Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Avocat
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "L'Avocat" et de son tournage !

    Une série B nerveuse portée par d'excellents seconds rôles tels que Samir Guesmi

    Le charisme de Benoît Magimel et la douceur d'Aïssa Maïga

    Les scènes du mouton et de la poule égorgés: glaçantes

    Un mot du producteur

    Thomas Klotz, producteur du film, revient sur son implication dans L'Avocat: "Cédric et moi sommes associés, j’ai donc très vite été au courant du projet. C’est un sujet dont il me parlait déjà avant de faire Le Tueur. Si je me souviens bien, la première version du scénario date de 2002 ou 2003, c’est donc une histoire qu’il porte depuis longtemps. Etant moi-même un ancien étudiant en droit, je suis particulièrement intéressé par le monde de la justice et des avocats. C’est très naturellement que nous avons commencé à travailler sur cette idée. Je pense que L’Avocat n’aurait pas pu être un premier film, c’était un peu trop ambitieux à monter, surtout de manière indépendante, et il nous manquait encore l’expérience que nous a apportée Le Tueur."

    Gilbert Melki par Benoît Magimel

    "Gilbert est toujours étonnant. Dans sa façon de travailler, je trouve que c’est un acteur très anglo-saxon. Il offre à la fois une exubérance, une discrétion et une simplicité que j’apprécie vraiment. Je lui ai beaucoup envié son rôle pendant le tournage parce que j’adore les rôles de voyous. Son personnage me plaisait énormément et Gilbert y est excellent."

    Benoît Magimel et son personnage

    Dans L'Avocat, Benoît Magimel est Léo, un avocat ambitieux. Il explique la préparation de son rôle: "Je l’ai d’abord abordé professionnellement, en allant au tribunal de grande instance de Paris voir plaider un avocat qui m’a été présenté par le réalisateur Jérôme Salle, maître Garbarini, un spécialiste très réputé du droit pénal. J’ai assisté à plusieurs de ses plaidoiries. Ce fut une vraie source d’inspiration pour certains aspects de mon rôle."

    Antithèse de son premier film

    Beaucoup d'éléments de L'Avocat vont à l'encontre des éléments qui constituent Le Tueur, précédent film de Cédric Anger. "Mon film précédent était un film d’hiver, peu bavard, où l’action était en permanence différée. À l’inverse, celui-ci est un film d’été, fait sur la parole, une course permanente. Je ne souhaite pas non plus me spécialiser dans le film criminel, mais il me semblait amusant de montrer deux films de genre qui forment un peu un diptyque."

    Tourné à Montpellier

    Montpellier n'est pas forcément la ville la plus représentée au cinéma hexagonal. Pour Cédric Anger, cette ville plus qu'une autre, sert le récit du film: "Même si le climat et l’univers de la ville sont perceptibles, je ne souhaitais pas insister dessus pour que l’histoire dépasse sa localisation. Montpellier le permet, car la ville et les environs proposent une vraie variété d’ambiances."

    Informations sur le tournage

    Le tournage de L'Avocat a duré trente cinq jours et s'est effectué en partie dans la région de Montpellier où se déroule l'action du film.

    Improvisation des comédiens

    Cédric Anger n'est pas un scénariste protecteur de son travail au point d'exiger de ses comédiens de respecter la moindre virgule. Au contraire, il apprécie l'improvisation et l'encourage même, à partir du moment où la trame du récit est respectée.

    Barbet Schroeder, comédien

    Ici comédien, Barbet Schroeder est également réalisateur. C'est d'ailleurs pour cette raison que Cédric Anger a fait appel à lui. "Je tenais beaucoup à ce que ce rôle soit interprété par un metteur en scène, car ce film est pour moi l’histoire de quelqu’un qui se fait manipuler et « mettre en scène ». Il décide assez peu de son mouvement, son action lui est dictée par les autres."

    Le choix des comédiens

    Cédric Anger avait rencontré Benoît Magimel lors du tournage de Selon Matthieu, film qu'il avait écrit pour Xavier Beauvois. Le réalisateur a d'ailleurs écrit le film pour Magimel qui a fort heureusement aimé le scénario et accepté de tenir le rôle principal. Quant à Gilbert Melki, il était apparu dans le précédent film d'Cédric Anger, Le Tueur. Le réalisateur tenait beaucoup à opposer ces deux acteurs, au style de jeu sensiblement différent.

    Le style du film

    Les intentions de réalisation de Cédric Anger étaient de faire un film aussi réaliste que possible. Tout esthétisme superflu serait alors banni. La caméra filme les personnages, et leurs émotions à travers le jeu des comédiens. Une volonté s'inspirant des films noirs américains des années 40 et 50, du propre aveu du réalisateur.

    Un souci de réalisme

    Défenseur d'un cinéma "vrai", Cédric Anger a tenu à ce que L'Avocat soit le plus proche possible de la réalité:"L’idée était d’ancrer le film dans la réalité du travail d’avocat, de leur décor, avec les problèmes qui se posent. Les rapports aux clients, l’argent, la compromission, le secret, le fait que Léo choisisse d’être avocat de ce milieu, tout cela finit par créer un conflit entre cette ambition individuelle et l’idée de construire un couple. C’est le dilemme entre réussir sa vie intime et assouvir ses ambitions. Et dans le cas de Léo, les menaces finissent par rejaillir sur son foyer."

    Le personnage principal par le réalisateur

    Réalisateur mais également scénariste du film, Cédric Anger décrit Léo, le personnage principal de L'Avocat: "L’histoire de Léo est celle d’un gâchis. Ce jeune homme a du talent, il plaide bien, mais – et c’est essentiel pour moi – il n’a plus comme auparavant la possibilité de plaider quatre heures durant en construisant son argumentaire de manière très littéraire, en le développant de façon très théâtrale, comme c’était encore le cas voilà quelques années."

    Les intentions du réalisateur

    Cédric Anger revient sur les raisons l'ayant poussé à écrire L'Avocat: Un point m’intéressait particulièrement. On trouve fréquemment chez les jeunes avocats, souvent marqués par des films comme La Firme ou les bouquins de John Grisham, le désir d’être en quelque sorte des personnages de fiction, des héros. J’ai constaté que beaucoup, après des débuts ennuyeux, choisissent le pénal et appellent de leurs vœux les « gros clients » – un peu comme lors de l’écriture du Le Petit lieutenant de Xavier Beauvois, nous avions rencontré des flics qui choisissaient la police judiciaire à Paris parce que c’est là qu’il y a de belles affaires plutôt qu’un petit poste en province. (...) Cette envie les entraîne parfois vers des situations dont ils ne savent plus comment sortir.

    Génèse du projet

    L'idée de départ de L'Avocat est venu à Cédric Anger durant des conversations avec son meilleur ami, Jean-François Leforsonney, un avocat, qui lui racontait des anecdotes sur des affaires rencontrées. Il a d'ailleurs officié en tant que consultant sur l'écriture du scénario.

    Retrouvailles

    Gilbert Melki retrouve le cinéaste Cédric Anger puisqu'ils avaient déjà travaillé ensemble pour Le Tueur en 2008. Retrouvailles également pour Benoît Magimel et Barbet Schroeder puisque le second avait dirigé le premier dans Inju, la bête dans l'ombre.

    Deuxième long métrage

    L'Avocat est le deuxième long métrage réalisé par Cédric Anger après Le Tueur (2008). Il a également signé plusieurs scénarios dont Selon Matthieu et Le Petit lieutenant, deux films de Xavier Beauvois.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Star Wars: L'Ascension de Skywalker (2019)
    • Les Incognitos (2019)
    • 1917 (2019)
    • Les Filles du Docteur March (2019)
    • Play (2018)
    • Les Vétos (2019)
    • À couteaux tirés (2019)
    • Les Misérables (2019)
    • La Reine des neiges II (2019)
    • Jumanji: next level (2019)
    • Underwater (2019)
    • L'Art du mensonge (2019)
    • La Vérité (2019)
    • Les Enfants du temps (2019)
    • Docteur ? (2019)
    • Le Meilleur reste à venir (2018)
    • SOL (2018)
    • Selfie (2018)
    • Brooklyn Affairs (2019)
    • Le Lac aux oies sauvages (2019)
    Back to Top