Mon AlloCiné
Le Festin nu
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Le Festin nu" et de son tournage !

Robocop au casting

L'acteur Peter Weller, célèbre interprète de Robocop, a refusé de participer au troisième opus de la série du robot-policier pour pouvoir apparaître dans Le Festin Nu. C'est pour cette raison qu'il fut remplacé par Robert John Burke.

Référence à Saul Bass

D'après David Cronenberg, le générique du film est une référence voulue au maître du genre Saul Bass. Le film se déroulant dans les années 50, à l'époque où Bass était le plus actif dans la création de générique de films, ce clin d’œil est on ne peut plus cohérent.

Scénariste et acteur

David Cronenberg écrivait le scénario du Festin nu alors qu'il faisait l'acteur dans le film de son ami Clive Barker, Cabal. Il profitait du temps entre les scènes pour taper son histoire sur un petit ordinateur portable Toshiba.

Du film à la réalité

Adapté du roman réputé inadaptable de William Burroughs, Le Festin nu présente, comme son livre source, de nombreuses similitudes avec la vie de l'écrivain américain. Ainsi Bill Lee, le personnage de Peter Weller , est-il nommé du pseudonyme pris par Burroughs pour publier son premier roman, Junky, en 1953. Drogué comme l'écrivain, il tue accidentellement sa femme en jouant à Guillaume Tell comme Burroughs le fit. Parmi les autres similitudes, à noter celle frappante entre l'Interzone où se perd Bill Lee et l'International Zone de Tanger où Burroughs a écrit Le Festin nu en 1959. Enfin, Kiki, incarné par Joseph Scoren, est nommé selon un jeune homme avec lequel le romancier a eu une liaison pendant son séjour à Tanger.

Effets spéciaux saisissants

Très remarqués lors de la sortie en salles du Festin nu en 1992, les effets spéciaux du film, notamment le bestiaire imaginaire et délirant qui entoure Bill Lee, est l'oeuvre de Chris Wallas, un spécialiste du genre qui avait déjà travaillé sur Scanners et La Mouche de Cronenberg, ainsi que sur Gremlins, Les Aventuriers de l'Arche perdue et Le Retour du Jedi

Début d'un cycle

Réalisé en 1991, Le Festin nu marque le début d'un cycle qui voit David Cronenberg s'attacher à la transposition de romans sur pellicule, avant M. Butterfly en 1993 et Crash en 1996.

Quand la guerre s'en mêle

Originellement, Le Festin nu devait être en partie tourné à Tanger, sur les lieux même de l'action, là où William Burroughs avait écrit son roman. Mais les craintes suscités par la Guerre du Golfe de 1991 ont obligé les équipes à rester au Canada. Deux immenses plateaux ont été créés pour transposer l'atmosphère de la ville marocaine. Un immense tableau a également été peint et collé à la fenêtre de la chambre de Bill Lee, pour figurer le paysage.

Silverman, encore une fois

Le rôle de Hans, le dealer, est tenu par Robert Silverman, acteur peu connu mais présent dans cinq films de David Cronenberg : Rage en 1979, Chromosome 3 en 1979, Scanners en 1981, Le Festin nu et eXistenZ en 1999.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Suspiria (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • Un homme pressé (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • En liberté ! (2017)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Au Poste! (2018)
  • Frères de sang (2018)
  • Kursk (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • Capharnaüm (2018)
Back to Top