abonnés Lire ses 1 930 critiques

    2,0
    Publiée le 5 novembre 2009
    J'ai beau voir les noms d'Orson Welles et de Charlton Heston, je n'arrive pas à m'emballer pour ce film. Il s'agit d'un scénario bougrement classique, celui de l'erreur judiciaire, avec toutefois l'originalité de mêler personnages américains et mexicains. Le déroulement n'a rien de palpitant, c'est le moins qu'on puisse dire. Le cadrage est intéressant en revanche, on sent qu'il ne relève en rien du hasard. La musique est assez passe-partout. Au final, un polar que je trouve bien pépère et finalement assez décevant.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1128 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    5,0
    Publiée le 22 décembre 2012
    Un chef d’œuvre du film noir qui nous plonge dans un monde où tout sent le pourri et la corruption. Orson Welles qui signe ici son dernier film hollywoodien nous offre une mise en scène de qualité à la photographie et aux cadrages très travaillés, jouant beaucoup sur les ombres et les contre-plongées, truffée de superbes travellings et bénéficiant d'un inoubliable plan-séquence d'ouverture. Son génie transparaît dans chaque plan mais il soigne aussi l'écriture du scénario qui suggère beaucoup de choses et qui s'avère passionnant par la complexité des personnages qu'il met en jeu. Et si Charlton Heston s'avère très convaincant en policier mexicain et que Janet Leigh est pleine de charme (alors qu'elle avait durant tout le tournage un bras dans le plâtre), c'est à Welles lui-même que revient la palme, excellent en flic pourri, promenant sa large silhouette dans l'enfer de ce monde en train de moisir.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 4 septembre 2009
    Une très belle technique dans les images et un Orson Well qui joue parfaitement. Malheureusement le scénario est bien mal exploité, le style est vraiment heurté. Il s'en suit une première heure plutôt ennuyeuse, certains personnages sont sans consistance et les autres sous exploités, la deuxième partie plus intéressante reste encore bien trop maladroite. A noter la belle présence de Marlène Dietrich.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1542 abonnés Lire ses 3 710 critiques

    5,0
    Publiée le 15 août 2009
    Très grand film, noir, Orson Welles derrière et devant la caméra montre l'étendue de son génie, je dirai plus qu'il a briller plus ici par ses talents d'acteurs tant son personnages est génialement interprété, sombre et torturé. Un grand polar.
    Antoine Renaud
    Antoine Renaud

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 505 critiques

    5,0
    Publiée le 28 juillet 2009
    Jamais un film aura témoigné d'une mise en scène aussi riche, aussi virtuose et aussi novatrice que cette oeuvre d'Orson Welles. Une perfection technique difficilement égalable. Un film a découvrir absolument, uniquement s'il l'on aime véritablement le Cinéma, le vrai...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top