Mon AlloCiné
Une question de vie ou de mort
note moyenne
4,0
197 notes dont 36 critiques
39% (14 critiques)
25% (9 critiques)
28% (10 critiques)
6% (2 critiques)
0% (0 critique)
3% (1 critique)
Votre avis sur Une question de vie ou de mort ?

36 critiques spectateurs

cylon86
cylon86

Suivre son activité 429 abonnés Lire ses 4 388 critiques

5,0
Publiée le 20/02/2012
Michael Powell et Emeric Pressburger continuent de nous surprendre avec ce film fantastique où l'au-delà en noir et blanc côtoie la Terre en Technicolor pour ce combat d'un homme en sursis qui veut vivre après avoir trouvé l'amour. Le scénario est un des plus originaux jamais réalisés surtout si l'on tient compte du fait qu'il date de 1946 ! Avec le procès le plus rempli d'enjeux de l'histoire du cinéma, "Une question de vie ou de mort" est un film brillant à tout point de vue que ce soit au niveau de l'écriture ou de la mise en scène. David Niven défie la mort par amour et les réalisateurs nous montrent combien l'amour est irrationnel mais plus fort que tout. Un chef-d’œuvre !
il_Ricordo
il_Ricordo

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 401 critiques

5,0
Publiée le 14/11/2011
Délirant, fantastique, fantasmagorique... les adjectifs manquent pour décrire l'œuvre la plus originale de Michael Powell (et Emeric Pressburger). Car il s'agit là de leur film le plus innovant, depuis la scène d'introduction jusqu'au final quasi-eschatologique. Les décors oniriques du Paradis resteront dans toutes les mémoires, ainsi que le flegmatique David Niven défendant son droit à la vie jusqu'aux portes de Saint Pierre. Un monument surréaliste, une odyssée à travers les mondes visibles et invisibles, du moins sans la magie du Cinéma.
max6m
max6m

Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 178 critiques

2,5
Publiée le 30/10/2008
"Une question de vie ou de mort" est un film plein de qualités cinématographiques mais d'une légèreté de ton telle qu'il en sombrerait presque dans la mièvrerie... Faire un film, au lendemain de la guerre, optimiste et quasi féérique, évitant scrupuleusement d'aborder avec un minimum de sérieux la gravité de la situation, n'est pas un mal. Mais il n'était sûrement pas nécessaire pour autant d'auréoler cette intrigue amoureuse d'un romantisme gentiment idyllique que l'on qualifiera sans peine de "cul-cul". L'imagerie "arlequinesque" du couple, haute en couleur et légèrement floutée, ne fait pas que me laisser froid et indifférent: elle a le don de me désintéresser totalement de ce que je regarde. Ce penchant pour le romantisme guimauve des romans photos de nos grand-mères a toujours été une des faiblesses du cinéma du duo Powell-Pressburger ("Les chaussons rouges", "Le narcisse noir",...), mais les qualités cinématographiques de leurs films rattrapaient toujours ces faiblesses. Ce n'est plus le cas avec "Une question de vie ou de mort", malgré certaines trouvailles et certains procédés cinématographiques très imaginatifs pour l'époque. Ne pas oublier non plus qu'à l'origine, le film est un film de commande, au lendemain de la guerre, pour réconcilier Anglais et Américains. Powell et Pressburger rempliront bien leur mission dans une dernière partie de film frôlant parfois, dans les dialogues, le ridicule. Dommage, le duo britannique tenait là un scénario et des idées de cinéma dignes de donner naissance à un chef d'oeuvre. Leur film aujourd'hui est un film sympathique, que l'on pourra toujours montrer à nos jeunes bambins, un dimanche après-midi de Noël, bien installés au coin de la cheminée...
Gellis
Gellis

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 48 critiques

3,0
Publiée le 28/07/2013
Peter, aviateur anglais pris dans un mitraillage mortel, se voit oublié par le Guide céleste 71 chargé de l'accueillir dans la mort. Il revient sur terre et retrouve l'opératrice radio avec qui il a conversé juste avant sa mort. Mais le ciel ne saurait attendre ..... La première scène, David Niven parlant à Kin Novak depuis son avion en flamme est magique, un pur moment de cinéma, intense et déchirant. L'arrivée au "Ciel" est cocasse, légère. La suite se gâte immédiatement, dès la rencontre entre les deux amants, l'idylle est plombée au mièvre. Et les aller-retour entre ciel et terre me laissent perplexe. Sur terre, le médecin semble être spécialiste de la non-mort et veux prendre la défense de Peter contre le ciel. Marius Goring, Guide céleste 71 est plus étonnant et ses interventions auprès de Peter sont quasi équivoques. Puis le procès en appel de Peter contre sa mort me consterne : 175 ans après leur vie les cons rancuniers sont restés des cons rancuniers, le Ciel a figé l'apartheid terrien, les bigots avec les bigots, les noirs entre eux comme les indiens ou comme les militaires américains : une vision du paradis à vous donner envie de rester vivant !
belo28
belo28

Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 106 critiques

5,0
Publiée le 15/05/2011
Un film de procès au paradis, autrement l'une des histoires les plus originales depuis la création des histoires! Bref, une inventivité technique autant que narrative (qui se représenterait le paradis en Noir et blanc alors que le monde vit dans un sublime technicolor)! L'escalier qui mène à la mort est une trouvaille absolument ahurissante! Le film qui plus est repose sur une logique de fraternité et de solidarité qui entre en complémentarité avec celle du Colonel Blimp où des hommes et des femmes dans l'adversité peuvent devenir plus proches qu'ils n'auraient jamais imaginés l'être avec des étrangers ou même des ennemis! Une histoire d'amour à travers le temps et l'espace! Une histoire d'amour sur une question de vie et de mort!
Cocobusiness
Cocobusiness

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 382 critiques

4,0
Publiée le 03/05/2009
Une question de vie ou de mort (A Matter of Life and Death), 1946, de Powel et Pressburger, avec David Niven. Comme dans Le Ciel peut attendre, réalisé par Lubitsch trois ans avant, on explore ce moment supposé du passage de vie à trépas, occasion de réflexions existentielles, philosophiques et de prendre un peu de recul sur la vie, pour teinter d’humour ce passage délicat. Voici donc un pilote de la RAF, qui s’apprête à sauter de son avion en flammes…sans parachute. Sa mort est certaine et son contact radio, une charmante américaine, en est bouleversé. En plein délire, l’Anglais lui déclare son amour. Son équipage, déjà au paradis, quelque part parmi les soleils et les étoiles du cosmos (merveilleuses images du début) l’attend de pied ferme. Mais cette nuit du 2 mai 1945, les Anglais sont dans une purée de pois si dense, que même l’envoyé du ciel va rater le rendez-vous avec le mort programmé. Miraculeusement échoué sur la plage, miraculeusement trouvé par la belle américaine. Les voilà amoureux pour de bon. C’est là que le film prend tout son sens, grâce à un scénario ciselé, mélangeant réalisme (un homme choqué, qu’il faut soigner) et fantastique (l’homme est approché par un envoyé du ciel venu le récupérer). Une négociation s’engage alors, le pilote arguant que s’il pouvait mourir hier sans problème, il ne le peut plus maintenant, dès lors qu’un amour, né pendant la période de sursis, le retient sur terre. Les « hallucinations » de l’homme alternant avec les situations terrestres, on est pris dans un tourbillon magique, avec des effets de pellicule très avant-gardistes, des trouvailles visuelles, jusqu’à ce que se tienne son « procès », au ciel, et, en parallèle, son intervention chirurgicale du cerveau, sur terre. Mais, ce procès, qui aurait dû être le morceau de bravoure de l’œuvre, est mal écrit, et le film s’empâte sur la fin, alors qu’on était proche du chef d’œuvre !. On passe néanmoins un très heureux moment de cinéma, avec un David Niven épatant.
loulou451
loulou451

Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 1 497 critiques

5,0
Publiée le 10/04/2009
Un des chefs-d'œuvres du cinéma d'après-guerre, signé Michael Powell, qui donna toutes ses lettres de noblesse au cinéma anglais. Avec "une Question de vie ou de mort", Michael Powell fait éclater au grand jour toute sa poésie "shakespearienne" faite de bruit et de fureur, mais aussi de rédemptions et d'amours impossibles. Le résultat de ce mélange improbable est pur enchantement, quasi magique, magnifié par un scénario époustouflant de finesse et des images d'une rare beauté. Du grand cinéma en somme.
weihnachtsmann
weihnachtsmann

Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 2 838 critiques

3,0
Publiée le 31/01/2015
Le film est passionnant et l'idée superbe jusqu'au procès qui fait perdre toute poésie et tendresse. C'est dommage d'avoir utilisé les querelles politiques pour cette belle histoire d'amour. La fin est une plaidoirie fatigante sur les relations Amérique-Angleterre. Au lieu de rester avec ce personnage du français très élégant avec ses fleurs. La fleur aurait d'ailleurs dû rester le seul fil conducteur, mais le fil s'est rompu. Quel dommage........
QuelquesFilms.com
QuelquesFilms.com

Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 1 231 critiques

3,0
Publiée le 14/01/2014
S'inscrivant habilement entre rêve et réalité, ce joli conte fantastique possède un charme désuet, agrémenté par un beau traitement chromatique qui jongle entre la flamboyance du Technicolor pour les scènes terrestres et un noir et blanc bleuté pour les scènes célestes. Le récit est conduit avec efficacité et séduction par Michael Powell et Emeric Pressburger, jusqu'à la séquence du procès qui s'éternise malheureusement en digressions maladroites sur les rapports entre la Grande-Bretagne et les États-Unis. Passage manifestement obligé pour ce film commandé par le ministère de l'Information britannique. Mais passage bien lourd. Ça va mieux quand on revient au conte avec une morale finale certes gentillette (rien ne résiste à l'amour...), mais surtout une pirouette amusante qui remet tout le récit en perspective. C'est plaisant même si, au bout du compte et du conte, on peut préférer d'autres films de Powell et Pressburger, tels que Colonel Blimp, Le Narcisse noir ou Les Chaussons rouges (leur chef-d'oeuvre).
TCovert
TCovert

Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 383 critiques

4,5
Publiée le 15/01/2011
Ce qui frappe à la vision de A Matter Of Life And Death c’est l’imagination fertile de nos compères Powell et Pressburger qui signent ici une œuvre très originale. La réalisation est superbe et les astuces utilisées comme le changement noir et blanc/couleur, l’arrêt du mouvement fonctionnent très bien, tout autant que la musique. Le monde de l’au-delà comporte son lot d’images oniriques tout en comportant une certaine dose d’humour bienvenue. L’interprétation est bonne globalement, David Niven et Roger Livesey s’en sortent très bien mais je suis moins enthousiaste au sujet de Kim Hunter qui donne un ton peut-être un peu trop langoureux aux scène romantiques et Marius Goring qui joue un révolutionnaire français un peu caricatural, surtout dans l’accent. Ce qui embête un peu dans le film c’est sa vocation à traiter des relations britanno-américaines, notamment lors de la première partie du procès. Cela place le film à l’après-guerre, lui enlevant un caractère universel souhaitable pour la morale très simple du film : « love is heaven and heaven is love». En tout cas A Matter Of Life And Death est un très bon film qui se doit d’être vu ne serait-ce que pour son originalité.
Caine78
Caine78

Suivre son activité 700 abonnés Lire ses 7 216 critiques

5,0
Publiée le 24/09/2007
Un monument du cinéma fantastique, et un monument du cinéma tout court. Une question de vie ou de mort est sans aucun doute l'une des oeuvres les plus grandioses du tandem Powell-Pressburger, qui signe ici un chef d'oeuvre de lyrisme, de poésie et d'émotion. De plus, les couleurs sont resplendissantes, et le scénario d'une richesse inouie. Mais le film se révèle être aussi une réflexion sur les enjeux de la vie, de la mort, de l'amour, tout cela sans la moindre mièvrerie, mais au contraire, avec toujours plus de sensibilité et de brio. David Niven trouve ici l'un de ses meilleurs rôles. Un chef d'oeuvre.
dai72
dai72

Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 2 167 critiques

3,5
Publiée le 28/04/2014
Un film romantique, parfois trop, tombant dans une caricature romanesque légèrement agaçante et qui captive de bout en bout malgré son final que je trouve en dessous du reste. Faisant appel à notre imagination, à nos rêves, nos espoirs, nous offrant également de l'humour et de la poésie, ce film est ravissant, jouant avec nos émotions. Même si certains passages auraient pu être plus poussés, certains effets revus, il est difficile de ne pas apprécier cette histoire d'amour originale !!
ferdinand
ferdinand

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 549 critiques

3,0
Publiée le 08/01/2014
Après un début fulgurant et -il faut le dire- génial, le film sombre dans la mièvrerie et un fantastique de pacotille assez consternant. Le pompon étant l'extravagant "procès" final, avec un paradis cauchemardesque au second degré et des dialogues ahurissants où on déterre le" vase de Soissons" de la guerre d'indépendance américaine à propos de l'amour entre un aviateur anglais et une standardiste américaine!
Eselce
Eselce

Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 3 990 critiques

3,5
Publiée le 03/02/2018
Un drame fantastique sur la mort présumé d'un pilote. Dans le brouillard, l'ange qui devait l'emmener ne l'a pas trouvé. Excellent scénario avec une réflexion à la clé sur un trompe la mort. C'est parfois simpliste quant à la vision de l'au-delà mais c'est agréable à suivre et pose quelques questions de base sur le choix de la vie.
Kalie
Kalie

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 931 critiques

2,0
Publiée le 30/10/2017
Ce vieux film est réservé aux cinéphiles curieux de nature. Pour le spectateur lambda, il reste la belle photographie en Technicolor et quelques effets spéciaux au charme désuet (le contraste entre la vie sur Terre en couleur et le paradis en noir et blanc, les personnages figés lorsque le temps s'arrête...). Mais la naïveté de la relation amoureuse entre les deux principaux protagonistes, la représentation caricaturale du paradis (et de l'Univers) m'ont horripilé. Sans oublier le message lourdingue sur la rivalité américano-britannique née de l'indépendance des États-Unis dont je me fiche éperdument en tant que français.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top