Mon AlloCiné
Mourir comme un homme
facebookTweet
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Mourir comme un homme
Date de sortie 28 avril 2010 (2h 13min)
Avec Fernando Santos, Alexander David, Gonçalo Ferreira de Almeida plus
Genres Drame, Biopic
Nationalités français, portugais
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse
3,9 15 critiques
Spectateurs
3,1101 notes dont 36 critiques
Ma note :
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4
4.5
5
Voir les notes de mes amis  ?

Synopsis et détails

Tonia, une transsexuelle vétéran des spectacles de travestis à Lisbonne, voit s’effondrer le monde qui l’entoure : son statut de star est menacé par la concurrence des jeunes artistes.
Pressée par son jeune copain Rosário d’assumer l’identité de femme et de se soumettre à l’opération qui la fera changer de sexe, Tonia lutte contre ses convictions religieuses les plus intimes.
Pour s’éloigner de tous ses problèmes, elle part à la campagne avec Rosário. Après s’être égarés, ils se retrouvent dans une forêt enchantée, un monde magique où ils rencontrent l’énigmatique Maria Bakker et sa copine Paula. Cette rencontre va tout faire basculer…

Titre original

Morrer Como Um Homem

Distributeur Epicentre Films
Récompenses 3 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2009
Date de sortie DVD 15/03/2011
Date de sortie Blu-ray -
Date de sortie VOD 14/04/2011
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 5 anecdotes
Budget 1 530 000 $
Langues Portugais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Regarder ce film

En VOD
à partir de (2.99 €)
à partir de (2.99 €)
à partir de (3.99 €)
SFR
à partir de (3 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
En DVD BLU-RAY
João Pedro Rodrigues : l'intégrale - Coffret 4 Films : O Fantasma + Odete + Mourir comme un hom...
João Pedro Rodrigues : l'intégrale - Coffret 4 Films : O Fantasma + Odete + Mourir comme un hom... (DVD)
neuf à partir de 40.05 €
João Pedro Rodrigues : l'intégrale - Coffret 4 Films : O Fantasma + Odete + Mourir comme un hom...
João Pedro Rodrigues : l'intégrale - Coffret 4 Films : O Fantasma + Odete + Mourir comme un hom... (DVD)
neuf à partir de 40.05 €
Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
Mourir comme un homme Bande-annonce VO 1:26
Mourir comme un homme Bande-annonce VO
31 956 vues

Acteurs et actrices

Fernando Santos
Fernando Santos
Rôle : Tonia
Alexander David
Alexander David
Rôle : Rosário
Gonçalo Ferreira de Almeida
Gonçalo Ferreira de Almeida
Rôle : Maria Bakker
Chandra Malatitch
Chandra Malatitch
Rôle : Zé Maria
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Chronic'art.com
  • Critikat.com
  • Les Inrockuptibles
  • Cahiers du Cinéma
  • Excessif
  • Le Monde
  • L'Humanité
  • Libération
  • Studio Ciné Live
  • TéléCinéObs
  • Télérama
  • Brazil
  • L'Express
  • Positif
  • Première
15 articles de presse

Critiques spectateurs

Chris Art
Critique positive la plus utile

par Chris Art, le 25/07/2014

4,0Très bien

(...) Cet OFNI (objet filmique non identifié) reste difficilement accessible. Sur un sujet aussi délicat, la moindre faute... Lire la suite

elriad
Critique négative la plus utile

par elriad, le 04/03/2015

2,0Pas terrible

il y a des cinéastes âgés qui apportent un souffle furieusement jeune comme l'excellent réalisateur chilien Alejandro Jodorowsky,... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
25% (9 critiques)
19% (7 critiques)
6% (2 critiques)
19% (7 critiques)
8% (3 critiques)
22% (8 critiques)
36 Critiques Spectateurs
Votre avis sur Mourir comme un homme ?

Photos

Secrets de tournage

Et de 3 !

Mourir comme un homme est le 3ème long métrage de fiction mis en scène par Joao Pedro Rodrigues. Dans O Fantasma, réalisé en 2000, le réalisateur avait déjà abordé le thème de la sexualité "marginale", à travers la relation homosexuelle entre deux protagonistes.

La musique

En abordant le genre musical, le réalisateur Joao Pedro Rodrigues a opté pour certains choix artistiques, comme celui de se focaliser sur "les coulisses du spectacle, comme miroir et reflet de l'intimité des personnages", et non sur l'aspect « scène » et "théâtralisation de l'acte de chanter". Les chansons et les musiques du film apparaissent ainsi comme des indicateurs reflétant aussi bien les sentiments des personnages que l'histoire dans laque... Lire plus

Travail de documentation

Pour donner corps à ses personnages, le réalisateur s'est appuyé sur les témoignages de différentes personnes familières à la question de la transsexualité, aussi bien du côté des transsexuels que du personnel médical. Ce travail de recherche a constitué l'étape primordiale pour faire en sorte que les personnages du film apparaissent de la manière la plus crédible possible. Cela étant, Joao Pedro Rodrigues insiste sur le fait qu'il n'a pas voulu... Lire plus
5 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2009, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2009.

Commentaires

  • julien66

    "Mourir comme un homme" sera projeté le dimanche 25 avril à 19h dans le cadre du festival Désir...Désirs de Tours.

  • megapaul89

    Enfin ! Le nouveau film de Joao Pedro Rodrigues !!!!!
    Depuis O Fantasma j'attendais le retour du jeune prodige Portugais!

  • ckdarlinguette

    @ megapaul89 : Depuis O fantasma, Joao Pedro Rodrigues a réalisé "Odete" qui est sorti en 2006!

  • karnimata

    "Mourir comme un homme est un film faussement sulfureux. Bien des scènes qui relèvent d'un certain parfum de scandale (masturbation d'un homme par un autre filmé plein champ, par ex.), loin d'offusquer, tiennent plutôt de la représentation classique de l'univers homosexuel. On est moins dans le scandale que dans la citation - il n'y a rien de plus à représenter que ce qu'a déja fait Jean Genet dans "Un chant d'amour). Le propos de Rodrigues tire presque à l'auto-parodie lorsqu'au détour d'un plan, un homme cagoulé évoque son personnage principal à la fin de "O fantasma". En installant (peut-être un peu trop longuement) des postures attendues de l'univers homosexuel, Rodrigues court le risque de ne pas avoir grand chose à dire. Mais le film, par l'humanité touchante de ses personnages, finit par acquérir une réelle épaisseur, grace à des acteurs convaincants sans jamais être excessifs; grace aussi aux trouées poétiques, comme cette belle séquence dans la fôret où tout le monde, dans une chasse au dahut loufoque, s'arrête et s'assoit pour écouter un morceau de musique. La rencontre avec la figure homosexuelle distinguée qui récite du Paul Celan, apporte un apaisement salutaire dans les tourments de Tonia et de Rosario. Mais la normalisation n'est pas vraiment la voie empruntée par ce film qui, derrière son allure de mélodrame, emmène ses personnages au bout de l'enfer.
    www.attractions-visuelles.over...

  • DarioFulci

    Ca me fait marrer les gens qui quittent la salle au bout de 45 minutes et se permettent d'afficher un avis. Voir un morceau de film, même si on a pas aimé, et prétendre que l'intégralité n'en vaut pas la peine n'a aucun intérêt.

  • elriad

    il y a des cinéastes âgés qui apportent un souffle furieusement jeune comme l'excellent réalisateur chilien Alejandro Jodorowsky, et puis il y a des réalisateurs jeunes qui font un cinéma vieillot comme c'est le cas de Joao Pedro Rodrigues.
    Là où l'un métaphorise, l'autre rame dans un premier degré glauque bourré de clichés.
    Là où le chilien poétise à chaque image, le portugais s'enlise dans un pathos glauque et narcissique.
    Là où Jodorowsky s'entoure de formidables acteurs, Rodrigues peine à diriger des acteurs qui n'en sont pas.
    Je n'étais déjà pas rentré dans "O fantasma", mais ce "mourir comme un homme" m'a définitivement fâché avec le réalisateur portugais. Dramaturgie paresseuse, image terne, manque de rythme, complaisance permanente... On a vu tellement d'excellentes choses sur le transsexualisme ( du réalisateur Xavier Dolan à l'excellente série qui passe actuellement " Transparent").
    Non, ce film qui n'en finit pas de finir nous offre poncif sur poncif jusqu'à la dernière image, avec un très lourd :
    "naitre larve pour mourir papillon".
    Sans intérêt.

Voir les commentaires
Back to Top