Mon AlloCiné
    Les Bronzés
    note moyenne
    3,6
    24505 notes dont 383 critiques
    18% (69 critiques)
    33% (126 critiques)
    17% (66 critiques)
    20% (75 critiques)
    7% (27 critiques)
    5% (20 critiques)
    Votre avis sur Les Bronzés ?

    383 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1560 abonnés Lire ses 8 722 critiques

    4,5
    Publiée le 4 août 2019
    Comment oublier cette bande de copains des seventies : Jean-Claude Dusse, Gigi, Jèrôme, Popeye, Bernard et Nathalie! Quelle ètait donc la recette pour que ce comique souvent facile mais particulièrement drôle fonctionne encore aujourd'hui ? Difficile de savoir pourquoi mais une chose est sûre, ils ètaient dans l'air du temps et n'avaient aucun problème avec leur image, n'hèsitant pas à se mettre dans les positions les plus ridicules! Tout le monde se souvient de Christian Clavier dèclamant du Saint-John Perse en string très court, de l'ami Michel Blanc tentant maladroitement de dissimuler son anatomie sous un paquet d'algues, de Gèrard Jugnot et de son massage viril ou de Thierry Lhermitte comptabilisant le poids de ses conquêtes d'un soir! ils font dèsormais partie du paysage français et les retrouver, avec leurs blagues èculèes, reste toujours un grand moment de rigolade assurèe malgrè les ènièmes diffusions à la tèlèvision! Alors Bip Bip, merci à Patrice Leconte et à toute la bande du Splendid...
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 259 abonnés Lire ses 555 critiques

    4,5
    Publiée le 4 novembre 2018
    " Les bronzés " comédie culte du cinéma français . C'est l'histoire d'une bande de vacanciers partit passer quelques semaines de vacances au club med en Afrique ou il va leur arriver une successions de mésaventures hilarantes ... " Les bronzés " est une comédie culte du cinéma français et le point de départ de la trilogie des " bronzés " . La troupe du " splendid " une troupe de théâtre populaire dans les années 70 et 80 décide d'adapter leur propre pièce de théâtre à succès nommer " Amour , coquillage et crustacé " sur grand écran . C’est le jeune réalisateur Patrice Leconte alors au début de sa carriére qui se lança dans l'adaptation de la pièce sur grand écran . Pour leur premier film la troupe du " splendid " , sous la direction de Patrice Leconte , signe une excellente comédie . L'histoire est bien sympa avec cette bande de vacanciers qui vont vivre des mésaventures hilarantes lors de leur vacances au club med en Afrique . La troupe du " splendid " dépeint avec humour la vie des vacanciers au club med . Et quelle bonne idée que d’avoir utilisé le club med c’est vraiment une mine d’or pour ce qui est des situations comiques ( la cohabitation pas toujour facile entre les différentes personnes aux caractères et aux modes de vies différents venu d’horizons différents , les différentes personnes qui viennent au club med dont certain ne sont pas vraiment faite pour ce genre de club , les tentatives de dragues qui se terminent en râteau , les différentes activités du club , les fêtes ... ) . Les membres de la troupe du “ Splendid “ se sont d’ailleurs inspirer de leur propre experience au club med quand Ils étaient engager pour jouer des pièces de théâtre pour écrire les situations comiques et les personnages dont la plupart son inspiré de personnages réel et situations réel vu au club med et ils n'on eu qu'a forcer légèrement le trait pour rendre les situations vraiment drôles . Ils ont donner grâce à ce film un ton nouveau à la comédie française nottament grâce à un humour moins familial , plus corossif et plus libérer ( nottament sur le sexe ) alors que ce genre de sujets étaient encore assez tabou à l'époque dans les comédies populaires . Le casting est énorme avec de jeune talents pas encore star ( Thierry Lhermitte , Christian Clavier , Gérard Jugnot , Josiane Balasko , Marie-Anne Chazel , Michel Blanc , Dominique Lavanant ... ) qui interprètent à merveille des personnages hilarants et haut en couleur devenu culte ( notamment Jean Claude Duse le loser et Popeye le dragueur ) partit passer quelques semaines de vacance au club med en Afrique ou ils va leur arriver une succession de mésaventures hilarantes . Cette jeune troupe de comédiens apporta un vent de fraicheur et de nouveauté sur la comédie française . Un film remplit de scènes à mourir de rire ( Gérard Jugnot qui se fait masser , Michel Blanc qui sort tout nu de l'eau avec des algues pour cacher ses parties intimes ... ) et de répliques cultissimes hilarantes ( bonsoir nous allons nous coucher bonsoir nous allons les niquer , je croit que j'ai une ouverture , sa doit bien tirer une grande cheminée comme ça ... ) . Le cadre au bord de la mer en Afrique ou se déroule l'action du film est très agréable et dépaysant et nous donnerait presque envie de partir en vacance . Sans oublier la musique excellente et culte signé Serge Gainsbourg ( “ Sea , Sex and Sun “ ) qui colle bien a l'ambiance du film . Le film connu un beau succès à sa sortit en salle en 1978 avec plus de 2,5 millions d'entrées . Un gros score pour des acteurs totalement inconnu du grand public à l'époque peu suceptible de ramener du monde dans les salles sur leur nom . Un succès qui deviendra de plus en plus colossal au fil des années grâce aux mombreuses diffusions TV qui ont fait exploser l'audimat et qui ont conquis années après années de nouvelles générations de spectateurs et qui ont permis au film d'aquérir son statut de film culte . Le succès des " bronzés " révélera au grand public toute une troupe de jeune comédiens qui deviendront par la suite des grandes stars du cinéma français . Une comédie culte à ne surtout pas louper .
    AV ciné
    AV ciné

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 9 critiques

    4,0
    Publiée le 11 novembre 2019
    Une comédie culte du cinéma français ! L’histoire est sympathique et Thierry Lhermitte, Christian Clavier, Marie-Anne Chazel, Michel Blanc, Gérard Jugnot, Josiane Balasko et Dominique Lavanant sont vraiment convaincants, Michel Blanc est absolument parfait dans le rôle du séducteur raté et Michel Creton et Luis Rego sont satisfaisants. Tous les autres acteurs sont très corrects et les décors sont plaisants. Le club de vacances en Côte d'Ivoire est très appréciable et les objets et équipements sont convenables. L'ambiance est agréable et la musique interprétée par Serge Gainsbourg est bonne comme l’entraînante chanson "Darla dirladada" qui est devenue emblématique ! Les gags et les répliques sont très drôles et les scènes cocasses sont très bien pensées, la scène où Jean-Claude sort de l'eau avec les algues est vraiment marrante et surtout désormais célèbre ! Un film donc très bon, on passe un moment divertissant à suivre les amusantes péripéties de ces personnages attachants !
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 414 abonnés Lire ses 908 critiques

    4,0
    Publiée le 7 mai 2015
    Une comédie française datant de 1978 qui marque le début de la trilogie des Bronzés et nous permet de faire connaissance avec la joyeuse et attachante bande d’amis. Même si le scénario s’avère parfois décousu, ce dernier parvient à jouer efficacement sur les clichés. Le film propose des situations cocasses et des répliques cinglantes, appuyées par une brochette d’acteurs talentueux, encore peu connus du grand public à l'époque. Une réalisation légère, loufoque, et sans pudeur ! Inoubliable !
    Marc L
    Marc L

    Suivre son activité 228 abonnés Lire ses 419 critiques

    4,5
    Publiée le 27 février 2012
    Très bonne comédie française qu'on ce lassera jamais :)
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 362 abonnés Lire ses 5 436 critiques

    4,0
    Publiée le 8 mars 2009
    L’équipe du Splendide au grand complet (adepte des cafés théâtre de Paris au début des années 70) adapte pour la première fois l’un de leur spectacle (bien avant le célèbre Père Noël est une ordure). En adaptant « Amour, coquillages et crustacés », ils ne se doutaient pas qu’ils entreraient dans les annales de la comédie française ! Une réussite qui n’est pas étonnante en fin de compte, puisque eux même ayant été animateurs au Club Méditerranée, ils ont pu amplement s’inspirer des habitudes et des comportements des vacanciers dans ces centres, ainsi les spectateurs ont pu aisément se reconnaîtrent à travers des personnages tels que Gigi, Jérôme, Christiane, Miguel, Popeye, Bobo, Nathalie, Bernard, Jean-Claude Dusse et bien d’autres encore ! Les Bronzés (1978) est une comédie bien franchouillarde auquel on ne se lasse définitivement pas, entre les répliques cinglantes et les situations cocasses, l’équipe du Splendide réitérera un an plus tard avec un second volet encore plus drôle dans Les Bronzés font du ski (1979) et vingt six ans plus tard avec leur retrouvailles dans Les Bronzés 3 - Amis pour la vie (2006). Y a du soleil et des nanas, darladirladada !
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 181 abonnés Lire ses 110 critiques

    3,5
    Publiée le 27 juillet 2019
    "Les bronzés" est une de ces comédies cultes du cinéma français qui permet encore aujourd’hui aux chaînes de télévision de se tailler une bonne part d’audience quand l’une d’entre elles la diffuse. En ce qui me concerne, au risque d’en surprendre plus d’un, ce n’est pas trop ma tasse de thé. La raison ? Elle est simple : ce film me donne plus l’impression de démontrer comment un bus entier d’adolescents juvéniles peut se lâcher en colonie de vacances. C’est à se demander s’ils ont seulement d’autres loisirs. Bon là je sens qu’un certain nombre de mes lecteurs sont près à appuyer sur l’émoticône qui fait la gueule, alors je m’explique. Déjà, les protagonistes (adultes, je précise) arrivent effectivement en bus donc on ne peut pas dire que ce je viens de dire est totalement faux. Je dirai même complètement vrai car franchement, si on y réfléchit : blagues à deux balles, plans cul, vantardises, coups bas… allons allons ! Il suffit d’ouvrir les yeux pour admettre l’évidence ! Ah ben tiens en parlant de coup bas, il y en a eu même pendant le tournage dans cette folle équipe du Splendid : allez donc en parler à Jugnot, lui qui a hérité du massage le plus dynamique de l’histoire du cinéma. Et puis il y a eu de vrais fous-rires aussi. Quand Lhermitte et Clavier rient de voir Jugnot se faire démonter, ou lorsque Josiane Balasko découvre l’horrible sous-vêtement de Lhermitte : ces rires ne sont pas feints. Au contraire ils sont bien réels, si réels qu’ils sont restés dans la boîte. Mais comme vous avez pu le constater, je ne peux me résoudre à casser le film par la note car je reconnais qu’il est quand même bon : rythme soutenu, répliques cultes, musique culte, improvisation, fous-rires, autodérision et bonne ambiance communicative sont au programme de ce film. En effet le rythme est effréné : les gags se succèdent les uns aux autres, et on les connait si bien depuis tout ce temps qu’on en rit à l’avance. Toujours est-il qu’ils laissent peu de place aux temps morts. D’ailleurs ces derniers sont assez rares. Tout comme l’impro, mais elle a réussi à pointer le bout de son nez dans ce scénario certes simple mais d’une sacrée densité en terme de conneries (dans le bon sens du terme) : la preuve par la réponse aux deux femmes qui annoncent partir se coucher, aucunement prévue au départ, en tout cas pas dans ces termes-là. Et pourtant, cette réplique est inscrite dans les annales (avec deux « n » bien entendu, hein). Répliques cultes (qu’on connait par cœur), musiques cultes (et ça commence par la chanson de Gainsbourg "Sea, sex and sun" quoique quelque peu éclipsée ensuite par le titre "Darla dirlalada", la chanson de Dalida entièrement réécrite pour l’occasion. Le plus bluffant est l’esprit de dérision et d’autodérision qui caractérisent ce film. Dérision parce que les scénaristes se sont inspirés de leur passé en tant qu’animateurs en club de vacances. Autodérision parce qu’ils prouvent que le ridicule ne tue pas, bien au contraire. Entre les poils pubiens qui dépassent du maillot (Clavier), le string (encore Clavier), un jeu totalement nu (encore et toujours Clavier), un slip qui fait fuir à coup sûr (Lhermitte), des tenues sorties tout droit d'on ne sait où (Luis Rego), la caricature de l'animateur qui bipe à tout bout de champ (Michel Creton... sans le coyote)... La palme de l’autodérision revient tout de même à Michel Blanc, ce freluquet taillé comme une asperge dépeint comme un looser taille XXL. Et c’est vrai qu’il en subit durant ce long métrage (on apprendra plus tard qu’il a eu par la suite beaucoup de mal avec cette étiquette). Même le nom de sa case ne l’épargne pas : « Mulet ». Ça ne s’invente pas, ça quand même ! Alors certes je n’adhère pas des masses à ce genre de comédie, d’autant que Clavier est bien trop jeune pour incarner un médecin (et je ne parle même pas des quelques faux raccords) mais c’est vrai qu’il y avait de quoi se moquer du comportement de certaines personnes qui, heureusement, ne sont pas la majorité. Le succès a été immédiatement au rendez-vous, que ce soit sur les planches ou en salles. Je reconnais aussi que certaines scènes sont très bien senties et très drôles, comme le fait que Popeye (Lhermitte) se barre de sa table vite fait quand il se rend compte qui se trouve à la même table au lendemain de sa nouvelle conquête. Vous ne connaissez pas encore ce film ? Dans ce cas soyez patients et attendez sa prochaine diffusion : comme toutes les comédies françaises cultes, il passe régulièrement à la télé. A moins que l’appel du DVD ne soit plus fort… Toujours est-il que ce film est devenu une référence inattendue et a inspiré bon nombre de scénaristes-réalisateurs-acteurs.
    ManoCornuta
    ManoCornuta

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 201 critiques

    4,0
    Publiée le 19 juillet 2016
    Évidemment culte et toujours réjouissant même si l'on le connaît par cœur, le film garde son charme intact malgré les années, grâce à la fraîcheur des interprètes et un sens de la formule imparable. Les péripéties de nos vacanciers préférés sont amusantes voire franchement hilarantes par endroits, et chaque personnage est idéalement campé et dessiné dans un scénario sans linéarité (on est plus proche du film à sketches). Un bon remède à la morosité, sans autre prétention que de faire rire.
    J.Dredd59
    J.Dredd59

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 136 critiques

    2,5
    Publiée le 2 janvier 2016
    Les bidochons en vacances ? Quand même pas, mais les franchouillards au club Med oui. Si on sort ça maintenant c'est un epic fail, mais à l'époque ça fait rêver vu le prix des vacances. Loin de moi l'idée de critiquer la troupe du Splendid vu ce qu'ils sont devenus, mais avec le recul le film est ridicule. On voit le manque de moyens, l'humour est certes là mais louvoie entre le gras, le débile et le raté, le jeu des acteurs n'est pas au point, en fait de repos c'est plus la légende de gaudriole qui en ressort, Jugnot fait pas jeune du tout, de même que Clavier en docteur ça surprend... Culte oui, sympa aussi, mais ça va un temps, et c'est bien cramé maintenant, le ressort comique ne résiste pas au second visionnage ; mais bon, ça correspond au paysage français et c'est passé à la postérité, sans qu'on s'ennuie de trop donc la moyenne.
    Le Monde de Mel G
    Le Monde de Mel G

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 84 critiques

    4,0
    Publiée le 12 janvier 2015
    Très bon film avec un très bon casting aussi.On ne présente plus le casting principal et c'est toujours un véritable plaisir de les voir ensemble.La diversité des personnages fait qu'on peut assez facilement s'y reconnaître en l'un d'eux. On a le droit aussi à pas mal de scènes et de répliques très drôles. Et la musique qui accompagne ce film est vraiment un classique. Idéal ce film lorsque l'on est en vacances ou qu'on aspire les vacances.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 440 abonnés Lire ses 1 507 critiques

    5,0
    Publiée le 19 mai 2013
    Les Bronzés : Un classique de la comédie française devenu culte. Une comédie qui se dénature pas et qui est toujours aussi efficace et culte grâce aux personnages, aux répliques cultes, aux gags… : enfin tous est culte. C’est peut être le moins marrant des trois bronzées mais qu’est ce que on se marre quand même. On en fait plus d’aussi bonne comédie et c’est regrettable. On apprend a aimé cette bande d’amis attachant mais surtout amusant à suivre. Chaque personnage est vraiment tordant et unique : entre Jean Claude Dusse qui lui arrive que des malheurs et que arrive jamais à conclure, ou encore le couple libertine, Bernard et Nathalie, Popeye le grand dragueur qui tire sur tous ce qui bouge, Jérôme et son string a poil ^^ ou Gigi la petit nature ou Christine l’esthéticienne qui arrive a rien non plus. Et tout ça, c’est l’équipe du splendide et ils se sont très trouver car cette équipe marche du tonner : hilarant et amusante a suivre. Après, ils y a aussi les autres personnages secondaires qui sont marrant : Bourseault (avec sa culte réplique bip-bip ^^) ainsi que Bobo. Enfin voila, tous ces personnages sont vraiment énorme et sympa a regarder, un vrai régal. Le scénario, c’est comme dans le deux, c’est plusieurs « sketch », enfin le scénario, c’est des personnes (futur amis) qui font la fête et cherche les rencontres et le sexe. Enfin, je veux dire sketch, c’est qu’ils vont directement aux gags et à l’humour donc cela ne s’arrête jamais. Mais c’est peut être cette épisode le moins marrant car c’est peut être trop basé sur le sexe… Mais c’est l’époque qui veut ça et puis, ils sont la pour ça ^^ mais quand je dis : il y a trop de sexe, c’est présumé donc tout va bien. Et puis, on ne boude pas de plaisir, qu’est ce que on rigole avec ce film : tout est culte, ce n’est pas compliqué, chaque répliques, chaque scènes, chaque seconde, chaque musiques est culte. C’est pour ça que cette comédie est devenue un classique. Donc voila, une comédie à voir et à revoir pour ce marré un bon coup. Si vous l’avais pas encore vu (ainsi que les autres bronzés) : n’attendais plus, c’est un blasphème ^^ : un incontournable de la comédie française, tout simplement culte.
    Loskof
    Loskof

    Suivre son activité 264 abonnés Lire ses 517 critiques

    3,0
    Publiée le 4 mars 2011
    Bien mais sans plus. Ce 1er épisode des bronzés est très sympathique et se laisse regarder sans trop de difficultés mais les dialogues et les situations sont bien moins drôles que dans le 2ème. Un divertissement agréable, et un film culte malgré tout !
    Louis DCiné
    Louis DCiné

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 430 critiques

    4,0
    Publiée le 6 août 2013
    Une comédie française devenue culte. On a toujours autant de plaisir à revoir cette bande d'amis. A voir absolument.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 790 abonnés Lire ses 5 022 critiques

    2,0
    Publiée le 4 octobre 2010
    Une comédie populaire un peu lourde mais vraiment drole, avec des personnages devenus cultes, tout comme certaines répliques d'ailleurs. Et les acteurs s'en donnent à coeur joie.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 480 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    4,0
    Publiée le 22 mai 2014
    C'est la naissance d'un groupe d'acteurs qui fait désormais partie du paysage cinématographique français : en adaptant la pièce de café-théâtre qui a eu du succès, l'équipe du Splendid accède à la gloire. Derrière la caméra, Patrice Leconte, pas encore le cinéaste qu'on connaît mais tout de même un mec qui sait s'y prendre. Le résultat n'est pas resté culte pour rien : en se moquant (parfois gentiment, parfois plus cyniquement) de l'ambiance des clubs Meds, "Les Bronzés" s'impose comme une comédie irrésistible bourrée de répliques cultes ("L'amour à quatre, c'est immonde, déjà qu'à deux, c'est dégueulasse") et de personnages hauts en couleur (on n'est pas près d'oublier le slip ras du pubis de Christian Clavier ou les tentatives désespérées de Michel Blanc pour conclure), le film pose aussi, mine de rien, un regard assez amer sur toute une génération qui semble ne pas trop savoir s'y prendre en couple. Mais cela ne nous empêche pas de rire, bien heureusement !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top