Mon AlloCiné
    El Mariachi
    note moyenne
    2,6
    816 notes dont 71 critiques
    10% (7 critiques)
    17% (12 critiques)
    38% (27 critiques)
    20% (14 critiques)
    13% (9 critiques)
    3% (2 critiques)
    Votre avis sur El Mariachi ?

    71 critiques spectateurs

    Jaws14530
    Jaws14530

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 44 critiques

    4,0
    Publiée le 2 mars 2013
    Le premier volet de la trilogie de "L'homme sans nom" de Robert Rodriguez à l'instar de celle de Sergio Leone avec Clint Eastwood ! Réalisé avec une grande sobriété et avec un budget composé de 7000 $, "El Mariachi" nous montre à la fois une aventure remplie d'action, de romance et de loufoquerie, mais il est aussi très documentaire ("Comment réaliser son premier film ?", "Comment réaliser un film sans moyen financier ?") ! Le film fut pourtant un succès commercial et également un succès critique, ce qui donna à Rodriguez les moyens de réaliser deux suites où le rôle de Carlos Gallardo fut repris par Antonio Banderas, "Desperado" et "Once upon a time in Mexico" !
    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 231 abonnés Lire ses 395 critiques

    3,5
    Publiée le 5 janvier 2014
    Avant de devenir la caricature de lui même et de cacher sa médiocrité derrière le second degré, Robert Rodriguez a fait un petit film dans son coin. Réalisé avec un budget quasi-inexistant et avec des acteurs dont le charisme et le physique se rapproche plus du vendeur de tacos bedonnant que du gangster über-badass auquel le cinéma nous a habitué, "El Mariachi" est fatalement plein de défauts. Les décors sont moches, la musique est minimaliste, les acteurs mauvais et la réalisation d'un autre age. Mais placé dans le contexte de sa construction, je trouve le résultat est franchement honnête. "El Marichi" se révèle être une très bonne série B, beaucoup plus sobre et sérieuse que les films suivant de Rodriguez. On pourrait même y détecter un petit coté "Peckinpah". Au final, le coté amateur donne au film un certain cachet pas désagréable. Alors, c'est sur dans "El Maricahi", il n'y a pas Antonio Banderas qui cultive son rôle de "Latino Lover". Il n'y a pas Harvey Keitel qui massacre du vampire au shotgun. Il n'y a pas non plus Danny Trejo qui fait de la balançoire au bout d'un intestin grêle. Mais ça n’empêche pas "El Mariachi" d'être le meilleur film de Rodriguez après "Sin City.
    NomdeZeus
    NomdeZeus

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 922 critiques

    3,0
    Publiée le 30 septembre 2014
    En 1992, un cinéaste débutant réalisait au Mexique un premier film au budget dérisoire qui allait lui permettre de faire son trou à Hollywood. Ce cinéaste c'est Robert Rodriguez, et son long-métrage porte les stigmates de ce manque de moyen: scénario minimaliste, direction artistique balbutiante, cadrages fébriles... Et pourtant, lors de certaines scènes, El Mariachi laisse entrevoir une certaine élégance et un profond respect pour les séries B. Rodriguez démontre un sens de la débrouille que n'aurait pas renié Sam Raimi en peaufinant avec deux bouts de ficelle des scènes d'actions plutôt bien fichues. Un galop d'essais plutôt prometteur.
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 10 juin 2013
    On dirait du film amateur. La médiocrité et la platitude du film sont justifié, car c'est le premier long-métrage de Rodriguez et donc, budget de fiotte. Mauvais acteurs, réalisation peu convaincante, scènes sans rythme, je suis déçu mais je n'en veux pas à Robert car c'est largement justifié. Film à 2 francs mais qui pose les bases du Rodriguez un peu Tarantinesque esthétiquement.
    Krokodebil
    Krokodebil

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 23 critiques

    1,0
    Publiée le 6 septembre 2009
    Une terrible déception ... Scnéario bancal, interprétation très médiocre (surtout les seconds rôles), montage apocalyptique... De rares plans sont réussis et quelques bonnes idées surnagent cependant. Budget ridicule et résultat à la hauteur, en quelque sorte. Making of rigolo qui révèle les trucages, et comble de l'horreur, les incohérences assumées ... 1 étoile pour Rodriguez et les bonnes idées.
    Sid Nitrik
    Sid Nitrik

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 313 critiques

    3,5
    Publiée le 29 septembre 2013
    Bien avant de nous gratifier de quelques perles stylées (« Une nuit en Enfer », « Sin City ») mais aussi de quelques âneries (« Spy Kids », « Shark Boy... »), Robert Rodriguez bricolait dans son coin tel un petit artisan qui attend patiemment que l'on vienne reconnaître le travail issu d'un cerveau bouillonnant. Aujourd'hui RR bricole toujours, dans un atelier plus grand, et on retrouve dans son travail préalable un prototype. La préquelle méconnue et oubliée de la saga « Desperado » qui le popularisera, lui Bob le bricoleur. « El Mariachi », c'est un budget ridicule (7000 dollars environ), des acteurs inconnus, une tortue et des décors simples que l'on retrouvera dans les suites, comme des clins d'oeil à une époque où l'argent manqué et qu'il fallait faire fonctionner ses méninges pour se lancer dans le métier. C'est ainsi que l'on analysera ce film dans lequel on entre très bien malgré un côté très amateur et bourré de petits défauts, qui font finalement son charme.
    NeoLain
    NeoLain

    Suivre son activité 183 abonnés Lire ses 4 365 critiques

    5,0
    Publiée le 4 mars 2013
    C'est le premier long-métrage de Robert Rodriguez. Alors que nous somme en 2013, El mariachi reste encore son travaille le plus sobre. Rien à voir avec les suites qui proposera. Ici, Le mariachi est moins sombre et plus sensible. Carlos Gallardo qui joue le mexicano à la guitare représente une étonnante légèreté contrairement au personnage d'Antonio Banderas qui est plus coincé. J'adore notamment le coté de ses gars qui marchent et cours dans un milieu extérieur qui au fond n'est pas si grand, cette sensation que le temps s'arrête rien que pour ses personnages.
    hdfreferfr
    hdfreferfr

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 41 critiques

    3,0
    Publiée le 6 juin 2013
    Un exercice de style étonnant bourré de contre-plongées parfois maladroites mais qui soulignent (trop ?) le rapprochement et l'amour du réal pour Leone... La légende dit que le film aurait coûté 7000$...c'est possible, ma fois, mais ce manque de moyen donne aussi son charme à ce film assez amusant et inattendu...
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 221 abonnés Lire ses 1 413 critiques

    3,5
    Publiée le 5 novembre 2016
    Premier long-métrage de Robert Rodriguez, El Mariachi est un film qui déplaira sans doute par son côté totalement amateur. Pour ma part, je n’avais pas trop adhéré au premier visionnage, déçu par une action assez faible et l’austérité formelle lié au budget minimaliste du film. Un deuxième visionnage m’a permis de revoir plus objectivement mon avis, et ce n’est finalement pas si mal. Le casting n’est pas spécialement relevé, mais pour un film amateur c’est décent. Gallardo manque de charisme c’est sûr, et finalement il se fait un peu voler la vedette par Reinol Martinez qui incarne lui le méchant. Mais son jeu n’est pas indécent. Consuelo Gomez est pour sa part séduisante et hérite d’un rôle féminin piquant, comme souvent chez le réalisateur, et elle s’en donne à cœur joie ! Il y a une scène typique du réalisateur, où elle fait des merveilles ! Peter Marquardt de son côté reste trop peu exploité, passant l’essentiel du film au téléphone ! Le casting n’est pas le morceau le plus impressionnant du film, mais enfin, ça tient assez bien la route finalement. Le scénario part d’une idée simple, et reste sur son idée simple ! Deux types débarquent en ville, un quiproquo, et plein de fusillades autour ! On voit que Rodriguez place déjà tous ses pions dans ce film. Fusillades stylisées, humour noir, références multiples au western ne serait-ce que par l’esthétique, personnages excentriques et violents, El Mariachi est avant tout un film où le réalisateur met en place son style. Reste que c’est bien conduit, avec quelques baisses de régime, une fluidité discutable, mais il y a des moments forts, une gradation bien présente, et surtout Rodriguez est toujours capable de sortir des épisodes forts qui surnagent. Tout l’esprit de Desperado est là ! Formellement El Mariachi souffre évidemment de son budget ultra-limite. C’est très perceptible dans la scène d’ouverture, qui finalement est peut-être celle qui est la plus cheap du métrage ! Heureusement, Rodriguez filme en décor naturel, du coup il profite d’une photographie authentique assez réussie, et les extérieurs sont plutôt convaincants. C’est davantage au niveau des accessoires (les armes, ouch !), des décors intérieurs que le film convainc moins. On sent aussi que Rodriguez n’avait pas un matériel de haute volée pour tourner, du coup c’est filmé parfois un peu à l’arrache et les plans restent simples. Mais les scènes d’action n’en pâtissent pas trop car le réalisateur sait aussi être inventif, et la scène du bar est très efficace. Musicalement rien de surprenant, c’est de la bonne sonorité mexicaine comme Rodriguez l’affectionne ! Sincèrement, El Mariachi pourra faire peur au début avec son côté amateur, et j’avoue que j’avais été un peu rebuté la première fois. Mais c’est un sentiment qui sur le long terme finit par s’atténuer, et El Mariachi est un film débrouillard, malin, qui à mon sens ressemble bien au cinéaste qu’est Rodriguez. C’est sûr qu’il y a des maladresses et qu’avec 7000 dollars de budget il ne faut pas s’attendre à des miracles, mais en tenant compte de ce budget et du fait qu’il s’agit d’un premier film, je ne peux que tirer mon chapeau au réalisateur. 3.5
    Kill-Django
    Kill-Django

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 319 critiques

    1,0
    Publiée le 10 mars 2011
    Domage que je les beaucoup moin bien impréssié que ses ( fausses ) suites qui est Desperado et Desperado 2, acteurs méconnus, pas de génial interprétation, pas de bon effet spéciaux... Le seul film de Robert Rodriguez que je n'ai pas aimé !
    _Royal_
    _Royal_

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 1 600 critiques

    0,5
    Publiée le 26 septembre 2011
    Aye aye aye, Ca-ramba-tastrophe. Les débuts de Rodriguez furent laborieux, certes, c'est bon à savoir, certes, mais de là à nous en faire subir la preuve en images, ce n'était vraiment pas nécessaire. Autant Sam Raimi, sans le sou, réussit jadis à faire un vrai film culte, autant là, avec beaucoup trop de pesos gâchés, Robert nous à pondu une véritable machine de torture audiovisuelle. Absolument rien ne vient relever le niveau, nada, ni les acteurs, tous plus maçon que véritables tueurs, ni les images tournées de trop près au 9mm, ni même l'embryon crevé de scénario pré-Desperado. Esta película es nula !
    ManoCornuta
    ManoCornuta

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 193 critiques

    2,0
    Publiée le 26 septembre 2017
    Monté avec deux bouts de ficelle et un rouleau de scotch, ce premier film de Robert Rodriguez jette les bases de son cinéma à venir, entre grosses fusillades, morts grotesques et personnages à la limite de la caricature. Version mexicaine du western, ce El Mariachi vaut quand même le coup d’œil pour une réalisation qui joue volontairement la carte de la surenchère, entre les effets de loupe et les plans en accéléré. A part cela, l'humour est un peu dépassé, le scénario on ne peut plus sommaire et les acteurs pas spécialement à leur affaire (sans doute des amateurs à cette époque). Un film qui sent bon la fauche et les réveils difficiles, annonciateur d'un certain style qui fera florès, sans vraiment de finesse mais avec un mauvais esprit assumé.
    Flavien Poncet
    Flavien Poncet

    Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 1 023 critiques

    0,5
    Publiée le 31 août 2010
    «El Mariachi» (Mexique/USA, 1993), premier long-métrage de Robert Rodriguez produit par la Columbia et précurseur du diptyque «Desperado» et d’«El Machete», est un film obsédé. Obsédé par les focales extrêmes (exclusivement très courte –entre Welles, Wajda et Jean-Marie Poiré- ou en téléobjectif), obsédé par les genres (du western vu par Leone au cinéma d’exploitation). Or «El Mariachi» jouit moins de l’obsession comme d’une hantise qui majore et sublime le contenu du film que comme une maladie virale qui se répand contre la force de l’œuvre. «El Mariachi» est un long-métrage rendu malade par la frénésie de son jeune auteur. Comme premier film, il souffre des scories du type, avec un récit trop minimaliste, croulant sous les effets de style qui l’engonce. Un jeune vagabond mariachi arrive dans une ville, qu’il croit d’entrée prospère avant d’être confondu, à cause de son accoutrement et de son étui à guitare, avec le tueur revanchard du malfrat local. Les clichés du genre participent avec les plans guignolesques de la furie d’ensemble. Et pourtant «El Mariachi» laisse entrevoir, dans les scènes moins rageuses, une certaine élégance et un souhait de s’affranchir du prosaïsme du film de genre pur. La séquence de rêve où le mariachi voit un enfant jouer avec une tête décapitée constitue une parenthèse étonnante et réjouissante. Malheureusement, dans son ensemble, «El Mariachi» demeure un film à consommer, sur place. A emporter il n’y a que quelques répliques et tics d’acteurs cabotins à arborer dans les souvenirs potaches des films moyens. Pour le «wall of fame», deux ans auparavant, Tarantino –ami futur de Rodriguez- réalisait «Reservoir Dogs», autrement mieux subversif. «El Mariachi», déjà, témoignait qu’on va souvent vers Rodriguez pour mieux revenir à Q.T.
    Laurent H
    Laurent H

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 1 015 critiques

    3,5
    Publiée le 13 janvier 2011
    un très bon film, étonnant avec une ambiance à part. à voir
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 224 abonnés Lire ses 4 838 critiques

    1,5
    Publiée le 14 septembre 2010
    A découvrir par curiosité ce film qui a permis à Robert Rodriguez de réaliser des choses plus ambitieuses à Hollywood (ou du moins des films plus spectaculaires et surtout moins fauchés). Lorsqu'on regarde les bonus du DVD et qu'on apprend comment il a mis en scène El Mariachi (tout reposant sur le système D) on a du respect mais ce film est cependant peu emballant, le rythme n'est pas vraiment là et les acteurs ne sont pas toujours convaincant. Reste l'histoire bien trouvée et quelques bonnes séquences.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top