Notez des films
Mon AlloCiné
    Qui veut la peau de Roger Rabbit ?
    note moyenne
    4,0
    23842 notes dont 389 critiques
    répartition des 389 critiques par note
    159 critiques
    150 critiques
    48 critiques
    27 critiques
    4 critiques
    1 critique
    Votre avis sur Qui veut la peau de Roger Rabbit ? ?

    389 critiques spectateurs

    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 344 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    5,0
    Publiée le 20 mai 2017
    Rarement un film de ce genre ne m'aura à ce point marqué et atteint l'apothéose de Qui veut la peau de Roger Rabbit ?. Robert Zemeckis nous entraîne dans un monde où les Toons côtoient et vivent avec les humains, notamment dans Toonville, zone se trouvant à côté de Los Angeles. Il nous fait suivre une affaire de meurtre dans laquelle tout accuse le lapin Roger Rabbit. Un lapin gaffeur, marrant, survitaminé, amoureux et attachant, un détective bougon, raté mais intentionné envers qui on a tout de suite de la sympathie, une Jessica Rabbit envoûtante et sensuelle ou encore un juge aussi cruel que mystérieux et puissant, voilà la recette pour ce cocktail explosif plein d'humour, de mystère, d'idées lumineuses et de charme ! Mettant en scène le choc des cultures entre les toons et les humains, Zemeckis braque sa caméra sur le lapin et le détective, ne commettant aucune faute de rythme (et de gout !) et mêle parfaitement l'enquête avec de fortes doses d'humour et de charme. Un humour qui marche grâce au monde inventif et épatant des toons, une bonne dose de burlesque et bien évidemment des personnages dont tout semble les opposés mais qui finissent par travailler ensemble. L'osmose entre eux est parfaite et Zemeckis l'exploite merveilleusement, orchestrant son récit avec brio, sachant prendre son temps lorsqu'il le faut, mettre de la tension à d'autres et surtout débordant d'idées ingénieuses. Et puis, peut-on fait un plus bel hommage au cinéma ainsi qu'aux films noirs de l'âge d'or hollywoodien ? Tout le long truffé de diverses références savoureuses, on a parfois l'impression de se retrouver au côté de Humphrey Bogart dans Le faucon Maltais ou Le grand Sommeil. L'enquête est passionnante et orchestrée d'une main de maître, on baigne entre femmes fatales, meurtres, héros désabusé, affaires sordides et corruptions, mais Zemeckis n'en oublie pas les références au monde du dessin animé avec des apparitions hilarantes de Droopy, Bugs Bunny ou encore Donald. L'animation est de grande qualité, tout comme le mélange réel/animé mais la force de Zemeckis, c'est de ne jamais sacrifier le fond à la forme. Contenant un bon nombre d'idées et de trouvailles visuelles, elles sont surtout présentes en fond, permettant aux personnages de faire avancer l'enquête. Dans les personnages réels, on ne peut qu'apprécier les compositions de Bob Hopskins, génial en détective bougon ainsi que Christopher "Doc" Lloyd, cruel à souhait dans le rôle du juge. Je ne compte même plus le nombre de visionnage de Qui veut la peau de Roger Rabbit ? et force est de constater que je ne m'en lasse pas. Un bijou visuel, d'inventivité, d'écriture, d'humour ou encore de références, un cocktail qui n'a pas pris une ride et qui se savoure sans modération !
    Walter Mouse
    Walter Mouse

    Suivre son activité 417 abonnés Lire ses 422 critiques

    5,0
    Publiée le 30 octobre 2012
    Qui veut la peau de Roger Rabbit ? fait partie de ces films du bon vieux temps où Robert Zemeckis ne réalisait que des classiques!!! Quand on voit aujourd'hui que Robert Zemeckis patiente des années pour sortir un film au cinéma et que c'est tout le temps un film d'animation et qu'il est jamais vraiment incroyable, ça nous fait un peu rager quand on voit ce qu'il a fait avec la trilogie Retour vers le futur, Forrest Gump et Qui veut la peau de Roger Rabbit ?!!! Parce que oui, ce film est une merveille!!!! Un film extrêmement abouti sans défauts, sans temps mort et techniquement irréprochable!!!! Je commence par les acteurs, j'ai vu peu de films avec Bob Hoskins mais à chaque fois j'ai adoré sa prestation notamment dans Hook où il jouait Monsieur Mouche et ici, il incarne avec brio le rôle d'Eddie Valiant, ce détective perturbé par la mort de son frère et ayant de grosses rancunes envers les Toons! Comme Brendan Fraser dans Les Looney Tunes passent à l'action, on y croit au jeu de Bob Hoskins où il passe le plus clair de son temps à parler à personne, enfin si, à parler aux Toons notamment Roger Rabbit! C'est super sympa de retrouver Christopher Lloyd, notre bon vieux Doc dans le rôle du Juge DeMort, il est détestable de bout en bout, nul doute que les plus petits vont être presque effrayés par ce grand cinglé! Joanna Cassidy, Stubby Kaye, Alan Tilvern sont très bons mais on est surtout heureux d'entendre les voix fétiches de nos héros de dessins animés préférés!! La plupart des doubleurs américains sont tous là et tant mieux mais c'est surtout incroyable de retrouver Mel Blanc, LE Mel Blanc qui double quand même 5 personnages de dessin animé!!!! Du côté des voix françaises, c'est pareil, on retrouve tous les anciens doubleurs de Bugs Bunny, Daffy Duck, Titi, Grosminet, Mickey Mouse etc... Sur le plan visuel, je me demande encore aujourd'hui comment ils ont pu faire un truc pareil!!!! Avec les moyens techniques d'aujourd'hui, on pourrait facilement faire un film de ce genre mais à l'époque, c'était une véritable révolution!!!! Ce qui m'a le plus étonné, c'est que les Toons interagissent avec des objets réels!!! Dans Les Looney Tunes passent à l'action, c'était la plupart du temps des objets irréels! Ce qui m'a le plus choqué, c'est Roger Rabbit qui laisse l'empreinte de ses doigts sur la chaise pleine de poussière ou encore Les Fouines qui ont des revolvers ou surtout Jessicca Rabbit qui porte un miroir et qui regarde Eddie Valiant grâce à celui-ci!!!!! En plus, l'animation des personnages est bluffante, les perspectives sont variées et correspondent pile poil aux angles de caméra de Robert Zemeckis!!! Le design est génial!!! On retrouve bien entendu la plupart des personnages cartoons Disney et Warner Bros, mais la tête de Roger Rabbit est trop bien trouvée!!! Pareil pour Jessicca Rabbit! La musique d'Alan Silvestri est très sympathique bien qu'elle n'égale pas le génial Main Theme de Retour vers le futur! La chanson des Toons est agréable et assez bien foutue! Les différents thèmes ont quand même le mérite de nous immerger dans l'univers des années 40! Et c'est une bonne chose! Côté histoire, le film mélange humour, fantastique, policier, suspense et c'est ce choix particulier qui fait qu'on accroche car l'enquête est emmenée avec beaucoup d'action et de personnage totalement dingues! On remarque d'ailleurs que encore une fois, le personnage principal est très particulier! L'humour est très réussi, très bon enfant ( Spielberg est à la production je vous rappelle!! ) et la fin est presque hilarante avec spoiler: les fouines qui meurent de rire!!! Je ne sais pas si un prequel ou même une suite est nécessaire pour Qui veut la peau de Roger Rabbit ? mais le film se suffit à lui tout seul et mieux vaut ne pas gâcher ce chef-d'oeuvre!!!
    Sylvain. V
    Sylvain. V

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 372 critiques

    5,0
    Publiée le 30 août 2014
    Qui veut la peau de Roger Rabbit ? est surement le meilleur films de Robert Zemeckis. C'est un film miraculeux ! Des effets spéciaux hallucinants. Des décors splendide, un scènario fidèle aux films. Un casting impressionnant, des séquences d'action spectaculaire ! Robert Zemeckis réalise un film a la fois d'animation et d'action. Le meilleur du genre ! 5/5
    Marc L
    Marc L

    Suivre son activité 226 abonnés Lire ses 432 critiques

    4,0
    Publiée le 22 juin 2014
    "Qui veut la peau de Roger Rabbit ?" c'est le mélange parfait du cinéma naturel avec le cinéma d'animation pour un rendu qui flirte entre le cartoon et le film noir. Si cette combinaison parait improbable, le travail des animateurs et l'originalité du concept et toute l'inventivité qui en découle font de ce long métrage une réussite. 16/20
    MGM-ranger
    MGM-ranger

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 48 critiques

    5,0
    Publiée le 13 juin 2014
    Tout simplement le meilleur film mélangeant prise de vue réel et animation. Les effet spéciaux de Georges Lucas sont une véritable claque artistique et visuel. la ville de "toontown" fait tout simplement réver. Les décors de l'âge d'or d'Hollywood dans les années 40 à l'apogée des cartoons(pas comme maintenant avec les ideux dessins animés en 3d). Un film très bien conçu et qui révalise avec les grand films.
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 260 abonnés Lire ses 978 critiques

    4,0
    Publiée le 17 mars 2014
    Qui veut la peau de Roger Rabbit film culte de Robert zemeckis . L'histoire se déroule en 1947 a holywood . Roger rabitt un personnage de dessin animée est une star des films d'animation . Mais il n'arrive pas a se concentrer durant les tournage car il soupçonne sa femme Jessica de le tromper . Le patron du studio agacer par la situation décide d'engager un détective prive nommer Eddie valliant ( Bob hoskins ) pour voir si Jessica le trompe ou pas . Eddie va alors mener l'enquête et découvrir une mystérieuse machination dans lequel Roger rabitt va être accuser a tort de meurtre . Eddie va alors mener l'enquête pour disculper Roger et découvrir toute la vérité ... Robert zemeckis qui nous avait déjà régaler en 1985 avec retour vers le futur revient en 1988 avec ce petit bijoux drôle et inventif . Ce film est une véritable prouesse technique pour l'époque en mélangeant dans un film personnages réel et personnages d'animation . Si cette technique avait déjà été tenter quelques années auparavant dans mary popins nottament elle atteint ici des sommets . Les personnages de dessin animes sont parfaitement intégrer dans le film a telle point qu'on y croit a fond . De plus les cartoons utilisent des objets réel par exemple les fouines qui se servent de vrais pistolets ou Jessica rabitt qui se regarde dans un vrai miroir . C'est un vrai tour de force d'avoir fait agir les cartoons avec de véritable objets. Ce film est un véritable tour de force . Une révolution technique qui a marquer l'histoire du cinema . Même encore aujourd'hui ce mélange entre cartoons et personnages réel est halucinant . Aujourd'hui se serait vraiment simple de réaliser un telle film mais a l'époque avec les moyens techniques beaucoup moins évoluer qu'ils avaient a disposition c'était une vrai révolution . On s'évade avec grand plaisir dans cette univers unique ou se côtoie personnage réel et personnages d'animation . Le film est un savoureux mélange de film policier , de fantastique , de cartoons et de comédie . Le casting est excellent avec a sa tête bob hoskins dans le rôle de michel valliant un détective prive devenu alcoolique et aigri depuis la mort de son frère . Il va mener l'enquête sur la mort mystérieuse d'un certain accme dont Roger rabbit est accuser . Face a lui christopher Llyod ( doc Brown de retour vers le futur ) qui incarne a merveille le terrifiant juge demort. Autour d'eux une pléiade de personnages de dessins animées et de cartoon dont l'hilarant et déchaîner Roger Rabbit et sa femme la splendide Jessica rabbit . Ce qui est géniale c'est qu'on a le droit a plein de personnages de dessins animées connu dans le même film autant des personnages de Warner bros ( buggs bunny) que ceux de Walt Disney ( Mickey , Donald , dumbo , dingo ...) . C'est géniale d'avoir fait se rencontrer ses personnages des différents studios . Ce film n'est pas qu'une comédie avec des personnages réel et des cartoons c'est aussi une véritable enquête policière et c'est génial . C'est un vrai hommage au film policier et au polar noir des années 40 dont il utilise tout les codes . La reconstitution des années 40 est excellente grâce a de super costume et décors . Un film qui allie a merveille enquête policière , fantastique , suspense , rebondissement , action et humour avec pas mal de scènes cocasse et de répliques hilarantes . On passe un très bon moment .
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1173 abonnés Lire ses 3 094 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    A la fois remarquable défi technique et merveilleux hommage à toute une pléiade de dessins-animés en tout genre, ce "Roger Rabbit" saura transformer chacun de nous en grand enfant. Car en plus de ces merveilleuses qualités premières, le film bénéficie d’un remarquable humour ponctué de clins d’œil et de blagues potaches. Maître Zemeckis à la caméra est toujours aussi parfait et la présence du talentueux Christopher Lloyd vient rajouter une cerise sur ce gâteau déjà bien délectable.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 809 abonnés Lire ses 6 873 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un délirant film entre le virtuel et le réel. Robert Zemeckis est très en forme et nous offre un film drole, charmant, avec plein de rebondissements et de clins d'oeils. Les personnages sont hilarants, alors que Bob Hoskins et Christopher Lloyd crèvent l'écran. Un sans faute!!
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 493 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    5,0
    Publiée le 14 mars 2012
    Robert Zemeckis réalise là un film culte bourré d'inventivité et fait ce qu'il y a de meilleur en terme de mélange de film live et d'animation. Réussissant à réunir des personnages de Disney et de Warner Bros sur le même écran, "Qui veut la peau de Roger Rabbit" est un hommage aux films noirs le tout saupoudré d'une bonne dose d'humour à la sauce cartoon. Le scénario est admirablement écrit, truffé de références et de personnages que l'on s'amusera à reconnaître et il faut reconnaître la maîtrise de la technique qui a certes un peu vieillie mais reste d'excellente qualité. Face à des personnages hauts en couleur comme Roger Rabbit, sa fatale et charmante femme ou encore un gang de fouines hilares, Bob Hoskins trouve son meilleur rôle et Christopher Lloyd s'avère effrayant, ne clignant pas des yeux de tout le film. Une immense réussite.
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 184 abonnés Lire ses 1 196 critiques

    5,0
    Publiée le 25 novembre 2015
    Et pan ! Pas "pan" comme Panpan, non. "Pan" pour les 5 étoiles que je donne de bon cœur à cette question. Oui, je vous le demande : qui veut la peau de Roger Rabbit ? Pas moi !!! Non, non et non, parce que j’en redemande. Et j’ai beau attendre, ça ne vient pas. Il y a un 2, mais je ne sais pas si c’est un projet ou si il est passé totalement inaperçu. D'ailleurs je ne suis pas sûr qu'il serait vraiment utile. Robert Zemeckis a eu pourtant la bonne idée de reprendre le concept révolutionnaire créé, ou (à défaut de certitudes) rendu célèbre par les studios Disney avec "Mary Poppins". Avec plus d’action et de cascades. J’avais vu le making of et il faut saluer la performance de Bob Hoskins car se jeter (ou être projeté par un filin, je ne me souviens plus trop) dans les poubelles sous le regard de personnages imaginaires, ou encore à donner des répliques à… personne, ben ça ne devait pas être très aisé. Nous sommes en 1988, et on ne peut être qu’admiratif devant les prouesses techniques utilisées pour incorporer des personnages de dessins animés (les toons) dans un monde réel et donner le change aux vraies personnes. Mais il faudra aussi saluer Christopher Lloyd, inquiétant et détestable à souhait dès sa première apparition jusqu’à la dernière. A lui tout seul, il est presque un toon ! Tout commence comme un vrai dessin animé, avec Roger Rabbit et Bébé Herman en 1ère ligne pour nous servir un vrai cartoon digne des productions Looney Tunes qui ont bercé mon enfance. Pour ceux qui ne connaissent pas, les premières surprises ne vont pas tarder à arriver, puisque nous nous rendons compte que nous sommes simplement au beau milieu d’un tournage qui n’offre pas entière satisfaction, et il suffit de lire le synopsis pour savoir pourquoi. L’enquête menée par Eddie Valliant va se révéler plus compliquée que prévue, ce qui va donner lieu à d’innombrables scènes truculentes, basée qu'elle est sur un couple invraisemblable : un lapin (Roger Rabbit) marié à une diva au glamour incroyable, typée années 50, j’ai nommé Jessica Rabbit, renvoyant du même coup au placard des personnalités toonesques comme Betty Boop. En dépit de ce que pensent certains internautes, "Qui veut la peau de Roger Rabbit ?" ne vieillit pas, dans le sens qu’il est mené comme un vrai film policier dont l’intrigue se passe dans les années 40 (1947 pour être plus précis), tout en incorporant des scènes résolument toonesques et l’humour qui va avec. De plus, la musique d’Alan Silvestri sent bon l’époque. Alors ce mélange de vieille époque et de tournage façon cartoon rend ce film carrément intemporel. La preuve est que mes enfants l’ont grandement apprécié et qu’il est toujours plébiscité par le public. Robert Zemeckis a placé la barre tellement haut que personne après lui n’a vraiment osé reprendre le concept. Seulement détourné, avec l’incorporation plus courante d’animaux à qui on donne la parole ("Stuart Little", "Alvin et les Chipmunks" et j’en passe). Car le réalisateur a signé un film culte, un vrai chef-d’œuvre pour toute la famille dont on ne se lasse pas, un film pouvant porter tous les superlatifs positifs, mais dont je laisse la propriété à tous les internautes qui sont passés avant moi. Tout ce que je peux dire, c’est qu’au même titre que "Mary Poppins" (qui est d’un genre bien différent puisque c’est surtout une comédie musicale), c’est que nous ne sommes pas prêts d’oublier "Qui veut la peau de Roger Rabbit ?".
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 26 août 2015
    Zemeckis, réalisateur que je vénère pour Forrest Gump (ni plus ni moins que mon film préféré) a réalisé une prouesse technique pour l'époque en mélangeant notre univers (le vrai monde de la réalité véritable) avec celui des cartoons, dans lequel on retrouve personnages Disney et Looney Toons. Les effets spéciaux du film sont vraiment réussis et rendent crédible ce mélange, l'histoire rend hommage aux vieux films noirs tout en y ajoutant le côté WTF des toons (le passage dans Toonville est un grand moment de n'importe quoi) et donc de l'humour. J'adore le concept du film, toute l'idée d'emprunter les codes du film noir, avec le détective en pardessus (le regretté Bob Hopkins dans son meilleur rôle), et d'aller au bout de son délire, en faisant carrément des toons des acteurs de cartoons, qui ne meurent pas et ne souffrent pas... Moi je trouve ça génial. Parmi les qualités du film on a aussi Christopher Lloyd, inoubliable dans la peau du juge De mort, cruel et effrayant. Une prouesse technique, un film familial qui ravira les gosses (mais pas trop jeunes quand-même, le film est assez "sombre" par moments).
    maximemaxf
    maximemaxf

    Suivre son activité 282 abonnés Lire ses 260 critiques

    3,5
    Publiée le 3 mars 2014
    N'ayant vu que des parties de ce film quand j'étais encore enfant, j'avais promis de voir "Qui veut la peau de Roger Rabbit" en entier, adorant les toons étant petit et étant toujours un grand fan des Disney même si les personnages de ces studios sont au second plan dans ce film, j'avais envie de voir ce que donnait une collaboration entre les personnages des mondes Warner et Disney, et je dois dire que c'était une bonne surprise. Aujourd'hui on peut dire que les films a vieilli malheureusement puisqu'on remarque certains faux raccord dans le film qui sont un peu évident, mais je vais pas râler pour ça, ce film m'a rendu nostalgique de voir mes héros d'enfance réuni dans ce film, que ce soit Bugs Bunny, Daffy Duck, Donald, Mickey, Titi, Dumbo et tout les autres personnages d'animation. Je salue aussi les performances de Bob Hoskins qui devait parler à des personnages imaginaires pendant tout le tournage, des personnages animé qui était ensuite animé après le tournage des scènes, c'était pas évident mais on s'y croit vraiment. Christopher Lloyd, notre Doc Brown de la mythique trilogie "Retour vers le futur" était juste impeccable dans le rôle du juge, détestable et impitoyable jusqu'au bout, bravo aux comédiens (français comme américain) qui prêtaient leurs voix aux personnages de dessins animés, les enfants adoreront ce film d'une manière ou d'une autre. Après, autre détail qui m'a plu, il y avait quand même une bonne histoire pas aussi simple qu'on pourrait le croire pour un film faisant un cross-over de héros de dessins animés et qui est quand même bien construit. Le film a aussi son lot de scène culte comme la prestation de Jessica Rabbit sur scène et d'autres que je ne citerais pour éviter de gâcher la surprise. Mais, parce qu'il y a toujours un mais, ce film a des défauts : à commencer par le fait qu'il a vieilli à cause de son animation qui n'est pas toujours parfait, d'ailleurs je vous invite à voir l'émission faut raccord sur ce film. Ensuite, je dois dire que le méchant principal, même si il était bien déjanté, avait une ambition qui ne collait pas vraiment à l'univers Toon/Disney, c'était trop basique et ça manquait de fantaisiste et ça m'a quand même assez frustré. Robert Zemeckis a donc réalisé un film éblouissant pour les années 90 ou il est sortit, devenu aujourd'hui un bon divertissement comme on aimerait en voir plus souvent de sa part de nos jours puisqu'il n'arrive plus vraiment à se relancer dans ses films, ce qui est un peu dommage. Je me pose seulement une question au sujet du film : Comment Jessica Rabbit a pu avoir le coup de foudre pour un lapin aussi loufoque que Roger Rabbit mdr ?
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 30 novembre 2015
    Un Chef D'Oeuvre. Aprés la mythique saga de Retour Vers le Futur, le cinéaste Robert Zemeckis livre ici un véritable coup de génie avec cette Comédie Policiére qui mêle habilement Film Live et Animation d'une façon encore jamais vus au cinéma.Pour Commencer la Réalisation est mener d'une main de maître qui est dispose d'une fabuleuse reconstitution des années 40 ainsi que la merveilleuse ville de Toonville accompagné d'une d'une BO entraînante de Alan Silvestri qui colle magnifiquement a l'univers Décaler et Sombre du long métrage.Ensuite le Scénario est trés Originale en parvenant a faire un belle hommage aux Polars Noirs ainsi qu'a l'age d'or du Cinéma des années 40 qui n'oublie pas pour autant de réserver quelques jolies surprises scénaristiques a travers un Rythme endiablé qui ne s'affaiblit jamais, ajouter a cela une technologie totalement révolutionnaire pour l'époque grâce a des Effets Spéciaux Hallucinants et bourrée d'inventivité visuels totalement époustouflants mais aussi une multitude de Scènes devenus Cultissimes qui est accompagné de Répliques qui fusent ainsi qu'un Humour Irrésistible qui s’avèrent également riche en morceaux de bravoure trépidante et impressionnante.Pour Finir les personnages sont trés attachants grâce notamment a son Casting avec en tete le regrette Bob Hoskins qui prête ses traits a l'emblématique Eddie Vaillant un détective privée bourru au grand cœur en passant par l'inoubliable Christopher Llyod qui excelle avec panache au terrifiant et mystérieux Juge Demort qui rejoint entre autres par quelques Seconds Couteaux impeccables mais aussi par une multitude incroyable de Personnages Cartoons comme le drôlissime lapin vedette Roger Rabbit qui forment un duo du tonnerre avec notre héros qui est accompagné de sa femme la séduisante Jessica Rabbit en passant l'apparition fracassante des toons provenant pour la plupart des Studios Warner et Disney qui s’avèrent trés réjouissant. En Conclusion,Qui Veut La Peau de Roger Rabbit est une véritable pépite cinématographique en étant a la fois Hilarant,Loufoque,Jouissif et Ingénieux qui entre au panthéon des plus grands films des années 80 mais aussi comme l'un des plus aboutissants de la Filmographie de Robert Zemeckis qui se savoure a chaque visionnage de ce classique instantané.
    videoman29
    videoman29

    Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 1 353 critiques

    4,5
    Publiée le 20 mai 2013
    La vraie bonne idée de ce classique du cinéma est de faire cohabiter les personnages de cartoon avec les « gens normaux ». Du coup, on observe cette mixité avec une sorte d'envie et de plaisir viscéral venant directement de notre enfance. L’ingérence des « toons » dans notre monde rend tout possible et on prend beaucoup de plaisir à constater que tous les codes habituels de la « vie normale » sont chamboulés. La perte de repère ainsi provoquée est vite contrebalancée par le pur plaisir de voir les héros de notre enfance rentrer dans notre quotidien avec leurs règles propres. Le résultat, bien que vieillissant (1988), est encore très jouissif et on prend beaucoup de plaisir à suivre les péripéties du couple de héros partagé entre monde réel et dessin animé. A regarder avec ce qui nous reste de nos yeux d'enfant, sous peine de passer à côté d'un quasi chef-d’œuvre du cinéma.
    Béatrice G.
    Béatrice G.

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 458 critiques

    4,0
    Publiée le 9 janvier 2014
    Film noir typique: héros désabusé, meurtres sordides, sombres secrets, femme fatale et... Toons! Avec son mélange astucieux entre acteurs en chair et en os et personnages d'animation et son humour décapant, gaguesque mais pas si enfantin que ça, Mais qui veut... se démarque par son originalité et plaira aussi bien aux petits qu'aux moins petits. L'animation, impressionnante -surtout compte tenu de l'époque- est un parfait pendant aux acteurs qui ne sont certainement pas en reste! Un impératif du cinéma qui s'inscrit sans conteste dans la catégorie des films cultes!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top