Mon Allociné
Copie conforme
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Copie conforme
Date de sortie 19 mai 2010 (1h 46min)
Avec Juliette Binoche, William Shimell, Jean-Claude Carrière plus
Genre Drame
Nationalités Belge, Italien, Français
Le teaser Ce film en VOD
Presse 4,1 22 critiques
Spectateurs 2,6742 notes dont 205 critiques

Synopsis et détails

James, un écrivain quinquagénaire anglo-saxon, donne en Italie, à l'occasion de la sortie de son dernier livre, une conférence ayant pour thème les relations étroites entre l'original et la copie dans l'art. Il rencontre une jeune femme d'origine française, galeriste. Ils partent ensemble pour quelques heures à San Gimignano, petit village près de Florence. Comment distinguer l'original de la copie, la réalité de la fiction ?
Distributeur MK2 Diffusion
Récompenses 1 prix et 7 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2010
Date de sortie DVD 22/09/2010
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 8 anecdotes
Box Office France 251 821 entrées
Budget 4 500 000 €
Langues Français, Anglais, Italien
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio Dolby SRD
Format de projection 1.85 : 1
N° de Visa 123494

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Copie conforme en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Copie conforme
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
Copie conforme
Haute définition
VF
Ce film en VOD
  • Acheter (9.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Copie conforme (DVD)
Date de sortie : mercredi 22 septembre 2010
neuf à partir de 7.49 €
<strong>Copie conforme</strong> Teaser VF 0:47

Interviews, making-of et extraits

<strong>Plein 2 Ciné</strong> N°77 - Les films du 19 mai 2010 5:24
Plein 2 Ciné N°77 - Les films du 19 mai 2010
33 702 vues
<strong>Plein 2 Ciné</strong> N°78 - Les films du 26 mai 2010 5:43
Plein 2 Ciné N°78 - Les films du 26 mai 2010
41 845 vues
<strong>La Minute</strong> N°693 - Wednesday 19 May 2010 5:03
La Minute N°693 - Wednesday 19 May 2010
30 494 vues

Acteurs et actrices

Juliette Binoche
Juliette Binoche
Rôle : Elle
William Shimell
William Shimell
Rôle : James Miller
Jean-Claude Carrière
Jean-Claude Carrière
Rôle : L’homme de la place
Agathe Natanson
Agathe Natanson
Rôle : La femme de la place
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Le Figaroscope
  • Marianne
  • Le Monde
  • TéléCinéObs
  • Excessif
  • Le Journal du Dimanche
  • Critikat.com
  • Paris Match
  • 20 Minutes
  • Les Inrockuptibles
  • Positif
  • Cahiers du Cinéma
  • Télérama
  • Elle
  • Libération
  • Première
  • L'Express
  • Metro
  • Le Parisien
  • Le Point
  • Filmsactu
  • L'Humanité
22 articles de presse

Critiques Spectateurs

chrischambers86
Critique positive la plus utile

par chrischambers86, le 31/07/2011

5,0Chef-d'oeuvre

Du grand Kiarostami à la fois beau et mystèrieux! On pense d'emblèe au "Viaggio in Italia" de Roberto Rossellini car la... Lire la suite

lhomme-grenouille
Critique négative la plus utile

par lhomme-grenouille, le 25/05/2010

?Nul

Au moins, voilà un film dont la bande-annonce ne rentre pas dans les travers actuels : elle ne dévoile rien de l’intrigue... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
11% 22 critiques 24% 49 critiques 12% 25 critiques 12% 25 critiques 13% 26 critiques 28% 58 critiques
205 Critiques Spectateurs

Photos

10 Photos

Secrets de tournage

Soulagé

Selon Abbas Kiarostami, Copie conforme est le film le moins difficile qu'il a réalisé. Sans doute parce qu'il avait un producteur et une équipe technique conséquente, lui permettant ainsi de se focaliser sur la mise en scène, sans s'occuper de tous les problèmes inhérents à la production d'un film, comme il en avait si souvent l'habitude.

Un début à tout...

Copie Conforme a été tourné intégralement en Toscane. C'est aussi la première fois que le réalisateur iranien Abbas Kiarostami met en scène un film en dehors des frontières de son pays natal. Diriger un casting international a été également une nouveauté pour lui.
8 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2010, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2010.

Commentaires

  • malibufssa

    Projection en même temps qu'au Festival de Cannes 2010 à l'UGC de Bordeaux le 18 mai à 22h.

  • anarion21

    Personne n'en parle non plus mais demain soir projection au MK2 Odeon à 22h10!! ;)
    J'en serai perso.

  • littema

    c'est moi où l'un des "acteurs" du film n'est autre que le père de l'un des jurés de cannes????

  • Sheldor

    Je sais qu'on parle très peu du film mais pour l'instant, je suis surpris de voir à quel point la "critique public" est basse, pour une critique presse bien plus haute (3.2) . A l'origine, je comptais aller le voir, mais avec une telle critique, j'hésite un peu . Des avis?

  • ChrisTyler

    Je recopie mon commentaire ici :

    [img]http://images.allocine.fr/r_16...[/img]
    Je m'attendais à un film nettement plus théorique que ça mais finalement, Kiarostami laisse (et c'est tant mieux) cette discussion pédante sur l'art pour s'intéresser à ces deux personnages qui s'amusent à jouer un couple. Le changement s'effectue lors d'une très belle scène et Copie conforme rappelle alors beaucoup Voyage en Italie.
    Et je me suis laissé prendre par ce drôle de jeu au point d'en oublier tout le reste pour quasiment finir par croire en ce couple. Dommage que, par moment, Kiarostami fasse sortir le spectateur (est-ce voulu ?), notamment lors des dialogues en champ/contre-champ où chaque acteur (face à la caméra) semble s'adresser davantage au spectateur qu'à son partenaire de jeu. Ça crée un trouble étrange car, dans ces moments, les acteurs jouent mal, bafouillent même... D'où un sentiment ambigu face à ce film, pas loin de s'écrouler comme un château de cartes à chaque instant, mais qui, en même temps, jouit d'une certaine vitalité.

  • cyborg

    Ça dépend des marées ;)

  • groil-groil

    pourquoi ta réponse est-elle avant la question ? :??: :crazy: :D

  • teklow13

    :lol:

  • ChefBrodie

    Ce film me fait penser à une tartine de confiture tombée sur la moquette et du mauvais côté.
    T'as beau essayer de la savourer, il reste des poils de moquette qui gâche l'ensemble.
    Au début je croyais voir un double de "after sunset" puis ça prend une tournure différente, mais l'interprétation des deux acteurs principaux est vraiment inégale (voir pire...).
    Peut-être qu'il faut avoir vécu de nombreuses années en couple pour déceler la qualité de certains dialogues ou situatuions, enfin ça n'est pas mon cas.

  • Christopher Ramon?

    Si la réalisation et les idées sont intéressantes, le film n'arrive pas à captiver son spectateur et à l'apporter dans un bon tourbillon. Pour ma part, je suis resté à quai et c'est bien dommage, car l'objet était intéressant.

    Ma critique complète:

  • annereporter94

    C'est vraiment le genre de film que je recommanderais à mon pire ennemi (il adore "Avatar", rit aux blagues de "Camping 2" et estime que Jean Reno est le meilleur actuer français), car il est absolument génial par son côté énigmatique qui fait que l'on en sait jamais si l'histoire est vraie, inventée ou même... simplement copiée.

  • annereporter94

    Meilleure comédienne: Juliette Binoche... les jurés de Cannes ne se sont pas trompés n'en déplaise à certains "critiques" sur ce site...

  • annereporter94

    J'avoue hélas que je connais ce pire ennemi... et il a hélas quelques sosies à travers la France

  • ChefBrodie

    Ouais enfin, il y en a qui adore Woody Allen et Ken Loach, vont à la pinacothèque et à pompidou voir les dernières expo, et c'est des cons finies imbus d'eux-mêmes.
    Comme quoi c'est une question de nuance...

  • Jojo7611

    S'il aime Avatar c'est qu'il a bon gout, tant mieux ;)

  • annereporter94

    Ah oui, j'avais oublié "Avatar" est un chef d'oeuvre... enfin surtout pour le tiroir-caisse des producteurs grace aux lunettes! Car n'oubliez jamais que la 3D c'est avant tout là pour faire du fric, du fric et du fric...

  • un-petit-khmer-rouge

    [img]http://scalpel33.files.wordpre...[/img]

  • Alpha0

    ce topic est passé dans une faille temporelle, c'est la quatrième dimension qui s'ouvre sous nos claviers

    [img]http://janconnair.files.wordpr...[/img]

    :D

  • atica912

    Vraiment decue... Un sujet qui aurait pu etre interessant, mais on s'ennuie, le film traine trop souvent.... la salle etait decue, le sentiment etait etrange a la fin...

  • maelstromm

    Je n'ai pas vu le film de la même façon que l'internaute qui juge que les deux personnages "jouent" à être un couple. A mon sens cette journée est le la synthèse d'une vie amoureuse à la temporalité confuse. Les indices sont multiples : le personnage de Binoche qui promet un trajet de 30 minutes, une heure plus tard james qui se plaint de ne pas avoir mangé à 17h, le passage à la soirée assez rapide... Pourtant à aucun moment le spectateur n'assiste à une quelconque ellipse de par une structure narrative très fluide et théatrale. Les deux partenaires semblent d'ailleurs revivre leur relation à l'envers ;Binoche est à fleur de peau et sujette à d'éphémères crises de colère dans la première partie du film jusqu'à devenir une amoureuse transit. A l'inverse son mari est au début du film ouvert, drôle, entreprenant, attentionné pour finir par devenir un monstre égoïste, de mauvaise foi et de brutalité. Tout ça dans une Toscane quasi intemporelle uniquement rythmé par les carillons (repère qui clot le film dans le plan final).
    En ce qui concerne la réflexion sur l'art j'ai noté une étendue multiples de pratiques évoquées (sculpture, peinture mais aussi théâtre dans la mise en scène et enfin cinéma comme support) qui répond au ballet des langues utilisées (italien français anglais). Un bon film, très bavard certes et qui pêche par quelques scènes un peu loupées (le fils qui outre le fait d'être assez énervant joue extrémement mal et tire Binoche vers le bas). De magnifiques plans comme ce départ en voiture où les murs des étroites rues italiennes se reflètent dans le pare-brise, le basculement dans un univers où le temps est joueur et instable

  • ChrisTyler

    Tu veux dire que c'est vraiment un couple selon toi ? Comment expliques-tu qu'ils se vouvoient puis se tutoient soudainement ?

  • maelstromm


    [quote]
    Tu veux dire que c'est vraiment un couple selon toi ? Comment expliques-tu qu'ils se vouvoient puis se tutoient soudainement ?[/quote]

    En fait je donne la réponse au cours de mon pavé. Le film synthétise à mon sens les années de vie commune de ce couple en une après midi. D'où les changements de comportements soudain, d'où les sauts dans le temps sans ellipse (dés le début, Binoche prévient james qu'ils en ont pour 30mn en voiture ce qui n'est absolument pas le cas), d'où le passage du "vous" au "tu".

  • ChrisTyler

    Ton interprétation est intéressante mais ça ne tient pas. Ils ont les mêmes vêtements, ils n'ont pas vieilli alors qu'ils disent être mariés depuis quelques années...

  • fr_et

    :??:

    Mais quelle est ton interprétation a toi dans ce cas ?

    Moi je suis assez d'accord avec maelstromm
    Le fait qu'ils ont le même look tout du long ne change rien, Kiarostami ne cherche pas à être le plus réaliste possible.

    Pour moi c'est soit ça, soit un couple qui essaie de rejouer leur rencontre par jeu, mais qui finit par s'en lasser, les blessures étant trop graves

    Je ne vois pas d'autres solutions.
    Tu penses quoi toi ?
    Qu'ils font semblant d'être un couple dans la seconde partie ?

  • CALDE88

    Un film qui se mérite à dit quelqu'un c'est vrai, un peu verbeux et lent au début et de plus en plus passionnant au fur et à mesure qu'il avance, une mise en en scène de virtuose mais un film qui ne touchera pas (?) le grand public je le crains. Juliette Binoche est superbe et mérite son prix ...(mais je n'ai pas vu les autres films en compétition) une parabole sur le couple et le temps qui passe avec ses hauts et ses bas. La toscane , mais on le savait, est belle, ça donne envie ...

  • b0uux

    Film vraiment magnifique. Juliette Binoche est d'une beauté, d'une élégance... ! Prix d'interprétation largement mérité ! Et j'aime beaucoup l'ambiance du film. Un peu lent au début, mais ensuite, on est vraiment pris dans l'histoire. Un film qui fait réfléchir sur la vie. A voir !

  • niu niu

    j'en sors,j'ai aimé et détesté en même temps,oui,oui,c'est possible!!!!j'ai adoré voir ce couple qui s'est aimé et qui s'épuise à refuser l'évidence de la fin...j'ai détesté les longueurs ...je ne crois pas que ce soit si important de savoir si c'est un vrai couple ou pas...et personnellement j'ai fait le parallèle entre l'original(les émois du début d'une histoire d'amour) et la copie(ce qu'on peut devenir 15 ans apres)...on croit que c'est la meme chose et pourtant plus rien n'existe de la meme manière...juliette binoche reste éclatante,"son fils" est un acteur terriblement mauvais...quant à william shimell ,je l'ai trouvé magique dans sa lacheté tres masculine...

  • SKYFLOWS

    moi c'était juste pour voir et revoir Juliette Binoche. C'est fait, j'ai adoré la voir, elle est d'une incroyable beauté et d'un talent. Ah oui le film, aussi moyen qu'il n'est lent du début à la fin. Quelques passages sont drôles, la morale et les sentiments se ressentent bien. Mais les longues séquences et la volonté du réalisateur d'en faire un film trop réaliste, trop réel et trop vrai paralysent le film et le spectateur. On attend quelque chose du film qui n'apparaît tout simplement pas.

  • baudrex

    Cela sent la course aux oscars césars et golden globe... Go Juliette Go Go Go... On peut pas reprocher à un film lent d'être lent... Le film est ultra poétique et cinéphilique... Gens préssé s'abstenir

  • tanguythev

    Euh...Tu m'excuses mais se servir de la campagne d'A

  • tanguythev

    Tu m'excuses mais se servir de la campagne de promo autour d'Avatar pour déduire que ce film est mauvais me semble petit et caricatural.

    Avatar, quoi que tu dises, est un film beaucoup plus travaillé qui ne prend jamais son spectateur de haut comme Copie Conforme qui est incapable de s'exprimer par l'image.

    Ce qui reste une tare considérable.

    Et épargne moi la théorie Télérama qui dit 3D=Producteur=marketing=plein d'argent=succès obligatoire=conformisme du public

    Quoi que tu dises, des films comme Copie Conforme ont aussi leurs stratégies marketing bien rodé auprès d'un certain public.

    Mais cela ne justifie pas sa faible qualité

    Et j'adore Kiarostami mais je trouve qu'il est clairement sur la pente descendante.

  • tanguythev

    De plus, le film n'est pas seulement lent (je ne penses pas que la lenteur soit une tare en soi) mais d'une lenteur alourdie par la vacuité d'un scénario déjà vue (même si l'idée de faire rejouer un couple sur le point de rompre est une idée fabuleuse....mais raté)

  • gdap

    Ne peut-on fabriquer sa propre réalité ? Si le sujet vous intéresse, foncez voir Copie Conforme. En prime, vous vous régalerez des images, de la finesse des dialogues, de J.B... En sortant de la salle avec ma copine, on s'est aperçu que nous n'avions pas compris le film de la même façon : j'avais pris la 1° partie pour la réalité de leur couple, la 2° pour un jeu. Et ma copine le contraire !!! Passionnant. Nous avons alors nous-mêmes commencé à nous jouer une fiction, pour rire. Elle a fini comme dans le film...

  • Nelly M.

    Reconnaissable à ses particularismes pour filmer l'anodin qui en dit long, Abbas Kiarostami fait craindre une balade en voiture comme dans 'Le goût de la cerise". C'est un curieux périple en fait, "je ne comprends pas", disent les rationalistes... Certes, le verbiage entre original et copie peut séduire les intellectuels de haut vol, "cause toujours"... Mieux vaut se focaliser sur les attitudes du couple (à partir de ce café interrompu par le portable, quand on est encore sûr que la tavernière se trompe). Kiarostami use d'un artifice pour provoquer des lectures multiples : ce peut être l'impasse où s'engluent deux caractères mal assortis dont l'enfant illustre le ratage. Le refus de fibre paternelle pur et dur. Le renoncement suite à des étripages sans issue. L'emprisonnement de l'individu, en Iran ou ailleurs. Ou un cri de ralliement à cette désespérée ? Il faut reconnaître, et l'affiche le traduit complètement, que face à un écrivain évadé depuis longtemps dans les hautes cimes, bâton de rouge à lèvres et pendants d'oreilles font triste figure.

  • jmurdoch

    L'interprétation de Maelstromm est super, je trouve. Sinon, moi j'ai compris à partir de la scène du restaurant qu'ils étaient un couple. Déjà, Juliette Binoche raconte sa vie à la patronne du restaurant avec un mari absent, avec qui elle est mariée depuis 15 ans, avec un fils dont il ne s'occupe pas, etc tandis que lui est dehors au téléphone. Et plus tard, il en parle lui-même, alors qu'il ne pouvait pas entendre ce qu'elle disait. Ils ont arrêté de jouer à ne pas se connaître, au moment où il a dit une phrase de trop "Chacun sa vie", c'est là qu'elle est partie scandalisée et qu'on apprend qu'ils sont mariés depuis 15 ans. Mais l'existence du fils, c le problème, à moins que le mari ne soit pas revenu depuis longtemps et que son fils ne reconnaisse pas son père, parce qu'il ne l'a pas vu depuis qu'il est tout petit. Comme ça ne tient pas vraiment, je pense plus à l'interprétation de Maelstromm. A part ça je suis d'accord avec tout le monde au sujet de la scène avec le fils: il joue tellement mal que Juliette Binoche aussi, cette scène est horripilante. Mais le reste est très bien. Et qu'avez-vous pensé de la fin ? J'avoue que le film qui se termine par un plan sur l'homme qui urine et quitte le champ laissant voir par la fenêtre le clocher d'une église, m'a plutot surpris... Mais ça montre peut-etre tout simplement le coté suffisant de l'homme...

  • kune

    Très bon film qui, grâce à deux grands acteurs met bien en relief l'illusion de chacun en étant la copie conforme de ses mises en image acquises. Cela les solidifie dans leurs rêves, le mariage en étant un exemple parmi d'autres dans lequel promis et promises se jurent, sous le sceau de l'amour, d'être le bouchon de l'autre.... L'oeuvre d'art n'échappant pas au phénomène, fausse ou vraie, elle appartient d'abord au regard repu de rêveries. Le dégrisement survient chez quelques lucides mais au prix d'une étape neutre, terne et ...grise pour un voyage novateur fixé à "neuf heures"...

  • chepakiche

    Juliette veux-tu m'épouser ?

  • SOIZE50

    J'allais voir un film de Kiarostami, j'ai vu Juliette nous faire un numéro de grande star vieillissante perchée sur ses talons vertigineux dans ses tenues de grand couturier : très réussi car on est mal à l'aise pour elle; elle m'a rappelé ces stars des années 60 frémissantes et d'une beauté ravageuse avec leurs rides qui se dessinent... La Toscane est magnifiquement filmée et aide à passer des scènes longuettes et inutilement énigmatiques : sont-ils mariés ou non ? jouent-ils un jeu pervers ? tout cela est assez prétentieux..

  • marcfieldfr

    un film lent, mou et ennuyeux à souhait. Binoche a l'air de s'ennuyer elle même pendant le tournage . A éviter

  • dedebobo

    Entre l'amour, l'art et parfois l'ennui...C'est tout de même un très beau film à voir au minimum une fois! Lien film et critique:
    www.masoireedvd.over-blog.com

  • Ciné Plus

    Ciné Plus recherche des fans de Juliette Binoche pour être interviewé dans le cadre d'une émission de télévision avec l'actrice. si vous êtes intéressé, laissez moi vos coordonnées ( adresse et numéro de téléphone) a thomas.lacombe@canal ou au 0171352014.

Voir les commentaires