Mon Allociné
Infernal affairs
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
4,2 5657 notes dont 517 critiques
54% 279 critiques 32% 165 critiques 6% 31 critiques 5% 25 critiques 3% 13 critiques 1% 4 critiques

517 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
Attila de Blois

Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 2 273 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 04/01/2013

Un scénario bien ficelé aux multiples rebondissemnts, un casting de haute volée, une BO d'enfer et une réalisation impeccable assurent à ce premier volet de la trilogie une place de choix dans les meilleurs films policiers hong-kongais voire même à l'échelle internationale. Martin Scorcese ne se gènera d'ailleurs pas pour en faire un remake: "Les Infiltrés". Et que dire de cette tension prédominante qui va crescendo jusqu'à son ultime dénouement? Non vraiment, "Infernal Affairs" est un film irréprochable.

Shékiinä

Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 685 critiques

2,5Moyen • Publiée le 09/12/2012

Avis mitigé. Ce n'est ni transcendant ni mauvais, ça se laisse voir facilement mais ça ne marque pas les esprits. C'est un sympathique polar qui m'a surpris plus d'une fois pendant le visionnage ; c'est bien orchestré et jamais prévisible. Quand c'est bien fait (ce qui est le cas de Infernal affairs), j'aime bien ce genre de mise en scène et de scénario alambiqué : c'est original, ça fait réfléchir et ça apporte de bonnes idées. Dommage que le film soit aussi soft, ça manque un peu de folie.

CeeSnipes

Suivre son activité 149 abonnés Lire ses 1 697 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 24/10/2012

Les thrillers, c’est quand même toujours la même chose. Un gentil, un méchant, parfois une taupe qui trahit tout le monde et que le gentil débusque à la fin… Mais qu’arrive-t-il quand il y a une taupe de chaque côté ? C’est le postulat ultra original de ce polar hongkongais de 2002, réalisé par le duo Andrew Lau – Alan Mak et interprété par trois grandes stars du cinéma HK de l’époque : Tony Leung Chiu-Wai, Andy Lau & Anthony Wong. Avec un titre aussi alléchant, très clair mais appelant effectivement à L’Enfer de Dante comme on a pu le lire à sa sortie, Infernal Affairs ne pouvait être que cette tragédie passionnante, aux personnages principaux piégés dans des machinations qui les dépassent et qui n’en sortiront pas indemnes. Avec une mise en scène très moderne (on joue avec les ralentis, accélérés, arrêts sur images, la temporalité déconstruite y a une importance primordiale), son rythme effréné et son scénario incroyablement malin, Infernal Affairs confine au chef d’œuvre tant par sa dramaturgie à la hauteur (le dernier acte du film est à couper le souffle) que par son interprétation sans faille, par un quatuor absolument parfait : Andy Lau & Tony Leung sont, comme prévu parfaits, Anthony Wong est un parfait no-nonsense flic et Eric Tsang est un parrain à première vue affable mais assez flippant. Quant aux rôles féminins, ils sont peu à l’écran mais très utiles, à l’image d’une exquise Kelly Chen dans le rôle de la psychiatre de Tony Leung. Le film se partage entre une imagerie, une forme très hongkongaise, agrémentée par de la musique très est-asiatique qui pourra rebuter certains spectateurs occidentaux et un scénario assez universel. C’est d’ailleurs ici sa grande réussite. On regrettera alors clairement la non-sortie française du deuxième et troisième volet, sortis à Hong-Kong peu de temps après. Infernal Affairs est un vrai chef d’œuvre universel, une tragédie moderne et choquante.

Uncertainregard

Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 1 062 critiques

2,5Moyen • Publiée le 12/10/2012

Je me suis refais cette trilogie cette semaine et y'a pas à dire, dans ce 1er opus, l'idée de départ de cette histoire a beau être assez simple, le travail sur le scénario mérite toutes les louanges tant ça a été bien construit avec un style d'écriture original ne révélant que de petits éléments au fil des rebondissements. Pour cette grosse production chinoise, ils ont fait appel à un casting hors pair et la réalisation est impeccable, moderne, énergique, toujours bien cadrée et la musique accompagne divinement les scènes où la tension est palpable où il manque juste quelques minutes de-ci de-là pour les rendre plus intenses. Je crois avoir déjà émis mon opinion sur le remake de Scorcese qui est à jeter aux orties tant cette version originale est bien plus appréciable même s'il on n'est pas devant un chef d'oeuvre, cela reste un polar de bonne facture...

clanki r.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 213 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 07/09/2012

Je viens de le voir en dvd, du coup j'ai pu voir les deux fins, la première étant la mieux... J'ai eu un peu de mal au début du film,bon j'étais fatigué c'est vrai.Puis peu à peu je suis rentré dans l'histoire.J'ai trouvé la réalisation bien, mais les enchainement de scènes un peu étranges avec parfois des fondus enchainés assez "cheap" l'interprétation des acteurs est bonne, mais je n'ai pas été transporté, je m'attendais à un peu plus d' action, d'émotion, et de force, et un rebondissement final beaucoup plus marquant.

Jean G.

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 474 critiques

4,5Excellent • Publiée le 17/08/2012

Un film excellent. Les acteurs sont fantastiques, l'histoire est complexe, bien ficelée, bien ammenée, parfaitement réalisée. La mise en scène est éblouissante, et la musique époustouflante. "Goodbye master" est pour moi l'une des plus belles aux côtés de "Lettres d'Iwo Jima", de "Gladiator" et des Studio Ghibli. Un final boulversant, donc en somme, une oeuvre superbe, qui donne envie de voir la suite.

lisbeth22

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 84 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 15/08/2012

Tout d'abord Infernal Affairs est bien meilleur que Les Infiltrés. L'intrigue de ce film hong-kongais repose sur un scénario assez classique, cependant on y trouve des éléments universels ayant un sens toujours d'actualité, tel que la quête d'identité, la frontière entre le bien et le mal, la valeur de la justice, de l'honneur, etc... qui font de ce film un petit bijou très personnel et un polar exceptionnel reposant sur une qualité d'écriture excellente. La mise en scène, sans aller chercher la perfection est simplement remarquable ou les réalisateurs exploitent parfaitement leur cadre avec une énorme classe; rien que pour les plans sur les toits de Hong Kong d'une beauté hallucinante et la photographie exceptionnelle le film vaut le détour ! On suit donc l'évolution passionnante des 2 personnages au fil du film, on s'identifie ainsi facilement et on a de l'empathie pour les deux protagonistes ce qui n'est pas chose facile ! Andy Lau et Tony Leung deux acteurs d 'exception incarnent ces incroyables personnages avec grande justesse ! Le mot de la fin est pour la musique qui enrobe ce polar d'une grande mélancolie, d'une beauté et d'une émotion inqualifiable... (ce qui manque forcément au remake de Scorsese qui ressemble à une pale copie ne procurant aucune émotion...)

Swan016

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 273 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 19/07/2012

On ne peut s'empêcher de penser, en regardant ce film, au remake de Scorsese qui est mieux, aussi bien dans la mise en scène que dans la caractérisation des personnages ainsi que le scénario. Et il faut prendre en compte que ce sont deux cultures différentes. Mais cela ne veut pas dire que l'original est nul, car le concept est génial et les acteurs bons, et bien que la mise en scène soit ordinaire, on reste accroché tout au long du film sans vouloir en perdre une seconde.

RENGER

Suivre son activité 293 abonnés Lire ses 5 428 critiques

4,0Très bien • Publiée le 10/07/2012

Brillante réalisation de la part du tandem qui n'en est pourtant pas à leur première réalisation, mais c'est pourtant grâce à celle-ci qu'ils ont rencontré la consécration. Infernal affairs (2002) est le premier opus d'une trilogie consacrée à la police et aux triades de Hong Kong. Le premier opus nous plonge en plein cœur d'une infiltration qui concerne aussi bien la police que la mafia. D'un côté, Ming est une taupe infiltrée dans la police, tandis que Yan est un policier infiltré chez les triades (tous deux étant infiltrés depuis une bonne décennie !). Jouant chacun un double jeu, s'inventant une double vie, seuls leurs patrons respectifs sont au courant de leur situation, difficile dans ces conditions pour les deux hommes de maintenir sur le long terme une telle situation, devant jour après jour tout mettre en œuvre pour ne pas griller leur couverture, au risque de faire échouer leur plan, voir pire, au risque de perdre la vie pour l'un ou de finir en prison pour l'autre. Mais au cours d'une transaction de drogue, les deux camps (la police et la mafia) découvrent chacun le pot aux roses, qu'ils ont chacun dans leur propre camp une taupe qui les épient et balancent les infos au camp adverse. Dit comme ça, le scénario n'a pas réellement grand-chose d'original à nous offrir, mais détrompez-vous, le fait que l'on sache à l'avance qui est la taupe en devient vite palpitant, si ce n'est pas stressant (le fameux jeu du chat et de la souris !). Mais toute la réussite du film réside aussi dans sa distribution et dans sa mise en scène. Alan Mak & Wai Keung Lau sont parvenus à retranscrire un implacable et au combien passionnant thriller dans la veine de ce que le cinéma HK sait faire de mieux. Le casting est ici très étoffé et tout aussi complexe, en fonction des personnages, tant au premier qu'au second plan (tout en sachant qu'on les retrouve tous dans les deux autres volets, ils sont donc d'une importance capitale). On se retrouve donc devant un polar d'une rare efficacité, avec une tension à son apogée (ce n'est pas pour rien s'il est rapidement devenu un classique du genre et si Hollywood n'a pas tardé à en faire un remake avec Les Infiltrés - 2006 de Martin Scorsese).

Jahro

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 782 critiques

4,5Excellent • Publiée le 03/06/2012

Depuis John Woo, parti rejoindre les sirènes d’Hollywood, le cinéma hongkongais s’est sacrément remis à jour. Les bons réalisateurs fleurissent, les acteurs gagnent en densité, et les budgets explosent. Infernal affairs est un bel exemple de cette vitalité. Mise en scène sérieuse et moderne, casting présent et appliqué, on embarque rapidement dans ce thriller complexe, résolument high-tech, double histoire croisée d’infiltrés policier et malfrat sur fond de métropole asiatique. Le rythme est infernal, sans temps mort, et l’enchaînement des événements, tout difficile à suivre qu’il est, se tient plutôt bien. De quoi s’intéresser attentivement à la production ciné de cette région du monde. Et commencer à refaire son retard.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse