Mon AlloCiné
    Les Looney Tunes passent à l'action
    note moyenne
    2,3
    1416 notes dont 129 critiques
    8% (10 critiques)
    28% (36 critiques)
    29% (38 critiques)
    21% (27 critiques)
    10% (13 critiques)
    4% (5 critiques)
    Votre avis sur Les Looney Tunes passent à l'action ?

    129 critiques spectateurs

    Walter Mouse
    Walter Mouse

    Suivre son activité 414 abonnés Lire ses 317 critiques

    3,5
    Publiée le 15 mai 2012
    Les Looney Tunes passent à l'action est en quelque sorte un remix de Roger Rabbit ou tout est différent. Et pourtant ça plait. Les célèbres personnages cartoon Bugs Bunny, Daffy Duck et d'autres prennent vie à l'écran avec des acteurs réels. Et les trucages sont très bien faits, on a vraiment l'impression qu'ils sont avec nous. Brendan Fraser est assez marrant et dynamique, Steve Martin plaira aux enfants, Jenna Elfman joue son rôle, Timothy Dalton est amusant en James Bond recyclé. Les effets spéciaux sont bien, la musique est pas mal, les références à d'autres films très sympa. Les gags sont assez marrants dans leur ensemble. La chute est bien trouvée. Un film agréable.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 783 abonnés Lire ses 4 998 critiques

    2,0
    Publiée le 1 octobre 2010
    Retomber en enfance pendant quelques instants est toujours un plaisir, et il est vrai que pour cela, ces "Looney Tunes passent à l'action" sont assez idéaux. Quel plaisir en effet de retrouver tous ces personnages haut en couleur et particulièrement déjantés. On se plaira d'ailleurs dans quelques répliques et scènes décalées un certain recul sur les personnages et ce qui pourrait être leur véritable personnalité. Hélas, le ton reste beaucoup trop enfantin, pour ne pas dire puéril pour capter notre attention durant 90 minutes. Mais cela n'est pas non plus aidé par un aspect hystérique qui s'avère souvent assez fatigant et même lassant. On ne parlera même pas du scénario tant ce dernier est dans le n'importe quoi aboslu mais par ailleurs totalement assumé. Enfin, si le plaisir de retrouver tos ces personnages est intacte, il est vrai que le film ne semble chercher qu'à se reposer sur ces lauriers, tant la créativité n'est pas toujours au rendez-vous. Cela dit, ne soyons pas trop sévères. Le film sait se faire vraiment drôle à certains moments, et il est vrai que la fin remonte le niveau de créativité d'un cran tant l'ensemble semble d'un coup mieux mené et plus recherché. Passable, à défaut d'être véritablement satisfaisant.
    AV ciné
    AV ciné

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 6 critiques

    3,5
    Publiée le 9 février 2018
    Un bon film plutôt original qui mélange de vrais acteurs et les personnages célèbres des Looney Tunes. L'histoire est satisfaisante et l’univers des Looney Tunes est très délirant ! Brendan Fraser est assez convaincant dans son rôle et Jenna Elfman est convenable. Steve Martin qui interprète le président d'ACME est assez déjanté et Timothy Dalton est satisfaisant dans le rôle de l'espion Damian Drake. Bugs Bunny et Daffy Duck sont très sympathiques, leur duo est cool et tous les autres acteurs et les personnages cultes des Looney Tunes sont corrects, chaque personnage d'animation et les créatures sont vraiment farfelus et bien faits et les images sont bonnes. Les effets visuels sont bien réalisés et les décors sont plaisants ! Les studios Warner, Las Vegas, la Zone 52, Paris et la jungle africaine sont appréciables, la Zone 52 est bien faite et les costumes sont agréables. Steve Martin est bien maquillé pour son rôle et tous les objets et équipements sont acceptables, la voiture de Damian Drake est géniale et les gadgets sont bien ! L'ambiance est plaisante et les clins d’œil à des films connus sont amusants tout comme le caméo de Matthew Lillard avec Scooby-Doo et Sammy en animation. Les musiques sont entraînantes et les gags et les répliques sont plutôt drôles. Les scènes cocasses sont bien trouvées et les scènes d’action sont pas mal. Le début dans les studios Warner Bros et la séquence à Las Vegas sont fun, la course poursuite en voiture à Las Vegas est très convaincante et la séquence dans la zone 52 est amusante. La séquence des tableaux au Louvre est formidable et le saut de D.J. depuis le haut de la Tour Eiffel est assez spectaculaire ! Le final dans l'espace avec Bugs, Daffy et Marvin le Martien est plutôt marrant et on est assez vite emporté dans l’aventure ! Un film donc réussi et inventif qui nous fait passer un moment divertissant et qui nous rappelle notre enfance avec chaque personnage emblématique des Looney Tunes !
    Wolverine1992
    Wolverine1992

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 175 critiques

    4,5
    Publiée le 19 août 2015
    Les effets spéciaux sont irréprochables et en mettent plein la vue et l'histoire est banal, mais le délire fonctionne à fond ! Brendan Fraser est marrant et on voit la plupart des personnages cultes des Looney Tunes (Daffy Duck, Bugs Bunny, Taz...) Et aussi, il y a un bon gros paquet de clins d’œil à d'autres films comme: Sami de "Scooby-Doo" qui discute avec Matthew Lillard (le sami des 2 films "Scooby-Doo" de Raja Gosnell) ou encore Brendam Fraser qui dit à Daffy Duck "Ta vus le film avec la momie, on mis vois plus que Brendam Fraser." Un excellent film, aussi bon que "Qui Veut La Peau De Roger Rabbit" de Robert Zemeckis.
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 082 critiques

    4,0
    Publiée le 5 mai 2019
    J’avais bien aimé Roger Rabbit et Space Jam (oui je suis le seul, l’unique, le vrai, désolé pour Scary movie), puis comme tous j’adorais les Looney Tunes donc on suit. Alors si en plus on apprécie le héros de « La Momie » (ancienne version), donc Brendan Fraser qui fait de l’autodérision, on est obligé de plonger. Puis il n’est pas seul, le casting est énorme : un James Bond, Batman et sa Batmobile, un Hellboy bouffé par Taz, Debbie de la famille Addams, un ancien des Gremlins, Mel Blanc qui revient dans les voix, le pro de la comédie US Steve Martin, Heather Locklear l’aficionado des séries (Melrose Place, Dynastie etc), Bill Goldberg de sa propre série (bien que nulle) ou le spécialiste des rôles musclés et idiots mais surtout Roger Corman le pro des nanars. Une belle revue d’effectif en somme, en vrai comme en cartoon, mené par le réalisateur des Gremlins, ça envoie. Du reste l’esprit est là, les dessins sont bons, les animations aussi (les FX moins), l’humour ne passera pas pour tous mais on demeure dans le ton, une VF plus que potable malgré des dialogues peu recherchés, des décors très carton pâte, une musique qui reste dans le thème (du Elvis pour Vegas, on est en plein dedans), histoire et trames banales voir nulles (d’où les notes notamment), le jeu d’acteur est… mouais comme celui de Jordan on dira. Mention spéciale au passage du Louvre qui mêle art et gags sur fond de Vivaldi, inédit. Certes ça reste très gamin mais c’est le but, et il est bien atteint. Surtout que derrière ça se cache (pas trop finement) une critique du capitalisme, du placement produit et du mode de travail US. Ajouté à cela les divers clins d’œil (Scooby Doo, Psychose, Betty Boop, MIB, Roswell, Alien, Mission Impossible, Jerry Lewis, Space Jam, Star Wars, voir Mars Attack et Pirate des Caraïbes de la même année) ou le fameux 4è mur et on obtient une double lecture assez sympa. Au final on a le film auquel on s’attendait : pour la famille et dans la droite lignée de Merry Melodies. Ce n’est pas un chef d’œuvre absolu mais ça correspond aux attentes tout en étant moins niais que les productions habituelles du genre. Dommage qu’il ait été snobé et descendu à cause de son côté exagéré, la satire n’est pas décelable facilement aux esprits médiocres… Ah et ne pas oublier : il y a une petite scène post-générique (mais dispensable).
    J.Dredd59
    J.Dredd59

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 135 critiques

    2,5
    Publiée le 19 mai 2019
    Je m'attendais à une grosse bouse, un bon navet juste aidé par un casting de star estampillé Warner Bros. Trop sévère car au final le film reste plaisant. Sans atteindre le niveau d'un Roger Rabbit (référence du genre) on n'est pas non plus dans le plus ridicule des cartoons. En cela les scénaristes ont évité l'écueil du "pas de scénario, c'est pour les enfants", sans aller jusqu'à un Shrek qui s'adresse à tout les ages. En effet, nous avons un bon casting humain (sans compter les apparitions), des références à d'autres films pas forcément enfantins (Psychose, massacre à la tronçonneuse, Star wars, Indy, 007, la Momie) ou Space Jam, de l'humour et un jeu qui va avec la situation. Après on reste dans l'univers cartoonesque infantile et déjanté, ça ne plait pas forcément, mais une fois de temps en temps ça passe. Forcément il faut s'attendre au surjeu (Steve Martin surtout), au petit côté "valeurs morales" ricaines, aux dialogues un peu nunuches, au happy end, à l'absurde, à la musique basique (quoique quelques classiques sont remarquables), à un rythme rapide à la limite du cohérent et à une trame qui part dans tous les sens. Si cela convient vous pouvez regarder en famille, si Space Jam ou Qui veut sauver la peau de Roger Rabbit vous ont insupporté mieux vaut oublier : c'est pire.
    Incertitudes
    Incertitudes

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 689 critiques

    4,0
    Publiée le 5 mars 2008
    Après l'échec de Small Soldiers, le trop rare Joe Dante se voit confier par la Warner Les Looney Tunes passent à l'action qui sera un film sur le modèle de Qui veut la peau de Roger Rabbit ? ou Space Jam à savoir un mélange entre les célèbres personnages des cartoons et véritables acteurs dans un environnement réel également et qui les conduira à Las Vegas, à Paris, dans le désert, dans l'espace ou dans les locaux de la Warner. Tout d'abord, le film est techniquement impressionnant. On sent toute la maîtrise de la caméra et des effets spéciaux de la part de Joe Dante. Ensuite le film ne souffre d'aucun temps mort. C'est un festival de courses-poursuites, mention spéciale à celle du Louvre où les toons virevoltent de tableaux en tableaux, sinon de disputes homériques entre Daffy Duck et Bugs Bunny ou D.J Drake (Brendan Fraser) et Kate Houghton (la belle Jenna Elfman) mené tambour battant du début à la fin et on ne s'ennuit pas une seconde. Surtout ce qui caractérise Joe Dante, c'est son insolence et son humour noir. Il ne se prive pas pour faire une critique en règle du monde du spectacle ainsi que celui de la production cinématographique. Au début du film, on peut voir les grands pontes de la Warner privilégier un sujet qui rassurerait les gens au détriment d'oeuvres plus audacieuses, plus risquées. Par la suite, on les voit lancer leur productrice Kate Houghton, qui n'a rapporté "que" 900 millions de dollars et pas un milliard, à la poursuite de leur poule aux oeufs d'or. Enfin, Joe Dante est un pur cinéphile. Les multiples références à Indiana Jones, James Bond (Timothy Dalton joue d'ailleurs un agent secret), Batman, Psychose, Planète Interdite n'étonneront personne. Dante s'est fait plaisir, cela se voit, et il est dommage que son film ait été une nouvelle fois un échec car c'est ce qui l'amène à freiner ses ambitions artistiques. Pourtant le cinéma a plus que besoin de son esprit créatif.
    AMANO JAKU
    AMANO JAKU

    Suivre son activité 202 abonnés Lire ses 421 critiques

    4,5
    Publiée le 8 octobre 2013
    Au fil de sa carrière, Joe Dante a su gagner le cœur de nombreux cinéphiles en nous livrant des films qui ont marqué les esprits ("Piranhas", "Hurlements", "L’ Aventure Intérieure", "Explorers", "Panic sur Florida Beach", "Small Soldiers" et son diptyque culte : "Gremlins"). Lorsque Warner lui demande de faire un film façon "Qui Veut la Peau de Roger Rabbit ?" à la gloire des personnages Looney Tunes, on est en droit de s’attendre à quelque chose d’incroyable….et c’est le cas !! Histoire folle où Daffy Duck et un vigile des studios Warner, DJ, se retrouvent tous deux licenciés par le dit studio (le premier pour son opposition constante à Bugs Bunny devant les propriétaires du studio, le second à cause de l’attitude du premier !!) et sont entraînés malgré eux dans une histoire d’espionnage à la James Bond, le film de Dante est tout simplement une incroyable bobine déjantée. On y retrouve bien entendu presque tous les personnages Looney Tunes qui ont bercé notre enfance : Bugs Bunny, Daffy Duck, Sam le Pirate, Elmer, Grosminet, Titi, Mémé, Marvin le Martien, Taz, Wile Coyote, Charlie le Coq, Porky Pig, Pépé le Putois, Sam Sheepdog, la grenouille chanteuse Michigan J. Frog, Speedy Gonzales…pourquoi presque me diriez-vous vu la liste ? Et bien tout simplement parce que l’un des plus grands Looney n’est pas présent à l’écran pour des raisons obscures qui m’échappent : le bien nommé Bip-Bip. Et il faut avouer que la performance de l’incrustation de dessins animés dans un film live est aussi nickel que dans "Qui Veut la Peau de Roger Rabbit ?" D’autres effets visuels sont aussi très bien faits : la scène dans l’espace, le robot toutou (superbe et trop drôle !), et LA scène du film pour moi : une séquence démente au Louvre où Bugs et Daffy sont poursuivis par Elmer en passant de tableau en tableau parmi les plus grands chefs-d’œuvre connus (originale et vraiment parfaite visuellement parlant !!). Ensuite le film est rempli de clins d’œil comme Batman et la batmobile (les deux films de Burton et les deux de Schumacher ont été produits par Warner), le thème principal de "Gremlins" composé par Jerry Goldsmith lorsque DJ et Daffy monte dans sa voiture, une AMC Gremlin !! (j’avoue que si on ne connaît pas ce modèle de voiture américaine, la référence est invisible !!), Bugs parodiant la scène de la douche de Pychose, le caméo de Roger Corman, celui de Michael Jordan (pour "Space Jam", le dernier film en date avec des Looney Tunes), DJ qui dit « T’as vu les films avec la momie ? On m’y voyait plus que Brendan Fraser ! »…bref notre côté cinéphile est bien titillé. Le film n’est pas avare en scène comique non plus : La société ACME, Daffy qui n’as pas « peur », le Wall-Mart en plein désert, les scènes avec Wile Coyote , la zone 52, les rayons X sur la Mona Lisa…mais là où j’ai réellement pouffé de rire est cette séquence démente où Matthew Lillard (l’interprète de Sammy dans les deux films "Scooby-Doo") se fait engueuler justement par Sammy parce qu’il trouve qu’il le fait passer pour un débile dans le film et que s’il recommence dans le second, il lui fera sa fête ! Absolument génial d’auto-dérision !! L'action est aussi présente avec la bagarre dans le casino, la poursuite entre la sportive et la nascar ou encore cette scène folle et burlesque de la Tour Eiffel !! Côté Casting, Brendan Fraser est très drôle ainsi que sa « compagne » Jenna Elfman. On retrouve aussi plein d’acteurs dans des rôles auto-dérisoires comme Heather Locklear (toujours en femme fatale !), Ron Perlman (dont la mort est hilarante !) ou Timothy Dalton (parodiant brillamment son propre personnage de James Bond). Mais le trophée de l’interprétation revient sans conteste Steve Martin pour son rôle de Mr. Chairman (président de la société ACME voulant régner à sa façon sur le monde), véritable pastiche loufoque des grands méchants des James Bond. Véritable délire comique et visuel, "Les Looney Tunes Passent à l’Action" est sans conteste l’une des plus grandes réussites de Joe Dante et vous fera passer un putain de bon moment de pur divertissement !!
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1517 abonnés Lire ses 8 672 critiques

    2,5
    Publiée le 12 septembre 2014
    "Looney Tunes: Back in Action" n'est pas le meilleur long-mètrage de Joe Dante mais il à le mèrite de distraire et de se laisser voir sans ennui! c'est assez drôle, rèalisè sans temps morts (notamment la partie à Las Vegas), avec une adorable comèdienne (on n'a d'yeux que pour la belle Jenna Elfman). En revanche, le mèlange de personnages de dessins-animès (Bugs Bunny, Daffy Duck...) avec des acteurs en chair et en os a parfois du mal à passer à l'ècran! Seul Robert Zemeckis avait rèussi l'exploit alors que les qualitès techniques en 1988 n'ètait pas encore celles d'aujourd'hui (quinze ans sèparent "Who Framed Roger Rabbit" à "Looney Tunes: Back in Action"). De Hollywood à la jungle africaine en passant par une visite au musèe du Louvre à Paris, le sort de l'humanitè est entre les mains de Brendan Fraser qui trouve ici un rôle à sa mesure! En revanche, Steve Martin est en roue libre et ne convient pas à ce type de film! Tout comme Timothy Dalton que l'on prèfère en mèchant qui fait le mal en s'amusant! Et pas moyen avec ça de lui faire perdre son sourire d'aristocrate anglais cultivè! Bref, « les Looney Tunes passent à l'action » et nous concoctent un spectacle honnête avec de l'euphorie, des clins d'oeil cinèmatographiques et quelques fausses notes! Signalons enfin la prèsence exceptionnelle de l'acteur fètiche de Roger Corman (qui fait ègalement une figuration) : Dick Miller...
    NeoLain
    NeoLain

    Suivre son activité 179 abonnés Lire ses 4 365 critiques

    4,5
    Publiée le 3 octobre 2013
    Tout le monde a un looney tunes favori. Joe Dante se fait un plaisir d'en mettre un paquet avec Bugs Bunny et Daffty. Ce divertissement garde vraiment la jubilation cartoon en non-stop, puis le casting à son rôle puisque tous s'éclatent également et ils nous amusent (coup de coeur pour l'actrice Jenna Elfman). Il y en à pour tout le monde. Autre coup de délirium, c'est blindé de clin d’œils. Les Looney Tunes passent à l'action est aussi une bonne raison pour les spectateurs d'oublier et qui ont été dans la déception du long-métrage "Space Jam". Alors, nous aussi mettons nous dans l'action !
    MC4815162342
    MC4815162342

    Suivre son activité 246 abonnés Lire ses 1 327 critiques

    4,5
    Publiée le 7 juillet 2013
    Un délire comme on en voit rarement, ce film qui nous rappelle notre enfance est tout simplement irrésistible, le casting est formidable, les effets spéciaux sont géniaux, le scénario est ultra fun, l'ambiance est tout bonnement jouissive, bref que de bonheur à revoir nos chers amis animé !
    sword-man
    sword-man

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 970 critiques

    3,0
    Publiée le 31 juillet 2012
    Que Joe Dante réalise un film avec les personnages de la warner était une évidence, tant son oeuvre regorge de similitudes, du même état d'esprit parfois.Mais hélàs, trois fois, mille fois hélàs, le résultat n'est pas à la hauteur de nos attentes.Lâchement abandonné par un studio qui ne croyait pas au projet, le résultat est selon Joe Dante lui même raté. Ayant accepté le projet pour rendre hommage à Chuck Jones qui venait de décéder, le résultat à l'écran est très éloigné de ce qui était prévu au départ. Le film amusera sans doute les plus petits, tant l'histoire parait niaise mais surtout vide de sentiment, d'émotion et d'action vraiment palpitante. Si les personnages animés ne seraient pas là, on rigolerai pas souvent. Lâché par son studio, Joe Dante en profite pour critiquer sans langue de bois l'industrie hollywoodienne. De leurs adaptations foiré (Scooby-doo, dont le caméo est très drôle ), à leur obsession du chiffre qui dicte leur choix, aux massacres de franchises adultes rendu tout public, l'absene d'humanité, et de suivre ce qu'ils penent être à la mode, tout y passe. Joe Dante tisse un lien avec le spectateur en décortiquant les codes du cinéma et s'est visiblement amusé comme un fou à mettre des clins d'oeil cinéphilique à la pelle: l'arme fatale, psychose, planète interdite, star wars, gremlins (on entend la musique ), batman, la momie, le monde de nemo, les monstres attaquent la ville, la petite boutique des horreurs, james bond ( avec la présence de Timothy Dalton au casting ), un caméo de Roger Corman, Ron perlman et sans doute pleins d'autres de j'ai oublié ou que je ne connais pas. C'est sans doute ce côté du film qu'il vaut mieux retenir, ainsi que certaines avec les Looney Tunes, parfois inventive ou drôle. En tout cas ils interessent plus Joe Dante que les personnages humains. En tout cas la séquence entre Bugs Bunny, Daffy Duck et Elmer Fudd au louvres est très inventive. "Looney Tunes: back in action" raté mais pas nul.
    Cinephile92
    Cinephile92

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 320 critiques

    4,0
    Publiée le 13 juillet 2013
    Enfin un film des Looney Tunes digne de ce nom, on retrouve vraiment l'esprit du cartoon. Comparé à Space Jam, qui était pas terrible, Les Looney Tunes passent à l'action est bien au dessus et contiens plus d'humour et de gags. On compte aussi de nombreux clin d'œil aux classique du cinéma comme Psychose, Indiana Jones ou encore Star Wars. Peut être un des seul défaut que j'ai remarqué, c'est la prestation de Steve Martin qui en fait trop dans le rôle du vilain et qui du coup n'est pas drôle !
    Dead-for-Someone
    Dead-for-Someone

    Suivre son activité 11 abonnés Lire sa critique

    3,5
    Publiée le 7 mai 2018
    Sous ses faux airs de film à gros casting et placements de produits honteux, ce cache une petite comédie fort sympathique et distrayante. Daffy Duke quitte la Warner Bros, fatigué d'être le bouffon de service et que toutes les louanges aillent à Bugs Bunny. DJ Drake, agent de surveillance licencié par la faute de Daffy, apprend que son père est réalité un espion chargé de retrouver le Singe Bleu avant le maléfique Chairman. Alors que Drake et Daffy se lancent dans une aventure pour retrouver le Singe Bleu, La Warner demande à Bugs et la productrice Kate Houghton de ramener Daffy... La réalisation est dynamique: la mise en scène est réussie, les mouvements réussis et très fluides, le cadrage soigné, les prises de vues intéressantes et la profondeur de champ bonne. Le scénario a une intrigue des plus sommaire et assez ennuyeuse. Le vrai force du film réside dans son humour cartoons, ses nombreux clins d’oeil cinématographique et ses attaques contre le marketing. On rit très souvent (et franchement), le rythme est très bon, on ne s'ennuie pas. Il y a des facilités et certains passages assez lourds mais dans l'ensemble l'histoire est prenante, drôle et fluide. Les acteurs en font souvent trop, c'est parfois assez agaçant mais cela fait partie du côté "cartoon" du film. Les personnages ne sont pas formidablement bien écrits, mais on retrouve la plupart des héros de notre enfance (enfin moi pas trop) et ils sont très drôles. Les dialogues sont très bien écrits et comportent des répliques parfois vraiment tordantes. La photographie a de belles couleurs et une lumière soignée. Le montage de Marshall Harvey (Le Chihuahua de Bervely Hill 2) et de Rick Finney est rapide et lisible. Les décors sont réussis, les costumes ne sont pas trop mauvais, les effets spéciaux tiennent la route et la musique pas désagréable. "Les Looney Tunes passent à l'action" est un film amusant qui plaira à tous âges.
    CeeSnipes
    CeeSnipes

    Suivre son activité 166 abonnés Lire ses 1 631 critiques

    3,5
    Publiée le 19 décembre 2011
    Après Space Jam, la Warner ne pouvait pas s'arrêter sur un tel échec critique mais une telle réussite commerciale (et pourtant qu'est ce que le film est bien...). Ils décident alors de faire un vrai film looney tunesque, Space Jam étant une comédie sportive... Ce Back In Action est une comédie survoltée, sans temps morts, brouillonne, foutraque, mais sacrément efficace car dotée d'un capital sympathie décuplé par la présence d'un Brendan Fraser plus qu'impliqué et d'une Jenna Elfman comme d'habitude vraiment drôle. Steve Martin assure en méchant complètement débile et Bill Goldberg s'en sort plutôt pas mal dans la comédie pure (il a un rôle muet, et s'en sortait déjà dans l'excellent Mi-Temps Au Mitard). Daffy Duck est à l'honneur et Bugs Bunny est un peu en retrait, on peut en tout cas remarquer l'absence cruelle de Porky Pig et de Titi & Grosminet, sous-exploités et l'absence totale de Bip Bip... C'est un peu dommage pour un film qui se voulait l'anti-Space Jam. L'apparition de Matthew Lillard est vraiment sympathique et rajoute encore plus au film. Mais bon, tout cela traine un petit peu en longueur et c'est bien dommage...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top