Mon Allociné
Il y a longtemps que je t'aime
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Il y a longtemps que je t'aime
Date de sortie 19 mars 2008 (1h 55min)
Avec Kristin Scott Thomas, Elsa Zylberstein, Serge Hazanavicius plus
Genre Drame
Nationalité Français
Bande-annonce Séances (1) Ce film en VOD
Presse 3,3 23 critiques
Spectateurs 3,72416 notes dont 556 critiques

Synopsis et détails

Pendant 15 années, Juliette n'a eu aucun lien avec sa famille qui l'avait rejetée.
Alors que la vie les a violemment séparées, elle retrouve sa jeune soeur, Léa, qui l'accueille chez elle, auprès de son mari Luc, du père de celui-ci et de leurs fillettes.
Distributeur UGC
Récompenses 4 prix et 20 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2008
Date de sortie DVD 17/08/2011
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 6 anecdotes
Box Office France 987 626 entrées
Budget -
Langues Français
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio DTS, Dolby Digital
Format de projection 1.85 : 1
N° de Visa -

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Les séances par ville
Voir plus de villes
Pour visionner Il y a longtemps que je t'aime en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Il y a longtemps que je t'aime
Définition standard
VF
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
Il y a longtemps que je t'aime
Définition standard
VF
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Il y a longtemps que je t'aime
Définition standard
VF
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Il y a longtemps que je t'aime (DVD)
Date de sortie : mercredi 17 août 2011
neuf à partir de 13.00 €
Il y a longtemps que je t'aime (DVD)
Date de sortie : mercredi 24 septembre 2008
neuf à partir de 9.98 €

Interviews, making-of et extraits

<strong>Elsa Zylberstein</strong> Interview : Beau fixe, Ce jour-là, Le Concile de pierre, La Fabrique des sentiments, L'homme est une femme comme les autres 10:24
Elsa Zylberstein Interview : Beau fixe, Ce jour-là, Le Concile de pierre, La Fabrique des sentiments, L'homme est une femme comme les autres
30 780 vues
Interview 1 - Français 6:51
Interview 1 - Français
19 966 vues
<strong>La Minute</strong> N°422 - Saturday 28 February 2009 6:38
La Minute N°422 - Saturday 28 February 2009
31 406 vues
7 vidéos

Acteurs et actrices

Kristin Scott Thomas
Kristin Scott Thomas
Rôle : Juliette
Elsa Zylberstein
Elsa Zylberstein
Rôle : Léa
Serge Hazanavicius
Serge Hazanavicius
Rôle : Luc
Laurent Grévill
Laurent Grévill
Rôle : Michel
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Le Figaroscope
  • Metro
  • Le Figaro
  • La Croix
  • MCinéma.com
  • Le Journal du Dimanche
  • Positif
  • Le Parisien
  • Télé 7 Jours
  • Elle
  • Ouest France
  • Paris Match
  • Studio Magazine
  • Première
  • L'Express
  • aVoir-aLire.com
  • Télérama
  • Ciné Live
  • Le Monde
  • TéléCinéObs
  • Cahiers du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité
23 articles de presse

Critiques Spectateurs

Bertie Quincampoix
Critique positive la plus utile

par Bertie Quincampoix, le 07/02/2016

3,5Bien

Pour son premier film, l'écrivain Philippe Claudel nous proposait ce portrait de deux sœurs Spoiler: au lourd passé, superbement... Lire la suite

Guillaume d.
Critique négative la plus utile

par Guillaume d., le 27/11/2015

2,0Pas terrible

Ennuyeux, invraisemblable et déprimant.............c'est à peu près à ça que se résume le film. Particulièrement décevant... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
42% 233 critiques 30% 168 critiques 5% 30 critiques 12% 64 critiques 6% 36 critiques 4% 25 critiques
556 Critiques Spectateurs

Photos

35 Photos

Secrets de tournage

Claudel à Berlin

Philippe Claudel présente son film à la 58e édition du Festival International du film de Berlin en compétition, en février 2008.

Des mots aux images

Avant d'être cinéaste, Philippe Claudel est écrivain. Il a été remarqué grâce à ses romans Les Ames grises, pour lequel il a reçu le prix Renaudot (adapté au cinéma par Yves Angelo), La petite fille de Monsieur Linh et plus dernièrement Le rapport de Brodeck. Il explique son choix de se lancer dans le Septième Art : "Qu'elles naissent grâce à des mots,de la pellicule ou des peintures - j'ai beaucoup peint à une époque de ma vie,les images m'intéressent. J'aime approfondir le monde avec elles, l'éclairer, l'interroger par leur intermédiaire, lui donner un reflet. Je suis depuis toujours un amoureux du cinéma. (...) C'est très compliqué de faire un film, ça demande tellement d'énergie,de temps,d'argent,on ne peut pas s'engager à la légère. C'est beaucoup plus épuisant que d'écrire. (...) Il faut avoir - et là je parle pour moi - un sujet qui profondément nous habite, pour pouvoir supporter tout ça, pour que le désir reste intact, flamboyant, vital. Ce qui a été le cas avec cette histoire-là."
6 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2008, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2008.

Commentaires

  • yann54ny

    3 étoiles. Phillipe Claudel manie d'une main de maître les silences majistraux ou en un regard tout se fait comprendre... Il nous fait revivre les gouts de la vie au fur et à mesure du film, et nous montre également leurs désatres, et dénonce la dureté du milieu incarcéral. Retrouver les éléments de la vie tout simplement n'est pas facile après 15 ans de prison, mais Kristin Scott Thomas (Largo Winch) parvient comme toujours à la joué avec tellement d'unvestissement et se fond littéralement et impressionament dans ce personnage de Juliette. Elsa Zyberstein est bleuffante elle aussi qui a d'ailleur reçu un César pour ce rôle. Sans oublié bien sur, l'immense préstation de Frédéric Pierrot qui passe extrémement bien dans le rôle du Capitaine de Police dépressif. A retenir comme acteur: Frédéric Pierrot ! Un très bon film à regarder en silence et bien prendre le temps de le visonner. MAJISTRAL !!! Bravo à notre P.Claudel qui nous montre aussi la belle ville de Nancy.

  • Pascal37

    Un pur drame éprouvant. C Scott Thomas époustouflante, E. Zylberstein à la hauteur. Base de scénario énigmatique et terrifiant. Seules quelques longueurs accentuées (et voulues) malmènent la mise en scène. Un film vraiment à voir !!! 4.5/5

  • arthur212

    Ce très beau film passe ce soir à 20h35 sur france 3.

  • Comandor

    eh bien , que dire de ce film ? mon dieu que c'est lent , ennuyant à en mourir , dépourvu d'actions d'ailleur comme beaucoup de films à la française je regardais plutot ma montre car le film faisait effet ( somnifére) , donc je me suis endormi apres 40 minutes c'est dire ...

  • Bad-Monster

    Vraiment lent et long ... c'est dommage car l'histoire est touchante mais pour ma part pas assez approfondie. Kristin Scott Thomas est, quant à elle, époustouflante dans ce rôle.

  • Marion29600

    La vie est prévisible, enfin pour ma part j'avais compris le fond de l'histoire dès les 30 premières minutes, c'est dommage mais ça reste un bon film

  • tonycosworth

    5. Superbe. Une Kristin S-T époustouflante, une Elsa Z remarquable comme toujours, une distribution frôlant la perfection, le tout au service d'une émotion terrifiante et d'une infinie finesse.

  • Jean-Pol Cardin

    J'adore Kristin Scott Thomas, j'ai visionné le film et elle était toujours égale à elle-même, mais le film ne m'a pas accroché du tout, je l'ai trouvé lourd et lent, du moins c'est mon avis, alors je note 2 étoiles sur 5.

  • cladue

    Œuvre en apparence paradoxale puisque deux niveaux semblent se contredire. Il y a d'un côté un discours sur la littérature qui ne peut pas rendre compte de la vraie vie. Toute œuvre n'est qu'une projection subjective de l'auteur (et ce film rentre dans la catégorie des films littéraires). De l'autre il y a le récit qui met en scène un drame fictif que certaines critiques qualifient de peu crédible dans son intention de rendre compte d'une réalité possible. En fait la crédibilité du récit importe peu. L’œuvre filmo-littéraire opérant par la mise en scène et le jeu des acteurs, nous fait éprouver les sentiments que nous ressentirions si nous étions confrontés à cette situation ou, du moins, nous fait nous en approcher. Le vrai paradoxe c'est l'effet catalyseur produit par la mise à distance de l’œuvre en tant que fiction qui facilite l'identification du spectateur à la situation. On retrouve le génie de Claudel qui laisse en nous une trace éternelle après la lecture de ses romans.

Voir les commentaires