Mon AlloCiné
Infernal affairs
Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques presse Photos VOD Blu-Ray, DVD
Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
4,1
5740 notes dont 522 critiques
54% 281 critiques
32% 166 critiques
6% 33 critiques
5% 25 critiques
2% 13 critiques
1% 4 critiques

522 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
km570

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 3 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 03/05/2013

Tout simplement un chef-oeuvre ! Même si Scorsese a bien réussi son "remake" Infernal Affairs reste tout de même supérieur aux Infiltrés. A voir absolument !

Paris Texas

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 351 critiques

4,5Excellent
• Publiée le 25/04/2013

Un passionnant thriller hongkongais au scénario brillant et au suspens haletant. Les deux acteurs principaux sont époustouflants.

Appeal

Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 569 critiques

3,0Pas mal
• Publiée le 04/03/2013

Comme beaucoup je pense, j'ai regardé cet Infernal Affairs après avoir vu le remake de Scorsese du nom des Infiltrés. La version américaine m'avait beaucoup plu à l'époque, je me rappel même lui avoir attribué une très bonne note, baissé après revisionnage. Pour raconter ma vie un peu, ou pour me la raconter - comme vous voudrez -, je n'ai pris connaissance de l'existence de ce film qu'après un long voyage à Hong Kong. C'est assez simple, la bas ce film est une religion, le trésor du cinéma national, le chef d'oeuvre Hong Kongais - bien loin devant les films de Wong Kar Wai par exemple, qui ont pourtant une plus grande reconnaissance internationale. Je parle d'In The Mood for Love à quelques hong kongais mais ils me répondent que le patrimoine de la ville, c'est ce film. Seul terrain d'entente possible, Bruce Lee, mais c'est pas vraiment ma tasse de thé. C'est assez simple, outre les louanges sur le scénario, on loue surtout la présence des deux grandes stars du cinéma hong kongais, Leung Chiu Wai et Andy Lau. Il est vrai que les deux mectons sont de bons acteurs, Andy Lau est moins connu par chez nous, reste qu'il est sacrément bon. Bref. Je vais parler du film. Pour faire court, Infernal Affairs a une sacré bonne idée : un flic s'inflitre chez des mafieux, au même moment, un mafieux s'infiltre chez les flics. Ce scénario simple sur le papier est pourtant une garantie à de nombreuses qualités : suspense, sens du rythme, developpement assez prononcé des personnages, multiples scénarios imaginables qui nous emballent. La mayo prend, comme on dit. D'autant que les (car ils sont plusieurs) réalisateurs ont optés pour un format condensé, 1h30, garantie sans temps mort ni décrochages. Ce n'est pourtant pas un chef d'oeuvre malgré la bonne idée. En fait, un tour en terre Hong Kongaise - ou chez soi en observant, ca marche aussi - nous permet de comprendre que cet Archipel très productice en film, 3eme au monde devant la France, n'est pas une terre de réalisateurs, mais une terre d'acteurs. Ce qui est avant tout recherché, ce sont des stars multitaches, c'est à dire beaux, acteurs, chanteurs, danseurs, comiques. Le réalisateur n'est qu'un executant, le véritable réalisateur reste le producteur. Cela se ressent dans Infernal Affairs. Andy Lau et Leung Chiu Wai s'en sortent bien, ils tiennent leur rang de meilleurs acteurs du pays. Mais la patte du réalisateur est totalement absente. Le film est tourné comme un drama. Les plans sur la baie d'Hong Kong sont vus et revus. La musique est lourde, clichée. Les nanas ne servent à rien hormis faire jolie. Certaines scènes sont aberrantes, les scènes d'amour notamment, qui ne servent à rien pour le récit, mais qui sont des étapes obligatoires dans tout bon film policier. Le film est monté comme une série. On ne peut pas dire que c'est déplaisant, c'est formater pour être regardable pour le plus grand nombre, comme les séries hong kongaises, voir européennes. Mais les qualités cinématographiques sont inexistantes. Le film se sauve et trouve même sa singularité qui le rend intéressant dans son scénario. Pour cela, il vaut le coup, et je serai étonné qu'on déclare passer un mauvais moment. Mais reste qu'il n'est pas le grand chef d'oeuvre claironné.

uz E.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 61 critiques

3,5Bien
• Publiée le 23/02/2013

un policier efficace dès les premières minutes, que scorsese a honteusement pompé

Shephard69

Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 534 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 04/02/2013

Un polar exceptionnel basé un synopsis simple mais exploité de très bonne manière. Une petite perle. Vraiment plaisant. Tony Leung excellent.

Joris J.

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 105 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 21/01/2013

Alors se film est largement et a tout les niveaux supérieur au vulgaire nanar de scorsese. Oui faut le dire se film a un niveaux de réalisme époustouflant ANDY LAU, Tony leung son magistral on se laisse prendre par l'histoire, franchement je le dit FILM CULTE.INFERNAL AFFAIRS de alan mak, wai keung lau resteras un des meilleurs polars jamais réaliser, et pour longtemp. Le cinéma américain est sans doute en manque d'inspiration, scorsese aussi,ainsi que tout les gens qui lui on permis d'avoirs ses quatres oscars, alors qu'il le mérite vraiment pas.

Attila de Blois

Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 2 546 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 04/01/2013

Un scénario bien ficelé aux multiples rebondissemnts, un casting de haute volée, une BO d'enfer et une réalisation impeccable assurent à ce premier volet de la trilogie une place de choix dans les meilleurs films policiers hong-kongais voire même à l'échelle internationale. Martin Scorcese ne se gènera d'ailleurs pas pour en faire un remake: "Les Infiltrés". Et que dire de cette tension prédominante qui va crescendo jusqu'à son ultime dénouement? Non vraiment, "Infernal Affairs" est un film irréprochable.

Shékiinä

Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 687 critiques

2,5Moyen
• Publiée le 09/12/2012

Avis mitigé. Ce n'est ni transcendant ni mauvais, ça se laisse voir facilement mais ça ne marque pas les esprits. C'est un sympathique polar qui m'a surpris plus d'une fois pendant le visionnage ; c'est bien orchestré et jamais prévisible. Quand c'est bien fait (ce qui est le cas de Infernal affairs), j'aime bien ce genre de mise en scène et de scénario alambiqué : c'est original, ça fait réfléchir et ça apporte de bonnes idées. Dommage que le film soit aussi soft, ça manque un peu de folie.

CeeSnipes

Suivre son activité 156 abonnés Lire ses 1 698 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 24/10/2012

Les thrillers, c’est quand même toujours la même chose. Un gentil, un méchant, parfois une taupe qui trahit tout le monde et que le gentil débusque à la fin… Mais qu’arrive-t-il quand il y a une taupe de chaque côté ? C’est le postulat ultra original de ce polar hongkongais de 2002, réalisé par le duo Andrew Lau – Alan Mak et interprété par trois grandes stars du cinéma HK de l’époque : Tony Leung Chiu-Wai, Andy Lau & Anthony Wong. Avec un titre aussi alléchant, très clair mais appelant effectivement à L’Enfer de Dante comme on a pu le lire à sa sortie, Infernal Affairs ne pouvait être que cette tragédie passionnante, aux personnages principaux piégés dans des machinations qui les dépassent et qui n’en sortiront pas indemnes. Avec une mise en scène très moderne (on joue avec les ralentis, accélérés, arrêts sur images, la temporalité déconstruite y a une importance primordiale), son rythme effréné et son scénario incroyablement malin, Infernal Affairs confine au chef d’œuvre tant par sa dramaturgie à la hauteur (le dernier acte du film est à couper le souffle) que par son interprétation sans faille, par un quatuor absolument parfait : Andy Lau & Tony Leung sont, comme prévu parfaits, Anthony Wong est un parfait no-nonsense flic et Eric Tsang est un parrain à première vue affable mais assez flippant. Quant aux rôles féminins, ils sont peu à l’écran mais très utiles, à l’image d’une exquise Kelly Chen dans le rôle de la psychiatre de Tony Leung. Le film se partage entre une imagerie, une forme très hongkongaise, agrémentée par de la musique très est-asiatique qui pourra rebuter certains spectateurs occidentaux et un scénario assez universel. C’est d’ailleurs ici sa grande réussite. On regrettera alors clairement la non-sortie française du deuxième et troisième volet, sortis à Hong-Kong peu de temps après. Infernal Affairs est un vrai chef d’œuvre universel, une tragédie moderne et choquante.

Uncertainregard

Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 1 108 critiques

2,5Moyen
• Publiée le 12/10/2012

Je me suis refais cette trilogie cette semaine et y'a pas à dire, dans ce 1er opus, l'idée de départ de cette histoire a beau être assez simple, le travail sur le scénario mérite toutes les louanges tant ça a été bien construit avec un style d'écriture original ne révélant que de petits éléments au fil des rebondissements. Pour cette grosse production chinoise, ils ont fait appel à un casting hors pair et la réalisation est impeccable, moderne, énergique, toujours bien cadrée et la musique accompagne divinement les scènes où la tension est palpable où il manque juste quelques minutes de-ci de-là pour les rendre plus intenses. Je crois avoir déjà émis mon opinion sur le remake de Scorcese qui est à jeter aux orties tant cette version originale est bien plus appréciable même s'il on n'est pas devant un chef d'oeuvre, cela reste un polar de bonne facture...

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top