Mon AlloCiné
Le Seigneur des anneaux : les deux tours
note moyenne
4,5
71781 notes dont 1543 critiques
68% (1046 critiques)
23% (360 critiques)
4% (60 critiques)
4% (58 critiques)
1% (12 critiques)
0% (7 critiques)
Votre avis sur Le Seigneur des anneaux : les deux tours ?

1543 critiques spectateurs

Chuck Carrey

Suivre son activité 175 abonnés Lire ses 546 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 29/08/2013

La trilogie de l'anneau continue après un premier opus excellent qui posait les bases de cette merveilleuse épopée. Dans cette suite, les membres de la Communauté se sont séparés mais chacun aura son importance dans la réussite de la mission. Les différents groupes formés vivront des aventures diverses mais chacune sera aussi intéressante que les autres. C'est d'ailleurs en suivant l'un des groupes, celui avec Aragorn, que l'on assistera à l'une des batailles épiques qui ont fait (en partie) la renommée de cette trilogie. La bataille du gouffre de Helm est impressionnante de par sa taille mais aussi par son ambiance. On tremble face à l'immense troupe adverse, on comprend que la lutte semble vaine face à une telle armée. La peur monte parmi les rangs et l'excitation grandit chez le spectateur. La nuit renforce le côté dramatique et terrifiant de cet affrontement. C'est à ce moment que le mot épique prend tout son sens, l'héroïsme des personnages est mis à l'épreuve et leur courage aussi. Comme dans le premier opus, les maquillages et effets spéciaux sont très réussis amplifiant le côté impressionnant et réalisme de la scène. Tout en assurant le spectacle de ce côté, le film ne perd pas de vue les autres personnages qui permettent de faire avancer e récit et faire de nouvelles rencontres comme les Ents et surtout Gollum, cette créature qui jouera un rôle essentiel dans la suite de l'histoire est l'une des autres grandes réussites de ce deuxième film. Grâce à la motion capture et au talent d'Andy Serkis, Gollum prend vie et semble faire partie intégrante du décor alors qu'il a pourtant été rajouté numériquement. Le pouvoir de l'anneau est visible dans ce deuxième volet, son influence sur les personnages grandit et cela est très bien montré. « Le Seigneur des anneaux : les deux tours » est plus impressionnant et imposant que le premier opus mais il n'oublie pas de faire avancer le récit autant que dans le premier film. Cette suite garde les éléments qui avaient fait le succès du précédent film, comme les décors et bien sûr la BO qui est une nouvelle magique, tout en étant plus épique.

Ramm-MeinLieberKritiker-Stein

Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 531 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 19/11/2013

Si le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours serait resté sur la même longueur d'onde que son grand frère, on lui aurait reproché son manque d'originalité. Mais il n'en est rien, car Peter Jackson est réputé pour sa perfection : les regards; paroles; actes des personnages; les décors; les effets spéciaux et beaucoup d'autres choses (qui prendraient trop de place si je les écrivaient une par une) : TOUT est planifié à la perfection, tout en suivant les livres de J.R.R. Tolkien à la lettre. Et même si les fans ont pu remarquer quelques modifications, ces derniers n'oublient pas l'énorme spectacle qu'ils viennent de voir. Comme beaucoup aiment le dire : épique.

JokerDreizen

Suivre son activité 225 abonnés Lire ses 309 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 12/07/2010

Suite de la communauté de l'anneau, le film suit le partage de la communauté en 3 histoires parallèles entremêlées par le destin. D'un côté on a envie de dire que le film est très différent du premier niveau ambiance et décor ; un poil moins magique, un poil plus épique, plus sauvage encore. Et pourtant c'est difficile de noter les trois films indépendamment ; j'ai jamais vu une telle unité entre les trois films d'une saga pour ma part. Avec la bataille du gouffre de Helm, Jackson nous montre l'un des assauts les plus épiques du 7e art. Toujours épique, fantastique, blablabla ... R.A.S. C'est définitivement LE divertissement qu'il faut voir, et ça ne vieillit pas.

Docteur Jivago

Suivre son activité 278 abonnés Lire ses 1 828 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 08/03/2014

(Version longue Époustouflant... Je ne serais exprimer correctement mes sensations suite à ce visionnage des Deux Tours qui se révèle tout simplement être l'apothéose de cette saga, du cinéma de Peter Jackson voire même de ce genre et du blockbuster dans ce que j'ai eu l'occasion de voir. Ce dernier, après un premier opus déjà remarquable, sublime à nouveau cet univers si riche et passionnant, l'adaptant à sa manière et se permettant quelques libertés par rapport à l'oeuvre de Tolkien mais toujours dans le but de servir son film. Le Néo-Zélandais construit son récit de fort belle manière, suivant les différentes intrigues et personnages à travers un montage ingénieux et sachant donner de l'importance à tous les enjeux et protagonistes sans en sacrifier. En plus des anciens, qui sont toujours plus intéressants, voire attachants, l'introduction des nouveaux est impeccable, allant d'un Gollum inquiétant à un Faramir se sentant abandonné par son père ou un roi Théoden apportant sa contribution à la lutte. Les personnages sont bien étudiés, tout comme les relations qu'ils ont entre eux, à l'image d'un Gollum qui va diviser un Frodon confiant, naïf et dont l'anneau commence à prendre le dessus et un Sam très vigilant et méprisant envers Gollum. C'est aussi un Aragorn face à son destin, son passé et son amour ou encore Merry et Pippin apportant une touche légère et humoristique bien trouvée à l'ensemble. Tant d'éléments contribuant à la richesse d'un récit si bien écrit (que ce soit l'élément d'origine, l'adaptation scénaristique ou les dialogues) et merveilleusement exploités par un Peter Jackson au sommet de son art, ne faisant que rendre son oeuvre encore plus passionnante. L'univers est toujours, à ce point, passionnant tandis que Jackson met peu à peu en place une atmosphère prenante, parfois fascinante et toujours de plus en plus sombre, on ressent pleinement le mal qui gronde. Au delà même des premiers niveaux de lecture, il s'intéresse aussi à d'autres thématiques, notamment autour de l'humain, la guerre, le sang versé ou la cause écologique via les Enths. Si ça ne reste qu'une toile de fond, ça ne fait que renforcer tout cet univers, permettant de lui donner encore plus de consistance et de profondeurs. Le point que j'ai trouvé encore plus passionnant ici, c'est autour de l'anneau et l'addiction qu'il provoque. Une addiction à un pouvoir prêt à corrompre même les plus purs des hommes, le tout symbolisé par un Gollum schizophrène et divisé de l'intérieur. En exploitant ses sujets, sans pour autant nuir à l'aventure, l'action ou encore l'émotion, Jackson ne fait que renforcer l'obscurité, la puissance et l'ambiguïté de son oeuvre. Déjà que le premier nous régalait de ce côté-là, mais les mots épiques et grandioses prennent encore plus de sens ici, quelle mise en scène ! Les combats sont à couper le souffle, avec le Gouffre de Helm en apothéose, tandis que Jackson alterne plans rapprochés, d'ensemble ou encore travelling et nous immerge au cœur des batailles et au plus près des personnages. En plus du gouffre les Helm, les autres séquences d'actions sont de franches réussites, à l'image des (magistrales) apparitions des Nazgûl, terrifiant à souhait et il alterne de belles manières avec les moments plus calmes. Il met toujours en avant la beauté des paysages, sans que ça ne gêne au récit, bien au contraire, sa maîtrise du côté visuel est époustouflante, tout comme son dosage entre décors naturels et effets spéciaux. L'ensemble est toujours sublimé par la partition d'Howard Shore, alors au sommet de son art. À noter qu'ici, plus que dans les autres opus, la version longue apporte vraiment un plus au film, notamment les scènes avec Dénéthor ou Merry et Pippin. Quelle maestra de la part de Peter Jackson pour sublimer un univers déjà fascinant à la base et nous faire passer par de multiples sensations à travers cette sombre, palpitante et magistrale immersion au coeur des terres du milieu.

Chris46

Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 793 critiques

4,0Très bien
Publiée le 13/08/2013

" Le seigneur des anneaux , les deux tours " second volet de la trilogie monumental du " seigneur des anneaux " réaliser par péter Jackson . dans ce 2ème épisode frodon et Sam poursuivent leur chemin vers le mordore et la montagne du destin pour détruire l'anneau tandis que legolas , guimli et Aragorn se lance a la poursuite des orques qui on kidnapper merry et pipin ... Ce 2e volet du " seigneur des anneaux " est toujour aussi magistral . Les acteurs sont toujour excellent dans leur rôle respectifs ( élijah Wood , Sean Astin , Ian mckellen , Orlando bloom , viggo mortensen. , christopher Lee , dominic monaghan , jonh rhys davies , andy serkis , Billy boyd ...) . Ils sont rejoint par de nouveaux personnages intéressant telle que le roi theoden incarner par Bernard Hill , grima langue de serpent incarner par Brad dourif , faramir le frere de boromir incarner par David wenham ou eowyn incarner par Miranda otto . Sans oublier gollum incarner a merveille par andy serkis entrapercu dans l'épisode précédent et qui devient l'un des personnage principale de ce volet . Le personnage de gollum est mémorable et devenu culte . les effets speciaux qui donne vie a gollum sont magistral . il a l'air si reel . Les décors , costumes et effets spéciaux sont toujour aussi réussit et permettent de donner vie de manière magistral a l'univers de la terre du milieu et a ses créatures fantastique . Les paysages naturelles de la terre du milieu tourner en nouvelle zelande sont toujour aussi magnifique . Évasion garantit dans le monde merveilleux de la terre du milieu . De nouveaux lieux ( le gouffre de helm , les marais des morts , edoras la capitale du royaume du rohan .... ) , de nouveaux personnages ( théoden le roi du rohan , faramir , eowyn , grima ... ) et de nouvelle créatures ( les Ent , les feroces ailer , les ouargues ... ) apparaissent pour notre plus grand plaisir et permettent d'enrichir un peu plus l'univers de la terre du milieu . Un second volet toujour remplit d'humour ( legolas qui surfe sur un bouclier , les échanges entre gimli et legolas toujour aussi hilarant ....) et de scènes d'action spectaculaire épique ( le combat au gouffre de helm ... ) . Sans oublier quelques répliques mémorable devenu culte ( mon précieux !!! ). La réalisation de peter jackson est toujour magistrale . La musique est toujour très bonne et colle toujour très bien a l'univers du film . On pourra juste reprocher a ce second volet d'être un peu longuet par moment avec quelques longueurs qui ralentissent le rythme . Ce qui fait que ce 2ème épisode est un peu moins réussit que le premier opus . Néanmoins ce second opus est toujour un grand film fantastique d'aventure et un excellent divertissement qui connu également un enorme succès lors de sa sortie en salle ( près de 7 millions d'entrées en France ) . La fin du film nous tient en haleine Spoiler: avec Sam , frodon et gollum qui poursuivent leur route jusqu'au mordor pour aller détruire l'anneau tandis que Sauron s'aprête à attaquer le royaume du gondor et on a q'une envie après ça c'est de dévorer le 3ème et dernier volet de cette trilogie culte .

Marc Guiot

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 18 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/10/2013

Une suite du premier opus du Seigneur des Anneaux totalement réussie, la bataille au Gouffre de Helm est juste dantesque et le film ( la saga ? ) tout entier nous montre à quel point Peter Jackson est un réalisateur de génie.

Marc T.

Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 294 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 11/07/2014

Vu 5-6 fois la trilogie entière en version longue en VF et en VO et je ne m'en lasse pas. C'est d'ailleurs le seul film de l'histoire du cinéma que j'ai visionné autant de fois et avec autant de plaisir à chaque fois. Et pourtant ce genre de film fantasy/fantastique n'est pas ma tasse de thé à la base, à croire que Peter Jackson opère une certaine magie derrière sa caméra...

Black-Night

Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 420 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 13/08/2016

Revisionnage, avis et note inchangée, en version longue (3h43 générique ultra long inclus). Récompensé par 2 Oscars en 2003 pour les Meilleurs effets visuels et le Meilleur montage de son tout deux bien mérités. L'épopée et la quête de destruction de l'anneau se poursuit non sans embûches avec des séquences cultes. La bataille du Gouffre de Helm est quand on la revoit, tout de même savamment bien orchestré et reste totalement épique. La bande son de Howard Shore remet le couvert avec grâce une fois encore car elle est parfaite jusque dans les passages intimistes entre deux personnages que j'adore, Aragorn et Arwen où notamment le titre Breath Of Life Feat. Sheila Chandra / Arwen's Fate (dans l'édition 3CD Complete Recordings) fait des merveilles entre autres. Clairement meilleur à voir dans cette version rallongée qui passe finalement bien vite. Un poil en dessous du premier dans l'ordre de préférence mais le long métrage reste et demeure un chef d'oeuvre néanmoins. Ma note : 10/10 !

Antony.M

Suivre son activité 113 abonnés Lire ses 642 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 28/06/2015

Une Pure Réussite. Aprés un Premier Episode Monumental qui a conquis le monde entier et au succès Phénoménale,le Réalisateur Peter Jackson remet le couvercle avec un Deuxième Episode plus Ambitieux et Spectaculaire que le précédant film. Pour commencer la Mise en Scéne est impériale grâce a ces Décors visuellement pharaoniques qui sont composer de Paysages tout simplement splendides qui parviennent a coller a merveille a l'univers de Tolkien et qui servi par une BO fabuleuse signée Howard Shore qui livre des partitions a donner des frissons. Ensuite le film monte d'un cran avec des Morceaux de Bravoures trés Impressionnantes en passant par une Bataille Finale d'Anthologie se déroulant sous une pluie battante qui mérite au rang des meilleures batailles du cinéma aux cotés de l'incroyable séquence d'ouverture du film Il Faut Sauver le Soldat Ryan, ajouter a tout cela des Effets Spéciaux renversants en passant par des maquillages et costumes sidérants qui serve une Intrigue plus Aboutie et pleine de péripéties palpitantes qui sont toujours aussi Passionnante sans avoir aucun temps morts.Enfin on retrouve avec grand plaisir nos personnages favoris qui gagnent en épaisseur et en importance grâce a une Distribution Impressionnante composer de Elijah Wood,Ian Mckellen,Viggo Mortensen,Sean Astin,Orlando Bloom,John Rhys-Davies,Dominic Monaghan,Hugo Weaving,Cate Blanchett,Christopher Lee et Liv Tyler qui reprennent avec joie leurs personnages respectives tout en étant rejoint par quelques nouveaux arrivants hauts en couleurs comme l'arriver du personnage Intriguant et Schizophrène de Gollum qui est remarquablement jouer par le procédé de la motion capture par le talentueux comédien Andy Serkis qui parvient a livrer toute la folie et la détresse de ce personnage aperçu dans le premier film et qui dispose d'un Role plus important dans cette suite sans oublier l'arriver marquante de Bernard Hill qui est imposant en Roi du Gondor en passant par la ravissante Miranda Otto qui est trés convaincante dans le role de la courageuse Eowyn mais aussi le répugnant Grima Langue de Serpent camper avec panache par Brad Dourrif mais aussi les personnages téméraires de Faramir et Eomer camper par David Wenham et Karl Urban qui livrent une prestation sans fausse note. En Conclusion, Les Deux Tours est une réussite totale sur tous les niveaux en étant a la fois Sombre,Dramatique,Sensationnelle et Violent que son illustre prédécesseur tout en parvenant a confirmer le talent incontesté d'un cinéaste révolutionnaire qu'est Peter Jackson qui parvient a nous livrer un pur chef d'oeuvre cinématographique avant l'apothéose de la saga qui parvient a mettre la barre encore plus haut pour notre plus grand plaisir.

Sylvain. V

Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 370 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 29/04/2015

La trilogie continue, après un premier opus très satisfaisant, la suite les encore plus. Plus de scènes d'action, qui sont d'ailleurs épatantes et très bien filmé. Des effets spéciaux époustouflants, a couper le souffle. Un divertissement spectaculaire ! Le scénario est aussi bien que celui du premier. Une mise en scène impeccable, et des décors, tellement magnifique, si bien détaillé. Peter Jackson aura réaliser un film d'une beauté imcomparable ! 5/5 *****

Bruce Wayne

Suivre son activité 146 abonnés Lire ses 348 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 10/12/2014

Après un premier opus monumental sorti en 2001 et qui lançait une trilogie aujourd’hui décrite comme un grand chef-d’œuvre cinématographique, Peter Jackson revenait donc un an plus tard, en 2002, avec ce deuxième volet de cette ambitieuse adaptation des romans cultes de J.R.R. Tolkien. Intitulée Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours, cette seconde aventure en Terre du Milieu se révèle plus sombre, plus violente, plus spectaculaire et plus impressionnante que la précédente, constituant sans aucun doute mon film préféré de cette trilogie. Après la mort de Boromir et la disparition de Gandalf, la communauté s’est dissoute et divisée en trois groupes. Perdus dans les collines d’Emyn Muil, Frodon et Sam découvrent qu’ils sont suivis par une étrange créature versatile appelée Gollum, corrompue par l’Anneau. Celui-ci promet de conduire les deux Hobbits jusqu’à la Porte Noire du Mordor pour qu’ils y accomplissent leur mission. A travers la Terre du Milieu, Aragorn, Legolas et Gimli, pourchassent le groupe d’Uruk-hais qui a enlevé Merry et Pippin. Ils arrivent alors sur les terres du Rohan, le royaume assiégés du roi Theoden qui est manipulé par Saroumane et son espion Langue de Serpent. Sur leur route, les trois compagnons y feront une rencontre inattendue qui les mènera vers le roi Theoden pour le libérer de l’emprise de Saroumane et le convaincre de mobiliser ses forces contre Sauron, qui s’est allié à Saroumane qui a réussi à rassembler une très grande armée afin de détruire le royaume des dresseurs de chevaux. Sorti en fin d’année 2002, Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours fut une nouvelle fois un très grand succès pour Peter Jackson et son équipe. Avec des critiques de plus en plus élogieuses, ce second opus de cette grandiose trilogie rassembla plus de sept millions de spectateurs français dans les salles obscures et totalisa plus de 926 millions de dollars de recettes dans le monde faisant de lui le plus gros succès de l’année 2002 au cinéma. Et il faut dire que le film mérite cette reconnaissance de la part du public et fut une nouvelle fois sacré par les plus prestigieuses récompenses du cinéma. Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours obtint deux Oscars : Meilleurs effets visuels et Meilleur montage sonore ainsi que deux BAFTA : Meilleurs effets visuels et Meilleurs costumes. Et ce qui frappe d’abord quand on voit ce deuxième film c’est que Peter Jackson a réussi à garder la même régularité dans sa mise en scène, remarquez c’est normal car il a tourné ses trois films à la suite. Et en effet, quand on regarde Les Deux Tours c’est comme si nous n’avions pas bougé depuis la fin de La Communauté de l’Anneau où on se replonge avec excitation dans la suite de cette grande épopée épique et grandiose où l’on retrouve l’impressionnant univers imaginé par J.R.R. Tolkien que Peter Jackson à formidablement réussit à porter à l’écran pour en faire une expérience cinématographique inoubliable : celle d’un voyage totalement immersif en Terre du Milieu. Et ce que j’apprécie encore plus dans ce film c’est que nous continuons à découvrir des lieux de la Terre du Milieu que nous ne voyons pas dans le premier film. Les Deux Tours permettent ainsi d’introduire le royaume du Rohan, magnifiquement mis en image par Peter Jackson qui est allé filmer sur ses terres natales de la Nouvelle-Zélande. Et ce qui fait la première force du film et du reste de la trilogie c’est ce côté très réaliste qui nous permet d’y croire encore plus et de nous plonger totalement dans cette grande fresque d’heroic fantasy. En filmant en décors naturels, Peter Jackson a apporté une vraie touche de réalisme à sa trilogie qui manque un peu à celle du Hobbit car cette seconde trilogie prequelle a plus été filmée en studios et sur fonds verts. De plus les costumes et les maquillages étant vraiment bluffants on a l’impression que Peter Jackson a pris de vrais Orques et Uruk-hais pour peupler le bestiaire de son film, un autre reproche que l’on peut faire à la trilogie du Hobbit où les créatures ne sont plus jouées par des acteurs grimés et vêtus de costumes mais sont entièrement réalisées en numérique et jouées en performance capture, ce qui enlève tout le charme de la première trilogie je trouve. Mais pour revenir aux paysages somptueux du film, notamment ceux du Rohan où l’on aperçoit les montagnes enneigées lorsque Gandalf chevauche les immenses plaines de ce magnifique royaume sur son fidèle destrier Gripoil, le spectateur ne peut qu’être émerveillé devant la beauté visuelle du film, qu’elle soit réalisée numériquement ou sur des décors naturels. Captivant de bout en bout grâce à un scénario toujours brillamment écrit, Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours est aussi l’épisode le plus sombre de la trilogie car explorant beaucoup plus la psychologie de ses personnages. D’abord notons la venue du personnage qui est sans doute le plus représentatif de cette trilogie : Gollum joué par le formidable Andy Serkis, acteur promoteur et maître de la performance capture qui a interprété dans sa carrière, en plus de Gollum, King Kong pour Peter Jackson dans son film sorti en 2005, le Capitaine Haddock dans l’adaptation de la bande-dessinée Tintin d’Hergé réalisée par Steven Spielberg et produit par Peter Jackson et le chimpanzé César, dans les reboots de la saga La Planète des Singes. Personnage instantanément culte, Gollum est une créature aussi attachante que détestable, victime de l’emprise de l’Anneau qui fait de lui un menteur et un meurtrier schizophrène complètement dérangé sur le plan psychologique ce qui le rend par moment assez terrifiant, la réplique culte « Mon précieux ! » achève de rendre ce personnage de cinéma culte et inoubliable. Et donc avec ce second opus, Peter Jackson et ses scénaristes explorent un peu plus la psychologie de tous leurs personnages, notamment celle de Frodon qui est de plus en plus affaiblie et victime de l’influence corruptrice de l’Anneau, le rendant parfois agressifs et impulsif. Legolas et Gimli prennent une plus grande importance dans l’histoire, les arrivées de nouveaux personnages complexifient encore plus l’intrigue comme ceux du roi Theoden joué par Bernard Hill, Eomer interprété par Karl Urban ou encore Eowyn jouée par Miranda Otto et enfin le personnage d’Aragorn, lui, se transforme peu à peu en leader et en un futur roi du Gondor en étant au plus près des combats avec ses hommes notamment lors de la bataille du Gouffre de Helm. Et donc sans transition, passons à ce qui a fait l’énorme popularité de la trilogie du Seigneur des Anneaux, ses scènes de batailles épiques et dantesques. Et avec Les Deux Tours, Peter Jackson nous livre ce qui constitue pour moi la bataille la plus impressionnante et démente de la trilogie : celle du Gouffre de Helm bien évidemment où l’armée de Saroumane composée de plus de 10 000 Uruk-hais attaque la grande forteresse du Rohan où se sont réfugiés Theoden et son peuple, accompagné d’Aragorn, de Legolas et de Gimli. Bataille titanesque, l’assaut mené sur le Gouffre de Helm est entré dans l’Histoire du cinéma par sa brillante mise en scène mais aussi et surtout pour son souffle épique jamais égalé dans le genre de l’heroic fantasy et dans le cinéma tout court ! Tenez, même Peter Jackson n’a pas réussi à retrouver toute cette puissance cinématographique avec la bataille de Minas Tirith dans Le Retour du Roi, un tout petit en poil en dessous de celle dont nous parlons, tout ça pour dire l’immense réussite inégalable de cette bataille du Gouffre de Helm. Sous la musique une fois de plus mythique d’Howard Shore, cette bataille monumentale brillamment filmée par Peter Jackson se déroule en pleine nuit, sous la pluie, où s’enchaînent des volées de flèches, des assauts répétés avec des échelles, où ont lieu une impressionnante explosion du mur d’enceinte de la forteresse, des combats violents où les hommes, aidés par les elfes, font faces aux Uruk-hais de Saroumane, un lancer de nain et une chevauchée aussi épique que majestueuse des cavaliers Rohirrims emmenés par Gandalf venus sauver le reste des survivants de la bataille. Alors que dire devant de telles scènes de combats ? Et bien on en prend plein la vue et on reste bouche bée durant tout le déroulement de la bataille, la plus inoubliable de la trilogie. Le seule problème : on en veut plus et on aimerait qu’elle ne se termine jamais tant elle bluffante. Hormis cet immense morceau de bravoure qui arrive au bout de deux heures de film, la seconde partie de l’épopée de Peter Jackson possède aussi d’autres moments mémorables comme l’affrontement avec les Wargs, celui entre Gandalf, par ailleurs toujours interprété par un immense Ian McKellen, et le Balrog au tout début du film qui envoie du très très lourd et enfin il y a la bataille opposant les Ents à Isengard où le repère de Saroumane est ravagé et inondé par les eaux. Une fois de plus, Peter Jackson prouve qu’il est un grand cinéaste dans le film d’aventure et de divertissement pur et dur, pouvant passer de scènes poétiques et lyriques à des scènes de batailles gigantesques et épiques. Avec ce deuxième film, Peter Jackson et son équipe continuaient leur lancée sans aucune fausse note ce qui fait forcément de ce deuxième opus un nouveau chef-d’œuvre du genre, et peut-être même le meilleur de la trilogie. Pour faire simple, Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours est une grosse claque qui fait très mal. La quête de l’Anneau continue donc et sa fin approche à très grands pas annonçant des heures sombres et déterminantes.

StarLord528

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 126 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/08/2014

Un chef d'oeuvre deuxième volet, l'ayant vu en version longue, le film dure environ 3h40 et ce sont presque 4h de bonheur. Les acteurs sont excellents, nottament Andy Serkis qui prouve qu'il joue très bien le rôle de Gollum en Motion Capture et s'inscrit dans les meilleurs personnages de fiction, les effets spéciaux toujours aussi beaux, des décors toujours aussi magnifiques, les scènes coupées/rallongés sont extraordinaires et apportent beaucoup au film. Un volet plus sombre, violent, mais surtout aussi sublime que le premier. Un chef d'oeuvre à ne pas rater et à voir et à revoir comme tous les Seigneur des Anneaux.

Maximemaxf

Suivre son activité 254 abonnés Lire ses 261 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 16/04/2014

Si le premier film de la trilogie "Le seigneur des anneaux" était un premier pas vers un nouveau vent d'héroïsme, le second film adapté des contes de Tolkien est une suite qui est très largement à la hauteur de nos attentes. Peter Jackson a, encore une fois, apporté plusieurs différences et modifications par rapport à l'histoire originale Spoiler: l'armée des 300 elfes qui se rendent au gouffre de Helm pour soutenir les hommes du Rohan alors que normalement il y en avait beaucoup moins que ça à la base, les puristes peuvent se plaindre si ils veulent, dans le fond ça dérange qui ? Personne ! L'univers du film est aussi riche que le premier et on découvre un peu plus l'univers fantastique des livres notamment avec les Ents, ces arbres géants animé à merveilles, et on a le droit à des surprises de tailles aussi avec son histoire toujours aussi palpitant, après est-ce que j'ais besoin d'entrer dans le détails du scénario et tout ce qui s'ensuit dans le film ? Non hein, ce film a déjà largement fait ses preuves, on va pas revenir dessus. La bataille du gouffre de Helm Spoiler: et l'assaut des Ents en compagnie de Merry Pippin sont purement épique et digne d'une sage d'héroic fantasy, on voit nos personnages préférés à l'oeuvre comme Legolas, Gimbli, Aragorn tous superbement interprété par leurs acteurs et on suit l'avancée de Frodon et Sam en parallèle, les destins se rencontrent et surtout, on a vu dans ce film pour la première fois notre "précieux" Smeagol plus connu sous le nom de Gollum (qui a la voix française du comédien qui double aussi Donald des studios Disney, pour ceux qui ne le savent pas). Bien sur, on a le droit à un caméo du réalisateur qui apparaît dans chacun des trois films, et la fin nous donne une faim de lion quand au dernier film de la trilogie. La version longue de ce second opus apporte quelques éléments importants mais, en fin de compte rien ne vous oblige à la voir.

MaCultureGeek

Suivre son activité 716 abonnés Lire ses 966 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 28/01/2013

La suite directe de la Communauté de l'Anneau. Autant dire que le niveau n'a pas baissé d'un poil. La réalisation est toujours aussi habile, les décors aussi somptueux que les personnages sont nombreux et variés. Une suite plus sombre qui ajoute au premier épisode. Savoureux.

Anthony Stark

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 122 critiques

4,5Excellent
Publiée le 11/05/2015

Une excellente suite au premier opus fabuleux! Ce volet là est plus violent, plus sombre et plus impressionnant. Mais je croix que j'ai une petite préférence pour le premier car dans ce dernier, il y'avait beaucoup de combat mais on voyait aussi beaucoup de paysages. Tandis que dans cet opus... Ba y'a quasiment que du combat. Bon je ne vais pas m'en plaindre mais je préfère tout de même le premier. Mais bon passons, cet opus la est excellent! Le scénario est toujours aussi bien écrit porté par ses acteurs qui sont encore excellent. C'est dans cet opus aussi que le mystérieux Gollum à la double personnalité fait son apparition. La motion capture a fait des merveilles! Surtout Andy Serkis! Spoiler: J'aime particulièrement aussi le design des arbres vivants. Bref, Peter Jackson a encore une fois frappé un grand coup avec la deuxième partie de la quête de l'anneau. Le film a fait un carton au box-office et c'est mérité. Suite excellente qui annonce que du bon pour le dernier volet qu'il me tarde de voir!

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top