Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Do the Right Thing
note moyenne
3,7
1059 notes dont 98 critiques
21% (21 critiques)
40% (39 critiques)
21% (21 critiques)
12% (12 critiques)
4% (4 critiques)
1% (1 critique)
Votre avis sur Do the Right Thing ?

98 critiques spectateurs

lhomme-grenouille
lhomme-grenouille

Suivre son activité 951 abonnés Lire ses 3 064 critiques

5,0
Publiée le 03/01/2014
Je ne suis franchement pas trop fan des cinéastes militants parce que, la plupart du temps, ils se cachent derrière leur cause pour oublier de faire du cinéma et surtout pour se dispenser de subtilité et de créativité dans leur propos. Là, franchement, rien de tout cela. Je trouve même assez incroyable le niveau de densité du propos ici amené et comment la richesse de l’intrigue parvient à faire monter la sauce et à donner de l’ampleur au propos. Au final, je dois bien l’avouer, je reste toujours scié par la démarche du film, par la démonstration du bonhomme. Il n’y a pas à dire, ce film, c’est vraiment l’expression d’un talent à l’état pur…
THE-CHECKER
THE-CHECKER

Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 677 critiques

1,0
Publiée le 03/03/2012
Evocation très ambigüe de la problématique communautaire aux USA, Do the right thing ressemble de prime abord à une comédie sociale farfelue, tant les personnages qu'il dépeint semblent n'être que la caricature d'une diversité maladroitement retranscrite sur grand écran. Et pour cause! Non seulement Spike Lee semble se complaire à ériger l'oisiveté comme valeur morale, du moment qu'elle est pratiquée par ses "frères Blacks" (le clodo,les pochetrons, le simili autiste fan de Public Enemy...), mais pire encore celle ci est bizarrement opposée à la valeur travail, sournoisement présentée comme l'arme de l'envahisseur étranger (Italien, Coréen) au sein d'une communauté noire réduite politiquement à sa plus simple expression (la revendication de la photo d'un noir dans la pizzeria!!) A la limite du Burlesque (involontaire bien sûr), le film se vautre in fine dans le dégueulasse le plus sordide, ou comment attiser la haine chez le mouton persuadé de trouver dans l'expression de sa connerie profonde la légitimité de sa lâcheté morale, confondant allègrement l'ingratitude avec le courage (le double jeu à gerber du personnage de Spike Lee acteur/réalisateur, personnage Ô combien vil, incapable de se comporter comme un homme auprès de sa famille mais qui s'imagine pertinent en brisant la vitrine de son employeur, pourtant plein d'attention à son égard...) et présentant de façon très manichéenne les gentils insurgés contre la méchante flicaille New Yorkaise, forcément blanche et raciste... En bref, à considérer le film en écho aux deux dernières citations de Martin Luther King et Malcolm X (dont Spike Lee allait adapter l'autobiographie peu de temps après) ,on se demande où ce Do the right thing veut vraiment en venir tant il s'évertue à prêcher tout et son contraire. Et pour un type qui prétend rouler pour les siens, dans la symbolique, il semblerait que ce soit plus confortablement installé au volant de sa grosse berline que serré dans un bus de Banlieue en compagnie de sa communauté à laquelle, par ce film, il ne rend absolument pas service!!
CeeSnipes
CeeSnipes

Suivre son activité 165 abonnés Lire ses 1 699 critiques

5,0
Publiée le 23/03/2012
Spike Lee, à l’époque jeune cinéaste ambitieux, réalisateur de deux films à forte dominance afro-américaine dans le casting, assez engagés, sans non plus être du vrai cinéma politique, se lançait enfin dans un projet ambitieux. Do The Right Thing ne se concentre pas uniquement sur la communauté afro-américaine, mais plutôt sur Bed-Stuy et toute sa population. Le film, construit sur 2 actes, le jour et la nuit, met en scène une constellation de personnages tous hauts en couleurs (oui, bon) et réussis, jamais unidimensionnels et très souvent passionnants. Les acteurs sont excellents, des premiers rôles aux seconds rôles et certains livrent même des performances mémorables, comme Steve Park, Roger Guenveur Smith et John Turturro. On notera même une apparition réjouissante de John Savage. Quant à la réalisation, elle pose les bases du style Spike Lee, c'est-à-dire des faces caméras, des plans séquences et une musique fabuleuse qui accompagne parfaitement le film, sans oublier les personnages métadiégétiques, comme Samuel L. Jackson ou les trois amis assis dans la rue, qui pendant près d’une heure et quart, ne font que constater les évènements tels des spectateurs. Do The Right Thing est donc un film admirable techniquement, sans oublier d’être fantastique idéologiquement. Dans la partie diurne, la violence raciale se contient à la violence verbale, d’où certaines scènes fabuleuses, comme l’échange musclé entre le personnage d’Ossie Davis, pas si irréprochable et Steve White, jeune homme pas si décérébré et dont la violence verbale envers le vieil homme trouve une sorte de justification inattendue ou encore la scène où Radio Raheem achète des piles pour son master-blaster. De plus, lors de la deuxième vision, le film prévoit la tragédie qui va arriver avec certaines phrases comme «Thank God, the night’s coming». Quand à la partie nocturne, elle est un peu plus chaotique et linéaire, certes, mais très forte émotionnellement, avec l’acte que tout le monde connait : le jet de poubelle dans la vitrine. Le film donne deux interprétation possible sans en imposer une au spectateur : Mookie a-t-il sauvé Sal en détournant l’attention vers sa pizzeria ou est-il responsable de la nuit de violence qui s’ensuit ? Le film a le très bon goût de ne jamais répondre à cette question et de laisser l’interprétation à son spectateur, en donnant deux déclarations finales, contradictoires, de Malcolm X et Martin Luther King Jr. Do The Right Thing est évidemment un grand film, passionnant de bout en bout, émouvant et mis en scène par un Spike Lee en état de grâce.
Ounichibou
Ounichibou

Suivre son activité Lire ses 12 critiques

2,0
Publiée le 14/03/2014
Spike Lee souhaite aborder les problèmes du racisme des années 80, et se place sur le plan de la morale. Il réussit pleinement à nous montrer le quotidien d'un quartier de Brooklyn où toutes les ethnies doivent cohabiter, expliquant les petites tensions quotidiennes, l'emploi constant d'injures racistes de tous les côtés, les pensées qui s'exprime mais ne passant pas à l'acte. Lors d'une discussion, Spike Lee montre bien que le problème n'est pas la couleur de peau, mais bien un rejet des personnes de faible niveau social. Cependant, le message moral est complètement brouillé. Lee adopte le point de vue des afro-américains face aux latino ou asiatiques, mais distribue les clichés à tous le monde. Les blacks sont cools, fantaisistes, alors que les italiens sont tendus et agressifs tandis que les asiatiques sont pris pour des crétins. Pour dénoncer le racisme, on a vu mieux ! On trouve dans ce film l'embryon des justification des émeutes urbaines modernes : pour des motifs futils, les tensions éclatent, et celui qui est pris pour cible est celui dont l'affaire marche. On brûle son commerce. Le personnage principal, Mookie, incarné par Spike Lee, est presque pris comme un exemple. Contrairement à ses copains, lui a décroché un boulot, comme livreur d'une pizzeria, mais il n'en fiche pas une, estimant pourtant que son salaire (confortable) est un dû, méprisant son patron pourtant bienveillant avec lui. spoiler: Mais voilà, Sal, le patron, a cassé la radio de Radio-Barjo, grand black "cool" qui emmerdait tout le quartier en la mettant à fond, même dans les magasins. Radio-Barjo étrangle Sal et l'aurait tué si la police n'était pas intervenue. Radio-Barjo se fait lui-même étrangler par un policier qui le tue involontairement. Mookie donne le départ à la destruction de son propre lieu de travail, "en représaille" tenant Sal responsable de la mort de son "frère" (qu'il ne connaît à peine !!). Pourtant, Spike Lee donne pratiquement raison à son personnage, qui a le culot de venir réclamer son salaire le lendemain devant son patron anéanti, semblant montrer que "c'est pas grave finalement on arrive encore à discuter". Et fallait-il vraiment montrer Sal sortant une liasse énorme de billets ?.. Le jeu d'acteur Spike Lee est très pauvre, on ne sent rien de ses sentiments. On ne retient de lui que sa coiffure ratée, ses yeux globuleux et son air jamais content. Sa soeur ou sa copine ne jouent pas mieux, en faisant des tonnes, se croyant au théâtre. Quelques second rôles (Samuel Jackson, John Turturo, Danny Aiello) relèvent un peu le niveau. Malgré quelques cadrages intéressants, la réalisation est elle aussi lente, et il faut le dire, on s'ennuie. Malgré quelques bons passages, le film est raté.
Maitre Kurosawa
Maitre Kurosawa

Suivre son activité 204 abonnés Lire ses 1 292 critiques

3,0
Publiée le 28/08/2013
Ce film sur la dénonciation du racisme vaut principalement pour sa progression. Spike Lee utilise d'abord un ton léger, avant un humour plus acerbe, et finit par une fin des plus tragiques. Mais la progression se fait aussi dans l'intensité. Car si les multiples discussions ont d'abord un intérêt limité, elles gagnent en importance au fur et à mesure que le récit avance. Le film devient même touchant par sa sincérité à montrer les difficultés à vivre dans ce quartier multi ethnique. Pourtant, la terrible fin pose problème, et c'est ici un avis bien personnel qui va suivre. En effet, S. Lee prône, à travers ce film, la paix et le respect pour tous, mais une préférence "noire" semble tout de même émerger. Il est difficile de l'affirmer, mais les images finales semblent bien contredire son propos général. Heureusement, un film ne se juge pas sur un quart d'heure. On retiendra donc surtout un film engagé, qui sait à la fois traiter son sujet de façon humoristique, mais aussi de manière très grave.
Maqroll
Maqroll

Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 1 123 critiques

1,5
Publiée le 25/04/2011
Une chronique - inspirée d’une histoire vraie mais en la déformant complètement - de la vie d’un quartier noir de Brooklyn dans les années quatre-vingt. Il y a bien des personnages pittoresques, quelques situations savoureuses et de bons acteurs (Danny Aiello surtout) mais l’ensemble manque profondément d’unité et surtout le message est complètement brouillé… Spike Lee interprète lui même le personnage clé de l’intrigue, hystérique et malsain au possible, qui va déclencher un véritable carnage pour des motifs pour le moins douteux… Film en forme de thèse raciale ou film raciste ? On a du mal à se décider mais j’avoue avoir ressenti un certain malaise devant cette incitation à la haine… Pour le reste, la réalisation est quelconque et la bande son insupportable… Mais ça, je reconnais que c’est une question de goût !
Yannickcinéphile
Yannickcinéphile

Suivre son activité 203 abonnés Lire ses 4 013 critiques

4,5
Publiée le 09/08/2016
Spike Lee est un réalisateur que je ne connais pas spécialement bien, et je n’avais jamais vu ce Do the Right Thing, qui se révèle être un excellent film sur un sujet souvent traité par Lee, et, ici, abordé sans manichéisme outrancier, ce qui est un des gros points forts du métrage ! Côté acteur c’est du très solide. Si Lee est mal doublé, et si son personnage reste à mon sens l’un des moins intéressants du film, il est néanmoins à la hauteur et le rôle lui sied bien. A ses côtés pas mal d’excellents acteurs, notamment John Turturro vraiment convaincant, mais encore Ossie Davis, Danny Aiello, la sexy Rosie Perez, lesquels campent tous des personnages intéressants, avec conviction et souvent plus de finesse qu’on ne pouvait le supposer de prime abord. Il est appréciable que le film donne une place à chacun malgré la grande diversité de rôles, et c’est généralement la qualité d’un fil bien écrit que d’arriver en quelques touches à dégrossir des personnages. Le scénario évite le manichéisme, aborde son sujet franchement mais avec finesse et un mélange de tonalité surprenant. Si le métrage semblera manquer d’enjeux pendant une grande partie des deux heures, pour autant on ne s’ennuie pas, en dépit de quelques scènes qui peuvent paraitre inutiles, mais qui permettent aussi de saisir la vie dans ce quartier à la fin des années 80. Le métrage séduit par son authenticité, son ancrage dans son époque, des dialogues solides, un humour volontiers provocateur, et pourtant un fond assez dramatique qui se révèle dans le final. Do the Right Thing est un film accrocheur et séduisant. Formellement c’est très bien mis en scène, et l’application est de chaque plan. Outre la réalisation d’une indéniable qualité, je souligne aussi le travail sur la photographie, chaude, qui ne manque pas de personnalité, et sur le cadre, pourtant restreint, mais saisit avec beaucoup de talent. Je terminerai en louant la bonne bande son, dont je regretterai juste la dimension un peu répétitive quand même. Franchement Do the Right Thing est un métrage d’une grande qualité, que je ne peux que recommander, d’autant qu’il aborde le sujet du racisme avec une approche beaucoup plus juste et honnête que ce qu’on l’on pourrait craindre d’un réalisateur dont les prises de position sont parfois discutables. 4.5
cylon86
cylon86

Suivre son activité 448 abonnés Lire ses 4 391 critiques

4,0
Publiée le 25/04/2015
La chaleur est à son comble à Brooklyn au croisement de deux quartiers. C'est au cœur de cette journée pesante que Spike Lee installe l'intrigue de son film, centré sur les tensions raciales qui règnent entre les noirs et les blancs. S'ils vivent ensemble, il suffit d'un rien comme une dispute pour faire éclater le tout avec une violence qui ne mène à rien. Avec "Do the Right Thing", Spike Lee est ici au sommet de son art, assénant sa moralité sans pour autant verser dans la lourdeur, aidé par une mise en scène très bien pensée. Chaque personnage apparaît avec ses défauts et la violence et les mouvements de foule sont ici dépeintes avec ferveur, jamais glorifiées. Parce qu'il sait de quoi il parle, le cinéaste nous offre un film prenant où tout peut éclater à partir d'un rien mais il le fait non sans humour, promenant un regard amusé sur sa galerie de personnages, tous incarnés par de très bons acteurs.
reymi586
reymi586

Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 2 443 critiques

3,0
Publiée le 13/01/2015
C'est assez difficile d'avoir une opinion claire sur ce film de Spike Lee tellement il est ambivalent. Traité de tolérance ou impossibilité pour les différentes communautés à vivre ensemble ? Les tirades racistes sont elles juste de l'humour ou cela dépeint il une situation beaucoup plus profonde et compliquée ? Le personnage de Mookie, joué par Spike Lee lui même, cristallise à lui tout seul cela. Sauve t-il son vieil ami ou se venge t-il de son tyran de patron ? Beaucoup de questions et Spike Lee joue la dessus en laissant le choix à chacun de se faire son propre avis. Et cela jusqu'au bout puisqu'on finit sur un plan avec Martin Luther King et Malcolm X, les deux grands défendeurs de la cause Noir aux Etats-Unis, aux méthodes bien différentes...
Benjamin A
Benjamin A

Suivre son activité 317 abonnés Lire ses 1 899 critiques

4,5
Publiée le 08/03/2014
Il fut un temps, où Spike Lee était un vrai cinéaste, proposait de vrais films d'auteurs avec un style propre, chaud et unique. Avec Do The Right Thing, il nous livre un pamphlet social, saisit au moment où le rap exprimait l'urgence et la conscience de soi. Avec sa mise en scène si spécifique et inventif, plein de couleurs vives, il traite des problèmes du racisme, de la révolution ethnique, de la lutte des classes et des joies et malheur de la vie citadine. Tout le long, c'est du hip-hop revendicatif qui accompagne le film, à l'image de cette superbe introduction signée Public Enemy. C'est un film choral, où se mêleront plusieurs histoires, toutes réussi avec des personnages intéréssant et attachant, mais qui tourne autour de Mookie (Spike Lee himself) un livreur de pizzas. Pendant que cette chaude journée d'été avance, la tension monte, la dramaturgie et le suspense aussi, les petites querelles devenant de plus en plus importante. Néanmoins Spike Lee n'oublie surtout pas de nous faire rire, et toujours de manière subtile. Le film ultime de Spike Lee, son meilleur, il est au sommet de son art que ce soit techniquement ou pour le scénario. Il nous livre un film fort et en colère, dont la puissance que ce soit émotionnelle ou dans les propos est fort. Un grand film.
Sid Nitrik
Sid Nitrik

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 416 critiques

4,0
Publiée le 09/10/2013
Spike Lee fait ce qu'il sait faire de mieux : dénoncer et provoquer. Exercice réussi. C'est subtil au début, un peu moins sur la fin par contre. Le fond sonore qui accompagne le film, « Fight the power » de Public Enemy, martelé de façon régulière à travers le « guetto blaster » de Radio Barjo, c'est génial. Le personnage nommé Da Mayor, philosophe de comptoir et régulateur alcoolisé des tensions blancs/noirs, vaut le détour. La morale de la fin, teintée par la pensée de Malcom X selon laquelle la violence est justifiée lorsqu'il est question de tensions raciales, c'est contestable mais heureusement tempérée par celle du Révérend King selon laquelle toute forme de violence est vaine. Peut-être la volonté de Spike Lee de ne faire aucune concession, au risque de manquer un peu de recul. Reste que l'acteur/réalisateur nous fait bien rentrer dans son univers et pousse à la réflexion et au débat, objet de son cinéma engagé, après tout.
N00dles
N00dles

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 120 critiques

3,5
Publiée le 10/06/2013
Personnellement j'ai un avis mitigé sur le film... Dire que tout le dénouement tragique et raciste du film part du'ne histoire de photo sur un mur... Seul quelques personnages semblent censés dans ce film à savoir Mookie (Spike Lee se donne le bon rôle), le maire, et Sal. Un sorte de dualité violence (Malcolm X)/ pacifisme (Luther King) se retranscrit dans le film avec leurs conséquences pour laisser se poser la difficulté de l'intégration sociale des noirs aux Etats-Unis, enfin si j'ai bien compris. Mais dans l'ensemble il est pas évident de comprendre la morale du film et le message que veut donner Lee. 3,5/5
Olivier Ferry
Olivier Ferry

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 196 critiques

3,5
Publiée le 26/04/2015
Le film est vraiment pas mal, il fait la part belle à la pop culture noire américain, et expose le communautarisme et le racisme ordinaire (de manière un peu caricatural, je l'espère en tout cas) Malheureusement le film est toujours d'actualité et trouve notamment un nouvelle écho en 2015 et les scandales des violences policière. En revanche la VF est terrible, en plus du fait qu'il soit perturbant d'entendre la voix de Bruce Willis sur un autre acteur, les accents font vraiment faut.
Louis G.
Louis G.

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 100 critiques

4,0
Publiée le 30/08/2013
Un très bon film du génial Spike Lee où l'humour est présent, le racisme est évoqué intelligemment, la musique est presque toujours la même mais colle parfaitement au film et la réalisation est excellente. Il vaut plus au fur et à mesure: même si l'action n'est pas omniprésente les discussions entre les personnages prennent de l'ampleur. On comprend la sincérité avec laquelle Spike Lee veut pointer du doigt certaines difficultés d'un quotidien cosmopolite (qui vaut pour n'importe où dans le monde). Une préférence noire semble se dégager de la fin du film, ce qui est prête à débat...
Kana57
Kana57

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 459 critiques

4,0
Publiée le 29/08/2013
Sa fait Toujours Plez de revoir ce Film,(arte) Spike Lee est une genie,il avait deja 10ans d'avance sur les autres,Pointer sa Camera sur le Vivre ensemble,pas toujours evident entre toute les communautés mais surtout Noire et Italienne la base des USA La photographie est magnifique,le type s'est filmé il y a des scenes de toute beauté nottament Les 3 vieux Blacks sous leurs parasole a refaire le monde a leurs Facon (Génial) ou bien celle de Spike Lee lui meme avec le glacon dans la chambre,tout simplement Sublime car il tombe pas dans le vulgaire Bref ce Film est une Pepite qui a pas pris une ride sans doute un des meilleurs réalisateur au Monde car ces films parle de la vie des gens et de sa dureté et moi sa m'parle BRAVO
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top