Notez des films
Mon AlloCiné
    La 317ème section
    note moyenne
    4,1
    306 notes dont 43 critiques
    répartition des 43 critiques par note
    11 critiques
    16 critiques
    12 critiques
    4 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur La 317ème section ?

    43 critiques spectateurs

    Happy life and flowers
    Happy life and flowers

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 2 032 critiques

    4,0
    Publiée le 9 septembre 2019
    Très bon film sur la guerre d'Indochine et son aboutissement, l'indépendance déclarée avec les accords de 1954. On suit cette section de l'armée française et leurs fantassins locaux sur le front face aux Viêt-Minh, la jungle très hostile habite cette guérilla sentinelle assassine. Ils sont dépassés et aux abois, des blessés sévères dues aux conséquences de cette douloureuse et fatigante guerre tropicale. Le climat dépaysant, la physionomie géographique, les épidémies, la malnutrition. Il y a un lien avec l'apocalypse war des troupes américaines, l'utilisation de plantes narcotiques asiatiques pour soulager les blessures de guerre éprouvante traditionnelle. Cette réalisation me fait penser à l'inspiration pour le chef-d'œuvre en version redux, un œuf comme métaphore des restes de l'administration coloniale. Une mise en scène très propre, nickel chrome dans ce scénario roman autobiographique, la vision d'un soldat comme souvenir de l'histoire Franco-Vietnamienne-Laotienne-Cambodgienne. Pas de larme étirée à longueur de journée, juste telle qu'elle fut décrite sur le terrain conflictuel.
    Rémy W.
    Rémy W.

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 16 décembre 2017
    Voilà un véritable film de guerre, " La 317ème Section " de Pierre Schoendoerffer. Un chef-d'oeuvre de 1965 bien plus réaliste que des films du même genre des années 1990 ou 2000.
    Bertie Quincampoix
    Bertie Quincampoix

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 1 040 critiques

    3,5
    Publiée le 1 août 2017
    Une des rares œuvres sur la guerre d'Indochine, La 317ème section bombarda en 1965 le genre du film de guerre, en suivant le quotidien de soldats confrontés à des choix stratégiques et moraux dont va dépendre leur vie. Évitant toute forme d'effet inutile, dans un style quasi-documentaire – Pierre Schoendoerffer avait lui-même vécu le conflit en tant que cinéaste – le réalisateur nous fait suivre au plus près les doutes et les difficultés de soldats dans l'enfer de la jungle asiatique. Et nous offre un superbe face-à-face entre un sous-lieutenant et son adjudant, superbement interprétés par Jacques Perrin et Bruno Cremer, spoiler: qui se finira en tragique amitié . Un long-métrage qui inspira y compris de nombreux cinéastes américains dans les années 70.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 707 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    3,5
    Publiée le 11 avril 2017
    Vétéran de la guerre d'Indochine alors encore récente dans les mémoires au moment où il tourne ce film, Pierre Schoendoerffer impose avec "La 317ème section" un grand film du genre, réalisé avec une précision proche du documentaire. Loin de grands effets de style et d'amples mouvements de caméra, le cinéaste (qui adapte ici son propre roman) colle au plus près des personnages pour montrer l'horreur de la guerre, vue à travers les yeux d'une section en débâcle. Ne recherchant absolument pas le spectaculaire, Schoendoerffer cherche l'humain avant tout et impose au tournage un rythme épuisant qui permettent aux acteurs d'être dans l'état des personnages qu'ils incarnent, épuisés et fourbus. Il en résulte une oeuvre en annonçant beaucoup d'autres (on pense notamment à "La Ligne rouge" mais aussi "Apocalypse Now" pour la métaphore du blanc et du jaune de l'oeuf), cherchant avant tout l'humain dans une jungle étouffante et dans des conflits atroces où tout le monde meurt en essayant de garder la tête haute, chose impossible dans ce bourbier qui voit la vie tourner en tragédie absurde. Porté par deux acteurs en grande forme (Jacques Perrin et Bruno Cremer), "La 317ème section" est une oeuvre majeure dont la puissance se découvre encore, ne serait-ce que pour sa mise en scène audacieuse et réaliste.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 114 abonnés Lire ses 3 129 critiques

    4,0
    Publiée le 5 août 2016
    Tourné presque comme un reportage. On partage la vie des hommes qui se replient. Vraiment fort. Captivant et dense. Un duo d'acteurs exceptionnel.
    Cyril J.
    Cyril J.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 625 critiques

    4,0
    Publiée le 1 janvier 2016
    Indochine, mai 1954 : Arrêt sur image. Invitation à vivre comme si on y était, sans guirlande ni éclat hollywoodien, la dernière petite tranche de vie d’un groupe de soldats « Français », dont beaucoup de Laotiens, fuyant comme ils peuvent vers le sud un Vietminh triomphant, légitime mais assassin. Avec en sus la traversée de la jungle, la résistance aux intempéries, l’ignorance des insectes et des sangsues, le port des blessés que l’on voit crever un par un sans spectacle ni larmoiement inutile, la faim et la maladie, la méfiance réciproque envers les villages traversés, la bêtise humaine rencontrée de part et d’autre comme une banale normalité, le pragmatisme froid et vital, et la désespérance de la conscience d’une situation humaine et politique sans avenir. Et pourtant, sous l’apparente défaite, une grande victoire humaine de ceux qui ne connaissent pas le découragement ni la résignation, jamais, parce qu’ils n’ont pas le choix, et parce que c’est leur manière de vivre. Filmé de l’intérieur par un authentique vétéran, ce film est à la fois un reportage affligeant sur cette ancienne guerre de décolonisation, sur la vie concrète des soldats Français en perdition sur un territoire ennemi, et une leçon véridique de courage et presque de désinvolture.
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 160 abonnés Lire ses 4 067 critiques

    4,0
    Publiée le 22 septembre 2015
    Très bon film de guerre. Tout sonne authentique, le noir et blanc ajoute à la scène. Les effets sont bons entre l'équipement des soldats, les rombiers, le parachutage, les villages et l'ennemi à proximité. Sans compter les dialogues, l'humidité et les bêtes.
    KGBauRDC
    KGBauRDC

    Suivre son activité Lire ses 29 critiques

    4,0
    Publiée le 23 avril 2015
    Un des premiers films sur la guerre d'Indochine, un réalisateur amoureux du Viêt Nam et un (toujours) excellent Bruno Cremer.
    Roy Batty
    Roy Batty

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 215 critiques

    5,0
    Publiée le 13 octobre 2014
    "La 317ème section" est le nom d'un petit corps expéditionnaire composé de soldats français et laotiens et commandé par le sous-lieutenant Torrens (Jacques Perrin), lui-même suppléé par l'adjudant Wilsdorf (Bruno Cremer). Pendant quelques jours, en mai 1954, au Viêt Nam, on suit cette troupe d'hommes qui doit marcher dans la jungle et subir les attaques répétées de soldats du Viêt Minh pour rejoindre les secours à Diên Biên Phu. Ce long-métrage de Pierre Schoendoerffer, adapté de son roman, est l'un des plus beaux films de guerre que j'ai vu. Le réalisateur s'est servi de sa propre expérience en Indochine (il a filmé la guerre à l'époque) pour lui donner un style proche du documentaire. Il a ainsi tourné son film en noir et blanc, caméra à l’épaule, avec une majorité d'acteurs non professionnels, des dialogues ciselés (magnifique métaphore avec l'oeuf : "le blanc part, mais le jaune reste"), des scènes de combat rares mais intenses, une quasi absence de musique (le thème principal de Pierre Jansen est tout de même marquant) et sans recourir au pathos (les morts des soldats n'en sont finalement que plus tristes). En résulte une oeuvre inoubliable qui s'intéresse avant tout à l'humain. Dans une nature hostile, sous la menace constante d'un ennemi invisible et dans une tension omniprésente et aggravée par les fréquents désaccords entre Torrens et Wilsdorf, on va souffrir avec ces soldats, apprendre à les connaître, à les apprécier, parfois même rire avec eux (les histoires de Wilsdorf). Rarement un film aura montré de manière aussi réaliste l'horreur de la guerre et l'inéluctabilité des destins de ceux qui y prennent part. Jacques Perrin et Bruno Cremer sont formidables dans les rôles de deux personnages aux antipodes, mais qui finiront par s'apprécier. Les autres acteurs sont très crédibles. Bref, "La 317ème section" est un chef-d'oeuvre qui garde encore tout son impact aujourd'hui.
    carbone144
    carbone144

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 597 critiques

    3,0
    Publiée le 3 janvier 2014
    C'est bien. Bien parce qu'après 90 minutes de film, on est toujours concentré dedans , bien parce qu'il est l'un des douze ou treize films sur la guerre d'Indochine dont il s'agit d'une illustration. C'est aussi bien parce que cette illustration est très intéressante, captivante. Le bémol c'est qu'après ces 90 minutes de film, ça s'arrête un peu vite. Quasi documentaire, il manque un petit peu d'émotion et d'attache envers les personnages. Et comme quelqu'un l'a si bien dit, il a un peu vieilli aujourd'hui et peut souffrir de la comparaison avec d'autres films de la même période un peu mieux exploités dans leur ensemble. A connaître malgré tout pour les intéressés du sujet.
    sulu R.
    sulu R.

    Suivre son activité Lire ses 63 critiques

    4,5
    Publiée le 2 septembre 2013
    Un superbe film qui doit beaucoup à ses acteurs sublimes, mais aussi a son réalisme pas seulement dans ces combats mais aussi dans son ensemble. Le scenario est excellent car il nous permet de découvrir cette guerre sous toute ses facettes, ce film montre aussi le visage des vrais soldats, un film à voir et à revoir.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 8 août 2013
    Un film sur la guerre d’Indochine qui révéla les talents d'acteur de Cremer. Il a quand même bien vieilli et souffre aujourd'hui de la comparaison avec d'autres films plus aboutis dans le genre.
    Jèz'
    Jèz'

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 55 critiques

    4,0
    Publiée le 26 juin 2016
    Spécialiste du conflit indochinois (il a notamment réalisé Diên Biên Phu et Le crabe tambour), Pierre Schoendoerffer nous livre ici un récit solidement ancré dans l'épilogue de cette guerre. Suivant un groupe d'hommes qui reçoit l'ordre de repli pendant la bataille décisive de Diên Biên Phu, le film se concentre sur les difficultés du terrain et les relations entre les différents membres de l'unité. Avec des acteurs parfaits et une mise en scène minimaliste mais réaliste, le cinéaste présentait ce conflit singulier où les soldats français n'avaient pas l'avantage.
    Eric43
    Eric43

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 30 critiques

    5,0
    Publiée le 17 juin 2013
    Sans doute le meilleur film de guerre jamais réalisé en France. Ici, les soldats ne sont pas des héros à la John Wayne qui gagne toujours à la fin sans se salir. Ici, ils meurent dans la sueur et les sangsues, ils se replient pour sauver leur effectif, en perdant la plus grande partie de leurs effectifs. la 317ème section, c'est aussi le début d'une nouvelle vision de la guerre au cinéma, plus réaliste, moins manichéenne. C'est presque une vision documentaire. Le film est lent, parce que le déplacement d'une section en pleine jungle, qui cherche à sauver sa peau, c'est pas une Ferrari sur un circuit, c'est 4 km heure! Le film, c'est ça, juste une réalité de la guerre, pas du grand spectacle. Juste une réalité montrée, filmée avec justesse!
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 165 abonnés Lire ses 2 980 critiques

    4,0
    Publiée le 8 janvier 2013
    Très bon film sur la guerre d’Indochine. L’immersion dans cette guerre et plus spécifiquement dans la 317ème section est complète grâce au talent de mise en scène de Pierre Schœndœrffer. Malgré un scénario redondant, on ne s’ennuie pas une seule seconde en raison de l’atmosphère tendue qui nous tient en haleine d’un bout à l’autre du périple de ces militaires.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top