Mon AlloCiné
    Bullitt
    note moyenne
    3,9
    2676 notes dont 204 critiques
    16% (32 critiques)
    36% (74 critiques)
    28% (58 critiques)
    16% (32 critiques)
    2% (4 critiques)
    2% (4 critiques)
    Votre avis sur Bullitt ?

    204 critiques spectateurs

    HAL9000-Computer
    HAL9000-Computer

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 270 critiques

    5,0
    Publiée le 12 septembre 2011
    En 1968, Steve McQueen EST l’Inspecteur Bullitt. Il prend le volant de sa Ford Mustang Fastback et sème le trouble dans les rues de San Francisco. Peut-être l’une des œuvres majeures des années 60 bien qu’il en existe tant d’autres mais celle-ci se veut particulière. En effet, Yates souhaite alors clairement redéfinir l’image du polar bien traditionnel et c’est un déluge dans plans très recherchés qui nous arrive : plans rapprochés pour montrer tout le charisme de Frank Bullitt, contre-plongée dans la poursuite à pied, jeu de miroirs jusqu’à la toute fin, jeu de reflets, vue subjective dans la poursuite, fameux plan du rétroviseur. Il est évident que ce film y est pour beaucoup dans la renommée de Steve McQueen et de son jeu d’acteur, le King of cool parvient même à mettre en lumière ses talents de pilote automobile (et c’est peu dire). Acteur difficile mais qui donne du cœur à l’ouvrage, il insista pour faire toutes les cascades lui-même jusqu’à débouler à 160 dans les rues de Frisco. Sans McQueen, Bullitt ne serait pas Bullitt et manquerait cruellement de charisme (un dur, un solitaire, un blasé, un justicier). Déjà connue pour avoir fait une apparition dans ‘Le Knack’ et pour avoir travaillé avec Stanley Donen ou Polanski, Jacqueline Bisset arrive à donner la réplique à un lieutenant de police plutôt refermé sur lui-même et masquant ses émotions. C’est grâce aux rares scènes de confrontation avec une femme et dans l’intimité que la nature plus profonde de Bullitt se révèle. Robert Vaughn est très convaincant et ambigu dans son rôle, notons la présence (presqu’une apparition furtive) de Robert Duvall en chauffeur de taxi et Don Gordon dont ‘Bullitt’ est un des seuls films à sauver en ce qui le concerne. Heureusement, Yates a décidé de s’inspirer de ‘Mute witness’, roman de Robert L. Pike (qui a également donné un film en 1994 du même nom), c’est-à-dire d’un vrai roman policier et tout le récit dont il est question n’est pas un simple prétexte pour réaliser la plus grande scène de course-poursuite du cinéma –longue de 10 minutes ! Au contraire, l’histoire est vraiment complexe, le suspense est haletant, les personnages cachent bien leur jeu… Avec un budget minimaliste de 4,5 millions de dollars, ce soi-disant petit film aux décors nombreux et aux extérieurs discrets s’est avéré être un triomphe dans les salles et fait toujours parler de lui aujourd’hui même si l’ambiance a un peu vieillie quand on pense aux plans dans le restaurant ou aux appareils dans l’hôpital. Cependant, grâce à un acteur merveilleux mais aussi à un réalisateur imaginatif et ambitieux, à une adaptation réussie ainsi qu’à une bande son encore cool il faut le dire ; l’effet escompté tient toujours. Un mot sur la musique de Lalo Schifrin qui est le régisseur des humeurs successives du film allant de la mélancolie au suspense très présent dans la poursuite (‘Shifting Gears’) en passant par la romance des scènes avec Jacqueline Bisset, le thème principal récurrent met le spectateur en confiance et accompagne très volontiers Frank Bullitt dans ses aventures. Le meilleur moyen de se faire une idée de la fameuse poursuite n’est pas de relater des anecdotes ou des faits (malgré quelques petits faux raccords çà et là) mais bel et bien de la voir ou de la revoir puisqu’on ne s’en lasse point. Ce polar très bien équilibré entre passion et solitude réinventa à son niveau le genre, la morale est certainement résumée par le plan final : McQueen se regarde dans le miroir de la salle de bains sans un mot, fatigué, résigné puis un autre plan coupe cette image pour montrer pistolet et balles. Peut-être est-ce parce que Bullitt voulait changer la rigueur policière (il ne sort son arme qu’à la fin après la poursuite sur la piste de l’aéroport) et la dureté de sa vie quotidienne à moitié dans la réalité du monde c’est-à-dire dans les égouts… Une réflexion utilisée de nombreuses fois plus tard car ‘Bullitt’ a été une vrai source d’inspiration quand on pense à des films comme ‘Dirty Harry’ (Eastwood s’est fait une spécialité du flic qui endure tout), la série des ‘Flics’ avec Delon ou ‘Police Python’ en France, également pour De Niro, Al Pacino, Bruce Willis… Bref un thème largement repris dans les 70’s autant aux Etats-Unis qu’en Europe.
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 414 abonnés Lire ses 908 critiques

    3,0
    Publiée le 29 avril 2014
    Un film policier américain incontournable qui, dans son ensemble, ne s'avère pas totalement convaincant, n'offrant ni rebondissements ni véritable originalité. Une réalisation qui, entre manque d’ambition et de rythme, n’est donc pas exempte de faiblesses, mais qui parvient, malgré tout, à imposer une belle atmosphère et qui bénéficie du charisme de Steve McQueen. La course-poursuite à bord de la mythique et rugissante Ford Mustang, à travers les rues de San Francisco, est, quant à elle, mémorable et mérite à elle seule d'être vue. Un film assez simpliste et parfois maladroit qui constitue un classique du polar urbain des années 1960 !
    Russell_Carpenter
    Russell_Carpenter

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 20 critiques

    4,0
    Publiée le 23 octobre 2012
    Tout en étant assez simpliste et parfois maladroit, Bullitt n'en reste pas un excellent film et un classique dans la filmographie de Steve McQueen. Peter Yates fait ses débuts aux US dans lequel il nous étonne de part sa réalisation très efficace. Superbe photographie au passage. Sans oublier, bien évidemment, la célèbre course poursuite. Bullitt est, avec La Grande évasion et Papillon, le film de Steve McQueen que je préfère.
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 28 juin 2013
    un classique avec la course poursuite mytique et jamais egalé, quelle classe Mcqueen toujours copié mais sans talent , un bon polar , Peter Yates a réussi nous faire oublier le coté polar avec un réalisation aux plans américain que j'adore
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 791 abonnés Lire ses 5 023 critiques

    4,0
    Publiée le 9 octobre 2006
    L'un des grands classique des années 70 et on peut comprendre pourquoi. Bien qu'il faut reconnaitre que ce film soit particulièrement frois, il n'en reste pas moins très bien fait, avec un solide scénario, carré et intéressant. L'interprétation est impeccable, sobre et homogène, ou l'on peut retrouver en compagnie de Steve MCQueen la lumineuse Jacqueline Bisset et l'excellent Robert Vaughn. De plus, la fameuse course-poursuite en voitures est toujours aussi mythique aujourd'hui et la musique de Lalo Schifrin est de celle que l'on oublie pas de sitot. Un must!
    wesleybodin
    wesleybodin

    Suivre son activité 207 abonnés Lire ses 3 864 critiques

    4,0
    Publiée le 30 octobre 2010
    Un classique inébranlable qui faisait figure de chef-d'oeuvre à l'époque grâce à sa mise en scène d'une sobriété machinale, ses "gueules" reconnaissables entre mille et ses courses-poursuites démoniaques pour l'époque. Rien n'y fait, pas même le temps, Bullitt est un modèle d'efficacité. Un polar comme il est très rare d'en voir de nos jours.
    Fabien S.
    Fabien S.

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 213 critiques

    4,0
    Publiée le 28 mai 2017
    Un excellent film policier de Peter Yates. Steve McQueen incarnait un lieutenant de police lancé dans une folle course poursuite .
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 932 abonnés Lire ses 2 634 critiques

    2,5
    Publiée le 27 janvier 2013
    J'avais entendu tellement de bien autour de ce film que quelque part même si je ne l'avais vu j'avais une sorte de respect pour ce film. Et le fait qu'il passe sur arte me permet de me mettre à la page. Il faut souligner qu'arte est la seule chaine à passer ce genre de films pourtant tout public et grand public. M'enfin bon, faut croire que quand ça a plus de 20 ans et que ce n'est pas un film avec Louis De Funès ça vaut pas la peine de le passer. Alors je dois dire que Bullitt ne m'a fait aucun effet du début à la fin. J'y ai vu un polar classique, avec une intrigue classique. Et j'ai même trouvé que l'intrigue n'était pas très plaisante à suivre, je veux dire j'ai très vite arrêté de chercher avec le héros tant ça me semblait parfois un peu téléphoné. J'ai vu un policier comme il en existe des tas d'autres… C'est quand même foutrement décevant. Alors oui il y a cette fameuse scène de course poursuite soit disant dantesque. Bon elle est sympa, mais je dois dire qu'on a vu et fait mieux. Mais c'est tout de même très appréciable de voir ça, je ne vais pas le nier. Du coup c'est le seul moment du film qui a suscité un peu mon intérêt. Mais je dois dire que je ne comprends pas ce que les gens trouvent à ce film. Ok c'est pas de la merde, mais bon, si on excepte McQueen qui est, il est vrai, un acteur charismatique ben il reste pas grand chose. J'ai trouvé que ça manquait de tension, de consistance, ce film c'était comme si je l'avais déjà vu en fait. Vraiment déçu.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 482 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    4,0
    Publiée le 4 janvier 2009
    Un grand classique du genre qui doit beaucoup à Steve McQueen et à la cultissime course-poursuite dans les rues de San Francisco. Car si le scénario est bien ficelé, la mise en scène de Peter Yates est assez plate. De plus, on a tellement entendu de louanges sur ce film qu'on ne peut s'empêcher d'être un petit peu déçu...
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 440 abonnés Lire ses 1 507 critiques

    3,5
    Publiée le 7 décembre 2015
    Bullitt : Je connais comme tout le monde la renommais de Steve Mcqueen mais c’est son première film que je vois de lui donc je ne sais pas a quoi m’attendre et comme joue l’acteur. C’est donc les yeux fermé que je me lance dans ce polar et il faut dire qu’il y a du bon et du mauvais. Déjà, il faut dire que il y a une super ambiance, très année 70, avec les flics en imperméable, les belles voitures et ce coté suspense et tout qui a la classe. Et cela, est appuyer par une mise en scène soignée qui sait mettre en valeur ses acteurs et instauré une ambiance crédible et authentique. Après, coté rythme du film, c’est plus compliqué, c’est très lent, c’est toujours dans le même ton, ça décolle jamais et même quand il y a une petite course poursuite, ça reste du visuel et de l’authentique, a part la scène de voiture qui est mythique. Mais, ce rythme de plaira pas a tout le monde car les longueurs ce fondent sentir et ça quand on n’est pas captivé, c’est bon ça. Mais, il y a d’autre point qui rattrape. Déjà, Steve Mcqueen, c’est vraiment un personnage, il a une présence, un charisme tranquille car oui, je suis surprit, il est posé et calme, je m’attendais pas a ça, et il ressemble pas mal au charisme de Kevin Costner ou encore Daniel Craig plus actuellement. Après, coté scénario, c’est une bonne histoire de flic, crédible avec un suspens bien assuré, mais dommage encore que ça ce suit avec lenteur. Après, parlons de la course poursuite mythique avec la Ford mustang, elle a de la gueule, bien nerveuse et je crois qu’elle a inspiré pas mal de film actuel, ça veut tout dire. Donc voila mauvais rythme mais un film qui a de l’ambiance et du style.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 364 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    3,5
    Publiée le 14 août 2012
    Steve McQueen prête à son personnage un charisme et une sobriété hallucinante. Si, dans l’ensemble, le film peut sembler lent et austère, son scénario oppose avec une puissance irréprochable ce lieutenant dont l’acharnement risque de faire valser ses vies affective et professionnelle, un politicien véreux manipulateur et des tueurs implacables. La création d’une ambiance oppressante est une réussite artistique grâce à sa photographie glaçante et à sa musique culte signée par Lalo Schifrin. Quand à la célèbre scène de la course-poursuite en voiture, si elle n’a aujourd’hui plus rien de spectaculaire, le fait qu’elle fut la première à être filmer sans cascadeur en fait une référence inratable.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 1 053 critiques

    2,5
    Publiée le 6 mars 2016
    Encore un film qui ne mérite pas sa réputation car si les bons films ne vieilliront jamais, celui-là a pris un sacré coup de vieux. Son succès critique et publique fut provoqué par la poursuite en voiture, bluffante pour l'époque, depuis on a fait mieux. Quant à l'intrigue policière non seulement elle se traîne, mais elle est loin d'être terrible, débutant sur une absurdité : le protocole de protection du témoin est grotesque et se terminant. pas une autre : spoiler: pourquoi faire descendre les passagers de l'avion ? Il n'y avait pas moins tordu ? spoiler: Et l'autre qui est poursuivi en pleine nuit et qui se met à tirer signalant du coup sa position, passons aussi sur la confusion entre l'identité des blessés, volontaire, puisque c'est la seule "astuce" du scénar mais mal gérée. Tout cela fait très série B et encore, beaucoup de séries B sont supérieures à ça. Quant à Jacqueline Bisset qu'on nous explique à quoi elle sert ? Sinon l'interprétation est très correcte mais sobre. Moyen tout ça, très moyen !
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 203 abonnés Lire ses 108 critiques

    4,5
    Publiée le 9 novembre 2016
    Nous allons passer 48 heures aux côtés de Steve McQueen dans la peau d’un flic chargé de protéger un gangster dont le témoignage est capital dans le procès d’un homme politique. Bullitt fait partie des films les plus marquants de la carrière de McQueen. Non pas parce que ses yeux couleur lagon sont mis en valeur, ni parce qu’on va assister à une excellente course de voiture dans les rues de San Francisco à bord de sa Mustang. Ce n’est pas non plus car le héros semble impassible et garde son sang-froid à toute occasion, ni parce que le scénario nous réserve des retournements de situation étonnants. Ce n’est de toute évidence pas non plus, car le suspense est perpétuel et appuyé par la bande sonore jazzy du grand Lalo Schifrin. Ce n’est pas parce que Peter Yates a compris qu’être un bon polar d’action, c’était nous faire patienter le maximum plutôt que de nous mettre plein la vue. A vrai dire, c’est tout ça à la fois et à part le manque d’aboutissement sur la relation avec Cathy, Bullitt est un juste un film mythique. D'autres critiques sur ma page Facebook : Cinéphiles 44
    NeoLain
    NeoLain

    Suivre son activité 186 abonnés Lire ses 4 365 critiques

    4,0
    Publiée le 19 juillet 2010
    Steve Mc Queen est magistral comme toujours, ce film est une référence. Nous assistons aussi à une course-poursuite haletante, puisque Mc Queen HIMSELF conduit. Le scénario est bien ficelé. Film sérieux, crédible, à voir absolument.
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 2 102 critiques

    4,0
    Publiée le 27 janvier 2012
    Bullitt est un très grand film policier. Mais il ne se démarque pas beaucoup des autres par son scénario. L'essentiel du film pour moi réside dans cette fabuleuse course poursuite dans les rues de San Francisco. Steve McQueen a une présence incroyable à l'écran, j'ai beaucoup apprécié l'acteur. Un film à voir au moins une fois dans sa vie
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top